Obligement - L'Amiga au maximum

Lundi 23 octobre 2017 - 15:09  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Présentation et configuration d'ANAIIS 1.02
(Article écrit par Gilles Pelletier - août 2011)


Quoi de neuf depuis les dernières versions ?

La pile USB ANAIIS fonctionne toujours avec Highway ou Subway. Beaucoup de bogues ont été corrigés, surtout ceux qui ne sévissaient qu'en 1.3 (le 1.1 n'a pas été testé !). On peut désormais utiliser des clefs USB au lieu de disquettes.

Installation de la pile ANAIIS

Dans un premier temps, il faut s'assurer d'avoir au moins :
  • Un Amiga avec un 68000 à au moins 7,09 MHz.
  • Un Kickstart 1.1 ou plus.
  • Une carte Highway ou une carte Subway.
  • 100 ko de mémoire de libre.
  • Des périphériques USB.
  • Un peu de patience.
Étape 1
  • Télécharger ANAIIS (aminet.net/package/driver/other/anaiis).
  • Pour Workbench 1.1 (Kickstart version 31), 1.2 (Kickstart version 33), 1.3 (Kickstart 34) et AmigaOS 2.x et 3.x :
    • Faire un peu de place sur la disquette en enlevant quelques polices de caractères par exemple.
    • Copier ANAIIS où l'on veut (si possible dans Prefs ou à côté du programme "Preferences").
    • Copier "usbstart" et son icône dans Sys:System.
    • Copier "usbstop" et son icône dans Sys:System.
    • Copier "usbreset" et son icône dans Sys:System.
  • Pour AmigaOS 4.0 (version 50 et plus) :
    • Attention : certains fichiers ont les mêmes noms.
    • Effectuer une copie du système avant d'installer ANAIIS.
    • Pour un utilisateur basique, seuls "usbstart" et "s:anaiis.prefs" sont importants. "usbstop" et "usbreset" ne devraient jamais être activés.


Étape 2

Démarrer la pile en cliquant sur "usbstart". Brancher les périphériques. S'ils fonctionnent, tant mieux ! Sinon certains points sont à paramétrer.

L'interface d'ANAIIS utilise pleinement Intuition, en allant un peu au-delà de ses limites, mais elle est suffisante pour mettre en place quelques réglages (cela fonctionne sur tous les OS, même sur un antique A1000).

Si rien ne fonctionne, ouvrir l'icône ANAIIS et vérifier le menu "Hardware". Si c'est vide, c'est mal parti. Si l'état n'est pas à "2", c'est un problème matériel, il faudra vérifier les branchements. Sinon, tout va bien.

Pour une Highway, vérifier que l'item "auto detection" est en place à partir du menu "Preferences", onglet "Preferences" (encore !) sous-onglet "System".

Pour une Subway, si l'adresse du "clockport" n'est pas 0x00d80001, il faut savoir où on l'a branchée, en connaissant l'adresse de base de la carte et son "offset" :

adresse de base  : 0x00e90000
offset  : 0x00004000
adresse clockport : 0x00e94000



Dans l'onglet "Preferences", sous-onglet "System", sélectionner l'item "Subway" avec le pseudo-bouton cyclique (on clique pour avancer, "Shift + clic" pour reculer) et saisir 0x00e94000 dans la zone "Param1". Ensuite, retourner à l'onglet "Hardware", cliquer sur "Close Stack" et fermer. Les paramètres sont sauvés dans "s:anaiis.prefs", comme font la plupart des vieux programmes. Recommencer avec "usbstart". Attention : si l'adresse est farfelue, le Guru peut très bien venir vous rendre une petite visite.

D'une manière moins brutale, on peut connaître une carte par son identifiant de fabricant (manufacturer ID) et son identifiant de produit (product ID) et bien sûr l'offset du "clockport". Dans l'onglet "Preferences", sous-onglet "System", sélectionner l'item "Host" et saisir :

Param1 manufacturer 0x00000861
Param2 product 0x000000c8
Param3 offset 0x00004000

Attention : si l'adresse est farfelue, le Guru peut très bien venir vous rendre une petite visite.



