Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 20 novembre 2017 - 01:07  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : BlizzardPPC
(Article écrit par David Brunet - janvier 2002, mis à jour en mars 2008)


Grâce au constructeur allemand Phase 5, les premières cartes PowerPC pour Amiga - les fameuses CyberStormPPC - ont débarqué en septembre 1997. Quelques mois plus tard sont arrivées les versions pour A1200 : les BlizzardPPC. Les petits A1200 (68020 à 14 MHz d'origine) vont-ils se transformer en foudre de guerre ?

Présentation

La carte est très petite en taille, elle a été construite pour entrer dans le boîtier d'un A1200. Elle n'est pas plus grande que les autres cartes accélératrices que l'on trouve généralement pour les A1200.

La BlizzardPPC se compose de :
  • Un processeur PowerPC 603e (de 160 à 240 MHz selon les modèles) muni de son radiateur et de son ventilateur,
  • Un processeur 680x0 (68040/25 MHz ou 68060/50 MHz selon les modèles),
  • Deux emplacements pour la mémoire (de type SIMM 32/36 bits),
  • Un contrôleur SCSI-2 Symbios/NCR 53C710 (seulement pour le modèle BlizzardPPC 603e+),
  • Un bus de 66 MHz pour le branchement de la carte graphique BVisionPPC,
  • Une flashROM,
  • Une horloge interne.

Le modèle de test est la BlizzardPPC 603e+/240 MHz et 68040/25 MHz, au prix de 4090 FF. Le modèle le moins cher est celui avec 603e/160 MHz et 68040/25 MHz (2490 FF), et le plus cher étant le 603e+/240 MHz et 68060/50 MHz (6090 FF).

La carte est fournie avec deux disquettes (pour les pilotes SCSI, 68060...) et un CD qui comprend des démos, jeux et utilitaires en PowerPC : Benoit, CandyPPC, MusicIn, Art StudioPro, Mime64, PCD Manager, etc. La documentation en anglais et allemand est précise et elle répond à toutes nos attentes.


Installation matérielle et logicielle

L'installation dans le boîtier d'origine de l'A1200 est possible, il faut juste insérer la BlizzardPPC sur le port Zorro II, comme pour les autres cartes accélératrices. Mais deux problèmes peuvent survenir : la carte chauffe beaucoup (les possesseurs de 68040 savent de quoi je parle :)) et fermer la trappe ventrale est presque suicidaire. L'ajout d'un ventilateur est donc plus que conseillé. Deuxième ennui : l'alimentation de votre A1200 peut ne pas être assez costaude. Phase 5 recommande d'utiliser des alimentations délivrant 4.5 ampères au moins. Les transformateurs des A1200 fabriqués par Escom/Amiga Technologies ne sont pas assez puissants, il faudra par exemple récupérer ceux des A500+.

Pour ce qui concerne l'installation dans une tour, les deux problèmes précédant sont résolus d'office ou presque. En effet, certains utilisateurs, victime de surchauffe, n'ont pas hésité à ajouter un ventilateur supplémentaire, mais ce n'est pas la majorité des cas, la BlizzardPPC peut tout à fait tourner "telle quelle" dans un A1200 en tour. De plus, si vous possédez la version 603e+ (donc avec SCSI intégré), l'installation dans une tour est plus que recommandée au vu de l'encombrement. L'adaptateur SCSI a peu changé depuis les cartes Blizzard 68k. Même si la puce a été remplacée par une Symbios/NCR 53C710, les deux composants offrent à peu près les mêmes performances. C'est du SCSI-2 standard (asynchrone à 10 Mo/s et synchrone à 5 Mo/s), avec un accès DMA à 50 Mo/s en pointe vers le système. Par contre, le connecteur externe est un mini SubD 50 points, compatible avec la norme SCSI-2, et dont les câbles sont plus chers et un peu plus fiables. Côté performance en utilisation, elle semble sensiblement identique. Elle est environ 40% moins performante que la 68060 + kit SCSI. La différence est due à la différence de puissance des processeurs. Les utilitaires de gestion du bus n'ont pas changé non plus.

