Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 23 août 2017 - 06:24  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Bénélux Amiga et Pegasos Show 2003
(Article écrit par Martin Heine et extrait de www.pegasos.de - octobre 2003)


Note : traduction par David Brunet.

L'exposition

Le Bénélux Amiga et Pegasos Show a eu lieu les 4 et 5 octobre 2003 dans le "Engels" à Rotterdam, près de la station centrale. Les exposants étaient, dans l'ordre alphabétique : Amiga.org, un musée Amiga, Attention Software, le revendeur allemand Axel Knabe, Oliver Hanaford-Day (le responsable du projet ColdFire), le groupe d'utilisateurs Commodore de Gebruikersgroep, le revendeur Computer City, Epic, Genesi, les Suédois de GGS-Data, Hyperion, le MorphOS-Club d'Allemagne, le revendeur autrichien Point.Design et Tyragroup. En tant que visiteur, il y avait aussi le revendeur allemand Vesalia, représenté par Guido Does, qui est venu le samedi. Le nombre de visiteurs du samedi a reflété l'état actuel du marché Amiga, c'est-à-dire en dessous des espérances. Cependant, d'après ceux qui ont organisé l'exposition, les Néerlandais seraient plus enclin à visiter une telle exposition un dimanche plutôt qu'un samedi.

Hyperion/Point.Design

La plus grande partie des visiteurs, hormis le stand de Genesi, s'était amassée naturellement sur Hyperion et Point.Design qui ont présenté AmigaOS 4 sur deux ordinateurs AmigaOne. Ils ont montré, par exemple, Quake dans une version AmigaOS 4 native ainsi que le Workbench, Wordworth et Linux. Par rapport à la première démonstration publique d'AmigaOS 4 au Pianeta Amiga à Empoli, la gestion de l'IDE a été intégrée dans la version AmigaOne du système. On pouvait voir sur ce stand : Hans-Jörg et Thomas Frieden, Ben Hermans, Timoty de Grothe, et Steffen Häuser de Hyperion ainsi que Jürgen Schober de Point.Design.

AmigaOS 4 sur AmigaOne
AmigaOS 4 sur AmigaOne

Genesi

Genesi n'avait rien de neuf à présenter (en raison du retard du Pegasos II et de la sortie récente de MorphOS 1.4), il y avait cependant une première mondiale sur leur stand : le logiciel DigiBooster Pro a été montré pour la première fois sur Pegasos. La présentation de DigiBooster Pro a été faite par Johannes Geiß (qui a créé cette version indépendante du matériel) et Dennis "Psyria" Lohr (musicien). Le stand proposait six Pegasos et les visiteurs pouvaient, comme d'habitude, utiliser eux-mêmes cette machine sous MorphOS, Linux et Mac OS par l'intermédiaire de l'émulateur MOL.

Amiga.org

Encore une autre première mondiale du Bénélux Show : c'était le numéro 0 d'un nouveau magazine international pour Amiga qui couvre aussi bien MorphOS qu'AmigaOS 4 et veut ainsi aider à réunir la communauté Amiga. Ce numéro pilote du magazine d'Amiga.org de vingt pages propose, entre autres, de l'actualité, une entrevue de la société Genesi/bPlan ainsi que la première partie d'un cours de programmation en assembleur. En outre, on a pu acheter des T-shirts Amiga.org sur leur stand.

Computer City

Mis à part les logiciels et matériels habituels dont un amigaïste a besoin, Computer City offrait aussi des articles collectors comme des Boing Balls et le jeu Ami-opoly, sur lequel les noms des rues ont été remplacés par des noms de logiciels Amiga et la prison a été remplacée par un Guru.

Axel Knabe

Davantage de choses intéressantes pouvaient être trouvées chez le revendeur allemand Axel Knabe. Il a présenté les versions bêta de deux applications pour MorphOS : BurnIt 3, qui grave également les DVD, et Ignition, le puissant tableur, dont une version allégée devrait faire partie du Superbundle de Genesi.

Le stand de Genesi
Le stand de Genesi

Epic

Epic a non seulement présenté ses jeux déjà édités pour Amiga, MorphOS et Macintosh, mais a également proposé de précommander leur prochain jeu Northland pour MorphOS, dont une version bêta existe déjà. Les visiteurs pouvaient précommander à un prix spécial salon qui comprenait les frais de port.

ColdFire

Oliver Hanaford-Day a présenté son projet d'une carte accélératrice à base de ColdFire pour Amiga 4000. Donc tout le monde pouvait y jeter un coup d'oeil bien que la carte ne soit toujours pas fonctionnelle. On retrouve sur cette carte un processeur ColdFire V4 de 220 MHz, un support mémoire SDRAM (jusqu'à 512 Mo), de l'USB 1.1, de l'IrDa, du FireWire et du son AC97. La carte mesure 213x96 mm.

