Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 18 août 2019 - 06:32  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Bruno Gourier, ingrédient essentiel de Lankhor
(Article écrit par François Coulon et extrait de Joystick Hebdo 10 - janvier 1989)


14 heures, ça allait comme un lundi. Bruno Gourier finissait de se raser le pied au plancher. L'appartement avait des défroques de piaule de potache. En déballant ma tripaille photographique sur son plumard, je l'imaginais manquant de se charcuter le gosier. Il y réchappera en épargnant sa moustache. Let's go le bobino, merci Gillette.

Bruno Gourier
Bruno Gourier

Dans la grande marmite informatique, Bruno Gourier est une composante de Lankhor, un ingrédient. "Tout le monde est fondu dans le même moule... On travaille tous pour Lankhor, pour qu'il subsiste et qu'il nous fasse vivre". Ami-amis-amie avec Béatrice et Jean-Luc Langlois du temps du Sinclair QL (paix à ces cendres). Les temps changent, Wanderer passe du Sinclair à l'Atari ST. La transfiguration de son Manoir De Mortvielle sur l'Atari ST profitera au passage du tour de main et de la synthèse vocale des Langlois. On connaît la suite.

Manoir de Mortcielle Manoir de Mortvielle
Manoir de Mortvielle

Six mois après, Dominique Sablons (4e meilleur graphiste du monde quand Cédric Cazal a trop bu) fusionnera avec la bande. Ils ne se marièrent pas mais enfantèrent de Lankhor et eurent quelques jeux, d'auteurs indépendants ou concoctés en famille. Sympa, la structure artisanale, le trip "on est très bien chez nous", le denier en décidera peut-être autrement : "Économiquement, ça serait peut-être plus facile, reste à savoir si on a envie ou non d'avoir une structure plus lourde... Mon ambition, ce n'est pas d'avoir cinquante ou cent personnes sous mes ordres". Tant qu'à choisir, Bruno Gourier préfère penser au jeu : "Si je voulais avoir plus d'argent en étant plus cool mais moins responsable qu'avant, je continuerais à faire de l'informatique de gestion, et actuellement je serais à 25 000 balles par mois, ce qui n'est pas le cas maintenant. C'est largement en dessous... Je préfère être libre et maître de ce que je fais". Ces choses-là ne s'achètent pas...

Faux-pas, égarements, la cavalerie lourde du Manoir De Mortvielle se fait prier et tarde à bégayer, pas facile d'avoir toujours la baraka. "Techniquement, on n'est pas du tout des débutants. Maintenant, on n'est pas des bêtes de la commercialisation". Lankhor vit sur le passé, ou vers le futur, en tout cas pas au présent.

Killdozer est à la barre de l'accusé : "Ça sortait un peu de l'ordinaire, ce n'a pas été bien compris par tout le monde, n'est-ce pas ?" dira-t-il en me sulfatant du regard. "Je veux bien reconnaître que ce n'était pas d'une super qualité... Je ne regrette pas d'avoir édité ce jeu-là".

Elemental ? "C'est un super jeu, que les gens qui font l'effort d'essayer de comprendre..." répondit-il, me laissant deviner la fin de la phrase. Cette fois, il lançait carrément des hallebardes. Marrant comme ceux qui tutoient les panthéons médiatiques pulvérisent leur vitriol à l'hectolitre contre ceux qui ont abreuvé leurs jeux d'épithètes. Ingrat, va !

L'exploitation intelligente de la synthèse vocale, voilà la clé du succès du Manoir De Mortvielle. Beaucoup n'en crurent pas leurs portugaises. Bruno Gourier, devient du coup bien moins bavard que le robot de l'adorable Rody & Mastico. Une bibliothèque de phonèmes - des syllabes de base choisies par Béatrice - a été numérisée par Jean-Luc via un micro et une carte du type ST Replay avant la lettre. Une routine fonctionnant en interruption, c'est-à-dire sans arrêter le déroulement du programme, jouera les perroquets sans matériel supplémentaire. A la restitution, un mot va être constitué de plusieurs phonèmes, enchaînés les uns aux autres, expliquant la prononciation un rien taillée à la serpette, cet accent germanique (pardon : chermanikeu) que reconnaît Bruno.

Rody & Mastico Rody & Mastico
Rody & Mastico

La définition d'une phrase squattera simplement la place mémoire nécessaire aux numéros des sons à appeler. L'effet hachoir-mécanique est atténué par des "interphonèmes", et sans doute un algorithme chargé de fluidifier la courbe sonore aux intersections. Le choix des phonèmes est prédominant en fonction de la langue utilisée, voilà pour expliquer le ton yankee des synthétiseurs vocaux américains... Halte-là les babines ! La mise sur le marché de cette synthèse de voix n'a et n'aura peut-être jamais lieu. "Finalement, on préfère la garder pour nous !". Égoïstes, va !

En attendant, Maupiti Island, la suite du Manoir De Mortvielle (sur les divins crobards du père Sablons) prévue pour juin 1988, puis décembre 1988, puis février 1989, joue les prolongations. Et dire qu'il se payait le heaume d'Iron Lord... "On n'a pas d'excuse, on a envie de se taper sur les doigts".

Raiders, Mechanic Warriors, Vroom et Genius feront peut-être office d'apéritif en attendant le grand morceau. Capricieux, va !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]