Démarrage

Une fois que tout est installé, on peut démarrer. Le menu de démarrage de l'Amiga est affiché dans une fréquence de 31 kHz, on peut donc le voir avec les moniteurs SVGA classiques sans doubleur de fréquence ! Et c'est aussi le cas du CLI !

De plus, un menu de configuration de la carte est visionnable en appuyant sur "Esc" au démarrage. On peut ici configurer la mémoire, le SCSI et tout ce que la carte dispose. Enfin, la BlizzardPPC est désactivable sans une désinstallation matérielle : il suffit de presser la touche "2" durant le démarrage.

Gérer le PowerPC

La guerre entre Phase 5 et Haage & Partner pour le PowerPC a résulté de deux systèmes incompatibles pour gérer le PowerPC sur Amiga. Alors que les BlizzardPPC roulent avec PowerUP (système en ROM), Haage & Partner à imposer l'utilisation de WarpOS avec AmigaOS 3.5 et 3.9.

Si vous souhaitez utiliser PowerUP, vous n'avez rien à faire. Comme dit précédemment, le système est contenu dans la flashROM de la carte. Les mises à jour se font à coups de recopie de ROM.

WarpOS est disponible sur le site de Haage & Partner, sur le CD d'AmigaOS 3.5 et 3.9, dans certains jeux PowerPC, etc. Le nombre d'applications WarpOS est supérieur à celui pour PowerUP et une très large majorité d'utilisateurs ont donc installé ce système. Et pour profiter des deux systèmes à la fois, une bibliothèque d'émulation a été créée par Frank Wille (PPCLibEmu et BPPCFix). Cette bidouille redémarre votre BlizzardPPC en supprimant de la mémoire la ppc.library d'origine pour laisser place à la powerpc.library de Haage & Partner.

Il y a aussi deux autres systèmes pour gérer le PowerPC des BlizzardPPC, ce sont MorphOS et AmigaOS 4. Ce premier fut disponible en version 0.4 en février 2001 et en version 1.4.5 depuis août 2005 et ce, gratuitement. AmigaOS 4 est un produit commercial, il est disponible pour les cartes BlizzardPPC (et CyberStormPPC) depuis novembre 2007. Ces deux systèmes permettent une utilisation de la carte qu'en mode PowerPC, le processeur 68k n'est plus utilisé. Il y a donc un gain de performance (plus aucun changement de contexte PowerPC/68k). Ils font tourner les applications 68k à une vitesse intéressante grâce à un émulateur intégré. MorphOS peut aussi lancer les applications PowerUP et WarpOS sans soucis.

Les performances

Avec PowerUP et WarpOS, les gains de vitesse dans l'utilisation du Workbench sont minimes. Les AmigaOS 3.5 et 3.9 sont natifs 68k, donc notre véloce processeur 603e ne sert à rien. En fouillant sur Aminet, on tombe néanmoins sur quelques correctifs ou applicatifs qui prennent en compte le PowerPC. La première chose à avoir sont les datatypes, à peu près tous les formats graphiques sont gérés en mode PowerPC (AK Datatypes, Warp Datatypes, etc.). L'affichage d'une image JPEG en 1024x768 prend cinq fois moins de temps sur 603e/240 MHz que sur 68060/50 MHz. C'est le cas aussi de MagicMenu pour personnaliser les menus, l'affichage est enfin réactif. Quelques commandes styles Lha, Zip, etc. font aussi partie des exécutables passés au PowerPC sous PowerUP ou WarpOS.