Étape 3

Si la pile fonctionne, il est recommandé de modifier la séquence de démarrage s:startup-sequence en ajoutant la commande suivante, si possible au début :

stack 8000
run >NIL: sys:system/usbstart >NIL:

Imprimante

Là aussi, pas de mystère, une seule imprimante est gérée pour l'instant. Cette limitation est surtout due au printer.device, pas à ANAIIS.

Copier "ieee1284.device" dans devs:.
Copier "usbprint" où l'on veut (c:...).
Ne pas oublier de cocher l'option "parallel device patch" dans l'onglet "Preferences", sous-onglet "Printer".

Un simple "copy fichier prt:" fonctionne, mais quelquefois des décalages interviennent dans les impressions graphiques et DirectDump refuse carrément de fonctionner. "usbprint" fait son travail comme il faut, il ne passe pas par le système mais envoie ses données directement à l'imprimante USB.

Clefs USB, disques SATA

Copier "usbscsi.device" dans devs:.
Copier "massive" où l'on veut.
Copier "FAT95" dans l: (non fourni, mais il se trouve sur Aminet).
Brancher le périphérique USB, lancer "massive".
Si la clef provient du monde PC, de taille inférieure à 4 Go et en FAT32, on doit la voir apparaître après quelques secondes d'angoisse.

Les systèmes de fichiers

Sur 1.3, FAT95 et FastFileSystem sont utilisables. Si le disque ou la partition fait plus de 100 Mo, il faut oublier OFS et passer au FFS. Attention, OFS est extrêmement instable.

À partir d'AmigaOS 2.04, PFS peut être utilisé. "usbscsi.device" gère les disques avec TD64 (64 bits pour les disques "modernes").

Formater son disque

"massive" a un grand nombre de paramètres (consulter la documentation, en anglais, ça vous fera les pieds (de l'exercice)). Si l'on escamote "mount" (en mettant une parenthèse devant par exemple) on peut aller modifier le fichier "ram:usbkey0" pour changer de système de fichiers et dostype, ou tout simplement partitionner le disque avec HDToolBox ou HDInstTools.

Ensuite, on monte tranquillement le disque :

mount usbkey0: from ram:usbkey0

Puis on formate :

format drive usbkey0: name disque FFS quick

Au bout de quelques instants un disque apparaît sur le Workbench.

Le disque est alors utilisable ! Mais il faut être patient, voire très patient... mais c'est plus rapide qu'un lecteur de disquette et rend service quand on sait que son disque dur de 1,2 Go est mort et que l'on a eu le temps de mettre son contenu à l'abri...

Attention, si l'on retire la clef alors qu'une assignation pointe sur le disque ou qu'une fenêtre affiche encore son contenu, on risque d'avoir un gros problème. Si cela arrive, il faut utiliser "unmount usbkey0:" et si l'assignation donne toujours l'entrée "usbkey0:", il faut faire une assignation "usbkey0: dismount" suivi d'une assignation "usbkey0: remove." Si l'on suit ces petites recommandations, l'icône de la clef doit disparaître.









La face visible d'ANAIIS

Un fichier de localisation "anaiis.catalog" existe. Il faut le copier dans un répertoire "catalog/français" au même niveau que le programme ANAIIS en 1.3 et en dessous, ou alors dans le système lui-même au-dessus. Mais c'est tellement mieux de conserver tous les textes en anglais !

Un grand nombre de modifications ont été apportées dans la version 1.02 d'ANAIIS par rapport à la 0.99. Certaines listes sont encore expérimentales (des liens et des informations en trop qui débordent allégrement en dehors de l'écran...), mais un jour viendra où tout fonctionnera. Certains onglets sont devenus des menus.

1. Menu "System"

Montre certaines bibliothèques du système. Ne rigolez pas, il sait quand on est sur un UAE ou un vrai Amiga. ;)



2. Menu "Hardware"

Montre les cartes gérant l'USB visibles dans le système.



3. Menu "Devices"

Une belle liste qui déborde. Synchronisé avec les branchements/débranchements à chaud.



4. Menu "Interfaces"

Comment faire des arbres façon Windows avec Intuition ? Et bien cliquez sur les "-" ou les "+" pour voir...



5. Menu "Statistics"

Montre le nombre de transactions et le débit de données de et vers l'USB.

Comme vous pouvez le constater, c'est de l'arithmétique 64 bits sur un pauvre 68000...



