Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 26 juillet 2017 - 16:46  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Amiga 3000T
(Article écrit par Daniel Barrett et extrait de comp.sys.amiga.reviews - avril 1992, mis à jour en novembre 1992)


Note : traduction par David Brunet.

L'Amiga 3000T est disponible depuis octobre 1991 aux États-Unis et depuis fin 1991 en France. Le "T" de cette machine de Commodore est présent pour indiquer qu'il s'agit d'un ordinateur en tour ("tower" en anglais). C'est le nouveau nom de l'A3500. Comme le dit David Archembault, directeur pour les marchés d'affaires chez Commodore, cette machine est "une station de travail multimédia qui combine toutes les fonctionnalités de l'A3000 avec un niveau d'extensibilité jamais atteint".

Amiga 3000T

Avant-propos

Nombre d'entre vous, lecteurs de comp.sys.amiga, me connaissent via les articles que je publie depuis six ans. Mais vous ne connaissez sans doute pas mon grand secret. Malgré toutes les avancées qu'il y a eues sur Amiga ces dernières années, je suis toujours l'utilisateur d'un Amiga 1000 avec Kickstart 1.3. Eh oui, je n'ai pas encore le système 2.0 et je n'ai jamais eu d'Amiga plus récent. Bien sûr, j'ai ajouté de la mémoire et un disque dur à mon A1000 mais je n'ai toujours pas goûté aux joies du mode EHB, des puces ECS, des désentrelaceurs, des cartes accélératrices et autres.

Tout cela... jusqu'à maintenant ! Car un tout nouveau Amiga 3000T est arrivé chez moi le 30 mars 1992, empaqueté avec quelques accessoires. L'article qui suit est un test détaillé et critique de cette nouvelle machine.

Commande de la machine

J'ai commandé mon A3000T chez The Memory Location à Wellesley, Massachusetts, à un prix réduit pour l'éducation de 3639 $ (contre 4998 $ au prix normal, et 27 990 FF HT en France). Mais Commodore a mis dix semaines pour me livrer la machine. Il semble que peu d'Amiga 3000T soient disponibles aux États-Unis actuellement. Selon mon revendeur, Commodore a reçu 300 machines à la fin du mois de février 1992 (ils ont été construits en Allemagne de l'Ouest), les a testées puis les a envoyées aux revendeurs. Le numéro de série de ma machine est dans les 500.

Ce retard m'a d'abord mis en colère, mais cela a tout de même eu un point positif inattendu : Commodore a lancé un programme de rabais de 500 $ au cours de cette période et celui-ci a été appliqué à ma commande. La machine achetée est un Amiga 3000T/25/200, ce qui signifie qu'il dispose d'un processeur 68030 à 25 MHz et d'un disque dur de 200 Mo. Il dispose aussi de 5 Mo de mémoire (1 Mo de Chip et 4 Mo de Fast).

Récupération de la machine chez mon revendeur

Je vis à deux heures de mon revendeur, il a donc accepté de m'envoyer la machine via le transporteur UPS de sorte qu'elle arrive à un jour donné. Il y a eu malheureusement un malentendu et la machine n'a pas pu être livrée à temps. Sentant mon inquiétude, et à ma grande surprise, le gérant (Don) me proposa d'envoyer l'un de ses employés me livrer directement avec sa voiture, contre une petite somme (20 $). Abasourdi, j'ai accepté la proposition et la machine est arrivée deux heures plus tard, comme promis ! (j'en ai profité pour discuter avec l'employé, quel service !).

