Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 05 février 2023 - 09:04  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

Actualité (récente)
Actualité (archive)
Comparatifs
Dossiers
Entrevues
Matériel (tests)
Matériel (bidouilles)
Points de vue
En pratique
Programmation
Reportages
Quizz
Tests de jeux
Tests de logiciels
Tests de compilations
Trucs et astuces
Articles divers

Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

Menu des galeries

BD d'Amiga Spécial
Caricatures Dudai
Caricatures Jet d'ail
Diagrammes de Jay Miner
Images insolites
Fin de jeux (de A à E)
Fin de Jeux (de F à O)
Fin de jeux (de P à Z)
Galerie de Mike Dafunk
Logos d'Obligement
Pubs pour matériels
Systèmes d'exploitation
Trombinoscope Alchimie 7
Vidéos


Téléchargement

Documents
Jeux
Logiciels
Magazines
Divers


Liens

Sites de téléchargements
Associations
Pages Personnelles
Matériel
Réparateurs
Revendeurs
Presse et médias
Logiciels
Jeux
Scène démo
Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'ARTM 1.6 (Amiga Real Time Monitor)
(Article écrit par Gilles Soulet et extrait d'AmigaDP - janvier 1993)


Plus convivial que Xoper !

Beaucoup d'entre vous connaissent sans doute Xoper, de Werner Günther. Ce logiciel est l'un des plus utilisés dans le petit monde du DP Amiga. Son succès est dû à la fois à sa puissance et à sa facilité d'utilisation. Mais certains ont regretté son interface utilisatrice peu conviviale. En effet, pour accéder aux nombreuses fonctions de Xoper, il faut taper des commandes dans une ligne d'édition ! Impossible d'utiliser la souris !

Et voilà que se présente aujourd'hui ARTM, digne successeur de Xoper. Comme ce dernier, c'est un outil permettant de connaître l'état de votre Amiga : liste des tâches et processus, des fenêtres, des écrans, des périphériques logiques, etc. Mais il s'avère plus complet et surtout plus facile à utiliser, grâce à une interface utilisatrice entièrement gérée à la souris.

ARTM 1.6

Description

Après lancement (CLI ou Workbench), la fenêtre d'ARTM s'ouvre, représentant immédiatement le nombre et la liste des tâches en cours dans le système. En bas de cette fenêtre, on trouve trois lignes de gadgets. En cliquant sur l'un d'entre eux, on obtient, dans la partie centrale de la fenêtre, une liste d'informations correspondant au gadget sélectionné. Voici une rapide description des fonctions offertes par ces gadgets.
  • Tasks : donne une description complète des tâches présentes dans le système (adresse de la structure Task, priorité, taille de la pile, signaux alloués, etc.).
  • Windows : donne la liste des écrans ouverts, avec, pour chaque écran, la liste de ses fenêtres. Sont affichés la taille, la hauteur, la largeur, les drapeaux IDCMP, etc.
  • Libraries : fournit la liste des bibliothèques présentes dans le système. Pour chaque bibliothèque, sont affichés le nom, l'adresse du noeud, la version, la révision, etc.
  • Devices : fournit la liste et le détail des périphériques logiques présents.
  • Resources : donne la liste des ressources, qui sont des parties de programmes destinées à être utilisées par un ou plusieurs clients. Il en existe toute une flopée, la plupart installées par le système afin de fournir des accès au matériel.
  • Ports : en cliquant sur ce gadget, on obtient la liste et le détail des ports de communication présents dans l'Amiga. Ceci comprend notamment les ports ARexx.
  • Residents : cette liste fournit tout ce qui est "résident", dans la ROM de votre Amiga. Ceci comprend des bibliothèques, des gestionnaires, des périphériques logiques, etc. Par contre, les commandes résidentes ne sont pas accessibles d'ici, mais en cliquant sur le gadget "ResCMD". Curieusement, les polices Topaz, pourtant en ROM, ne sont pas présentes dans cette liste.
  • Interrupts : fournit la liste et le détail de toutes les interruptions installées dans votre système. Beaucoup sont destinées à la gestion du matériel (Copper, Blitter...).
  • Vectors : ce gadget permet de connaître l'état des vecteurs fondamentaux de l'Amiga (ColdCapture, CoolCapture, KickMemPtr, etc.). Ces vecteurs sont utilisés par le système lors d'une réinitialisation, et sont parfois détournés par les virus...
  • Memory : affiche la liste des différentes mémoires présentes. Pour chaque banc de mémoire, on obtient sa taille, sa priorité, ses adresses de début et fin, ainsi que la quantité utilisée et celle encore disponible.
  • Mount : en cliquant sur ce gadget, on obtient la liste de toutes les unités physiques installées dans l'Amiga (RAM:, CON:, RAW:, SER:, PAR:, DF0:, DH0:, etc.).
  • Assign : donne la liste de toutes les assignations logiques. Ceci comprend donc les assignations automatiques (C:, DEVS:, LIBS:, S:, etc.) et les assignations que vous avez effectuées avec la fameuse commande "Assign".
  • Locks : chaque fois qu'une tâche travaille sur un fichier ou une assignation, elle produit un verrou ("lock"). Ce verrou peut être de type lecture ou écriture. Donc, on peut savoir si telle ou telle tâche cherche à lire ou à écrire dans un fichier.
  • Fonts : ce gadget produit la liste des polices de caractères présentes dans le système. Chaque police est bien détaillée (nom, type, taille, etc.).
  • Hardware : donne la liste et la description de toutes les cartes d'extension présentes, des circuits graphiques, le type du processeur, du coprocesseur...
  • Monitor : c'est un petit moniteur qui affiche le contenu de la mémoire entre deux adresses.
  • Last Alert : affiche le dernier Guru produit.
Intervenons !

