Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 24 novembre 2017 - 21:25  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Présentation de l'AmigaOne X1000 (bêta testeur)
(Article écrit par Steven Solie et extrait de www.solie.ca - septembre 2011)


Note : traduction par David Brunet.

J'ai reçu mon système AmigaOne X1000 mardi 20 septembre, lequel a été retenu par les douanes canadiennes durant au moins un jour supplémentaire. Il s'en est passé du temps depuis que j'ai eu vent du "plus ambitieux projet" quelques années auparavant. Grâce à un bon groupe d'avocats, le nom du modèle inscrit sur le boîtier est "AmigaOne", et son coeur est animé par le système d'exploitation Amiga (AmigaOS) qui a considérablement évolué depuis ses débuts en 1985.

Assemblons maintenant ce nouvel ordinateur.

L'AmigaOne X1000 est basé sur le boîtier tour Define R3 de Fractal Design, avec quelques modifications cosmétiques décrites plus bas.



Un joli motif Boing Ball a été gravé sur la face avant. Il y a également un autocollant en relief "AmigaONE" sur le bas de la tour. Le changement le moins évident concerne la LED bleue qui a été changée contre une LED rouge pour mieux correspondre avec la couleur de la carte mère.

Sur le haut de la tour, on peut accéder avec facilité à un couple de ports USB et un port eSATA.



La face avant peut s'ouvrir afin d'accéder à deux baies 5"1/4. Il y a aussi un petit bouton de réinitialisation sur le côté droit, à mi-hauteur.



Allons faire un tour du côté de l'alimentation. Une alimentation de haute qualité d'une puissance de 600 W ou plus est recommandée ; j'ai pris le minimum. Il est indiqué que la carte graphique a besoin de 400 W à elle seule.



J'ai ensuite installé un lecteur de DVD SATA, qui est un simple lecteur Samsung OEM que j'utilisais avec mes autres machines AmigaOS dont la Sam440ep-Flex et la Sam460ex.



Ensuite, ce fut au tour des disques durs SATA. Mon choix s'est arrêté sur deux disques Seagate de 500 Go, je les ai installés sur les baies supérieures. Vous pouvez voir toute la place qu'il reste pour d'autres disques. Il y a ici un ventilateur sur le côté pour maintenir tous ces périphériques à bonne température. Un ventilateur supplémentaire peut d'ailleurs être installé si vous avez plusieurs disques. Plus tard, j'ai décidé de placer les disques tout en bas de la tour, ce qui n'a posé aucun problème grâce aux supports blancs.



Puis vient le tour de la carte mère elle-même, qui est le point essentiel de cet article. Toutes mes excuses pour la pauvre qualité de l'image, je ne suis pas photographe.

Notez que tout le travail de montage a été réalisé sur un tapis antistatique qui a une sympathique couleur bleue. Je porte aussi un bracelet qui se branche sur le tapis.



Cette carte mère unique a été commissionnée par A-EON Technology CVBA, qui est une société créée spécialement pour ce projet. Il faut espérer qu'A-EON va continuer à concevoir de nombreux autres produits AmigaOne à l'avenir. Nemo est le nom de code de cette carte mère qui a été développée par Varisys Ltd.



AmigaKit est le distributeur exclusif de l'AmigaOne X1000 et a fourni des conseils à l'équipe de bêta-test. Cette société a testé chacune des cartes mères qu'elle a livré.



Un élément qui rend cet ordinateur Amiga spécial est l'inclusion de Xena. Il s'agit d'une puce XS1-L2 de XMOS qui se trouve sur la carte mère. Cette puce est directement liée au processeur, au PLD (NDT : "programmable logic device", soit en français "circuit logique programmable") et au port Xorro, qui est sur la gauche de l'image suivante. Le port Xorro est physiquement un connecteur de carte PCI Express x8, mais il n'est pas compatible avec les cartes PCI Express x8. Plus de détails sur Xena et Xorro sont disponibles dans le manuel technique de référence qui n'est pas encore accessible au public.



Les photos suivantes montrent les connecteurs à l'arrière de la carte mère. Il y a beaucoup de ports USB (huit), un port Gigabit Ethernet, et quelques connecteurs pour l'audio.





Sur le bas de la carte mère, on trouve la signature des concepteurs.



Voici une photo de la face arrière de la carte mère.



