Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 12 août 2020 - 00:46  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Amiga 3000, enfin !
(Article écrit par Christophe Quéant et extrait de Joystick - juin 1990)


Ça y est : au salon SICOB, Commodore a enfin présenté l'Amiga 3000. Alors ? Puissance ? Mega Hertz ? MIPS ? Fat Agnus ? Mem vid ? Denise & Agnus ? Ensemble ? Vraiment ? Culture ? Subventions ? Procédons par ordre.

L'A3000 est architecturé autour d'un processeur 68030 32 bits de Motorola cadencé à 16 MHz ou 25 MHz (selon la configuration) associé à un coprocesseur arithmétique. L'A3000 est configuré en standard avec 2 Mo de mémoire vive 32 bits dont 1 Mo sert exclusivement de mémoire vidéo (mémoire Chip), d'un disque dur SCSI de 40 Mo et d'un écran multisynchro haute résolution. Bref, rien que du tout bon.

Amiga 3000

Grâce à cinq nouveaux circuits spécialisés, il peut afficher des résolutions de 320x256 à 640x512 pixels, en 2 à 4096 couleurs (mode HAM) et monter jusqu'en 1440x512, transférer plusieurs mégabits/seconde de données grâce à son contrôleur SCSI et vous jouer Mozart en stéréo polyphonique. Le monstre est capable de fournir un signal vidéo désentrelacé grâce à son nouveau circuit Amber remplaçant avantageusement une carte Flicker Fixer (4000 FF). L'écran ne sautille donc plus en haute résolution (le Doliprane n'est plus obligatoire). L'Amiga possède un nouveau port 16/32 bits nommé Zorro III et en quatre exemplaires, compatible avec les cartes XT/AT et ouvert vers de futures extensions 32 bits (carte processeur RISC, 68040, etc.). Quant au Kickstart (vous savez... la petite main !), ce dernier a doublé de volume : 512 ko en ROM au lieu de 256 ko. Malgré toutes ces performances, l'A3000 reste compatible avec l'A500 et l'A2000 (mais pas à 100%). La version de base sera commercialisée au prix de *z4ùâ!ç FF. Mais nous y reviendrons...

Côté logiciel, tout va changer. D'abord, tous ceux qui attendaient le Workbench 1.4 peuvent la fermer (y compris moi-même... mais bon !) : le nouveau Workbench possède la référence 2.0, il est entièrement francisé et il est à pleurer ! En effet, il affiche l'atelier en 640x512 pixels et croyez-moi, ça vaut le détour. Hyper puissant, ce Workbench effectue toutes les manipulations imaginables tout en évitant les séquences Shift+PouetPouet. C'est beau, c'est complet (mémoire, nombre de fichiers, place disque en ko, choix des polices de caractères, résolution, couleur d'arrière-plan paramétrable, etc.). Bref, si vous dites que c'est un Amiga, personne ne vous croira.

Autre point important : la communication inter-programme. Pour effectuer ce sport, Commodore a implanté la version amigatisée de REXX (ARexx). C'est un véritable macro-langage qui permet de piloter vos programmes depuis un fichier script. Vous pourrez par exemple lancer une procédure qui chope les données issues d'un tableur ou d'un traitement de texte, filtre les accents, compacte le résultat en binaire et qui balance le tout via votre logiciel de communication chez votre dentiste par exemple. Autre programme très attendu et livré en standard : AmigaVision. En voilà un programme qu'il est beau, c'est un générateur d'applications couleur multimédias, comme ils disent. On peut faire un programme pour réaliser des diaporamas et plein d'autres trucs super géniaux ! C'est hyper... hyper... hypercard ? Director ? Apple ? Chuuuttt ! Qui a dit Macintosh ! Hein ?

De vous à moi, quelle mouche a piqué Commodore ? Est-ce la folie des grandeurs ou le résultat d'une étude marketing poussée ? L'Amiga 3000 est véritablement un monstre technologique très sophistiqué mais dans quel créneau se positionne-t-il ? En effet, si l'on compare la logithèque professionnelle disponible sur Amiga par rapport à celle du voisin Apple, il y a de quoi ricaner ! Car il faut vous l'avouer, l'A3000 est professionnel ! Si si ! Y a que des programmes pour A500 et A2000 qui tournent dessus, mais c'est un pro ! Commodore déclare ouvertement la guerre à Apple sans avoir de renforts ! Dangereux, non ?

Décidement, Commodore a bien du mal à attirer la clientèle professionnelle (pensez à l'Amiga 2000). Avec l'Amiga 3000, c'est un peu un va-tout... ça passe ou ça casse. Faites un voeu pour que cela passe car ce bijou est vraiment fabuleux et il est surtout 40% moins cher que ses concurrents. Allez, je vous le dis : il vaut 25 000 FF toutes taxes comprises en version de base 40 Mo. Une paille, excusez du peu !


[Retour en haut] / [Retour aux articles]