Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 23 mai 2017 - 16:36  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : Amiga '93 Atacom
(Article écrit par divers auteurs et extrait d'Amiga News - décembre 1993)


Reportage par le Club Amiga Télécom (+ Lucas Janin et Kamel Biskri)

Le salon Amiga '93 organisé par Atacom Île-De-France à Juvisy en région parisienne les 23, 24 et 25 octobre 1993 était un peu moins fréquenté que l'année dernière mais toujours aussi intéressant. Cette année, il était possible de faire ses emplettes au salon.

D'après les chiffres de l'organisateur, Atacom Île-de-France, il y a eu 1610 visiteurs (contre 2680 en 1992), 180 invités (460) et 34 exposants (28). Voici les statistiques de l'équipement Amiga des visiteurs, avec les chiffres de l'année dernière en parenthèses :
  • A500/A500 Plus/A600 29% (50%).
  • A1200 29% (0%).
  • A2000/A2500 20% (40%).
  • A3000/A3000T 4% (8%).
  • A4000 12% (0%).
Domaines d'utilisation :
  • Programmation 8% (25%).
  • Graphisme/animation 10% (20%).
  • Jeux 30% (18%).
  • Image de synthèse 12% (16%).
  • Vidéo 18% (11%).
  • Musique 5% (3,5%).
  • PAO 3% (2,5%).
  • BBS/Minitel 4% (0%).
  • Bureautique/autres 10% (autres 2%).
Un tour rapide des stands

-1- Computer

C'est une société suisse qui présentait Professional Office 1.3, un gros programme de gestion : un appareil photo Ion Canon, avec Vidi Amiga, un réseau Novell pour Amiga et PC, le réseau Envoy de Commodore et TurboCalc (remplace IntuiCalc), qui peut lire des fichiers au format Excel, pour moins de 1000 FF.

Adept

Il y a avait des logiciels de dessins pour les petits budgets (Personal Paint et Painter 3D) et un logiciel d'image de synthèse, disponibles en français. Il est très intéressant de rendre accessibles les logiciels, espérons que cela se renouvellera.

AmigaTel

Ce serveur Minitel était présent, et on pouvait se connecter à loisir sur le serveur (en local), dont tous les fichiers avaient était recopié sur une machine présente sur le stand, par le biais de quatre Minitels.

Amiga '93 Atacom
Thierry Sillis (AmigaTel)

Archos

Archos proposait son nouveau disque dur Overdrive. Les performances sont plutôt bonnes : 2064 ko/s en lecture avec un disque Western Digital de 340 Mo. Un cocorico pour cette marque française : les Overdrive s'exportent bien, entre 1000 et 2000 exemplaires par mois en Angleterre, par exemple. Et toujours le disque AmiQuest au format 2"1/2 PCMCIA, les disques pour A500/A2000 et les extensions mémoire.

Amiga '93 Atacom
Thierry Ardouin (Archos)

L'Atelier Numérique

Ce collectif avait pour l'occasion employé les grands moyens ; Jean-François Didier était venu avec une régie complète destinée à présenter, entre autres, une solution pour le montage : 2In. Sous ce nom se cachent un logiciel et une interface qui peuvent par exemple effectuer un montage image par image d'une animation mais aussi du montage vidéo.

Amiga '93 Atacom
Jean-François Didier

Avancée

On pouvait y voir Real 3D sur Amiga, PC 486 et Alpha (rapide !). La dernière version 2.4 devrait être disponible à l'heure où vous lirez ces lignes, peut-être même en version française ! Elle devrait être plus rapide (entre trois et quatre fois), avec notamment des textures algorithmiques en interne. Sur le stand clinquant (leurs hôtesses aussi), la société Activa en personne s'était déplacée afin de promouvoir les logiciels Real 3D et MediaPoint, nouveau concurrent pour Scala.

BUGSS

Le groupe bordelais était présent avec trois Amiga (un A3000UX, un A2000 et un A4000) branchés en réseau par des cartes Ethernet et Envoy. Les disques sont ainsi partagés, avec une gestion des accès, certaines partitions étant autorisées ou non, selon l'utilisateur (on rentre un mot de passe). Ils ont montré leurs productions, rassemblées sur une cassette vidéo Beta SP, comprenant des animations, des logos animés, des zooms de Mandelbrot, des images de synthèse, le tout durant un petit quart d'heure. Tous les membres mettent la main à la pâte selon leurs possibilités, et le matériel utilisé va du A500 au A4000.

