Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 27 mars 2017 - 06:44  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Carthage
(Article écrit par Luc Gibert et extrait d'Amiga News - février 1991)


Encore un jeu Psygnosis

Psygnosis est, sans aucun doute, un des meilleurs créateurs/éditeurs de jeux d'aventure et d'arcade. Mais cet éditeur anglais ne s'était pas encore attaqué au problème des wargames : c'est à présent chose faite.

Carthage

Et là j'en redemande ! Mais pourquoi ne s'est-il pas mis plus tôt à la réalisation de wargames ? Carthage est non seulement très bien réalisé, mais développe aussi une excellente nouvelle idée.

La doc, écrite en français, ne pose pas de problème de compréhension, même si elle pourrait être parfois plus explicite. La présentation est fidèle à toutes les dernières productions de Psygnosis : très soignée et prometteuse pour la suite du jeu.

On attaque le jeu

La suite est loin de décevoir ! Le jeu est composé de deux parties importantes : la gestion des armées et des combats et la gestion de l'économie des villes de votre pays. La tâche de défendre Carthage est loin d'être aisée puisque historiquement elle a perdu la guerre... à vous de faire mieux.

Carthage

La première partie de votre rôle consiste à créer les armées dont vous avez besoin en achetant dans chacune des villes des soldats, archers, cavaliers, les catapultes et les éléphants étant en quantité très limitée. Évidemment, il vaut mieux pour vous ne pas ruiner la ville en dépensant inconsidérément. Afin d'effectuer ces achats, vous devrez aller de ville en ville aux rênes de votre char (à cette époque, vous le verrez, les routes sont non seulement mal entretenues mais surtout très mal fréquentées... mais que fait la police ?).

La deuxième partie est plus conventionnelle car il s'agit de la gestion des armées, leur organisation, leurs déplacements et leur stratégie de combat.

La technique

Graphiquement, ce jeu est parfait. De plus, les développeurs ont eu une idée absolument géniale : ne pas jouer sur une carte "dessinée" mais sur une carte 3D en fractales. C'est superbe et ça donne au paysage un réalisme jamais vu en wargames. Un zoom vous permettra de passer de la vue d'ensemble du territoire à la vue rapprochée des bataillons composant une de vos armées (grossissement de x32).

La scène arcade, une course de char, est très bien réalisée, si ce n'est que la vitesse du char me paraît être un peu élevée pour l'époque... mais on ne dénote aucune saccade dans l'animation arrière en 3D de votre char.

Carthage

Le son ? Une seule musique mais qui colle parfaitement à ce type de jeu et qui à aucun moment de mes longues parties ne m'a exaspéré, bravo !

L'ergonomie est très bien étudiée. La partie stratégie se joue entièrement à la souris. Les icônes sont claires, faciles d'accès et bien gérés. En ce qui concerne les armées, leur manipulation est aisée avec, tout de même, un peu d'expérience.

La partie arcade se joue à la manette. Le char se conduit sans aucun problème dans toutes les situations, même lors de combats avec le char d'un assassin Romain (qui, notons-le, après un bref combat contre moi, n'a réussi qu'à se retrouver avec une roue à l'état de copeaux... hé hé hé...).

Carthage

A première vue le processus de calcul des combats a l'air très réaliste si l'on en croît la doc. Après plusieurs essais, cela me semble effectivement bien calculé, mais c'est difficilement vérifiable. En tous les cas de nombreux facteurs de situation sont pris en compte : endurance des bataillons, expérience, position dominante du terrain...

Des défauts ?

J'ai noté deux défauts pourtant. Le premier est la vitesse d'affichage (calcul) de la carte. C'est loin d'être lent, mais ça l'est suffisamment pour dissuader le joueur de jeter de temps en temps des coups d'oeil rapides dans les autres coins du territoire lorsqu'il est en train de "travailler" sur un zoom. Ceci le conduit parfois à arriver trop tard sur le lieu d'un autre combat...

Le deuxième défaut est qu'il n'y a aucune échelle donnée pour se représenter les distances sur le terrain. Un conseil : il faut faire tout très vite, et surtout ne pas perdre de temps à attendre ce qu'il va se passer avant d'agir. C'est vous qui devez agir en premier et le plus vite possible.

Bilan

Voilà enfin un wargame avec lequel, en plus du plaisir de se mettre dans la peau d'un grand stratège, on a le plaisir des yeux. La partie arcade n'était pas indispensable mais permet de faire une pause tout en ne quittant pas l'ambiance du jeu.

En bref, et pour ceux qui n'auraient pas encore compris : si vous aimez les wargames, achetez-le !

Nom : Carthage.
Éditeur : Psygnosis.
Genre : jeu de stratégie.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]