Caractéristiques
  • Processeur et coprocesseur : 68030 et 68881 à 25 MHz à son lancement. Possibilité de 68040/25 MHz depuis l'été 1992 via la carte accélératrice A3640.
  • Composants spécifiques : Enhanced Chip Set (Super Fat Agnus 2 Mo de mémoire Chip, Fat Gary, Fat Buster, Fat Denise), Super DMAC (gestion SCSI), Ramsey (gestion mémoire Fast), Amber (logique désentrelaceur).
  • Mémoire : 1 Mo de mémoire Chip (format ZIP), 4 Mo de mémoire Fast (format ZIP) en 32 bits extensible à 16 Mo sur la carte mère. 512 ko de ROM Kickstart 2.04 32 bits.
  • Vidéo : désentrelaceur incorporé (affichage 31 kHz non entrelacé). Suraffichage géré par le système et plusieurs résolutions graphiques allant de 320 à 1280 points suivant le moniteur dont on dispose.
  • Mémoire de masse : un lecteur de disquette 3,5" 880 ko (haute densité 1,76 Mo depuis 1992), Un disque dur interne SCSI-II de 100 ou 200 Mo (temps d'accès de 18 ms). Contrôleur SCSI-II Western Digital 33C93 intégré à la carte mère.
  • Connecteurs :
    • Prise clavier 5 broches, deux prises manettes, parallèle Centronics, série RS232, lecteur de disquette externe, SCSI-II, vidéo Amiga DB23, vidéo VGA DB15, audio stéréo.
    • Cinq ports Zorro III, un port vidéo, un port processeur, quatre ports ISA inactifs.
  • Baies : trois baies 3,5" frontales (dont une occupée par le lecteur de disquette), une baie 5,25" frontale horizontale, deux baies 5,25" frontales verticales, deux baies 5,25" à l'arrière.
  • Autre : horloge interne. Souris haute résolution à deux boutons. L'interrupteur à clé verrouille la souris et le clavier pour empêcher l'accès non autorisé.
Amiga 3000T Amiga 3000T
Vues avant et arrière de l'A3000T (photos de Ma Petite Collection).

Amiga 3000T
La carte mère révision 6.1 (photo d'Amiga Hardware Database).

Mise en place de la machine

La mise en place de la machine n'a pas posé de problème. Commodore fourni un poster nommé "Quick Setup Guide" (guide d'installation rapide) dont les instructions sont faciles à suivre. Il faut juste brancher l'écran, le terminateur SCSI-II, la souris, le clavier et allumer la machine. Le système d'exploitation est prêt à l'emploi sur le disque dur.

Amiga 3000T

Tout cela s'annonçait bien jusqu'au moment où mon clavier est mort, après seulement une heure d'utilisation. La lumière de la touche "Verrouillage Majuscule" clignotait et le clavier ne répondait à aucune saisie. J'ai appelé mon revendeur qui a trouvé le problème : une ROM clavier défectueuse. L'échange du clavier s'est fait via UPS et le problème a disparu. Je dois à nouveau complimenter The Memory Location pour sa réponse rapide et efficace !

Durant cet "incident de clavier", j'ai contacté le service après-vente de Commodore (le Commodore Gold Service) qui propose la réparation sur site pendant un an de votre A2000 ou A3000. Attention, ce service ne se met en route que deux semaines après l'envoi de votre carte d'enregistrement. Ils ont été très courtois avec moi au téléphone et ils m'ont dit que c'est au revendeur de prendre en main les réparations lors des deux premières semaines.

Choix et connexion de l'écran

Dans un premier temps, j'ai utilisé le vieil écran A1080 de mon Amiga 1000. Mais j'ai rapidement acheté un écran NEC multisync 5FG qui fonctionne à merveille avec l'A3000T. Il se connecte sans problème et peut parfaitement gérer le suraffichage. Je peux même déplacer la demi-ligne scintillante (artefact connu d'Amber, la puce qui s'occupe du désentrelacement) hors de l'écran et continuer à voir l'écran Amiga dans son entier.

Bien que ce moniteur 17" soit cher (1379 $ sans compter les frais de port), je le recommande vivement. J'ai comparé le NEC 5FG à d'autres écrans 17" comme le Sony 1604 (1000 $) et le Samsung Syncmaster 4 (environ 900 $). Résultats : le NEC est plus clair et plus lumineux. Même si l'écran de Sony propose un pas de masque plus faible (0,25 contre le 0,28 du NEC), je pense que le NEC a une image plus nette pour le texte et les graphismes.

De plus, cet écran est silencieux. Quand l'écran affiche du noir, vous ne pouvez pas dire s'il est allumé ou pas. A titre de comparaison, mon vieux A1080 couine comme une TV.

Ajout de périphériques internes

L'A3000T est conçu pour l'extensibilité. Il dispose de place pour diverses cartes, comme sur l'A3000, avec en plus une baie 3,5", trois baies 5,25" et des emplacements pour deux disques durs supplémentaires. La carte mère peut gérer 16 Mo de mémoire Fast et 2 Mo de mémoire Chip.

