Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 25 mai 2017 - 10:32  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Analyse de la situation Amiga (octobre 1999)
(Article écrit Éric Giguère et extrait d'ANews - novembre 1999)


D'une "certaine" source au sein d'Amiga, il a été dit que, actuellement, l'Amiga MCC n'existait pas, si ce n'est à l'état "conceptuel" (sic) et que Gateway ne voyait pas l'intérêt de sortir un nouvel Amiga pour une poignée de nostalgiques estimés à 100 000 utilisateurs de par le monde.

Gateway oublie que l'Amiga MCC aurait permis de faire fonctionner autre chose que l'OS Amiga, que Linux fédère de plus en plus d'utilisateurs, constructeurs et éditeurs mécontents de la domination Wintel, du système actuel, et qu'ils sont tous à la recherche d'une troisième voie.

Un Linux à la sauce Amiga aurait permis de rallier beaucoup de monde, étant donné que sous sa forme actuelle, Linux n'est pas encore mûr pour le marché de masse.

Malheureusement, au vu de la nouvelle donne et bien que des compagnies puissent être intéressées pour sortir un nouvel Amiga, celui-ci ne pourra pas bénéficier de la puissance marketing de Gateway à sa sortie et risque donc encore une fois d'être marginalisé, voir de rester inconnu du grand public...

Il serait donc préférable, pour un temps, d'oublier Gateway/Amiga.

De toutes les façons, depuis ces dernières années, nous avons été assez échaudés par des déclarations de toutes sortes, des revirements, etc., quand ce n'est pas par moult ventes et rachats.

L'essentiel est de s'attacher à ce qui existe et d'avoir toujours autant de plaisir à allumer sa machine.

Est-ce que Gateway/Amiga a (avait) les moyens de ses prétentions ?

Si l'on attend plus qu'un nouvel ordinateur, un nouveau concept, ce qu'avait déclaré Jim Collas : "Il faut s'attendre à quelque chose de révolutionnaire", sera de mise dans quelque temps si Gateway ne se fait pas bouffer par la concurrence, nombreuse sur le terrain des "Information Appliances".

Pour l'instant, 18 brevets ont été déposés sous le nom Amiga, depuis le 9 juillet. Ils sont tous à destination de la TV numérique et interactive.

L'homme derrière ces brevets est Ted Wugofski, ingénieur en chef à Over Moon Production, une société filiale de Gateway.

Ted Wugofski est aussi membre du ATSC (Advanced Television Systems Commitee) un groupe de spécialistes dans le développement de logiciels standards pour la TV numérique Broadcast.

Il est donc clair que Gateway, depuis le PC-TV, n'a toujours pas eu comme objectif de faire un Amiga-TV qui n'aurait d'Amiga que le nom.

Quant aux brevets, déposés sous la forme US, c'est-à-dire sous la forme d'idées, ils sont trop génériques pour intéresser beaucoup de monde.

Sony, Microsoft, Philips et bien d'autres, ont déjà déposé des brevets similaires.

En étant cynique, on pourrait dire que la création de la société Amiga et les annonces faites à la communauté n'ont été là que pour obtenir des idées nouvelles, innovantes, des programmeurs à bon compte, une base d'utilisateurs nécessaire pour rallier les éditeurs et les partenaires.

Maintenant que tout cela est presque ficelé, il est temps de se débarrasser de cette bande de râleurs, qu'il est impossible de maîtriser.

A la décharge de Gateway/Amiga, il a toujours été dit, depuis le début, que la société Amiga était une société de logiciels, d'où le départ l'année dernière de Joe Torre, ingénieur matériel.

Amiga Allemagne n'est là que pour liquider les stocks de machines Amiga et Petro fait curieusement obstacle à toute initiative extérieure qui aurait permis l'arrivée de machines plus au goût du jour, comme la BoXeR de Mick T., etc, sans compter le manque de soutien évident aux sociétés et aux développeurs matériel et logiciel. Son rôle n'est pas clair...

En attendant, Gateway, pour 31 millions de $, vient de s'offrir 23% de Vitech, fabricant, revendeur de PC et réseaux au Brésil.

Dans les deux ans à venir, Gateway a l'intention d'y investir 110 millions de plus.

On comprend qu'il ne reste plus rien pour l'Amiga... De plus, de sombres coupes sont prévues dans l'assistance technique et client.

Peut-être vont-ils suivre la voie de Dell dans ce domaine, déléguant à un prestataire extérieur les services... En l'occurrence, IBM.

Ted Waitt, il y a quelques années, prédisait la fin de la plupart des fabricants de PC, du fait que celui-ci n'était pas assez rentable et qu'il ne resterait plus que trois ou quatre fabricants majeurs.

Il concluait qu'il était temps de se diriger vers autre chose. Problème : Gateway a dépassé Compaq sur le territoire américain pour les ventes de PC et bien que dépassé par ce dernier en terme de ventes internationales ainsi que par HP et Dell, il est maintenant dans le quatuor de tête.

Alors Ted, maintenant que l'on se retrouve parmi les fabricants/assembleurs majeurs, on devient frileux pour se diriger pleinement vers autre chose ?


[Retour en haut] / [Retour aux articles]