Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 21 octobre 2018 - 00:23  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Amiga Arena Games Edition 2002
(Article écrit par David Brunet - avril 2003)


Amiga Arena Tout le monde sait que le passé ludique de l'Amiga était riche. Maintenant que le nombre de sorties commerciales n'est plus aussi fourni qu'autrefois, de nombreuses compilations d'anciens hits arrivent sur le marché, c'est le cas d'Amiga Arena Games CD...

Entrons dans l'arène

L'équipe d'Amiga Arena n'est composée que d'une personne, Olaf Koebnik, mais son activité au sein de la communauté Amiga est considérable. D'abord connue pour ses nombreuses entrevues de personnalités Amiga (une centaine disponibles sur le site), Amiga Arena a aussi oeuvré pour rendre gratuit des sharewares ou des logiciels commerciaux. Parmi ceux-ci, il y a une bonne partie de jeux et c'est naturellement qu'une compilation les réunissant vue le jour.

Amiga Arena Games Edition 2002 regroupe une environ cinquante jeux, dans tous les genres (aventure, action, plate-forme, gestion sportive...) et dans trois formes différentes : version CD, préinstallé (donc directement lançable) et ADF (pour les émulateurs). On peut citer : Embryo, Fussball Total, Hilt, Hilt 2, Roadkill, Behind The Iron Gate, Renegade, Seek And Destroy, Wheelspin, Cybernetix, Beneath A Steel Sky, Blade, Lure Of The Temptress, Tower Of Souls, Der Seelenturm, Fatman, Jimmy's Fantastic Journey, Flamingo Tours, Hollywood Manager, Samba Partie, Samba Partie Pro, Samba World Cup, Tactical Manager, Tactical Manager 2, Trainer, Burnout, Roketz, Sharks, BabeAnoid, Uropa 2, Fancy Fuxies, Dawn Video Poker, Chaos, My Locomotion, Mahjongg Tiles, Spaceball 2000, Doktor, Risiko, Ballmaster, HB Monopoly, Beambender, Boulderdash, Crazy Sue, Crazy Sue 2, Monty The Wolf, Wiz, Blockhead, Blockhead 2, Freeciv, Cygnus, Great Nation, Mobile Warfare, Imperium Terranum, Xtreme Racing.

Outre des jeux, cette compilation contient quelques bonus comme des outils nécessaires à l'utilisation ou à l'installation de ces derniers (ADF Blitzer qui permet de créer et de décompresser des fichiers ADF, NoAGA pour lancer des jeux OCS/ECS sur Amiga 1200 et 4000, ou encore WHDLoad, ce célèbre programme d'installation de jeux non-DOS). Les démos des logiciels que distribue FunTime World sont aussi présents (Frogger, SoftCinema, Puzzle Bobs).

On ne peut pas être plus divers du côté de la configuration nécessaire, un paquet de jeux ne se contentent que d'un 68000 et de 512 ko de mémoire mais on trouve aussi des jeux PowerPC qui demandent une carte graphique, 16 Mo de mémoire et une connexion Internet (c'est le cas de Great Nation).

Détails sur cette compilation

Quelques jeux de cette compilation rendent celle-ci particulièrement attrayante :
  • Roadkill : on commence fort avec cette course de bolide, créée par Vision Software, qui déchire de l'intérieur. Avec son style Mad Max, Roadkill a séduit tous les fanas de courses vues de dessus. Les graphismes sont bien colorés, les musiques sont entrainantes et surtout l'animation ultra-rapide fait de ce jeu un des maîtres en la matière. On apprécie l'ambiance des courses où vos concurrents ne vous font pas de cadeaux (missiles, accrochages...) et où les circuits sont de plus en plus mortels.

    Roadkill
    Roadkill : des courses endiablées !

  • Behind The Iron Gate : ce fut le premier véritable clone de Doom pour les très petites configurations. Il fonctionne sur Amiga 500 et n'est pas saccadé du tout grâce à son moteur graphique particulier. Votre héros dispose de plusieurs armes et déambule dans des couloirs assez oppressants (il n'y a pas de vue extérieure). Behind The Iron Gate avait tous les ingrédients d'un bon FPS (first person shooter, jeu de tir à la première personne) et ajoutait, en plus, une ambiance extraordinairement stressante.

  • Seek And Destroy : c'est un shoot'em up pas comme les autres. D'abord, dans Seek And Destroy, votre hélico est vu de dessus et la caméra bouge à 360 degrés ce qui donne une liberté de mouvement très agréable. Ensuite, le jeu ne se contente pas de bêtes séquences de tir, on a quelques objectifs variés à réaliser. Enfin, on peut jouer à deux : un pour le pilote et un pour le tireur. Ajouter à cela une animation sans faille et quelques voix numérisées pour ponctuer l'action, et on obtient véritablement un shoot'em up agréable à jouer.

  • Wheelspin : encore un jeu de course vu de dessus. Les graphismes en 256 couleurs sont superbes et ont certainement pesé beaucoup dans le succès de ce hit. Le déroulement des courses est ici assez classique, on aura juste droit à des circuits sous différents climats et quelques joyeusetés comme des franchissements de ponts ou des circuits totalement fermés. Le mode multijoueur apporte aussi son petit plus, ce qui en fait l'un des ténors du genre.