Il y a deux contrôleurs mémoire : deux valant mieux qu'un seul pour l'AmigaOne X1000. Les résultats des tests préliminaires avec deux barrettes de mémoire DDR2 sont assez favorables. Ces contrôleurs mémoire ne sont pas récalcitrants et ne nécessitent pas de mémoire spéciale comme sur les anciennes cartes mères AmigaOne et MicroA1 d'Eyetech. L'AmigaOne X1000 gère les barrettes de mémoire DIMM DDR2-800 à 1,8 V, unbuffered (sans tampon) et non-ECC. La quantité maximale de mémoire prise en charge est de 16 Go. De son côté, AmigaOS peut en gérer actuellement jusqu'à 2 Go.

Le processeur se cache sous un dissipateur et un ventilateur. Il s'agit du PWRficient PA6T-1682M de chez PA Semi, un processeur vraiment unique. Il dispose de deux coeurs PowerPC cadencés à 1,8 GHz et avec 2 Mo de cache de second niveau. Il comprend une unité de calcul à virgule flottante ainsi qu'une unité AltiVec. Avec ses 24 canaux SerDes, il est également très puissant au niveau des Entrées/Sorties.



Les deux ports PCIe x16 gèrent les cartes graphiques PCIe simples ou doubles. Il y a trois ports PCIe x1 et deux ports PCI 32 bits/33 MHz 5 V permettant de nombreuses possibilités d'extension. A noter qu'un port PCIe x1 est en ligne avec le port Xorro.



Les connecteurs PATA et SATA sont gérés par le southbridge SB600 d'AMD.



L'image suivante est un peu floue mais ce que j'essaie de montrer est le BIOS de secours. La mise à jour du firmware est toujours une opération dangereuse : les concepteurs ont donc fourni deux puces EEPROM flash série. Le BIOS de secours est toujours disponible dans le cas où quelque chose se passe mal lors de la mise à jour du firmware.



Deux ports série sont présents, principalement à des fins de débogage pour le moment. J'ai branché le port série 0 à ma Sam440ep-Flex afin de récupérer le fichier-journal de débogage.



Les spécialistes de l'audio n'ont pas été oubliés avec les entrées CD audio et S/PDIF sur la carte mère. Je tiens également à souligner qu'il n'y a pas moins de deux connecteurs pour des ventilateurs supplémenataires, ce qui est un joli bonus.



Il est maintenant temps d'installer la carte mère dans sa tour. La voici installée sans rien de connecté.



Et la voici quand tout a été connecté. J'ai pris une carte graphique Radeon 4650, pourvue de 1 Go de mémoire, qui fonctionne bien sur AmigaOS.



Voici une photo de l'installation d'AmigaOS pour la première fois via l'image ISO du CD.



Aucun ordinateur Amiga ne serait complet sans un clavier et une souris appropriés. Outre l'autocollant "AmigaONE" sur le haut du clavier, celui-ci dispose d'une touche "Help" et de deux touches "Command" (avec Boing Ball) au bon emplacement.



La documentation de cette bête est à venir. En tant que bêta-testeur, j'ai bien sûr accès à la documentation préliminaire. Voici une photo du manuel fourni.



Mon AmigaOne X1000 démarre maintenant avec un AmigaOS 4.1 Update 3 standard. La prochaine étape sera de charger les éléments en version bêta que nous sommes en train de développer pour AmigaOS 4.2. Ce dernier est prometteur, comme vous vous en doutez, mais certains pilotes et fonctionnalités ne sont pas encore terminés.

Si vous souhaitez voir ce système en vrai et en état de marche, je vous suggère de venir assister à l'AmiWest 2011 à Sacramento, Californie, du 21 au 23 octobre. Je serai présent avec mon AmigaOne X1000 et vous pourrez l'essayer par vous-même. Dans le même temps, continuez à jeter un oeil sur le blog de Hyperion sur lequel les progrès d'AmigaOS 4.2 seront postés.

Note : toutes les spécifications et caractéristiques de l'AmigaOne X1000 sont sujettes à changement sans préavis. C'est une carte en version bêta et des choses peuvent encore évoluer.

Nom : AmigaOne X1000 (bêta-testeur).
Constructeur : A-EON Technology/Varisys.
Genre : ordinateur.
Date : 2011.
Prix : environ 2000 euros (prix exact tenu secret).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]