Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 23 juillet 2017 - 00:48  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Point de vue : Amiga, pour quoi faire ?
(Article écrit par Xavier Leclercq et extrait d'Amiga News - janvier 1992)


Quels arguments peut-on trouver aujourd'hui pour acquérir un Amiga face à la menace d'autres standards ? Plusieurs spécialistes de la micro (plus des spécialistes de jeux qu'autre chose...) affirment que les ordinateurs sont en danger face à l'arrivée de nouvelles techniques et en outre ces fameux CD (le CDTV de Commodore). Pourtant, il est évident qu'une belle console de jeux ne remplacera jamais un compilateur Fortran ou un tableur. Je pense, en outre, que l'Amiga est bien placé pour garder sa place de "micro qui monte" car celui qui déclare aujourd'hui que l'Amiga est une machine de jeux est en dehors de l'actualité.

Il est vrai que nous sommes encore loin de déclarer d'un micro "Il n'est pas compatible Amiga". Cette note d'humour ne doit pas faire oublier la place de plus en plus grande que prend l'Amiga dans des domaines variés et qui semblaient être réservés à d'autres catégories de machines (infographie, 3D). Quand on possède un Amiga, on se demande encore pourquoi on parle "de fonction history" du DOS 5 des compatibles IBM alors que l'Amiga utilise le Shell depuis belle lurette. On se demande pourquoi ces mêmes compatibles tentent avec le renfort de mégaoctets d'essayer d'approcher le multitâche alors que l'Amiga l'a toujours intégré en utilisant ses 512 ko de base... mais, c'est vrai, aussi ses 192 ko de ROM (et 512 ko pour l'A3000).

Une informatique de qualité

Mais évidemment, en parlant "d'informatique sérieuse", il vaut mieux mettre en avant le nombre et la qualité des logiciels disponibles plutôt que d'étaler les possibilités de la machine. Un ordinateur n'est rien sans logiciel et cela nous le comprenons tous. L'Amiga émule de nombreux ordinateurs et ceci peut être avantageux pour se voir ouvrir les portes d'autres catégories de logiciels.

Grâce à A-Max, l'Amiga émule le monde de la petite pomme. Le Mac est un ordinateur merveilleux mais il faut bien le dire "plus fermé" que l'Amiga (et un Mac bas de gamme est toujours plus cher qu'un Amiga).

Avec Medusa ou Chameleon c'est le monde du ST qui est exploré. Mais à ce stade l'intérêt est moins évident ! Quoiqu'il soit toujours intéressant de savoir que cette possibilité existe. D'ailleurs, cela marche tellement bien que la société Atari a entamé en Allemagne une action en justice contre cette nouvelle génération d'émulateurs... (par contre, un ST avec un émulateur Amiga ?!).

Enfin, il existe depuis pas mal de temps les cartes d'émulations PC XT ou AT et assez récemment on a vu l'apparition d'ATonce : un émulateur AT 286 (1120 Dhrystones/s, 2500 caractères/s) pour A500/A2000. ATonce permet même des manipulations que ne peuvent pas se permettre des AT "normaux" : un DOSbase de 704 ko et le multitâche avec l'Amiga. Les éditeurs de textes Amiga étant plus conviviaux et moins lourds d'emploi que ceux de l'univers des compatibles IBM, il est très agréable de profiter du multitâche pour éditer une source COBOL sur Amiga, tout en lançant le compilateur en utilisant l'écran d'ATonce...

ATonce ne prenant qu'au plus 25% du temps machine global Amiga, on peut parler de vrai multitâche (ATonce est un "process" qui est lancé grâce à la fonction "CreateProc" de la bibliothèque DOS et, par conséquent, n'est pas à proprement parler une tâche même si on lui a attribué une priorité). Le plus étonnant reste le prix : moins de 2500 FF !

Côté matériel, il ne faut pas oublier qu'une station Unix (26 000 FF) Amiga équipée de 5 Mo de mémoire et un disque dur de 100 Mo est maintenant devenue une réalité. Où est la frontière entre un "mini-ordinateur" et un Amiga qui peut se doter d'une 68030 à 50 MHz et d'un coprocesseur à 60 MHz travaillant comme serveur ? D'accord un "mini" est plus rapide (quelques dizaines de milliers de Dhrystones/s sont monnaie courante) mais cet Amiga permet de dépasser quand même les 10 000 Dhrystones/s ! Et en ajoutant une carte 68040...

Les logiciels

Du côté logiciel, si donc vous ne pouvez pas encore trouver chaussure à votre pied en pouvant profiter de quatre machines en une (sans oublier le système Unix) c'est que vraiment, vous devez être bien difficile !

Pour l'Amiga, la partie logicielle la plus intéressante reste évidement les possibilités offertes par sa propre bibliothèque d'applications. On ne parle sans doute pas assez de Volumm 4D, par exemple, qui manipule les images 16 millions de couleurs tous formats et les possibilités de placages animés sur les formes 3D. Et pourtant c'est un produit français...

La vidéo et le son

Il faut bien dire qu'en ce qui concerne la vidéo, l'Amiga dans sa catégorie de prix est en très bonne position. Vous voulez utiliser des logiciels de titrages ? Parfait. Citons VideoGeneric Master, Video Titler, Pro Video+, TVText et TVShow, ProTitler... Le "son" ne se porte pas mal non plus avec des logiciels tels que Trackball, Music Master...

La gestion

Même le point faible de la machine qui reste la gestion est peu à peu comblé : je pense à Compte-Chèque, Familicompt, deux logiciels français... (pour la comptabilité belge, un logiciel existe aussi : Amac, au prix de +/- 4500 FF).

De tout pour tous !

Certains pourront toujours répliquer que tous ces logiciels ne sont pas pour rien... Là encore l'Amiga a une très bonne longueur d'avance dans la distribution et le choix de domaine public qui peut dépanner celui qui n'a pas les moyens. Le domaine public sur Amiga a même atteint des proportions industrielles pour des logiciels bon marché (c'est le moins que l'on puisse dire) et de qualité croissante.

Si vous cherchez un interpréteur PostScript, prenons l'AmigaLibDisk n°446 de la collection de M. Fred Fish... Vous désirez un logiciel de titrage ? TurboTitle de l'AmigaLibDisk n°424 répondra à vos exigences... Vous souhaitez approfondir vos connaissances en C ? Vous devez alors acquérir le Cmanual des AmigaLibDisk n°456 et 457. Il y a de tout et c'est à la portée de "monsieur tout le monde".


[Retour en haut] / [Retour aux articles]