Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 23 mai 2017 - 12:40  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Art Effect 4.0
(Article écrit par David Brunet - juillet 2000)


La retouche d'images revient pour l'énième fois sur Amiga. Haage & Partner, les développeurs d'Art Effect, continuent de peaufiner leur logiciel phare en matière de graphisme. Et c'est parti pour un test...

Ein mächtiges grafikpaket

Art Effect est développé depuis 1992 par l'allemand Alex Pratsch. Après trois ans de travail, le logiciel atteint une qualité remarquable et Haage & Partner le commercialise alors partout dans le monde. La version actuelle est la 4.0 et elle concurrence directement ImageFX, Photogenics et FxPaint sur Amiga et le célèbre Photoshop sur Mac et Windows. D'ailleurs, sa ressemblance avec Photoshop est frappante, les menus et les fonctions sont très proches entre les deux logiciels.

Installez-vous, j'arrive...

L'installation ne pose pas de problèmes. Les utilisateurs des versions précédentes sont même conviés à une mise à jour. Mais là, coup dur, les Power Effects utilisés pour Art Effect 1 et 2 ne sont pas reconnus dans cette version 4.0 ! C'est-à-dire que les paquets d'effets optimisés pour votre PowerPC ne servent plus à rien. :(

Après avoir retrouvé tous vos esprits, vous lancerez le logiciel et vous vous apercevrez qu'il est tout de même excellent. L'utilisation peut se faire sur le Workbench ou dans un écran public, mais dans les deux cas, la présence d'une carte graphique et des résolutions 16 bits 800x600 minimum sont de rigueur. L'autre prérequis est la taille de la mémoire. Si 8 Mo est le planché, 24 Mo voire 32 Mo semblent être nécessaires pour utiliser au mieux Art Effect 4.0. Les développeurs allemands ont pensé, comme dans les versions précédentes, à mettre une gestion de la mémoire virtuelle avec un fichier d'échange (swapfile) qui est un gros fichier faisant le double de votre mémoire physique qui se crée à chaque lancement du logiciel.

Art Effect 4

Les fonctions et les possibilités

Art Effect se présente sous la forme la plus typique qu'il soit pour un logiciel de retouches. La boîte à outils s'affiche en standard à gauche et toutes vos images sont chargées dans des fenêtres. D'autres boîtes, offrants d'autres fonctions, peuvent venir enrichir votre écran ; il y a la gestion des calques, le gestionnaire de couleurs ou encore le créateur de brosses. L'utilisation de ces boîtes est très fréquente et vous pouvez les placer là où vous le désirer, elles resteront alors en place à chaque ouverture du logiciel.

Art Effect

Les fonctions de base sont présentes : ligne, courbe, polygone, cercle, gomme, cloner, couper, etc. Et toutes ces fonctions traditionnelles sont paramétrables : il suffit de double-cliquer, par exemple, sur la fonction "coller" pour pouvoir préciser le mode de collage, avec la tolérance de couleurs, etc. Les modes pour découper les brosses sont nombreux et il est toujours amusant de voir combien il est aisé de découper sur une mappemonde le continent sud-américain au pixel prés ! Art Effect est aussi bourré d'autres possibilités plus ou moins originales comme la baguette magique (outil indispensable et très ergonomique), la fonction défaire/refaire illimitée (les développeurs nous conseillent néanmoins de se limiter à 10 ou 15 car cela ralentit le programme), la fenêtre de prévisualisation des effets (en temps réel, et on peut déplacer la fenêtre), la gestion des calques (superposition, ajout...), le pipette à couleur (pour sélectionner une couleur en particulier dans une image), l'insertion de texte, etc. Et tout ceci avec l'aide des bulles, euh... d'aide. :)

Enfin, les filtres constituent un atout obligatoire pour tout logiciel moderne de ce genre. Ici, nous en avons 68, il sont variés et leur qualité graphique est remarquable, on peut même en créer de nouveaux et faire ses propres fonctions grâce à la gestion d'ARexx. Quelques exemples de macro ARexx sont d'ailleurs disponibles sur le CD. La vitesse de l'exécution des filtres et des différentes fonctions est correcte pour du 68k mais on ne comprend pas pourquoi le PowerPC n'est pas utilisé, surtout que Haage & Partner est le créateur du système WarpOS...

Art Effect

Les formats gérés en standard sont multiples (IFF-ILBM, JPEG, PNG, BMP, TARGA, PCX...) et ils sont épaulés par les datatypes pour le reste. Pour sauvegarder ou charger, une fenêtre de progression apparaît, elle montre le temps nécessaire à l'exécution de la tâche. A priori sympathique, cette fenêtre s'avère loin d'être d'une grande précision.

Les nouveautés de la V4

Voici un aperçu des nouveautés de cette version :
  • Canal alpha et composition alpha multiples par image.
  • Conversion entre canal alpha et couleur, ainsi qu'entre canal alpha et transparence.
  • Nouveaux calques pour le texte.
  • Nouveaux calques pour le traitement d'image à la volée (contraste/luminosité/correction gamme, négatif, seuil, "posterize").
  • Effet spécial pour dessiner des cartes (paysage), du feu et des images pour l'espace.
  • Nouveau mode de couleur pour l'aérographe.
  • La plupart des greffons fonctionnent maintenant correctement avec les calques.
  • Les icônes d'AmigaOS 3.5 (GlowIcons) sont créées lors de la sauvegarde.
  • Ajout de polices de caractères, de cliparts et de tutoriels sur le CD
Réellement nouveau ?

Les versions d'Art Effect se suivent et se ressemblent beaucoup. Mises à part quelques innovations ou corrections de bogues (pour les calques, la sauvegarde en mode True Color ou en couleurs indexées, les fonctions Stencil améliorées...) cette version 4 apporte peu de choses. Une version 3.2 ou 3.5 aurait été plus judicieuse. Les points à revoir sont néanmoins peu nombreux : il nous faut une version PowerPC, la documentation imprimée est seulement en allemand et l'interface graphique peut être améliorée (d'ailleurs des graphistes n'ont pas hésité à redessiner les boutons de menus, voir la première capture d'écran de cet article). Sinon, ce logiciel a tout pour plaire, il est suffisamment complet pour satisfaire les graphistes professionnels.

Nom : Art Effect 4.0.
Auteur : Haage & Partner.
Genre : retouche d'images.
Date : 2000.
Configuration minimale : 68020, AmigaOS 3.x, AGA, 8 Mo de mémoire.
Configuration souhaitée : 68060, AmigaOS 3.x, carte graphique, 24 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 690 FF (105 euros).

NOTE : 8,5/10.

Les points forts :

- Complet.
- Calques et nombre d'options.
- Gestion de la mémoire virtuelle.
- Défaire/refaire illimité.

Les points faibles :

- Et le PowerPC dans tout ça ?
- Documentation imprimée en allemand uniquement.
- Pas assez de nouveautés dans cette version 4.0.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]