6. Menu "Preferences"



6.1 Onglet "Preferences/System" :

Param1, Param2 et Param3 : regarder "Installation de la pile ANAIIS", étape 2.

Quantum : pas toucher !
8:
9:
10: nominal
11:
12:

Spoof like usbsys.device : si coché, "usbsys.device" et "usbresource.library" sont utilisés, sinon "anaiis.device" et "anaiisresource.library" sont présents.

Disable internal drivers : si coché, seuls les noeuds (hubs) sont gérés, sinon ANAIIS gère les souris, claviers.

HCD path : chemin indiquant où se trouvent les .uhcdevice, pilotes permettant à ANAIIS d'avoir d'autres matériels que Highway et Subway.

FD path : en friche !

6.2 Preferences/Mouse :

Goofy mode : comme pour les snowboarders :). Si coché, la souris s'adapte aux gauchers, sinon c'est pour les droitiers.
Middle button : si coché, les évènements pour le bouton du milieu sont générés, aucun sinon.
Wheel : si coché, les codes 0x7a pour haut, 0x7b pour bas, 0x7c pour gauche, 0x7d pour droite sont générés comme évènements claviers (et oui !), sinon rien.
Wheel OS4 : si coché, les évènements roulette spécifiques à AmigaOS 4.x sont générés. Aucun effet sur les autres versions du système.

6.3 Preferences/Keyboard :

ColdReboot on ctrl winl winr : si coché, il est possible de redémarrer le système avec la combinaison Ctrl+WinL+WinR sur le clavier USB, comme Ctrl+LAmiga+RAmiga (les doubleurs de ROM ne fonctionnent pas...).

Key repeat delay : délai de répétition du clavier. Le délai en secondes avant répétition est affiché à droite, ce qui est rare sur Amiga...

Key repeat speed : vitesse de répétition du clavier. Le délai en secondes entre deux émissions de caractères est affiché à droite.

6.4 Preferences/HID :

Cet onglet concerne la lowlevel.library. Deux colonnes à droite de chaque port indiquent son état. La présence d'une seule colonne indique l'absence de la lowlevel.library (ce qui est le cas ici avec le Workbench 1.3). Pour plus de détails consulter la documentation sur les fonctions GetKey() et ReadJoyPort(). L'utilisateur peut influer sur le comportement de ces deux fonctions en sélectionnant le mode à l'aide du bouton cyclique "Laisser faire la lowlevel.library" :

USB -> le périphérique USB est pris en compte.
Merge -> le périphérique USB et l'existant sont pris en compte.

Keyboard clavier :

Port 0 port 0 (souris)
Port 1 port 1 (souris ou manette)
Port 2 port 2 (souris ou manette)
Port 3 port 3 (souris ou manette)

Le programme "playHID" prend en compte un joypad Thrustmaster et rend ses données dans le port 3. Jamais pu le tester dans un jeu, vu que la plupart tuent le système, or ANAIIS a un besoin vital d'exec.

6.5 Preferences/Printer :

Parallel device patch : si coché, la fonction exec OpenDevice() est modifiée pour détourner tous les appels au "parallel.device" en "ieee1284.device". Dans Preferences (ou Prefs) vérifier que l'imprimante est bien de type parallèle, et que son pilote est compatible.

6.6 Preferences/Debug :

Pour l'utilisateur de base, merci de laisser "Trace" et "Audit" à 0, sinon le système risque d'être très perturbé. Le programme USBTrace est nécessaire pour générer des traces ou des fichiers d'audit en RAM:.

La face cachée d'ANAIIS

L'interface API est compatible avec Sirion, la pile USB d'AmigaOS 4.x. Consulter les documentations usbsys.doc incluses dans le SDK d'AmigaOS 4.x disponible sur le site de Hyperion.

Attention toutefois, certaines fonctions ne réagissent certainement pas de la même manière que sur l'original Sirion, car le code et l'architecture sont vraiment différents.

Dans le palais des horreurs logicielles, on peut citer :
Le futur ?

Il faudrait rendre tout ceci "romable" pour pouvoir monter des disques à l'initialisation, voire utiliser le "boot menu" avec la souris et le clavier USB, mais je suis sur un pilote PCL3 (complet avec les cinq modes de compression) et un XL (PCL6) pour pouvoir imprimer... le plus rapidement possible (j'peux pas tout faire, les journées n'ont que 24 heures).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]