Amiga '93 Atacom
BUGSS

Commodore

Commodore était absent, mais des rumeurs convergentes semblent annoncer une mutation en profondeur en cours chez Commodore France, qui se consacre dorénavant exclusivement à l'Amiga. Il se pourrait bien que nous soyons favorablement surpris quant à l'évolution de la politique commerciale... il semblerait en effet qu'outre ce qui concerne le succès annoncé de la CD32, l'importateur se mette à promouvoir sérieusement l'Amiga professionnel, et vise loin...

Amiga '93 Atacom Amiga '93 Atacom
Claude Filee (Commodore Belgique) et Pascal Varennes (Commodore France)

Cuda Informatique

Cuda vendait toute une série d'accessoires, lecteurs de disquette, extensions mémoire, à des prix attractifs.

Amiga '93 Atacom
David Raeburn (Cuda)

Les développeurs

Il y avait Xavier Leclerq, pour Master Virus Killer 3, Pierre Philippe Launay pour Artiodactyl Block Editor, David Scrève pour Décollages, un logiciel de coloriage pour enfants, ainsi que plusieurs objets UIK : des objets pour créer une AppWindow, une commodité, les Objects Notify, ImageView et Null ; enfin IPOL (InterProcess Object Link) pour l'échange de données entre applications.

Michel Donat était présent avec un programme de domotique, qui permet de faire de la commande a distance d'appareils électriques, de la communication et de la surveillance. Le prix indicatif est de 4990 FF inclut quatre prises réceptrices.

Jean-Michel Forgeas, toujours sympathique, présentait UIK, qui voit s'adjoindre de nouveaux objets régulièrement. La version 1.40 de UIK est prête. Elle comprend une foule d'améliorations et de choses nouvelles, comme la communication entre tâches, les pools de mémoire, les écrans publics, une palette, de nouveaux objets et de nouvelles possibilités pour les objets existants, de nouvelles fonctions, etc. La mise à jour sera gratuite pour ceux qui ont acheté la version 1.32. Les autres pourront faire la mise à jour pour 120 FF port compris auprès de Jean-Michel Forgeas, Bordeville, 16170 Rouillac. Les clients ne s'étant pas procurés leur disquette auprès de JMF devront se faire connaître en envoyant leur disquette UIK originale.

Amiga '93 Atacom
Jean-Michel Forgeas

Marc-François Rouxel, qui présentait un de ses robots à la mécanique apparente (Cf. cet article) piloté par A1200 et le logiciel fait avec UIK.

Autres sociétés

Vidéo Éditions Multimédia (anciennement Essonne Mailing)

On pouvait y voir les produits habituels, scanners et Final Copy, des nouveautés comme Vista Pro 3.0 français et PageStream 3.0, distribués respectivement à partir de novembre et décembre 1993. Également un mini Fax-Modem 14,4 kbauds agréé à 4400 FF ! Grâce à la construction européenne, l'agrément Européen BAB vaut en effet maintenant pour la France...

FDS

FDS présentait les collections de domaine public Fish, CAM, DP, etc.

Grafix & Music System Group

Ce groupe présentait Accords 5000, un logiciel musical qui intègre l'apprentissage et une base de données complète des accords (plus de 5000 accords). Pour tous Amiga. Il présentait aussi une documentation sur le radio-amateurisme et l'Amiga, les associations correspondantes et un 3614 AMAT.

Les Films Du Genièvre

L'association qui propose depuis fort longtemps des stages de vidéo-informatique et d'infographie, était là, prouvant qu'avec de la créativité et une bonne machine, il est possible de faire de très belles choses. Il ne faut plus leur parler de dongles entre Brilliance, Real 3D, Scala et TVPaint, il va y avoir une usure prématurée du port 2...

Amiga '93 Atacom
Gérard Perrier

MAD

Cette société présentait des logiciels sur A1200, et tenaient une véritable boutique, où les derniers produits se vendaient à un prix salon.