  • Beneath A Steel Sky : longtemps considéré comme le meilleur jeu d'aventure sur Amiga, le chef-d'oeuvre de Revolution Software est aujourd'hui un mythe. Il a tout pour plaire : scénario long et varié avec des décors très différents tout au long de l'histoire, utilisation d'un personnage secondaire (le fameux Joey), maniabilité simple, graphismes très "bande dessinée"... Un jeu à (re)voir absolument !

  • Lure Of The Temptress : lui aussi développé par Revolution Software, Lure Of The Temptress est un jeu d'aventure très soigné. Le scénario vous plonge dans le passé, à l'époque moyen-âgeuse. Les énigmes et les pièges sont nombreux ce qui a fait la réputation de cet éditeur.

  • Samba World Cup : les amateurs de foot vont être servis avec le dernier sorti de la série des Samba. C'est un jeu de football et aussi de management. On peut y jouer à deux et pas mal de compétitions sont disponibles dont la coupe du monde. Le côté management est assez complet (on peut miser au loto-foot pour tenter d'améliorer les finances du club) et il permet, comme dans Sensible World Of Soccer ou Player Manager 2, de jouer les parties et non plus de diriger l'équipe comme un simple entraineur. Le côté action est sympa, sans plus, on dispose d'une jouabilité très correcte sans toutefois égaler l'inégalable Kick Off 2. :-)

  • Burnout : très original et très amusant à son époque, Burnout reste encore un monument au niveau de la jouabilité. Le but est simple : vous êtes dans une arène et vous devez détruire vos adversaires. Plusieurs véhicules sont disponibles (plus ou moins maniables et solides) ainsi que quelques bonus/malus pour agrémenter les parties. Petit regret, cette version n'est pas accommodée des extensions qui permettaient de choisir plus d'arènes et plus de véhicules.

    Burnout

    Burnout : l'un des meilleurs hits de Vulcan Software

  • Xtreme Racing : c'est un clone de Mario Kart, mais il dépasse ce dernier dans de nombreux points. D'abord, Xtreme Racing laisse le choix entre un jeu de course et une baston motorisée (le deathmatch). Les courses se font sur de nombreux circuits en 3D, selon plusieurs modes (championnat, coupe, course simple...) et top du top, on peut jouer à quatre sur un même écran ! (68060 conseillé). En outre, XTR propose un éditeur de circuits très puissant et de nombreuses courses supplémentaires ont été diffusées sur Aminet, d'où une durée de vie assez incroyable pour un des jeux de course les plus populaires sur Amiga.
Cette compilation offre aussi des jeux plus qu'intéressants qui ne sont pas passés inaperçu à leur époque comme Embryo, Uropa 2 ou Fatman, l'un des jeux de plates-formes les plus débiles du système solaire. Mon coup de coeur ira pour cette version de Boulderdash créée par Guido Mersmann, c'est tout bonnement la plus fidèle et la plus complète de toutes. Elle dépasse même l'original grâce à ses nombreuses options de configurations. Cerise sur le gâteau, l'achat de cette compilation accorde une réduction de 50% sur l'enregistrement à WHDLoad, incontournable pour tous les joueurs invétérés.

Le tableau des mauvais points est bien mince. On notera simplement l'oubli de Woody's World, annoncé dans la documentation mais absent sur le CD, et le fait qu'il faille prendre la clé d'enregistrement à Boulderdash sur le site d'Amiga Arena alors qu'il aurait été plus simple de l'inclure directement. Mais ces petits oublis seront rectifiés dans la prochaine version de la compilation. Enfin, l'intérêt de ce CD peut s'effriter pour ceux qui ont une connexion Internet puisque tous ces jeux sont disponibles gratuitement sur le site d'Amiga Arena, et son achat n'est donc pas nécessaire.

Que vaut ce CD ?

On a vu beaucoup de compilations sur Amiga, et celle-ci fait partie des meilleures. Le contenu est attractif, on dénote quelques-uns des meilleurs jeux Amiga de leur genre, un bon nombre de jeux commerciaux et tout ceci pour un prix minuscule de 10 euros. De plus, la réduction de 50% pour l'achat de WHDLoad est aussi une bonne raison pour acquerir cette compilation.

Nom : Amiga Arena Games Edition 2002.
Concepteurs : Amiga Arena et FunTime World.
Genre : compilation de jeux.
Date : 2002.
Configuration minimale : AmigaOS 1.x, 68000, ECS, 1 Mo de mémoire.
Configuration souhaitée : AmigaOS 3.x, 68030, AGA, 8 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 10 euros.

NOTE : 8/10.

Les points forts :

- Variété de la compilation.
- Certains jeux sont de grande qualité.
- Petit prix.
- 50% de réduction pour l'achat de WHDLoad.

Les points faibles :

- Ces jeux sont disponibles gratuitement sur le site d'Amiga Arena.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]