Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 23 octobre 2017 - 01:01  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'APrf 2.62/2.71
(Article écrit par Pierre Ardichvili et extrait d'Amiga News - janvier 1992)


Le domaine public est passionnant par la variété des approches des auteurs de tout poil, face à des problèmes que l'on pourrait croire simples à priori. C'est vrai en particulier pour les programmes d'impression de fichiers. Je ne me suis pas amusé à les compter, par contre, il est symptomatique de trouver une documentation qui commence par ces mots. "...n'ayant pas trouvé l'utilitaire de mes rêves, j'ai écrit le mien, et le voici, il pourra peut-être vous servir...".

Ce que je recherchais

Comme tout un chacun, j'ai mes petites marottes, et je cherchais depuis longtemps, pour imprimer commodément les documentations des programmes du DP un utilitaire d'impression de fichiers de texte (j'ai horreur de lire une doc à l'écran, essayez de lire une doc de 50 pages avec MuchMore sans être malade ; si vous y arrivez, vous êtes bon pour l'aéronavale). Cet utilitaire devait être doté des caractéristiques suivantes :

1. Le lancement par le Shell, via une syntaxe : "nomduprogramme nomdufichier". Le "nomduprogramme" étant bien entendu une abréviation résultant d'un alias qui engloberait la définition de tous les paramètres adéquats, ce qui évite soit d'aller chipoter dans Preferences, soit de devoir donner une série d'ordres à la souris une fois l'écran du programme ouvert.

2. Impression en caractère condensé, avec un réglage de la marge de gauche à 10 ou 20 caractères, ceci afin de pouvoir imprimer sans problèmes des lignes de plus de 77 caractères d'une part, et d'éviter de faire des perforations dans le texte lors de son rangement dans un classeur d'autre part.

3. Impression en interligne 8 lignes par pouce, soit 80 lignes par page, pour réduire le nombre de feuillets.

4. Et bien évidemment, respect des plis du papier.

Ce n'est bien sûr pas PrintFiles (Commodore) qui répond à ces caractéristiques, ni non plus, pour aller à l'autre bout de la gamme, PrintStudio (Fish 366 et 402, que j'utilise pour des impressions plus sophistiquées). PrintStudio fait ce que je demande, mais au prix d'une manipulation trop longue à mon goût. Je l'utilise lorsqu'un certain raffinement dans la présentation est nécessaire.

Un beau jour

Je suis tombé (bruit d'ossements répandus, style AMOS) sur APrf, juste à côté de PrintStudio sur la même Fish 402. Ce programme répondait exactement à mon attente, à part un regrettable manque, à savoir l'interligne de 8 lignes par pouce. J'en fis part à son auteur Denis Gounelle, auteur également de ADoc (à voir, sur Fish 402 également (!)) ; environ une semaine plus tard, je recevais la version 2.71 de APrf, avec l'option 8 lignes par pouce. Ça, c'est du service !

Présentation d'APrf

APrf est un utilitaire d'impression de fichiers de texte, que l'on peut lancer à partir du Workbench ou du Shell. Dans tous les cas, on récupère un écran d'une présentation aussi austère que fonctionnelle, dans le style 2.0, qui indique les options choisies, ou les options par défaut si l'on n'a rien spécifié. La figure suivante est assez explicite pour se passer d'explications.

APrf

Il n'est pas nécessaire de consulter la documentation pour se servir d'APrf, c'est le plus beau compliment que l'on puisse faire à l'interface utilisateur d'un programme. La lecture de la doc permettra cependant d'en exploiter toutes les possibilités.

Les paramètres

En ce qui concerne les paramètres réglables dans Preferences, comme les marges, la longueur de page, l'interligne, etc., APrf prend comme valeurs par défaut celles de Preferences. Par contre, si on spécifie certains paramètres au lancement, ils seront pris en compte indépendamment de ce qui est spécifié dans Preferences, et les choix retenus seront affichés dans l'écran de APrf (à l'exception toutefois du réglage de l'interligne, qui est un rajout, et auquel on accède par un menu).

Les paramètres au lancement sont donnés par la ligne de commande selon une syntaxe classique (lancement par le Shell), ou via le champ "Tool Types" de l'icône (lancement par le Workbench). Ceci permettra dans le premier cas de définir un ou plusieurs alias correspondant à des configurations différentes.

Sous Shell, on aura intérêt à le lancer par "RunBack" car il ne se détache pas de son CLI d'origine (dommage).

