Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 28 avril 2017 - 02:35  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Amino rachète l'Amiga
(Article écrit par David Brunet - janvier 2000)


Après une période noire pour l'Amiga (peut-être la plus sombre avec celle de la mort de Commodore en 1994), un nouveau rachat de la marque a caractérisé le passage à l'année 2000.

Un dernier semestre 1999 chaotique

L'Amiga sous l'ère de Gateway avait plutôt bien débuté avec des annonces fracassantes et une feuille de route ambitieuse : une relance complète de la machine avec la sortie d'un matériel révolutionnaire (Amiga MCC), un système d'exploitation basé sur le noyau de QNX (Neutrino), des partenariats avec des géants de l'industrie, etc.

Mais la suite fut moins rose et le second semestre 1999 fut même catastrophique. Gateway/Amiga Inc. annoncèrent d'abord l'arrêt de la collaboration avec QNX, il y eut ensuite les évictions de personnels importants chez Amiga Inc. (Bill McEwen et Jim Collas le PDG) et enfin l'abandon pur et simple de l'Amiga MCC ou tout matériel Amiga NG au profit de solutions numériques fantomatiques (annonce faite le 17 septembre 1999 lors d'une lettre ouverte de Thomas J. Schmidt, le PDG d'Amiga Inc. durant cette fin 1999).

Pour de nombreuses personnes, la fin officielle de l'Amiga en tant que machine et OS fut alors atteinte...

Amino rachète l'Amiga

Mais certains n'ont pas voulu voir mourir l'Amiga. Parmi lesquels deux anciens employés de Gateway/Amiga Inc. : Bill McEwen et Fleecy Moss. Ces deux personnes, qui avaient monté une jeune entreprise du nom d'Amino suite au limogeage du premier, ont créé la surprise en rachetant l'Amiga.

La nouvelle fut rendue publique le 31 décembre 1999 : Amino Development Corp., société basée à Maple Valley (État de Washington), a acquis la marque Amiga à Gateway le 27 décembre. Amino prit ensuite les affaires en charge à partir du 3 janvier 2000.

Il s'agit donc du cinquième propriétaire de l'Amiga après Amiga Corp. (1982-1984), Commodore (1984-1994), Escom (1995-1996) et Gateway (1997-1999). Mais c'est aussi la première fois que le rachat n'est pas dû à une liquidation ou un problème financier.

Estimée à 5 millions de dollars, cette transaction a été négociée silencieusement durant des semaines avec Gateway, qui n'avait plus aucun objectif pour la marque. Une des personnes de chez Gateway, Peter Ashkin, le vice-président, commenta ainsi le rachat : "Sous Gateway, l'Amiga s'est transformé en une société de développement logiciel travaillant sur un nouvel environnement d'exploitation pour les appareils liés à l'Internet. Et maintenant que ce travail de développement est géré par Gateway lui-même, il était de bon ton de trouver un acheteur pour l'Amiga."

La première annonce de Bill McEwen

Bill McEwen, PDG d'Amino, fit une annonce le 3 janvier dernier pour détailler un peu plus ce rachat. Il précisa que l'Amiga avait été acheté par Gateway en 1997 pour ses nombreux brevets et qu'ils ne connaissaient pas la communauté qui se trouvait derrière. Amino, au contraire, est issu de la communauté et a racheté l'Amiga pour elle.

Il annonça, en outre, qu'Amino Development Corporation se renommera en "Amiga Corporation" dans la semaine.

Les éléments qui ont été rachetés sont les suivants :
  • Les marques déposées des logos.
  • Tout l'inventaire d'Amiga International.
  • Toutes les licences existantes.
  • Les licences de tous les brevets Amiga (Gateway reste le propriétaire des brevets, mais Amino/Amiga Inc. pourra les utiliser).
  • Tous les sites Web et les noms de domaines.
  • Le système d'exploitation Amiga et tout ce qui en est associé.
  • Les opérations Amiga actuelles.
Nouvelle orientation de développement

Il n'a pas fallu attendre longtemps pour voir le premier acte "concret" de la part d'Amiga Inc. Le 8 janvier, lors du CES de Las Vegas, Amiga Inc. a annoncé avoir signé un accord stratégique avec Tao Group qui devient le partenaire pour le nouvel Amiga. Tao Group, société anglaise inconnue de la communauté Amiga, est spécialisée dans les applications pour appareils numériques (télévision, téléphone portable...).

Amiga Inc. abandonnera évidemment l'ancienne feuille de route de 1999 pour se concentrer sur de nouveaux objectifs. Après l'annonce de Tao, Fleecy Moss précisa quelques points de la stratégie d'Amiga Inc. :
  • La société se focalisera sur deux marchés : le "Pathfinder" (pour l'informatique générale) et le "Domestic Digital Habitat" (le numérique à la maison, un nouveau nom pour le marché de la convergence numérique).
  • Le x86 et le PowerPC ont été confirmés en tant que prochains processeurs de l'Amiga.
  • Tao est le partenaire pour le système d'exploitation.
  • La nouvelle famille de produits Amiga (précédemment nommée "Aqua"*) pourra tourner nativement ou bien en tant que hôte.
  • Amiga Inc. assurera que le nouveau système inclura une émulation pour Amiga Classic.
  • Des plates-formes pour développeurs sont prévues prochainement.
(*) Le nom "Aqua" a été retiré car c'est aussi le nom d'un élément du nouveau système d'exploitation d'Apple.

Conclusion

Comme les années précédentes nous l'ont appris, un rachat ne signifie pas obligatoirement une relance de la plate-forme Amiga. Mais Bill McEwen et Fleecy Moss semblent avoir des projets bien définis et pensés depuis un certain temps.

Fin 1999, l'Amiga est passé près de sa fin. Les années 2000 vont-elles signer le retour de l'Amiga ? On attend du concret maintenant...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]