Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 23 novembre 2017 - 12:04  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Numéris sur Amiga
(Article écrit par Jean Gaillat et extrait d'Amiga News - juin 1991, mis à jour en novembre 1991)


C'est quoi, le RNIS ?

Le RNIS est un nouveau réseau commuté numérique à intégration de services mis en place commercialement sous l'appellation "Numéris" par France Télécom, sur tout le territoire national. Il permet d'effectuer des transmissions de données au débit de 64 kb/s.

Pour l'accès de base, deux canaux offrant ce débit (les canaux B) sont utilisables par l'abonné qui peut donc réaliser deux communications simultanées vers deux correspondants différents. Les terminaux sont tous raccordés sur un seul et même câble appelé "bus" par l'intermédiaire d'une prise normalisée de type RJ45.

De plus, un troisième canal au débit de 16 kb/s, exploitant un protocole de communication sophistiqué (le LAP D), permet d'accéder à des compléments de services tels que l'identification du demandeur, le télécoût, une mini-messagerie de 32 caractères, etc.

On peut aussi téléphoner à l'aide de postes téléphoniques spéciaux (le réseau classique reste accessible...) et l'on peut aussi utiliser tout type de terminaux existants car plusieurs adaptateurs (analogique, V24, V35, X21 et X25) sont disponibles.

Aujourd'hui, plus de 5000 accès sont raccordés sur le territoire français et des liaisons avec le Japon, les États-Unis, la Grande-Bretagne, l'Allemagne ont déjà eu lieu. L'objectif de France Télécom pour 1995 est de 500 000 raccordements (pour mémoire et à titre comparatif : il y a 28 millions de lignes téléphoniques en service actuellement). Ce réseau reste donc pour l'instant réservé aux professionnels.

Les terminaux micro-informatiques les plus couramment rencontrés sont bien sûr les compatibles PC et aussi les Macintosh (à peu près 700 Mac sur 5000 accès). Ces ordinateurs sont connectés à Numéris soit à l'aide d'adaptateurs soit à l'aide de cartes de communications qui permettent d'exploiter le plein débit de 64 kb/s sur chaque canal.

Des logiciels de communications spécifiques ont été développés mais on peut aussi utiliser les programmes de communications habituels pour peu qu'ils soient suffisamment puissants.

Avec Numéris, l'installation de l'abonné devient extrêmement optimisée : un seul câblage, un seul abonnement, un seul numéro d'appel et plusieurs prises pour accéder à l'un des terminaux du bus (cinq terminaux maxi sur un bus). De plus, la numérotation n'est plus le seul critère de sélection du terminal ; en effet, des informations supplémentaires (le service assistance et le téléservice) sont véhiculées par le canal de signalisation (le canal D qui dispose de 16 kb/s) et permettent au terminal possédant en mémoire ces critères demandés d'accepter l'appel. Enfin, l'utilisateur peut aussi rajouter à son numéro une sous-adresse de un à quatre chiffres que seul un demandeur équipé de Numéris pourra chiffrer. Exemple : 76633060 * 123.

Pour ce qui concerne la tarification des appels, le réseau est suffisamment "intelligent" pour détecter si l'on est en communication téléphonique (dans ce cas le tarif est le même que le téléphone classique) ou si l'on est en mode de transmission de données (dans ce cas le tarif est plus élevé et varie suivant la distance).

Amiga et Numéris

Bref, avec Numéris les entreprises simplifient leurs communications de données, leur installation et leur abonnement. De plus, la fiabilité est totale du fait de l'exploitation du réseau numérique de France Télécom qui couvre maintenant 80% du territoire. Enfin, la vitesse de transmission est au moins 10 fois plus élevée qu'avec un modem et l'on peut effectuer deux communications simultanées !

Les applications

Les applications les plus souvent utilisées sont du domaine du transfert de fichiers, du domaine de la télémaintenance, de l'interconnexion de réseaux locaux et bien sûr permettent la communication en mode vocal. Il est à noter que la consultation interactive n'est pas bon marché par rapport au réseau Transpac, du moins tant que l'accès à première solution : adaptateur Transpac par le canal D ne sera pas disponible (ceci est prévu dans une prochaine évolution du réseau).

