Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 16 décembre 2018 - 11:17  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : AmigaDOS - Utilisation des commandes Prompt et Avail
(Article écrit par Dominique Lorre et extrait d'Amiga News Tech - juillet 1990)


Les commandes de l'AmigaDOS sont de trois sortes. La première catégorie contient toutes les commandes de gestion de fichiers telles que Copy, Delete, Rename, Assign, Mount, etc. Une deuxième catégorie renferme toutes celles qui ont un rapport avec les fichiers script comme If, Endif, List, LFormaT, Echo, Skip et autres. Enfin, la dernière catégorie sert à la gestion de l'environnement avec Prompt, Avail, Status et j'en oublie. D'ailleurs, je ne suis pas le seul à en oublier car ce sont les commandes les moins bien comprises et documentées de l'AmigaDOS.

En fait, un utilisateur normal de l'AmigaDOS n'aura besoin que des commandes de la première catégorie. Les commandes de la deuxième catégorie seront utilisées moins souvent et dans quelques cas bien précis. Quant à celles de la troisième catégorie, elles ne seront pratiquement jamais utilisées.

Je conviens avec vous que la commande "Prompt" n'est pas d'un intérêt vital pour l'utilisateur et que tout le monde peut arriver à s'en sortir avec l'invite de commande (alias "prompt" en anglais) standard. Par contre, des commandes comme "Avail" ou "Info" peuvent tout bonnement vous sauver la vie. Mais dans cet article, nous aurons à coeur de traiter des petits détails qui agrémentent la vie de l'utilisateur autant que des commandes à utiliser en dernier remède.

Soyons prompts

Commençons donc avec "Prompt". Cette commande sert à choisir le message que le CLI ou le Shell affiche par défaut. Si vous tapez :

Prompt "A>"

...vous ferez croire que vous êtes sous MS-DOS. Mais je reconnais que la plaisanterie est de mauvais goût. Le "Prompt" ressemble beaucoup à la commande "Echo" car on peut y introduire des séquences ANSI (encore elles ? ben oui, on vous avait prévenu...). Comme vous savez déjà tout sur ces commandes, je ne m'éterniserai pas et vous donnerai en exclusivité l'invite de commande utilisée par Commodore Revue :

Prompt "*E[40;33m%N.%S> *E[40;31m"

En décomposant cette commande, on pourra se rendre compte que le premier "*E[40;33m" permet un affichage orangé du plus bel effet pour ceux que le blanc fatigue un peu. Le "%N" affiche le numéro du processus CLI, le "." un point (vous l'auriez deviné sans moi), le "%S" le chemin déjà parcouru depuis la racine, le ">" fera ce qu'on attend de lui et enfin le "*E[40;31m" élimine les vilaines tâches oranges et rend au blanc sa pureté originelle. Quelle commande magnifique, n'est-il pas ?

Mais nous n'avons pas poussé "Prompt" jusqu'au bout de ses ressources. Si le "%N" et le "%S" sont très connus, ce ne sont pas les seuls à pouvoir être utilisés par la commande "Prompt". Le "%N" renvoie le numéro de processus CLI. Cela est également vrai de "%O", "%X", "%I" et "%U". Si on utilise "%O", le numéro de processus CLI sera affiché en octal, avec "%X" on aura un affichage hexadécimal et les deux dernières options servent à afficher une tabulation. Essayez donc :

Prompt "%X5.%N> "
Prompt "%O2.%N> "
Prompt "%I3.%N> "
Prompt "%U2.%N> "

Les tabulations simples peuvent être obtenues avec les deux caractères "%T" suivis d'un chiffre. Ce chiffre indique la taille minimale de la commande en caractères. Pour exprimer des nombres supérieurs à 9, il faut utiliser les chiffres A à Z. En voici une illustration :

Prompt "%N.%S%TA>"

Les autres commandes

Quittons rapidement la commande "Prompt" pour aborder un sujet beaucoup plus sérieux. Combien de fois vous êtes vous demandé si un logiciel ou un ensemble de logiciel pourraient être copiés sur une disquette ne disposant plus de beaucoup de place. Pour cela, vous disposez de deux outils : la commande "Info" et la commande "List Block". La commande "Info" vous permettra de déterminer la place encore disponible sur la disquette :

Info DF0:

Mounted disks:
Unit       Size       Used      Free      Full      Errs      Status      Name
DF0:       880K       1752         6       99%         0  Read/Write    HDBoot 

Ensuite, nous taperons la commande suivante :