Orphie

Cette jeune société proposait la célèbre carte d'émulation Emplant à 4000 FF (en version complète) sur un A4000/40. QuickTime sous System 7 tout en couleur tournait tranquillement dans son écran tandis qu'AmigaOS dans son coin vaquait à ses occupations... puissant. On peut partager les fichiers, confier alternativement le lecteur de disquette à un côté ou à l'autre, connecter AppleTalk et SCSI sur la carte... Par contre, ça manquerait un peu de communications entre les deux côtés (série simulé, accès aux périphériques de l'un ou de l'autre...). Question de temps, sans doute (attention, Emplant ne marche pas sur un A4000/30 car le 68EC030 n'a pas de MMU !). A part ça, Orphie travaille depuis longtemps sur un vaste projet de modélisation 3D animée du corps humain. Également au catalogue, Cocoon Morph, HomeManager Pro, Mozart et Piano Tutor.

Overscan

Ce fanzine, déjà présent à la DP Party, se nomme maintenant Underground.

Phase

Il présentait du matériel et des démonstrations à différentes heures, OpalVision et Brilliance, ainsi qu'une démo de multimédia impressionnante : un dessin animé de Walt Disney dans une fenêtre du Workbench.

Rombo

Rombo présentait leur produit phare VidiAmiga 12 version 2, qui capture en 12 bits du composite, S-Video ou SVHS, de 320x200 NTSC à 320x512 PAL, et l'affiche dans tous les modes et résolutions possibles, avec gestion de l'AGA. Il permet de capturer a intervalle fixe, de créer et de manipuler des animations, d'effectuer quelques effets sur les images.

Someware

Comme d'habitude, on trouvait là X Window, l'interface utilisateur sur réseau coutumière du monde Unix. Rappelons que la version de GfxBase est considérée comme l'un des meilleurs portages, tirant le meilleur parti des puces propriétaires (pas étonnant quand on sait qu'elle est écrite par Dale Luck, l'auteur de la graphics.library, l'un des pères de l'Amiga). Le serveur X GfxBase gère de plus en plus de cartes graphiques, on peut toujours lui adjoindre le Xtoolkit pour réaliser des clients X côté Amiga.

Someware avait invité sur son stand Christian Joosen, le développeur de FedCase que la société va bientôt diffuser. Il s'agit d'un outil de développement orienté génie logiciel, destiné à faciliter la production et la maintenance des programmes : l'utilisateur construit l'organigramme de son programme à l'aide de diverses icônes, puis associe des instructions aux boîtes, FedCase se chargeant de générer le code C avec ses includes, ses initialisations, le cast des types et pas mal de commentaires.

Note de Kamel Biskri : Someware nous prépare un désassembleur de code compilé qui génère un source assembleur. Vous allez me dire il en existe un, Resource, alors quoi de plus cette fois-ci ? C'est très simple, le futur produit de SomeWare (non encore nommé) ne vous demande rien, vous n'avez disons pratiquement rien à faire sur la plupart des programmes sinon lui indiquer le nom du fichier à sourcer. Le résultat, après quelque temps, en est le source assembleur avec une table remplaçant les includes (pas mal pour ceux qui ne les ont pas).

Storm Media Production

Cette entreprise importe les produits SunRize, les cartes de numérisation AD1012 et AD516 avec Studio 16 3.0, ainsi que Bars & Pipes Pro de Blue Ribbon SoundWorks, qui peut devenir le coeur d'une station de travail musicale. Les autres produits, interconnectables en multitâches, sont SuperJam 1.1, PatchMeister, Triple Play Plus, Sync Pro, ainsi que la carte synthé One-Top Music Shop : 16 bits, 32 canaux, technologie Proteus, MIDI, des tonnes d'échantillons et de formes d'ondes tout prêt. Le stand était équipé en matériel professionnel. Storm fait aussi de la production d'image de synthèse.

Tecsoft

Tecsoft Images présentait bien évidemment TVPaint 2.0 et des cartes graphiques auxquelles on s'habituerait presque (la puissante Rainbow 3, la très intéressante Picasso II...). Pour ceux qui n'ont pas de carte graphique, les bibliothèques EGS permettent de travailler sur son Amiga sans carte graphique, dans le cas d'un A1200 ou d'un A4000 : les 24 bits sont émulés sur un écran 256 couleurs. A signaler que la carte Harlequin, qui n'est pourtant pas toute récente, reste inégalée grâce à la qualité de son signal, et est toujours utilisée.