Exemple de raccordement

Dans cet exemple le micro-ordinateur est raccordé au réseau à l'aide d'un adaptateur. Cet adaptateur peut être du type V24/Numéris et dans ce cas le débit maximum autorisé par la jonction ne peut dépasser 19 200 bits/seconde (c'est le débit nominal d'une prise série à la norme V24/V28). D'autres adaptateurs existent, en particulier ceux qui exploitent le mode V14 (57 600 bits/seconde). C'est ce type de raccordement qu'exploite l'adaptateur ATS64 commercialisé par France Câble et Radio et qui permet d'utiliser le Macintosh sur Numéris.

On peut se passer d'adaptation et raccorder le terminal de données directement sur le bus en exploitant le débit maximum de 64 kb/s en achetant une carte de communication Numéris. Ces cartes sont pratiquement toutes dédiées aux compatibles PC et se raccordent sur des ports d'extension. Il existe aujourd'hui une dizaine de cartes différentes. On peut leur raccorder un combiné téléphonique et de cette façon l'ordinateur joue le double rôle de terminal vocal et de terminal de données puisque deux canaux de transmission sont disponibles...

Sur un système multitâche, quel plaisir d'exploiter un tel environnement, d'où ma question : et l'Amiga dans tout ça ?

Première solution : Amiga 500 ou 2000.

Amiga et Numéris

L'adaptateur est compatible Hayes et peut être piloté par les logiciels de communication du monde Amiga (Diga!, Online, JRCom, etc.).

Deuxième solution : A2000 équipé de la carte passerelle PC et d'une carte série dans un port d'extension PC.

Amiga et Numéris

Dans ce cas on utilise des logiciels de communications du monde compatible PC (Twintalk, Laplink, PCAnywhere, etc.) et l'on peut dialoguer avec d'autres PC.

Troisième solution : équiper l'A2000 d'une carte passerelle et d'une carte de communication Numéris disponible pour le monde des compatibles PC.

Amiga et Numéris

Problème

Ces cartes exploitent des niveaux d'interruptions qui peuvent entrer en conflit avec ceux que la carte passerelle utilise pour communiquer avec le côté Amiga.

D'autre part, on ne peut piloter ces cartes qu'avec des logiciels compatibles PC. L'idéal serait de pouvoir commander une de ces cartes (PCsnet d'Ost, Matracom 800...) à l'aide d'un logiciel Amiga. Y a-t-il des solutions ? Peut-on piloter un matériel sur le bus PC depuis le côté Amiga ?

Il faut savoir que la carte Matracom 800, par exemple, est vue par le PC qui l'exploite comme l'un de ses ports de communication (paramétrable de com1: à com4: débit de 64 kb/s !), Il suffirait de "voir" ce port depuis le côté Amiga...

Autre solution

Développer une carte Numéris dédiée à l'Amiga... Personnellement, je n'y crois pas beaucoup. En effet, cela nécessiterait un très gros investissement, les cartes Numéris sont très complexes et font appel à des technologies à très grande intégration. Mais on peut toujours rêver...

Je suis enseignant dans un Institut Régional de Formation France Télécom et j'ai la responsabilité du Département Numéris. Nous disposons d'un laboratoire dans lequel les solutions sus-citées ont été mises en pratique. Fervent adepte de l'Amiga depuis ses débuts, je souhaite tenter d'autres expérimentations avec cette machine.

Interconnexions entre Amiga, PC et Macintosh (mise à jour de novembre 1991)

J'ai pu effectuer de nouveaux essais et je peux vous livrer mes conclusions : il est possible de raccorder l'Amiga sur le réseau Numéris au débit de 57 600 bds (mode V14, soit 7200 octets/sec soit 26 Mo/heure) à l'aide de l'adaptateur Matracom 820 et grâce au logiciel de communication JRComm. Et surtout, il est tout à fait possible de l'interconnecter via ce réseau à un Macintosh équipé du même adaptateur et du logiciel MacTell ou à un compatible PC équipé de ce même adaptateur ou d'une carte interne MatraCom 800 et du logiciel RNComm.