List devs: Block

Directory "devs:" on Wednesday 30-May-90
syscon                1     ----rwed       Future  23:50:27
jdisk.device          7     ----rwed       Future  00:27:54
players             Dir     ----rwed    06-May-90  14:37:09
MountList.HD          1     ----rwed    16-Nov-89  18:58:13
serial.device        11     ----rw-d    16-Nov-89  18:58:26
keymaps             Dir     ----rwed    22-Nov-89  12:09:47
parallel.device       4     ----rw-d    16-Nov-89  18:58:18
MountList             7     ----rwed    10-May-90  18:21:36
ramdriv1.device       5     ----rw-d    26-Apr-90  11:06:22
clipboard.device     14     ----rw-d    16-Nov-89  18:58:10
printer.device       56     ----rw-d    16-Nov-89  18:58:22
narrator.device      48     ----rw-d    16-Nov-89  18:58:16
printers            Dir     ----rwed    22-Nov-89  12:10:54
clipboards          Dir     ----rwed    12-Nov-89  11:01:30
ramdrive.device       5     ----rw-d    16-Nov-89  18:58:24
DiskMaster.Config     2     ----rwed    16-Nov-89  14:57:10
system-configuration  1     ----rwed    23-Jan-90  15:13:15
13 files - 4 directories - 179 blocks used 

Vous voyez maintenant qu'il sera impossible de copier le fichier jdisk.device sur votre disquette mais que par contre, il sera possible d'y copier à la fois le fichier ramdrive.device et le fichier system-configuration. Ceci, parce qu'il reste 6 blocs de disponibles sur la disquette, et que les fichiers jdisk.device, ramdrive.device et system-configuration occupent respectivement 7, 5 et 1 blocs. Cela est très important car les blocs ont une taille de 512 octets, ce qui fait qu'un fichier de 1000 octets tiendra sur deux blocs et un fichier de 1100 octets sur trois.

La commande "Avail" sert beaucoup aux développeurs. Mais elle permet souvent de simplifier ce qui ne l'était pas au départ. On oublie souvent de l'utiliser car la barre de menu du Workbench affiche la mémoire encore disponible, et qu'il est vrai que cette information suffira le plus souvent. Examinons-la de plus près :

AmigaDOS

Ceci correspond à une configuration de 3 Mo de mémoire, dont 512 ko de mémoire Chip. Un développeur tirera une multitude d'informations de ces trois lignes, mais un utilisateur devrait aussi savoir ce qui s'y trouve. En résumé, la première colonne indique la taille mémoire encore disponible, la deuxième la quantité de mémoire utilisée, la troisième colonne nous dit combien le système reconnaît de mémoire et la dernière colonne intitulée "Largest" nous donne la taille du plus grand bloc mémoire disponible. Il nous reste à étudier les lignes.

Commençons si vous le voulez bien par la mémoire Chip. Celle-ci sert essentiellement au graphisme et au son. Les accès aux lecteurs de disquette en utilisent aussi. Comme notre chère machine est multitâche, un problème se pose souvent qui est l'impossibilité d'utiliser une certaine option d'un logiciel ou même l'incapacité totale de charger une application. Avant de baisser les bras, il est utile de lancer "Avail". Un écran identique au Workbench (640x256 en 4 couleurs) va prendre 40 ko de mémoire Chip au système. Par exemple le GFA Basic ouvre un écran haute résolution en deux couleurs.

Avec le GFA Basic :

AmigaDOS

Sans le GFA Basic :

AmigaDOS

En utilisant "Avail" de cette manière, vous saurez tout sur la façon dont le GFA Basic utilise la mémoire, et même plus. Tout d'abord, puisque nous avons parlé de la mémoire Chip, la colonne "Largest" nous confirme que 21 koctets sont utilisés par l'écran du GFA Basic (187 280-166 800). Pour connaître la quantité de mémoire utilisée par le GFA Basic, vous pouvez vous baser sur les informations données par "In-Use" ou par "Available". Ceci, quelque soit le type de mémoire désiré.

Maintenant, me direz-vous, comment peut-on savoir que les 21 ko de mémoire Chip qui manquent en "Largest" sont bien ceux de l'écran ? C'est une bonne question (j'allais vous la poser). Eh bien, dans "Largest" on trouve le plus grand bloc mémoire disponible. Et que peut-on trouver qui prend beaucoup de mémoire Chip dans une application, je vous pose la question (vous alliez en faire de même) ? Eh oui, c'était bien de lui que l'on parlait (donc, tout va bien).

Ces remarques sont bien entendu valables pour d'autres applications comme Deluxe Paint ou tout autre programme où vous pouvez utiliser la commande "Avail" pour vérifier à tout moment si vous aurez assez de place en mémoire pour charger une nouvelle image. Car, le grand avantage de "Avail" est que l'utilisateur peut prévoir à quel moment une application risquera de refuser de charger une image ou même un gros fichier de textes et sera alors tentée de vous afficher un message indiquant que la mémoire est insuffisante, qu'elle ne répond pas ou n'importe quoi d'autre, voire piquer carrément sa crise et faire appel au Guru. Heureusement il y a Avail !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]