Certains programmes compilés PowerPC nous démontrent toute la puissance de ce processeur. Le poussif Quake devient pleinement jouable (31 fps) et Doom est encore plus rapide. Les logiciels en démonstration sur le CD de la BlizzardPPC font aussi des merveilles : Benoit génère des fractals à une vitesse ahurissante et CandyPPC crée des logos complexes quasiment en temps réel. Il est maintenant possible de jouer du MP3 en multitâche et de lire des vidéos MPEG ou AVI sans saccades.

D'un point de vue purement matériel, on regrettera néanmoins l'absence de cache mémoire de second niveau pour le 603e, ce qui aurait permis des meilleures performances dans beaucoup de situations.

Processeur MIPS FLOPS
Amiga 1200 (68020 / 14 MHz) 3,00 --
Blizzard 68040 / 25 MHz 18,09 6,03
Blizzard 68060 / 50 MHz 66,13 26,50
CyberStorm 68060 / 66 MHz 87,77 35,09
BlizzardPPC 603e / 240 MHz 295,21 182,70
CyberStormPPC 604e / 233 MHz 337,85 218,98

Application 68040 / 25 MHz 68060 / 50 MHz 603e / 240 MHz
CandyPPC (en sec) 31,0 4,0 0,9
Benoit (en sec) 48.9 -- 1,1
Quake (en FPS) -- 7 31

Tests sur une BlizzardPPC à 160 MHz et 68040 à 25 MHz (issus d'Amiga News) :

Memtest PowerPC à 160 MHz 68040 à 25 MHz
Copy 20,08 Mo/s 6,15 Mo/s
Read 89,25 Mo/s 25,25 Mo/s
Write 63,29 Mo/s 19,45 Mo/s
Benoit PowerPC à 160 MHz 68040 à 25 MHz
all_theway_out 0,25 s 5,29 s
awesome 0,57 s 16,43 s
seahorse2 3,92 s 1 min 57,06 s
bluepattern 4,15 s 1 min 52,14 s
Wildfire PowerPC à 160 MHz 68040 à 25 MHz
Conversion en YAFA 57,18 s 57,55 s
Scale - twirl en 2D 10,04 s 22,68 s
pow_CubeWaterHalve 4,92 s 13,26 s
magnetWave3D 5,66 s 14,76 s
Water3D 4,96 s 13,32 s
Candy PPC PowerPC à 160 MHz 68040 à 25 MHz
choccy 1,34 s 50,74 s
shinyMetal 2,01 s 1 min 27,92 s
ChromeShadow 1,37 s 30,38 s
purple goo 11,66 s 5 min 55,48 s

Résultats des courses

Les comparaisons entre la BlizzardPPC et les autres cartes accélératrices pour A1200 sont rapides à faire : elle les bat toutes ! Le 68k ne fait plus le poids par rapport au PowerPC 603e. C'est une véritable cure de jouvence pour l'A1200, à condition de bien choisir son modèle de carte : la BlizzardPPC 603/160 MHz avec 68040/25 MHz affiche des performances modestes (le système est géré par le 68040 ce qui n'est pas transcendant) alors que la version à 240 MHz avec 68060 et SCSI propose réellement un gain de performances par rapport à n'importe quelle autre carte accélératrice pour A1200. Malheureusement, le prix grassouillet d'une telle carte va rebuter pas mal d'utilisateurs.

La BlizzardPPC offre l'avantage aux possesseurs d'A1200 d'avoir accès à une carte graphique, la BVision, qui est relativement performante et surtout complète (2D, 3D, overlay, gestion I-Glasses...) et il serait dommage de ne pas en profiter. L'AGA freine beaucoup les possibilités de la BlizzardPPC donc si vous souhaitez acquérir cette carte, n'oubliez pas de prendre la BVision avec, vous auriez alors, un couple infernal mettant un simple A1200 à un niveau de puissance impressionnant vu son âge.

Nom : BlizzardPPC.
Constructeur : Phase 5.
Genre : carte accélératrice.
Date : 1998.
Prix : de 2490 FF à 6090 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]