J'y ai installé trois choses : de la mémoire, une carte série Dual Serial Board de chez ASDG ainsi qu'un lecteur de bande 5,25" Archive Viper. Est-ce facile d'installer des périphériques dans ce boîtier tour ? Eh bien... oui et non. Cela dépend de ce que vous installez. Je ne suis pas un expert en matière de matériel mais j'ai déjà bidouillé sur d'autres ordinateurs auparavant (VAX et MicroVAX). Et j'ai été à l'aise avec l'installation de ces périphériques dans l'A3000T (certains diront : attention, un développeur logiciel avec un fer à souder ! Courez ! :-)).

Assurez-vous de toujours déconnecter tous les câbles d'alimentation avant d'ouvrir la machine. Sans oublier de travailler dans un environnement sans électricité statique (avec une connexion entre vous et le sol).

Tout d'abord, vous devez retirer la façade avant en plastique. Cela se fait en levant une petite languette placée dessous. La documentation ne vous dit pas qu'il y a deux autres languettes sur les côtés de cette façade, et que cela aide si vous appuyez sur ces dernières.

Ensuite, vous devez enlever l'un des panneaux latéraux. Cela se fait en dévissant les quatre vis et en levant le panneau. Mais pour moi, ces panneaux ne se sont pas retirés, même en forçant. J'ai du utiliser un tournevis et taper avec un marteau. Cela permit de décoller le panneau et de l'enlever facilement (depuis, ce panneau récalcitrant est moins difficile à retirer).

J'ai donc installé de la mémoire. Il faut ici retirer la cage en métal sur laquelle le disque dur interne est placé. Cette cage est attachée avec quatre vis et se prolonge sur toute la longueur du boîtier (de l'avant vers l'arrière). Retirer ces vis a été difficile car la cage est serrée dans son emplacement et je craignais d'endommager le disque dur en cas de mouvements brusques. J'ai finalement pu retirer la cage en tirant dessus avec force.

J'ai ensuite essayé de débrancher les câbles du disque dur, qui sont sur la cage, afin d'ôter celle-ci. Malheureusement, le câble d'alimentation a été difficile à détacher, je l'ai donc laissé en place, sur la cage plaquée contre le panneau extérieur (depuis lors, j'ai pu quand même retirer ce câble d'alimentation à l'aide de pinces).

L'ajout de la mémoire n'a pas été trop difficile. L'A3000T utilise des modules ZIP (zig-zag in-line package. Pour information, ceux sur A3000 sont des DIP), et je trouve que les broches de ces modules sont assez faciles à tordre. De plus, atteindre les nombreux emplacements mémoire n'a pas été commode car pas mal de câbles obstruent le passage. Mais j'ai pu tout de même placer les 16 modules le premier coup.

Là encore, remettre la cage de disque dur n'a été une partie de plaisir : j'ai passé plus de 45 minutes là-dessus ! Ceci pour plusieurs raisons. D'abord, cette cage est très serrée dans son emplacement (comme mentionné plus haut). Ensuite, il y a un aimant positionné directement sur la cage, et connecté au haut-parleur interne. A chaque fois que je pensais que la cage était bien placée avec les trous de vis alignés, l'aimant faisait bouger la cage ! C'était frustrant...

J'ai fini par appeler mon revendeur pour demander de l'aide. Il m'a dit : "C'est vrai, cette cage est vraiment difficile à remettre ! J'ai passé pas mal de temps là-dessus. L'astuce est d'insérer l'avant d'abord, puis d'utiliser un tournevis sur l'arrière afin de la caler à l'intérieur." J'ai donc suivi ses instructions, cela m'a pris deux ou trois minutes pour y arriver.

Le manuel indique que les modules de mémoire doivent être insérés par un centre de réparation agréé. Je sais donc pourquoi maintenant... à cause de cette foutue cage ! (les dégâts occasionnés par l'électricité statique sont aussi probablement une autre raison). Heureusement, la cage n'a pas besoin d'être retirée pour les autres installations, mais uniquement quand vous devez accéder à la carte mère.