Les menus

Dans les menus, on trouve une intéressante fonction "Ligne de commande". Son activation fait apparaître une fenêtre dans laquelle on peut lire les éléments de la ligne de commande qu'il aurait fallu taper, ou des paramètres qu'il aurait fallu mettre dans "Tool Types" pour obtenir la configuration actuellement à l'écran. Pour retrouver la syntaxe des options, il n'y a donc pas besoin de consulter la documentation.

Les options disponibles

Les classiques
  • Troncature des lignes trop longues.
  • Impression condensée, interligne.
  • Marges, longueur de page.
  • Présentation (titre, pagination en tête ou pied de page, format de la date).
  • Qualité d'impression.
  • Nombre d'exemplaires.
  • Type de papier (feuille à feuille ou continu).
Moins classiques
  • Filtrage des caractères ASCII <32 ou >126.
  • Choix d'un tampon de mémoire d'une page ou de 1 ko.
  • Sélection des pages à imprimer : outre la possibilité de sélectionner toutes les pages, une seule page, ou une série de pages comprise entre deux, d'entre elles, on peut choisir jusqu'à 10 pages isolées du texte.
  • Redirection de l'impression vers fichier.
Il y a par ailleurs un mode de prévisualisation (lui donne une idée de la mise en page sur l'imprimante).

APrf

Il faut encore dire un mot de la gestion mémoire. ARpf a été conçu pour apporter de la souplesse aux heureux possesseurs d'une extension de mémoire, et de l'économie à ceux qui ne disposent que de 512 ko. Le programme "pèse" 27 ko, à comparer aux 3,7 ko pour PrintFiles, qu'il dépasse de loin en possibilités, et aux 100 ko de PrintStudio, qui est une sorte de Rolls qui imprime aussi les fichiers graphiques. Compacté par PowerPacker dans le mode par défaut, il se réduit à 15,8 ko et se décompacte en 1,5 seconde.

Le fichier à imprimer est toujours chargé entièrement en mémoire ; il peut y rester après impression, si l'on pense avoir besoin d'y revenir, ou être déchargé pour libérer de la place. Ceci peut toutefois poser un problème lors de l'impression d'un très gros fichier sur une machine limitée en mémoire. De plus, comme le souligne la documentation, si entre deux impressions partielles par exemple, on a modifié par un éditeur le fichier sur disque dur ou disquette, ces modifications ne se refléteront évidemment pas sur la copie en mémoire du fichier ; il faudra donc penser à forcer un rechargement du fichier en mémoire par la commande "Charger Fichier" du menu "Outil".

Par contre, ceux qui disposent de réserves de mémoire pourront en mode Workbench charger une série de fichiers en mémoire et les traiter par APrf sans avoir à les recharger depuis la disquette. Cela peut éviter une manipulation de copie préalable sur le disque dur ou sur un disque virtuel comme RAM: ou RAD: ou VDK:.

Toujours dans l'optique d'économie de la mémoire, on peut "iconifier" APrf, ce qui libère la place en mémoire occupée par le fichier qui était chargé, le tampon et la mémoire Chip utilisée par l'écran et permet de "réveiller" APrf sans avoir à le recharger depuis la disquette. Signalons enfin que la documentation, claire et très complète, est en français.

APrf

En conclusion

APrf est un utilitaire d'impression de fichiers qui permet une impression rapide, selon un mode prédéterminé, via une commande courte, mais qui offre également la panoplie classique des possibilités de ce genre de programme, avec un certain nombre de "plus" bien imaginés, le tout enveloppé dans une interface parfaitement conviviale. Ce programme fera le bonheur de pas mal de gens, comme il fait le mien pour la grande majorité de mes besoins en impression de textes.

Au chapitre des limitations, il manquera à certains utilisateurs la possibilité d'imprimer une série de fichiers d'affilée sans intervention : certains pourront aussi être occasionnellement piégés par les aspects de la gestion mémoire cités plus haut.

Dans le mode Shell, contrairement à ce qui se passe pour PrintFiles par exemple, on ne peut spécifier qu'un seul fichier à imprimer. En mode Workbench, on pourra spécifier plusieurs fichiers en cliquant sur leurs icônes puis en double-cliquant sur l'icône APrf tout en maintenant "Shift" enfoncée. Néanmoins, dans ce cas, APrf n'imprimera pas d'office tous les fichiers à la suite, il faudra confirmer l'ordre d'impression pour chaque fichier.

Nom : APrf 2.62/2.71.
Développeur : Denis Gounelle.
Genre : outil pour l'impression de texte.
Date : 1990/1991.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire, imprimante.
Licence : freeware.
Téléchargement : Fish 402.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]