On voyait également (enfin !) la carte MPEG Decoder, capable de décompresser des animations MPEG à la cadence vidéo. La qualité de l'image est S-VHS, l'affichage se fait en suraffichage et en 24 bits, et en framebuffer derrière le Workbench (comme les cartes AVideo). La carte est compatible Zorro II et III, et coûte 4790 FF. La compression est traitée par logiciel, sur un A4000/40 il faut compter par défaut 30 secondes par image, et chaque image prend entre 6 et 8 ko. En augmentant la qualité, il faut plus de temps, mais le fichier résultant est plus petit et la qualité est meilleure.

Vitepro

Vitepro présentait Scenery Animator 4.0, avec arbres en 3D, paysages de nuit, gestion des trajectoires et des modèles. La vitesse de rendu est inférieure à celle de Vista Pro ; mais le rendu serait de meilleure qualité. Également disponibles : Imagine, des textures pour Imagine, et Aladdin 4D. Pas encore d'Imagine 3.0 ni d'Essence 2. En revanche, Panorama dans sa version 3.0, un performant logiciel de fractales qui vient seulement de traverser l'Atlantique.

VSPFE

VSPFE présentait Digital Broadcaster, système de montage virtuel, basé sur la compression d'image au format JPEG (et non MPEG). Les formats sont NTSC, PAL et S-VHS de qualité Broadcast. Une carte se charge de la (dé)compression en temps réel, permettant de capturer de la vidéo en temps réel. On peut ensuite effectuer le montage, en direct (on line) ou en différé (off line), enregistrer image par image, le code SMPTE est géré par le programme. La durée des montages dépend de la taille des disques durs et du taux de compression choisi. De gros disques durs sont utilisés pour le stockage des images, jusqu'à six disques de 3 Go pour la configuration haut de gamme ! Un bon contrôleur est recommandé.

Plusieurs sorties sont disponibles : Composite, Y-C et YUV. Il est possible d'y ajouter le son grâce à une carte sonore 12 ou 16 bits. Pour effectuer un montage, un écran de contrôle permet de couper, de copier, de coller, et d'effacer des séquences, le tout à la souris. Dans la prochaine version des effets de transitions seront inclus. Prix : version 16 (23 800 FF), version 32 (31 800 FF).

Amiga '93 Atacom
Thierry Thomas (VSPFE)

A l'année prochaine

Il y a eu sans doute un certain nombre de jeunes gens qui ont été freinés par le prix d'entrée de 90 FF, car on attendait plus de monde pour le dimanche. Les sociétés présentes et qui faisaient de la vente étaient en tout cas très satisfaites. En bref, ce fut un salon pro, désormais bien rodé... à l'année prochaine !

Amiga '93 Atacom
Parmi les visiteurs, il y avait Ben Phister,
ex-directeur technique de Commodore France
actuellement consultant informatique à Paris


Amiga '93 vu par Dominique Bonin

Note de Bruce Lepper : Dominique Bonin, notre spécialiste en bureautique et autres champs dites "productifs", a fait le tour à Atacom '93 en costume cravate. Il a rencontré beaucoup de gens bien et déniché les dernières informations concernant les traitements de texte, les bases de données, etc.

La seconde édition de l'unique exposition nationale pour l'Amiga a déplacé un très grand nombre de visiteurs avides d'informations et de nouveautés. La liste des exposants était, il est vrai, plutôt impressionnante. Et le cru 1993 s'avère tout compte fait excellent, car nous avons découvert d'heureuses surprises et rapporté des nouvelles particulièrement intéressantes.

Un renouveau ? Même si les images et les sons étaient à l'honneur lors de cette grande fête pour l'Amiga, le domaine de la productivité n'était pas complètement mis de côté, loin de là. Alors que l'année précédente, la tendance était plutôt à une légère morosité, le climat était cette fois-ci beaucoup plus serein, même si le public français n'affiche pas un intérêt fulgurant pour ce domaine. Les ventes sont plutôt légères. Et pourtant, la qualité des produits, sans être exceptionnelle, est en constante augmentation.