J'ai ensuite installé la carte série Dual Serial Board. J'ai retiré un petit panneau situé à l'arrière de la machine (une vis), inséré la carte dans l'un des ports Zorro et remis la vis. Cette manipulation a été facile.

Et enfin, j'ai installé le lecteur de bande Archive. C'est un lecteur 5,25" que j'ai d'abord placé dans l'une des baies verticales. Il ne fonctionne que dans l'une des deux orientations verticales : la tête du lecteur en haut. Mais il ne rentre que dans l'autre orientation (tête du lecteur en bas). Du coup, je l'ai placé dans une baie horizontale. Si vous n'êtes pas familier avec ce genre d'installation, je trouve que le manuel ne vous donne pas assez d'informations.

Il y a des vis et de petits dispositifs coulissants à l'intérieur du boîtier qui doivent être ajustés afin que le lecteur de bande soit correctement positionné. Cela permet à l'A3000T d'être polyvalent et de pouvoir accueillir toutes sortes de périphériques. Mais cela n'est pas documenté. Si votre lecteur ne peut être complètement inséré car il bute contre une vis ou une languette métallique, les vis peuvent être desserrées (afin de libérer temporairement le passage) et les languettes peuvent être positionnées de diverses façons.

Une autre chose qui n'est pas mentionnée dans le manuel est que les câbles internes du SCSI-II sont susceptibles d'être branchés à l'envers. Si vous faites cela, l'A3000T ne peut pas démarrer. Il faut donc débrancher le câble, le tourner de 180° et le rebrancher.

Dans l'ensemble, l'installation du lecteur de bande n'a pas été trop compliquée. Et maintenant que j'ai installé un périphérique SCSI-II, je suis préparé pour en installer d'autres.

Mise à jour de novembre 1992 : j'ai également installé un lecteur de CD Toshiba 3301B. Il rentre bien dans la baie vertical mais il y a un problème : l'Amiga ne démarre pas s'il n'y a pas de CD dans le lecteur. C'est sans doute une incompatibilité entre l'Amiga et l'implémentation SCSI-II de Toshiba. En outre, HDToolbox se plante quand il essaye d'accéder un lecteur de CD.

D'autres périphériques ont été ajoutés plus tard comme un modem, une imprimante, un échantillonneur audio et une interface MIDI.

Utilisation de l'A3000T

Comme je l'ai dit au début de cet article, j'utilise des Amiga depuis longtemps. Mais je n'étais absolument pas préparé à l'utilisation du système 2.04.

Bien que je sois un utilisateur expérimenté et que j'ai préalablement lu plusieurs articles sur le 2.04, j'ai été époustouflé par la façon dont les choses ont changé depuis le 1.3. Je vais devoir apprendre plein de choses nouvelles et surmonter mes vieux préjugés. Par exemple, je suis tellement habitué à la façon dont fonctionne le 1.3 que je suppose que certaines choses sont incompatibles sous 2.0. Par exemple, certaines commandes qui n'utilisent pas le joker sous 1.3 le font (finalement) sous 2.0.

J'ai d'abord bidouillé un peu avec les préférences. Puis j'ai testé l'outil de partitionnement HDToolbox afin de créer de nouvelles partitions sur le disque dur : cela a été très facile. Après quelques semaines d'utilisation, je suis maintenant habitué au nouveau système. Tout le monde devrait faire la mise à jour !

La machine est livrée avec les partitions suivantes :
  • System_2.x : 6 Mo (système d'exploitation).
  • Work : 193 Mo (Vide).
J'ai donc créé les partitions suivantes :
  • System_2.x : 6 Mo (non changé).
  • DH1 : 100 Mo (pour les programmes, les bibliothèques, etc.).
  • DH2 : 84 Mo (pour les fichiers personnels).
  • DH3 : 10 Mo (pour le travail en cours).
Puis j'ai formaté les partitions, je leur ai donné des noms mnémoniques, copié quelques programmes sur DH3:, et bidouillé quelque temps.

Et j'ai bidouillé pendant pas mal de temps... Je sais que l'apparition du 68030 n'est pas nouveau sur Amiga mais expérimenter moi-même cette puissance (six fois la vitesse d'un 68000) a été vraiment agréable. La compilation en C, le traitement LaTeX, les opérations sur disques... tout cela était environ six fois plus rapide que sur mon A1000. La restauration de disquettes avec Quarterback a été également bien plus rapide que sur A1000.