Il devient alors tout à fait aisé de réaliser des images au format IFF sur Amiga et de les afficher au format PICT sur un Macintosh distant (grâce au logiciel Photoshop) ou encore de les afficher au format PCX sur un compatible PC éloigné (grâce au logiciel Deluxe Paint II Enhanced).

Un adaptateur V24/S multiprotocole

L'adaptateur Matracom 820 est un adaptateur V24/S multiprotocole. Dans le montage préconisé, il est utilisé en mode "Adaptation de débit" selon la procédure V14 étendue et permet le raccordement de l'ordinateur en asynchrone au débit de 57 600 bits par seconde.

Cet adaptateur se branche d'un côté sur le port série (de l'Amiga, du PC ou du Mac) et de l'autre sur la prise "S" installée par France Télécom, aussi simplement qu'un modem sur une prise téléphonique. Il permet la transmission de données sur Numéris au débit de 57,6 kb/s.

Amiga et Numéris

Ce produit, ainsi que le logiciel RNComm pour PC sont en vente chez les concessionnaires Apple et distribués par la société Euronis en liaison avec France Câbles et Radio, filiale de France Télécom.

Adaptateur Matracom 820-2, prix public HT : 10 900 FF.
Logiciel RNComm, prix public HT : 850 FF.

Adresse : Euronis, 25 Rue des jeûneurs, 75002 Paris. Tél : (1).40.39.87.50.

Le logiciel MacTell 3 pour Macintosh est disponible chez Hello Informatique, 1 Rue de Metz, 75010 Paris.
Le logiciel JRComm pour Amiga est en shareware et a été écrit par John P. Radigan.

L'intérêt majeur des logiciels cités réside dans le fait qu'ils sont capables de piloter l'interface série (V24) à la vitesse de 57 600 bps et qu'ils permettent la transmission des données sous contrôle d'un protocole de correction d'erreurs de transfert. J'ai pu effectuer avec succès des transferts de fichiers entre Amiga, PC et Mac en utilisant le protocole XModem.

Description du protocole XModem

Conçu dans les années 1970, son principe est le suivant : les octets du fichier à transmettre sont pris par blocs de 128. Au fur et à mesure de l'envoi de chaque octet, une addition des octets sortants est faite, sur 8 bits uniquement (c'est-à-dire qu'arrivé à 255, on repart à 0).

Le bloc une fois envoyé, on envoie le résultat de cette addition, dans un octet qui s'appelle "checksum" (somme de contrôle). L'ordinateur qui reçoit le fichier opère également le même type d'addition au fur et à mesure qu'il reçoit les octets. Si la somme qu'il trouve est la même que celle calculée par l'expéditeur, qu'il reçoit à la fin du bloc, le bloc est considéré comme bien transmis et il avise l'expéditeur qu'il peut envoyer le bloc suivant, sinon il lui demande de renvoyer le même bloc.

Ce protocole est assez efficace, mais peut être amélioré au niveau de la somme de contrôle et de la dégradation qu'il fait subir au débit effectif du transfert (tous les 128 octets, le transfert est interrompu et une réponse est attendue avant de poursuivre). C'est un protocole très utilisé encore en micro-informatique, et il est important qu'il figure dans le logiciel de communication que vous choisirez.

Les applications de transmission de données utilisant le haut débit du réseau Numéris sont désormais à la portée de l'Amiga : PAO, impressions à distance, télémaintenance, vidéosurveillance, etc. Le tout piloté par ARexx pourquoi pas ?

Pour vous donner un ordre d'idée :
  • Frais d'accès au réseau : 675 FF.
  • Abonnement mensuel : 300 FF.
  • Tarif des communications de données : 0,82 FF HT/mn pour les communications locales.
  • 1,42 FF HT/mn pour une distance de moins de 50 km.
  • 2,64 FF HT/mn pour une distance entre 50 et 100 km.
  • 3,69 FF HT/mn pour une distance de plus de 100 km.
  • Et pratiquement trois fois moins cher la nuit.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]