Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 20 septembre 2017 - 00:30  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Amiga E 3.3a
(Article écrit par Pierre Girard et extrait d'Amiga News - avril 1998)


E v3.3a, toujours plus de simplicité

Comme vous l'avez certainement vu, cela fait un certain moment que j'ai fait une pause. Donc, pour continuer dans cette voie-là, je vous sers ce mois-ci un article qui ne vous parlera pas de programmation mais de la nouvelle distribution du langage E.

Si vous allez régulièrement butiner sur Aminet, vous aurez remarqué que la dernière version publique est la 3.3a (1 692 229 octets très exactement). Vous allez peut-être me dire que ce n'est qu'une version de plus corrigeant quelques bogues, mais vous auriez tort. Faisons le tour du propriétaire.

Installation

Bonne blague ! Vous copiez tout dans votre répertoire "AmigaE" et c'est fini. Enfin, j'exagère. Il y a comme d'habitude les correctifs pour faire la mise à jour des versions enregistrées, et les indispensables scripts ARexx pour lancer la compilation automatique depuis GoldEd ou CygnusEd (pour les autres, il y aura quelques modifications à faire).

Nouveautés

Je vais ici vous donner quelques nouvelles de l'évolution du E depuis qu'il a passe le cap de la version 3 qui amenait un lot important de nouveautés. Depuis, il y a eu plusieurs versions qui corrigeaient pour la plupart des bogues.

Nous avons vu apparaître avec la version 3.1a, le préprocesseur et surtout EDBG, le débogueur spécifique au E et qui lui manquait cruellement. La version 3.2a a apporté, quant à elle, la possibilité de générer des bibliothèques de fonctions (librairies) accessibles à n'importe quel langage de programmation, et ce, d'une manière incroyablement simple.

Nous voilà donc à la version 3.3a qui sans être une évolution majeure du langage (version 4.0 ?) est quand même relativement importante. Tout d'abord, le paquetage est plus complet. Il inclut de nouvelles fonctions mathématiques gérant les "floats", une nouvelle mouture de Ebuild (le make du E) pour les projets un peu lourds, de nouvelles versions de modules et une version très améliorée de EasyGUI.

Personnellement, je trouve ce module très puissant et très facile à utiliser, mais je trouve que le code à l'arrivée est imposant par rapport aux sources. Il est donc surtout à conseiller pour les applications relativement importantes. On peut noter que le répertoire "Sources" s'est étoffé, comprenant des distributions de classes d'objet pour la programmation orientée objet, et un répertoire "gfx" devenant de plus en plus complet, avec cette fois-ci, tenez vous bien, des modules et des exemples pour faire du "mapping" ! Les personnes hermétiques à l'assembleur vont enfin pouvoir créer des démos. :-)

L'environnement

De travail, bien sûr. Je pense que c'est le fait le plus important de cette nouvelle distribution. Je vous avais déjà parlé de ce point qui est très important à mes yeux pour programmer efficacement (et j'espère bien que d'autres personnes pensent la même chose). Le débogueur, EDBG, a été peaufiné. Tout d'abord, plusieurs bogues ont été anéantis (arf, arf...), donc EDBG est maintenant plus stable. Ceci est le minimum que l'on demande à ce genre de programme, étant donné que l'on traque déjà les bogues dans notre propre programme !

Sinon, il intègre de nouvelles fonctions fort intéressantes comme un "follow mode", par exemple, qui permet d'exécuter le programme lentement et de voir au fur et à mesure ce qui se passe (le temps écoulé entre chaque "instruction" est programmable). Tout aussi important, on peut exécuter le programme jusqu'à ce qu'une variable soit modifiée. Il suffit pour cela de créer un "memory breakpoint" avec comme arguments {variable}.

Inséparables

Mais la grande nouveauté de cette version 3.3a est l'interfaçage qui a été réalisé avec Explorer. Désormais, on peut non seulement voir la valeur d'une variable dans EDBG (double-clic sur la variable), mais aussi directement transmettre l'adresse de celle-ci à explorer en maintenant en plus la touche "Shift" enfoncée. Pour cela. il faut qu'explorer ait déjà été lancé. Le débogueur peut le faire de lui-même au premier "Shift+double-clic" sur une variable, mais il ne passe pas la bonne adresse au lancement. Il faudra donc demander à EDBG de transmettre l'adresse une nouvelle fois (petit bogue ?). De plus, n'oubliez pas de régler les préférences des deux programmes, à savoir qu'explorer doit être en "auto-reply" et EDBG doit connaître le chemin d'explorer. Enfin, en ce qui concerne l'utilisation d'Explorer, j'en ai déjà longuement parlé dans un autre article.

Conclusion

Cette nouvelle distribution du langage E se révèle à la hauteur de nos espérances. Le suivi est parfait, l'auteur faisant des efforts pour proposer toujours plus de simplicité sans pour autant sacrifier à l'efficacité. L'avenir de ce langage est quand même en péril avec l'arrivée des cartes PowerPC dans nos futures machines (viiite !), mais Wouter van Oortmerssen y pense déjà et envisage un portage sur PowerPC (ou même d'autres processeurs) mais attend, comme tout le monde, de savoir quel sera l'avenir de l'Amiga (il annonce quand même un an de travail, sachant qu'il n'a pas commencé !). M'enfin bon, on est toujours sur nos bons vieux Amiga à base de 680x0 et ce n'est pas ça qui va nous empêcher de programmer. Donc, je continue à explorer tous ces magnifiques modules et je vous concocterai un petit programme les exploitant. Ciao.

Nom : Amiga E 3.3a.
Auteur : Wouter van Oortmerssen.
Genre : langage de programmation.
Date : 1997.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000.
Licence : freeware.
Téléchargement : Aminet.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]