L'A3000T tourne à peu près à la même vitesse (perçue) que la station Unix VAX 8530 que j'utilisais au travail depuis 1987. Et cela se trouve maintenant sur mon bureau... Wahou !

Il m'a fallu une ou deux heures pour remettre mon environnement de travail comme il l'était sur mon A1000 : installation de WShell 2.0 et de TurboText, configurer les chemins (path), apprendre où les choses se trouvent sur le 2.04, etc. Et maintenant, un mois après, j'ai installé de nombreux autres programmes et je suis parfaitement à l'aise avec cet A3000T.

Les disquettes et la documentation

L'Amiga 3000T est livré avec le manuel d'AmigaOS 2.04 (nommé "Using The System Software") ainsi que les cinq disquettes Kickstart/Workbench 2.04. Comme le système est déjà installé sur le disque dur, je n'ai pas du tout utilisé ces disquettes, sauf pour en faire des copies de sauvegarde.

Amiga 3000T

Le manuel Using The System Software est la meilleure documentation que Commodore ait écrite pour les utilisateurs Amiga. Vous ne pouvez même pas le comparer aux manuels précédents. Il couvre des sujets comme l'utilisation de base de l'Amiga, l'AmigaDOS (repris de la première section de l'AmigaDOS Manual de Bantam), ARexx et de tous les fichiers présents sur les disquettes. Le seul sujet manquant concerne les problèmes de configuration. Par exemple, quand mon clavier est mort avec la touche Verrouillage Majuscule allumée, je n'ai pas pu trouver d'informations dans le manuel (il est cependant dans le manuel sur le matériel).

Mon seul reproche à propos du manuel Using The System Software ne concerne pas le fond mais la forme : il est imprimé sur du papier de qualité médiocre qui se déchire facilement des trois anneaux qui le relient. Si les pages sont tournées vers le milieu du manuel, on ne peut plus le fermer. Vous devez placer toutes les pages d'un côté des anneaux pour le fermer.

Un autre manuel est présent, il se nomme "Introducing The Amiga 3000T" et contient donc des informations spécifiques à l'Amiga 3000T. Il explique comment allumer et éteindre la machine, installer de la mémoire et des périphériques d'extension, etc. J'ai trouvé les descriptions très claires, voire parfois trop simplifiées. En outre, certaines informations sont décrites dans un ordre étrange : par exemple, l'installation de la mémoire est répartie en trois sections. Quand j'ai voulu rechercher ce sujet dans l'index, il m'indiqua seulement la première section. J'ai alors cru qu'il manquait des informations, ne sachant pas que le reste était situé ailleurs.

L'A3000T est également livré avec le logiciel de création multimédia AmigaVision (sur quatre disquettes) et son manuel. AmigaVision s'est installé sans problème et il a l'air amusant. Je l'ai à peine utilisé.

Ce que j'aime, ce que je n'aime pas

Points positifs

L'A3000T est solidement construit. Le boîtier est presque entièrement en métal et il se tient fermement debout, même sur un tapis.

Points négatifs

L'A3000T a un problème majeur : son ventilateur interne est trop bruyant. Je ne peux pas travailler à côté de la machine. J'ai essayé de placer la machine à différents endroits de mon bureau (3 mètres carrés) : sous le bureau, derrière le bureau et même dans un placard, mais rien n'y fait. En ce moment, il est positionné en sandwich entre l'arrière de mon bureau et le mur, avec un gros livre devant le ventilateur afin de réduire le bruit). Il faut que je trouve un ventilateur silencieux.

C'est vraiment déprimant. Comme aucun A3000T n'était en stock chez mon revendeur quand j'en ai acheté un, je n'ai pas pu tester cette machine au préalable. J'ai procédé à un petit sondage auprès des utilisateurs d'A3000T (dont les ingénieurs de Commodore) et tous ont dit que le bruit était acceptable. Pas de chance, ce n'est le cas pour moi.