La presse

Pas de manifestation de ce genre sans une couverture médiatique assurée par la presse. Les trois magazines spécialisés (Amiga Dream, Amiga Revue et Amiga News) étaient donc naturellement présents et c'est ainsi que j'ai pu, entre autres, rencontrer la charmante Christine Robert, rédactrice en chef d'Amiga Dream, Francis Poulain, son chaleureux directeur de la publication, et Stéphane Schreiber, rédacteur en chef d'Amiga Revue, personnage ô combien sympathique et rival potentiel de Patrick Bruel dans le coeur de milliers d'Amiga-midinettes.

Pas de rivalité entre les collaborateurs de ces trois magazines qui ont à maintes reprises échangé agréablement opinions, remarques et points de vue sur l'Amiga en général et le salon Atacom en particulier.

Deux grands absents

Un regret : Commodore France n'était pas de la fête, et c'est vraiment dommage car c'était là une excellente occasion pour présenter leur console Amiga CD32.

CIS, qui l'année dernière était inévitable grâce à son gigantesque stand, figurait également parmi les appelés absents à ce rendez-vous. Enfin presque, car quelques membres de l'équipe (Frédéric Autechaud, Marc Gaillard, Bruno Lesté...) ont fait le déplacement et déambulaient joyeusement dans les allées. Les produits CIS n'étaient pourtant pas oubliés car on pouvait les trouver en vente sur certains stands (Phase...). Les visiteurs pouvaient découvrir la version 4.1 de Professional Page (in Original Version) qui répare certains bogues -mais pas tous- de la version précédente, ainsi que la version 2.0 du tableur Professional Calc.

Amiga '93 Atacom
Frédéric Autechaud (CIS)

VEM

Le logiciel phare en vedette à Vidéo Éditions Multimédia (ex-Essonne Mailing), c'était bien sûr Final Copy II, le désormais célèbre traitement de texte. Proposé à un prix exceptionnel pendant le salon (790 FF), il suscitait bien sûr les regards admiratifs des différents visiteurs. Nous avons essayé d'en savoir plus sur le prochain produit de SoftWood (la société éditrice de Final Copy II), Final Writer. Mi-traitement de texte, mi-logiciel de mise en page (nous dirons petite PAO), Final Writer sera très proche de Final Copy II, mais présentera bien sûr de nouvelles caractéristiques : index, tables des matières, rotation d'images au degré près... Difficile d'en savoir plus, mais le résultat risque d'être à la hauteur de nos espérances.

Autre bonne nouvelle : VEM est désormais l'importateur officiel des logiciels de SoftLogik. Le public français ne connait essentiellement qu'un seul produit de SoftLogik : PageStream, rebaptisé en France par les anciens importateurs (Upgrade Editions) Publishing Partner Master. Il était temps que les produits de cette société américaine soient officiellement distribués chez nous.

En décembre, si tout va bien, vous pourrez donc vous procurer les versions françaises de Type Smith, logiciel de conversion et de retouche de polices vectorielles et d'Art Expression, logiciel de dessin vectoriel. Et tout le monde attend avec impatience pour l'année prochaine la version 3 du logiciel de PAO PageStream, qui pourrait bien devenir un monstre incontournable. A suivre...

Du côté de chez MAD

Un autre stand avait créé l'événement. Il s'agit de celui de MAD. Cette société présentait pour la première fois la version française de Wordworth 2 AGA. Wordworth 2 est un excellent traitement de texte britannique qui méritait amplement une francisation. Vendue pendant le salon à 590 FF (c'était vraiment une affaire en or), cette version est en fait une version "spéciale A1200/A4000" qui sera livrée dans les paquetages "Desktop Dynamite" de Commodore.

Elle possède toutes les caractéristiques de la version originale, mais avec essentiellement des clips et des polices en moins. Un outsider de choix à Final Copy, d'autant plus que le logiciel est livré avec une version spéciale de Print Manager pour améliorer l'impression qui était déjà d'excellente qualité. En tant que distributeur officiel de la société Digita Ltd, MAD importe également d'autres produits qui devraient trouver des amateurs chez nous, à savoir des collections de clips bitmaps et de polices Agfa Intellifont.

Amiga '93 Atacom
Didier Friedman (MAD)

Comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, nous pouvons d'ores et déjà vous annoncer que Wordworth 3 est en phase finale et sortira en 1994. Que nous réserve cette nouvelle version ? Gestion de nouvelles imprimantes ? Intégration d'outils de dessin vectoriel ? Création simplifiée de tableaux ? Feuilles de style ? Difficile à savoir car les secrets de Digita Ltd sont extrêmement bien gardés, malgré tous nos efforts pour les percer à jour...