ARTM permet d'intervenir directement dans les structures afin de modifier certains paramètres. En cliquant dans la partie centrale de la fenêtre, sur la ligne correspondant à une tâche, une bibliothèque, ou quoi que ce soit, la dernière ligne de gadgets se modifie pour présenter un nouvel aspect, adapté à la situation. Par exemple, en ayant cliqué sur "Tasks", et en sélectionnant une des tâches de la liste, on obtient une nouvelle ligne de gadgets.

ARTM 1.6
  • Remove : avec ce gadget, on peut enlever le noeud sélectionné. Ce noeud peut correspondre à une fenêtre, une tâche, une bibliothèque, etc. On peut donc ainsi tuer des processus récalcitrants, fermer des écrans ou des fenêtres, etc. En sélectionnant, par exemple, un verrou et en cliquant sur "Remove", vous pouvez l'éliminer du système. En effet, quelquefois, une tâche "oublie" de libérer un verrou (c'est-à-dire qu'elle ne ferme pas un fichier qu'elle a ouvert). Dans ce cas, il se peut que l'icône du disque correspondant au verrou refuse obstinément de s'effacer quand vous enlevez la disquette du lecteur (je sais que ça vous est déjà arrivé !). A utiliser avec précaution cependant !
  • Freeze : ce gadget n'est actif que lorsqu'on a sélectionné une tâche. Il permet de suspendre momentanément son exécution. Lorsqu'on sélectionne une tâche déjà endormie, ce gadget est automatiquement remplacé par son complémentaire, Warm, qui permet de réveiller une tâche.
  • Priority : permet de modifier la priorité d'un noeud. On peut ainsi modifier la priorité d'une tâche, d'une interruption, et même d'un banc mémoire !
  • More : ce gadget est fondamental et il est presque toujours présent. Il permet d'en savoir un peu plus sur l'objet sélectionné. Ces nouvelles informations sont toujours nombreuses et pertinentes. Par exemple, vous avez accès au détail précis de tous les paramètres d'un processus.
  • Signal : permet d'envoyer un signal donné un processus. Prudence !
  • Break : permet d'envoyer un signal d'arrêt ("Break") à un processus.
  • Cancel : permet de revenir à l'affichage normal.
En bref, et pour terminer avec cette description, il existe trois petits gadgets en haut à droite de la fenêtre, permettant respectivement d'icônifier ARTM, d'afficher une page d'aide (très sympathique) et d'afficher une fenêtre contenant les coordonnées de l'auteur.

ARTM 1.6

Conclusion

ARTM est vraiment l'outil idéal. Il surpasse Xoper dans presque tous les domaines. Dommage qu'il n'existe pas d'option permettant de récupérer un Guru Meditation (comme avec l'option "Trap-Guru" de Xoper) et qu'il ne soit pas prévu de pouvoir modifier la taille de la fenêtre principale. Sinon, c'était vraiment parfait.

Nom : ARTM 1.6 (Amiga Real Time Monitor).
Développeurs : Dietmar Jansen et F. J. Mertens.
Genre : moniteur système.
Date : 1992.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire, AmigaOS 1.x.
Licence : partagiciel.
Téléchargement : CAM 640a.

NOTE : 8,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]