Cependant, le bruit du ventilateur n'est pas aussi fort que celui de certaines autres machines. J'ai utilisé une station SPARC 330 de Sun et elle émet un bruit amplifié d'aspirateur. Mais le bruit de l'A3000T est trop fort pour moi pour pouvoir travailler dans un petit bureau.

L'autre chose que je n'aime pas est le haut-parleur interne. C'est, pour le dire crûment, de la merde. Le son émit est bien inférieur à celui de mon écran A1080. Il semble être sourd et affaibli. Selon moi, il n'est acceptable que pour les "bips" produits par les logiciels de télécommunications.

Bien sûr, on peut raccorder les prises audio de l'arrière de l'A3000T sur des haut-parleurs de meilleure qualité. Mais malheureusement, quand vous faites cela, le haut-parleur interne est automatiquement désactivé. Cela veut dire que si vous voulez entendre du son sans pour autant brancher votre chaîne Hi-Fi, vous devez débrancher les câbles audio. On m'a dit que cela était une pratique courante avec l'audio sur ordinateur, mais je pense que cette situation craint. Une bien meilleure solution aurait été d'ajouter un contrôle de volume sur le haut-parleur, et de ne pas le brancher avec des prises audio. Cela aurait permis de (dés)activer le haut-parleur indépendamment des prises audio.

Mise à jour de novembre 1992 : j'ai contourné ce problème en connectant les prises audio à un petit lecteur de cassette portable avec haut-parleurs et prises "line in". Donc maintenant, quand je veux du son, il me suffit simplement de brancher les haut-parleurs.

Problèmes rencontrés

Le plus étrange des problèmes que j'ai rencontré a été au niveau du redémarrage à chaud (Contrôle-Amiga-Amiga) : il ne fonctionne pas toujours suite à un plantage. A peu près 75% du temps, si un programme plante l'ordinateur, celui-ci se bloque au redémarrage. Dans ces cas, une réinitialisation matérielle (en utilisant le bouton en face avant - fonction sympa) permet un redémarrage propre.

Un second "problème" concerne Amber, la puce gérant le désentrelacement de l'affichage. 99% du temps, Amber affiche une image belle et stable. Mais les sprites qui se déplacent rapidement (comme le pointeur de la souris) ont tendance à apparaître en lueur ou complètement cassés. Le pointeur de ma souris et les sprites de jeu comme le casse-brique MegaBall 2 (la boule elle-même) ne se déplacent pas comme ils le faisaient sur mon Amiga 1000. Mais peut-être vais-je m'habituer à cette étrangeté...

Enfin, les autres problèmes que j'ai rencontrés sont que certains programmes ne se lancent pas ou bien de façon incorrecte. Ces problèmes ont déjà été discutés sur les forums Usenet, et il s'avère que cela provient de bogues ou des méthodes non conventionnelles de programmation de la part des développeurs. La grande majorité de mes programmes fonctionne bien et certains autres peuvent fonctionner si l'on désactive les caches du processeur 68030 (en utilisant la commande CPU) ou si l'on utilise d'autres astuces.

Il manque deux choses dans l'A3000T : une paire de fixations pour sécuriser le lecteur 5,25" (mentionnées à la page 4-21 du manuel "Introducing the Commodore Amiga 3000T") ainsi que des crochets pour empiler les disques durs (mentionné dans la liste des pièces du manuel). Il m'a fallu six mois pour récupérer ces pièces et pour convaincre Commodore de me les envoyer.

Diverses personnes chez Commodore ont affirmé que ces pièces n'existaient pas, qu'elles n'étaient pas manquantes, ont promis de les envoyer mais n'ont rien envoyé, ont envoyé les mauvaises pièces, etc. La situation était devenu ridicule. J'ai finalement écrit une autre lettre au vice-président du service clientèle et à d'autres personnes haut placées, et l'une d'entre elles m'a envoyé les bonnes pièces immédiatement via Airborn Express. Ouf ! S'il manque des pièces dans votre A3000T, je vous conseille donc de contacter directement Harry Lomax de Commodore West Chester. Il a été la seule personne à avoir vraiment compris la situation, je lui ai d'ailleurs envoyé une lettre de remerciement.

