Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 16 avril 2021 - 09:55  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Blade Warrior
(Article écrit par Seb et extrait de Joystick - septembre 1991)


La chasse au grand méchant est ouverte. Entrez dans le monde d'Image Works pour participer à l'élimination du mal. A grands coups de sabre dans la gueule.

Blade Warrior

Plutôt que de rester dans leurs grands châteaux noirs, en enfer, les démons aiment venir parmi nous, les hommes. Là, ils s'installent vite fait, et sèment le chaos. Ce n'est pas bien compliqué : une bonne dose de haine, quelques pincées de monstres hideux, et de la magie maléfique un peu partout. Murk est l'un d'eux. On peut même dire que ce démon est très joueur, puisqu'il a fait un vrai carnage dans votre pays. La région n'est plus que tristesse et désolation, il est temps d'engendrer le retour du bien.

Le pays est presque entièrement déserté, il ne reste que quelques sorciers, enfermés dans leurs tours, aux quatre coins de la région. C'est eux qui vous aideront, vous, le guerrier vengeur-de-la-mort-du-retour-du-bien. En effet, pour vaincre Murk le méchant, il faut réassembler une plaque de pierre, magique, et contenant le secret du démon, plaque dont les morceaux ont été disséminés dans le pays. Au long de votre quête, sur les routes, vous combattrez toutes sortes d'ennemis : des araignées, des trolls, des vampires, des loup-garous, et autres horreurs. Certains d'entre eux ne se laisseront pas détruire uniquement par vos coups de sabre. Les ennemis sortent de l'ombre et vous leur brandissez votre épée jusqu'à ce qu'ils meurent. Il n'y a pas de véritable mécanisme pour jouer de l'épée ou esquiver les attaques, c'est un peu répétitif. Mais le jeu propose néanmoins un atout : la magie. Il faudra utiliser cette magie, en fabriquant des sorts, dans votre laboratoire, à l'aide des nombreux ingrédients que vous trouverez sur votre chemin.

Blade Warrior

Le guerrier que vous êtes aime la bonne chère, mais vos goûts gastronomiques sont, tout de même, assez particuliers. Vous vous régalerez donc des nombreux petits animaux qui traînent dans les marécages : grenouilles, souris, etc.

Heureusement que vous possédez une carte de la région. Carte détaillée, en plus : les tours des sorciers y sont indiquées, ainsi que les chemins et les croisements. Il ne reste plus qu'à parcourir le pays, en croisant les doigts pour ne pas tomber sur Murk avant d'avoir réuni tous les fragments de la pierre : l'issue du combat pourrait vous être fatale.

Blade Warrior

L'originalité de Blade Warrior vient de sa représentation graphique : les personnages, et les décors de premier plan sont tous en ombres, en silhouettes entièrement en noir. Bien que l'avantage technique soit évident (on affiche beaucoup plus vite des sprites en monochrome), cette représentation n'est finalement pas une escroquerie, puisque le tout donne un aspect très particulier au jeu, une ambiance assez inquiétante, quasi macabre, qui colle très bien à l'action.

Le déroulement du jeu est assez classique : vous dirigez votre personnage qui peut se déplacer de gauche à droite, qui peut se baisser, donner différents coups de sabre, ou ramasser des petits animaux pour regagner de l'énergie. Pour ne pas gâcher l'effet visuel, les concepteurs n'ont pas voulu inscrire de chiffres indiquant l'énergie du personnage, et c'est la lune qui fait office de compteur : quand elle a entièrement disparu, vous êtes mort. Les sons des combats sont assez réussis, et l'ambiance du jeu est complétée par des coups de tonnerre. Pour ce qui est des défilements, il est un peu dommage qu'ils ralentissent quand les décors à afficher s'avèrent trop importants, mais c'est assez rare.

Blade Warrior

Résultat final, Blade Warrior est un bon jeu d'arcade/action qui voit son intérêt rehaussé par le côté exploration, et la recherche des fragments. Plus une difficulté bien présente qui lui donne une durée de vie acceptable.

Nom : Blade Warrior.
Éditeur : Image Works (Mirrorsoft).
Genre : jeu d'action.
Date : 1991.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 6,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]