MAD a également acheté les droits de la version française d'Excellence! (et uniquement de la version française) et a bien l'intention d'améliorer le programme. Pour la prochaine version, qui devrait sortir d'ici la fin de l'année, une optimisation de la gestion des graphismes est prévue : possibilités d'insertion de filets, d'options d'encadrements, de détourages... Une initiative plus qu'intéressante car Excellence! 3 est le traitement de texte le plus faible en matière de traitement des graphismes, mais le plus complet en ce qui concerne la gestion du texte. MAD n'a toutefois pas l'intention de se limiter aux graphismes puisque la société a prévu à long terme la gestion du mode AGA, la reconnaissance et l'exploitation des polices vectorielles tant à l'écran qu'à l'impression ainsi qu'une optimisation des sorties sur imprimante.

Un petit mot sur le nouveau paquetage d'Excellence! 3 : le produit est présenté dans une boîte avec fourreau, avec à l'intérieur un manuel à spirales de la version 2.0 accompagné d'un livret addendum pour la version 3.0.

-1- Computer

Cette petite société helvétique présentait une application de comptabilité développée par Raoul Mengis, le gérant. Elle proposait également aux visiteurs S-Base 4, nouveau nom pour la célèbre base de données Superbase 4. Ce programme existe sur différents supports (PC, Amiga et bientôt Macintosh) et la version Amiga est développée par la société Oxxi. Une version française serait bienvenue pour un programme unique sur Amiga (vous connaissez beaucoup de bases de données sur notre machine ?). Les responsables de -1- Computer présentaient également une version de démonstration d'un tableur allemand, TurboCalc 2, qui semble rassembler les qualités de Professional Calc et d'IntuiCalc...

Amiga '93 Atacom
Raoul Mengis (-1- Computer)

Vitepro

Pas de produits de bureautique sur le stand de Vitepro, en dehors de Charts & Graphs, un grapheur sympathique vendu 990 FF.

Someware

Cette société du nord de la France distribue des produits certes sans prétention mais qui sont dans leur genre de petites merveilles. Les visiteurs pouvaient repartir avec sous le bras le livre Comprendre Et Bien Exploiter Son Amiga (incontournable et obligatoire) ou Praxitel, un logiciel de communication. Ceux qui attendaient On The Ball, le logiciel agenda, devront attendre encore un peu : il sera disponible d'ici la fin de l'année 1993.

Amiga '93 Atacom
Alain Didierjean (Someware)

Adept

Cette autre société helvétique est également spécialisée dans les petits logiciels pas chers, mais bien utiles et qui tiennent la route. Leur seul logiciel de bureautique, Personal Write (un traitement de texte, l'auriez-vous deviné ?), sortira d'ici la fin de l'année et nous vous en dirons plus très prochainement...

Bilan

Cette deuxième édition du salon Atacom a été plus positive que la précédente en ce qui concerne les logiciels de productivité sur Amiga : les produits de bureautique et de PAO étaient plus nombreux. Et la tendance ne va qu'en s'améliorant. Il est vrai que la puissance des nouvelles machines (A1200, A4000) n'y est pas étrangère. Espérons toutefois qu'après avoir été tant réclamés, ces logiciels trouveront un accueil réel auprès des utilisateurs.

Amiga '93 vu par Patrick Conconi

Oui, le voyage s'est bien passé. je vous remercie... Pour un premier test du TGV (à part le tronçon ou celui-ci fait du 300 km/heure, partie du voyage que mon estomac n'a pas énormément appréciée), j'ai apprécié le fait que le voyage ait pu se faire en moins de cinq heures. Mais bon, mes problèmes gastriques ne vous intéressent que modérément, alors je vais plutôt vous parler du salon.

Première surprise, pas de publicité en extérieur, juste un panneau peu visible à plus de quelques mètres. Je pense que certains ont du galérer un moment avant de trouver l'entrée... Deuxième surprise, bonne celle-là, les exposants se sont déplacés, et ce qu'ils présentaient était de bonne facture. Les stands étaient bien aérés, même si certains étaient petits petits, et l'organisation était efficace et sympa.