Le service après-vente de Commodore

Comme mon Amiga 3000T est vendu avec un service d'assistance d'un an sur site, j'ai décidé de l'essayer afin de voir s'ils pouvaient régler mon problème de ventilateur bruyant. Je leur ai aussi soumis le problème des câbles souris/clavier trop courts.

J'ai composé le numéro de téléphone et on m'a rapidement répondu. Je n'ai pas patienté plus de 30 secondes. La personne à l'autre bout du fil a pris mon nom, mon code d'accès, mon adresse, mon numéro de téléphone et m'a promis de me rappeler le jour même. C'était un mardi à 11h00.

Le mercredi, je n'avais toujours pas reçu de réponse, je les ai donc rappelés. Cette fois, on m'a directement passé le technicien. J'ai décrit mon problème et il m'a indiqué qu'un réparateur viendrait chez moi pour remplacer mon alimentation. Le rendez-vous fut pris pour le lundi suivant.

Le lundi suivant, le réparateur est arrivé à l'heure. Comme l'Amiga 3000T est tout nouveau, il n'avait pas eu l'occasion de travailler dessus auparavant, mais il était évident qu'il disposait de nombreuses années d'expérience dans la réparation de machines Commodore. Il a remplacé l'alimentation mais cela n'a pas réduit le volume sonore du ventilateur. Je lui ai donc demandé de remettre l'ancienne alimentation.

J'ai tout de même été troublé par le fait que ce réparateur n'ait pris aucune précaution contre l'électricité statique. Il a réalisé son intervention juste sur mon tapis, sans mise à terre. Quand je lui ai demandé pourquoi il travaillait dans ces conditions, il m'a répondu qu'il n'était pas vraiment nécessaire de prendre ce genre de précautions.

Ce réparateur a été poli et aimable, malgré le fait qu'il a dû conduire trois heures pour arriver chez moi !

J'ai appelé une autre fois le service d'assitance car le port souris de la machine a grillé. Mais personne lors de cet appel ne savait comment réparer un A3000T ! Donc ils ont envoyé ma machine à l'usine afin de changer la carte mère. Cette procédure a duré au total six jours. J'étais furieux de constater que mon contrat d'assistance sur site n'avait pas été honoré, et j'ai écrit au vice-président du service clientèle de Commodore. Il m'a rappelé et s'est excusé.

Conclusions

J'adore cette machine. C'est le meilleur et le plus confortable des ordinateurs personnels que j'ai utilisé. Je suis un informaticien professionnel et j'ai besoin d'une machine puissante : maintenant, j'en ai une. Si je désire l'accélérer ou lui ajouter des périphériques, je dispose de plein de ports d'extension pour cela. Je suis vraiment satisfait de cette machine. Je n'ai pas la tentation d'acheter un A4000.

L'Amiga 3000T est construit de façon solide et c'est un ordinateur polyvalent. Il est rapide, extensible et c'est un plaisir à utiliser... sauf pour le terrible bruit du ventilateur. Si vous travaillez dans un environnement calme, assurez-vous d'évaluer le bruit avant d'acheter un A3000T.

Le haut-parleur interne est également un petit point faible. Il offre une qualité sonore de faible qualité, il n'y a pas de contrôle du volume, et ne peut pas fonctionner lorsque les prises audio sont occupées.

Au niveau du système d'exploitation, AmigaOS 2.04 est une grande amélioration par rapport à la version 1.3. Bien que certains anciens programmes ne fonctionnent plus correctement sous 2.04, le nouvel aspect et le niveau de fonctionnalités de cette version du système sont tellement meilleurs que je considère cela comme un compromis positif.

La documentation est la meilleure que Commodore ait produite. Son seul réel défaut est qu'elle est imprimée sur du papier de piètre qualité et placée dans un classeur pas terrible.

Avec son prix spécial éducation et la remise de 500 $, je considère mon A3000T comme une bonne affaire. Mais ceux qui n'ont pas ces rabais le trouveront sans doute cher (il faut rajouter 1350 $).

Nom : Amiga 3000T.
Constructeur : Commodore.
Genre : ordinateur.
Date : 1991.
Prix : 4498 $ ou 23 990 FF HT (avec disque dur de 100 Mo), 4998 $ ou 27 990 FF HT (avec disque dur de 200 Mo), 3639 $ (pour l'éducation).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]