Tyragroup

Tyragroup, anciennement Plexuscom, a principalement montré la nouvelle version de leur boîtier microATX et un moniteur plat qui étaient déjà en prototype au salon d'Aix-la-Chapelle et au CeBIT. Le boîtier a ses lecteurs dans un petit emplacement et la carte mère est placée verticalement derrière l'écran. Des cartes graphiques de grande taille peuvent être insérées. Comparée à la version précédente, elle contient maintenant jusqu'à deux disques durs, un lecteur de DVD et offre la possibilité de changer le moniteur. En raison de sa dimension compacte, elle peut être employée, entre autres, en tant que système multimédia domestique. Un boîtier avec un Pegasos/MorphOS a aussi été montré sur le stand de Genesi.

GGS-Data/Attention-Software

Le revendeur suédois Gunne Steen (GGS-Data) a montré son Pegasos I avec powerPC G4. Nous avons testé comment se portait l'émulateur x86 Bochs sur une telle machine. L'équipe d'Attention Software, développeurs du jeu FotoFoto et d'autres applications (une GUI pour Bochs), ont apporté un CD qui contenait une installation pour Bochs, le même qui avait été employé sur le stand de Genesi au CeBIT de Hanovre. Sur un Pegasos G3/600 MHz standard, Windows 95 a mis environ 80 secondes à démarrer et environ 25 secondes pour Word 97. Avec le G4 à 1 GHz, les temps ont été, respectivement, d'environ 45 et 18 secondes. Selon Gunne Steen, la plupart des applications sur MorphOS ont une vitesse presque doublée comparée à un Pegasos I/G3 standard.

DigiBooster Pro
DigiBooster fonctionne maintenant sur Pegasos

Les groupes d'utilisateurs

Deux groupes d'utilisateurs étaient présents à Rotterdam : le Club Commodore Gebruikersgroep et, représenté par Sandro Knaup, le MorphOS-Club d'Allemagne, qui est toujours dans sa phase de création.

Le musée Amiga

Les visiteurs du salon ont pu ressentir un peu de nostalgie, non seulement grâce aux modules de vieux jeux Amiga (joués par DigiBooster Pro sur Pegasos), mais également grâce aux ordinateurs du musée Amiga. Hormis les modèles Amiga Classic (comprenant un A1000 avec le Sidecar, un CDTV et une CD32), il y avait un Walker, un DraCo et un Access.

Conclusion personnelle

Comparé aux précédents salons Amiga, le petit nombre de visiteurs n'a pas été, ici, un facteur de déception. Quoi qu'il en soit, ce salon a donné une image de la taille restante du marché Amiga. Ces quelques utilisateurs restants ne se chamaillent pas entre eux malgré les camps MorphOS et AmigaOS 4.

L'ambiance a été très amicale et détendue. L'équipe de Genesi et d'autres utilisateurs de Pegasos n'ont pas été trop fiers ou ignorants et ont visité le stand AmigaOS 4 et ont jeté un oeil sur l'autre OS PowerPC pour Amiga. La façon détendue et amicale dont les exposants MorphOS et AmigaOS 4 se sont parlés a montré à certaines mauvaises langues qui, dans le passé, avaient peur que l'esprit très spécial de la communauté Amiga soit détruit par la concurrence des deux systèmes. Par exemple, les frères Hans-Jörg et Thomas Frieden de Hyperion ont parlé sans arrières pensées avec des utilisateurs de Pegasos, simplement d'utilisateur Amiga à utilisateur Amiga, au sujet des problèmes mutuels que les développeurs ont rencontré avec AmigaOS 4 et MorphOS (que ce soit des bogues graphiques lors de l'utilisation de traitement de texte, ou les différences quand on lançait l'OS sur un G3 ou un G4).

L'expérience de cet "esprit Rotterdam" montre une fois de plus ce que peut être la communauté Amiga. Nous sommes d'abord des amigaïstes, nous aimons plus ou moins les mêmes caractéristiques de l'AmigaOS originel et voulons juste continuer à les apprécier sur un matériel plus moderne.

Au final, non seulement les produits de ce salon avaient de l'intérêt, mais on pouvait naturellement rencontrer des personnes "en vrai" qui n'étaient connues, avant, que par Internet. Par conséquent, le succès d'un salon ne devrait pas être mesuré seulement par le nombre de ses visiteurs mais par les nouveaux contacts qui peuvent être fait comme la possibilité de parler directement avec les représentants des sociétés et des organismes présents. Espérons que l'esprit amical et productif du Bénélux Amiga et Pegasos Show 2003 soit bénéfique pour la communauté Amiga dans son ensemble !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]