Je vais vous parler de ce qui a retenu mon attention, et cette liste n'est absolument pas exhaustive. Voir les autres reportages ci-dessus pour d'autres points de vue.

Storm Production

Storm Production présentait une carte de compression en temps réel JPEG. Ce qui est très très fort, car en comparaison d'une compression MPEG, il est possible avec le format JPEG de travailler image par image. Les formats MPEG font toujours référence à l'image précédente, un peu comme le format ANIM5 de l'Amiga, ce qui offre le désavantage de ne pas pouvoir retravailler de grandes animations.

Le format JPEG, lui, est la compression d'une image, ce qui permet de retravailler celles-ci indépendamment les unes des autres. Bien sûr, cela demande des disques durs de très grosse capacité (1 ou 2 Go) et un contrôleur SCSI-2 pour suivre le rythme de lecture et faire des animations fluides. Prix de la carte : environ 8000 FF.

Avancée

J'ai vu une démo de 45 minutes du concurrent de Scala, c'est-à-dire MediaPoint (pour des raisons de copyright il ne peut plus se nommer MediaLink) sur le stand d'Avancée. La bataille sera rude entre ces deux logiciels, car sur ce dernier l'éditeur de scripts me semble plus puissant. Des effets différents de Scala, et pour certains plus beaux... Et bien sûr c'est "tout à la souris" ou presque.

Impressionné par un PC avec un processeur Alpha à 150 MHz qui faisait tourner Real 3D 2.0... Des rendus d'images en 5 minutes alors que cette même image sur un A4000/040 demande une heure au moins ! Joli joli... (Bruce Lepper : non, ce n'est pas un PC, c'est un DEC qui utilise Windows NT, un vrai système 32 bits.

Orphie

Emplant 3.19 tournait sur un A4000 chez Orphie, et on a pu constater une vitesse identique en 256 couleurs à un Mac IIsi, mais trois fois plus lent sur un écran 16 couleurs que le même Mac IIsi... Sans commentaire !

J'ai appris par hasard que la version 3 de Painter 3D était sortie, et donc elle devrait être compatible Workbench 3 (je ne l'ai pas encore testée).

Archos

J'ai fait un petit test du disque dur d'Archos, vous savez, celui dont on a cru qu'il coupait le multitâche... Eh bien si je ne l'avait pas lu et si je ne faisais pas confiance à Michel, je dirais que c'est des c... C'est très bien et surtout très rapide !

(Bruce Lepper : l'Overdrive que nous avons en test actuellement est monté sur un Amiga 1200 équipé de la carte GVP 1230 (68030 à 40 MHz). J'ai lancé quatre fenêtres Shell et dans chacune j'ai fait une commande "dir all", sur quatre partitions de disque dur. Deux partitions étaient sur le disque dur Overdrive, et deux sur le disque dur interne AT bus. Avec les quatre listings en plein déroulement, et donc en multitâche sur quatre partitions de deux disques durs, j'ai lancé Directory Opus, il a chargé en six secondes. Son temps "normal" de chargement, sans multitâche, est de quatre secondes. On peut donc dire que l'Overdrive se comporte bien dans une situation de multitâche courante).

Vidéo Éditions Multimédia

J'ai vu tourner PageStream 3.0, mais en version alpha. C'est-à-dire que celle-ci ne sera pas là avant bien longtemps, mais par contre si toutes les commandes menus sont conservées, se sera un logiciel qui dépassera de très loin tout ce que l'on connaît sur micro en matière de mise en page... A voir !

Amiga '93 Atacom
La famille Druffin (VEM)

Tecsoft

Dégoûté par les démos de TVPaint 2.0... Même si l'on a les outils et que notre configuration est "costaud", on n'est pas pour autant des artistes... Il ne suffit pas d'avoir un bon crayon, encore faut-il savoir s'en servir. Et moi j'ai compris avec ces démos que je ne savais pas ! Ouin !

Amiga '93 Atacom
Rémy Cerf (Tecsoft)

Atelier Numérique

Impressionné par la quantité de matos qu'Atelier Numérique a déplacé pour ce salon. Tout un studio de montage complet avec deux postes ! Comme quoi autour de l'Amiga on peut faire bien des choses.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]