Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 23 août 2017 - 23:13  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : AmigaOS 4.0 - utilisation des configurations de démarrage
(Article écrit par Philippe Ferrucci - novembre 2004)


Fichiers Kickstart sur disque

Sur Amiga Classic, nous avions une ROM qui contenait les bibliothèques de base : Exec, Dos, Intuition... La ROM étant toujours présente, il est possible de démarrer sur un disque où aucun système n'est installé. Cela permet aussi, en démarrant sans startup-sequence, de toujours avoir accès à un Shell qui permet de faire des opérations de première nécessité.

U-Boot, le firmware de l'AmigaOne, initialise le matériel et démarre un système d'exploitation, mais il ne contient pas toutes les bibliothèques nécessaires pour exécuter AmigaOS. Il ne permet donc pas le démarrage sans startup-sequence comme sur le Classic.

Ces modules (ExecSG, FFS2...) sont stockés sur le disque comme tous les autres fichiers. Ils doivent être placés dans le répertoire SYS:Kickstart. L'avantage est qu'il est maintenant possible de mettre à jour l'OS simplement en mettant à jour un de ces modules. L'inconvénient est qu'il est facile de rendre sa partition système non amorçable : mauvaise version d'une bibliothèque, module manquant, etc.

Les configurations de modules Kickstart

Vous avez essayé de mettre à jour votre AmigaOS 4 et vous avez fait une erreur ? Votre système ne démarre plus ? Peu importe ! En bon amigaïste prévoyant, vous avez des configurations de secours. En effet, il est possible de définir autant de configurations de modules Kickstart que nécessaire.

Pour comprendre comment cela fonctionne, il faut étudier votre fichier Kicklayout dans SYS:Kickstart. Ce fichier texte est librement modifiable avec votre éditeur préféré. Il contient les configurations que le SLB va charger. Son format est simple : une ligne commençant par le mot "LABEL" définit le nom de la configuration qui va suivre, les lignes commençant par le mot "MODULE" permettent de déclarer chacun des modules qui seront chargés dans cette configuration.
Il existe aussi une ligne "EXEC Kickstart/loader" que vous ne changerez certainement jamais. Il s'agit du programme qui repositionne les modules en mémoire avant leur exécution.

Exemple :

LABEL Default
EXEC Kickstart/loader

MODULE Kickstart/kernel
MODULE Kickstart/a1ide.device.kmod
...

Pour créer plusieurs configurations, il suffit donc de modifier le fichier Kicklayout. Vous pourrez créer par exemple, une configuration par défaut qui sera chargée automatiquement à chaque démarrage du système, une configuration de sauvegarde qui vous permettra toujours de démarrer AmigaOS 4, une pour tester le module que vous venez de développer (si vous êtes programmeur), etc.

Pour choisir quelle configuration vous voulez charger, allez dans le menu de sélection du démarrage de U-Boot et modifiez le champ "Configuration". Bien sûr, celle appelée "Default" dans votre fichier kicklayout sera chargée si vous ne venez pas changer cette valeur dans U-Boot.

Comment créer plusieurs configurations ?

Il suffit de déclarer dans votre fichier Kicklayout plusieurs configurations avec la liste des modules à charger dans chacune d'elle. Prenons un exemple : vous récupérez une mise à jour du noyau (kernel) et vous voulez l'installer. Mais pour plus de sûreté, vous voulez quand même garder la configuration "Default" que vous utilisez tous les jours. Il vous suffit alors de copier toutes les lignes de "Default" et de les coller plus bas dans le fichier kicklayout, de donner un nom à votre nouvelle configuration et de définir le nom de fichier du noyau que vous voulez utiliser :

LABEL Default
EXEC Kickstart/loader
MODULE Kickstart/kernel
...

LABEL miseajour
EXEC Kickstart/loader
MODULE Kickstart/*kernel-mis-a-jour*
...

Il ne vous reste plus qu'à redémarrer l'AmigaOne en faisant une pause dans U-Boot pour indiquer au SLB que vous voulez charger la configuration "miseajour".

Simplifier la gestion de plusieurs configurations

Si vous créez de nombreuses configurations, vous vous apercevrez vite qu'avoir plusieurs versions d'un même module peut vite surcharger votre répertoire Kickstart :

kernel
kernelv2
kernel-51.0
kernel-01-01-2004
...

Cela rendra moins lisible le contenu du répertoire et vous risquez de vous tromper plus facilement.

Je vous conseille d'utiliser un répertoire par configuration. Cela simplifie beaucoup la création d'une nouvelle configuration ou encore la comparaison de deux d'entre elles pour savoir quel module est plus récent dans l'une ou l'autre. Mon répertoire Kickstart ressemble à ceci :

Kickstart (dir)
    ConfigOK (dir)
        module1.kmod
        module2.kmod
        ...
    Default (dir)
        module1.kmod
        module2.kmod
        ...
    Debug (dir)
        module1.kmod
        ...

Conclusion

Ce système permet de corriger facilement un problème de configuration. Mais si vous avez un problème plus sérieux comme un disque abîmé, le SLB ne pourra pas charger les modules Kickstart au démarrage. Dans ce cas, il vous sera impossible d'atteindre le Early Startup Menu pour démarrer sans startup-sequence. Vous devrez alors démarrer sur votre CD AmigaOS 4 pour réparer le problème. Espérons qu'un jour, avec un marché plus grand, nous pourrons bénéficier à nouveau d'une ROM avec les modules essentiels et pourquoi pas, des outils de première nécessité...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]