Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 16 avril 2021 - 10:23  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Armalyte: The Final Run
(Article écrit par Seb et extrait de Joystick - septembre 1991)


Encore un voyage au fin fond de l'espace où les aliens foutent le souk. Il est temps de remettre tout en ordre, avec l'aide de Thalamus. Armalyte était déjà sorti sur C64/C128 en 1988 et voici une version 16 bits avec sons et graphismes rehaussés.

Armalyte: The Final Run

Le bâtiment de l'Organisation Universelle de la Paix s'élevait dans la nuit, imperturbable. Seules quelques fenêtres, aux derniers étages, laissaient penser aux ombres des passants qu'il y régnait une quelconque activité. L'une des ombres devait vouloir en avoir le coeur net, car voilà qu'elle enfonçait une carte d'accès dans le sas d'entrée du bâtiment.

- "Nelson", dit l'ombre, code 275F. Le bâtiment recracha la carte magnétique et laissa l'ombre pénétrer dans son ventre. Dans la Salle de Contrôle Universelle, les machines clignotaient. L'agitation électronique était à son comble. Contre le mur du fond un écran géant passait son temps à remplir des cartes de galaxie de petits points lumineux.

- "Vous arrivez bien, Nelson, c'est la merde", dit une voix qui semblait appartenir au personnage débraillé assis sur l'unique chaise de la pièce. Nelson ne répondit pas tout de suite, son cerveau était occupé à deux tâches particulièrement éprouvantes : faire disparaître cet engourdissement présent dans tous ses membres, et scruter la pièce dans l'espoir de trouver une autre chaise, tout en sachant qu'il n'y en avait toujours qu'une, une seule.

Armalyte: The Final Run

- "J'espère que tu as une bonne raison de me faire sortir du lit en catastrophe à 3 heures du matin, Stone," grommela Nelson, "sinon je t'écrase la tête contre tes ordinateurs."

- "Si l'on considère que quatre planètes de notre système qui se font envahir par des aliens est une raison valable, alors j'ai une raison valable", répondit Stone. "Ils ont fait un vrai massacre, des milliers de civils sont morts". La nouvelle ne sembla pas bouleverser Nelson. Il n'en avait même plutôt rien à battre, d'apprendre que des gens pouvaient souffrir quelque part dans la galaxie. Le seul intérêt pour lui dans cette affaire, c'était qu'on avait besoin de lui, qu'une fois encore on l'enverrait là-bas, et qu'il y aurait de l'action, et d'autres morts.

- "Dans quel secteur ?", demanda Nelson.

- "Delta Space. Les aliens ont envahi les quatre planètes voisines à la leur. L'Ordre Universel à envoyer des troupes là-bas, en douce, il ne faut pas alerter le peuple. Ils se sont tous fait massacrer. On a besoin de toi, Nelson."

- "Ouais, j'm'en doute", dit Nelson, "expose-moi la situation vite fait."

- "Tu dois te rendre sur chaque planète, l'une après l'autre. Tu attaqueras celle des aliens en dernier, il faut d'abord renouer les alliances avec les quatre autres peuples. Ils sont nombreux, Nelson, tu vas en chier. La seule aide extérieure dont tu pourras bénéficier viendra des dépôts de munitions qu'ont laissé les hommes de l'Ordre Universel avant de crever."

Armalyte: The Final Run

Nelson est dans son vaisseau maintenant, en plein coeur de Delta Space, et, déjà, les aliens approchent. C'est la première planète. C'est bientôt le premier mort, et il y en aura des tonnes. Nelson est énervé, il déteste qu'on le réveille en pleine nuit.

Scénario ultra-classique pour Armalyte, mais, c'est assez rare, le jeu est tout de même intéressant, surtout parce qu'il est difficile, voire très difficile. Vous dirigez un petit vaisseau dans les quatre directions possibles avec la manette (plus les diagonales) pendant qu'un défilement avance sans interruption, de droite à gauche. Les sprites sont souvent très nombreux à l'écran, et il arrive que le défilement subisse un ralentissement. C'est un peu dommage.

Armalyte: The Final Run

Les graphismes sont assez bien faits, les bruitages aussi. De temps en temps des capsules d'options se trouvent sur votre chemin. Il suffit de tirer dessus pour libérer la pastille et la ramasser. Vous gagnerez ainsi des armes plus puissantes ou une plus grande rapidité pour votre vaisseau.

Vraiment difficile, réservé aux joueurs d'élite, Armalyte The Final Run est un bon élément qui a sa place dans la famille R-Type.

Nom : Armalyte: The Final Run.
Développeurs : Arc Developments.
Éditeur : Thalamus.
Genre : jeu de tir.
Date : 1991.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 6/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]