Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 16 mai 2022 - 23:02  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Programmation
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Burning Rubber
(Article écrit par Jérôme Damauder et extrait de Joystick - octobre 1993)


L'Amiga doit être, sans aucun doute, l'ordinateur possédant le plus de jeux de voitures à ce jour. Eh bien ce n'est pas terminé, la liste s'agrandit aujourd'hui avec Burning Rubber.

Burning Rubber

Bien que ça n'ait pas le moindre rapport avec le jeu lui-même, cela est suffisamment rare pour être signalé ; vous aurez droit à une introduction d'enfer un clip psychédélique sur une musique techno. Bref, parlons peu, mais parlons du jeu. Il débute avec le choix de la voiture que vous désirez piloter. Pour une fois, il ne s'agit pas de monstres italiens ni même de formules 1, mais tout simplement de 205 GTI, de R5 Turbo ou de Golf 16S, parmi un choix de six voitures familiales. Et ce n'est qu'après plusieurs courses que les grosses cylindrées arriveront en course et que vous pourrez acheter et utiliser la voiture de vos rêves.

Burning Rubber

Lorsque c'est chose faite, une charmante créature vous proposera de dépenser vos 4000 $ dans son magasin d'accessoires auto. Vous pourrez y trouver des turbos, de la nitro, des roues, des freins... ou économiser votre argent. Vous voilà prêt à affronter le goudron. Définissez votre parcours, et installez-vous au volant. Vous n'avez plus qu'à faire vos preuves, en essayant d'arriver le plus vite possible, bien que la sensation de vitesse ne soit pas au rendez-vous.

Burning Rubber

Lorsqu'un embranchement se présente, une flèche vous indique la direction à prendre. Attention, car les voitures déboulent à fond de tous les côtés. Au bout de quelques minutes de jeu, il faut se rendre à l'évidence, l'animation est saccadée et la maniabilité plus que délicate. Il faut vraiment y aller molo pour ne pas se bouffer les bordures.

Les graphismes pendant la course sont quelconques et la manière de représenter la route a déjà été vue maintes fois sur Amiga (comme dans Test Drive ou en mieux, dans Lotus). De plus, les voitures ne paraissent pas proportionnées (elles sont trop hautes). Les quelques planches dessinées à la main, comme quand vous vous faites arrêter par la police ou le choix des véhicules, sont bien réalisées. Côté musique, c'est correct, tout comme les bruitages d'ailleurs, qui semblent avoir été repris de Lotus.

Burning Rubber

En fait, Burning Rubber n'innove pas assez pour sortir du lot, et seuls les fous furieux de courses automobiles y trouveront leur compte.

Nom : Burning Rubber.
Développeurs : Harlequin Design.
Éditeur : Ocean.
Genre : jeu de course.
Date : 1993.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 1 Mo de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 6/10.

Les points forts :

- L'idée de choisir soi-même sa route n'est pas dénuée d'intérêt.
- On peut améliorer sa voiture dans pas mal de domaines.
- L'introduction est franchement géniale avec un clip de techno et pleins de trucs psychés.

Les points faibles :

- Malgré la bonne impression de vitesse, l'animation n'est pas très fluide.
- La maniabilité laisse vraiment à désirer. Le moindre coup de manette ou de souris se traduit par un écart brutal du véhicule.
- Aux embranchements, les voitures qui vous croisent vous foncent dessus sans que vous puissiez les éviter.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]