Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 19 novembre 2017 - 20:44  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : A-Max II Plus
(Article écrit par Gilles Bourdin et extrait d'Amiga News - juillet 1992)


L'attente a duré presque deux ans. Les rumeurs allaient bon train. Personne ne savait réellement si cette carte allait un jour finir par sortir, à quel prix et avec quelles caractéristiques techniques... Eh bien la voilà ! J'ai le plaisir de pouvoir vous en présenter un premier test.

Présentation

Les promesses ont été tenues, toutes les capacités annoncées déjà depuis longtemps par ReadySoft ont été intégrées et d'autres ont été ajoutées. Bref, entre autres, l'Amiga lit maintenant des disquettes Mac dans ses lecteurs standards et ça marche !

La première chose que l'on remarque sur l'emballage (soigné) est que la machine représentée est un Amiga 3000. Ce n'est pas par hasard que l'A3000 a été choisi car, pour diverses raisons, c'est avec cette machine que les meilleurs résultats peuvent être obtenus avec A-Max II Plus.

Une fois la boîte déchiquetée (la fébrilité), on se trouve face à une carte pleine longueur au standard Zorro II, un manuel, deux disquettes et un câble pour relier la carte à la platine de l'Amiga. L'emplacement réservé aux ROM Mac étant vide, c'est à l'utilisateur de se les procurer (il s'agit toujours des deux ROM 128 ko du Mac Plus).

A-Max II Plus

A-Max II Plus

Sur la carte, on trouve deux interfaces aux normes Mini-DIN Mac : un port AppleTalk pour la connexion aux réseaux et à l'imprimante et un port MIDI/série Mac (un bouton permet de commuter ce port entre le mode MIDI et le mode série).

L'installation matérielle

C'est ici que j'ai failli perdre patience, pour le seul point sombre mais il est de taille : l'installation dans l'A3000 n'est vraiment pas simple et il faut s'armer de patience pour arriver à ses fins, déjà la description de cette procédure d'installation est un véritable casse-tête.

Première chose : ReadySoft a omis de stipuler à l'acheteur qu'il aurait besoin d'une rallonge pour ses câbles de lecteurs de disquette (ils sont trois fois trop courts sur un A3000 pour effectuer le branchement). En effet, il faut débrancher le câble "bande plat" disquettes de la carte mère de l'Amiga et y brancher le câble relié à A-Max II Plus. Ensuite, on relie le câble des lecteurs Amiga à la carte A-Max II Plus. Ce branchement permet à A-Max II Plus de gérer les lecteurs internes Amiga afin que ceux-ci lisent des disquettes Mac.

Les problèmes cités ci-dessus ne devraient pas apparaître pour l'installation dans un A2000, les prises des câbles sur la carte se trouvant plus près des lecteurs de disquette.

L'installation du logiciel

Une fois l'installation de la carte terminée, il reste à effectuer l'installation logicielle de la version 2.5 du logiciel d'émulation. La version 2.5 d'A-Max II Plus est indépendante du matériel, c'est-à-dire que les utilisateurs de la cartouche A-Max II pour A500/A2000 pourront bénéficier de cette mise à jour sans devoir acheter la carte "Plus". Je vais donc bien différencier les capacités nouvelles apportées d'une part par la carte, d'autre part par la version 2.5 du logiciel.

A-Max II Plus

L'installation est très aisée grâce à l'utilisation du nouveau programme "Installer" de Commodore. Plus de bidouilles et de galères de fichiers manquants, l'utilisation du standard Commodore est une aubaine de convivialité. Il n'y a donc rien à redire concernant l'installation, vous pourrez démarrer le travail avec A-Max II Plus 2.5 rapidement.

Les nouveautés apportées par la version 2.5

La nouvelle version d'A-Max II Plus est comme auparavant livrée sur deux disquettes. Sur la première, au format Amiga, se trouvent le logiciel d'émulation et les pilotes de disques durs dont voici la liste :
  • A2090.
  • A2091/A590.
  • Fast Track.
  • GVP.
  • ICD.
  • Supra.
  • Trumpcard.
NDLR : dernière minute, ReadySoft a découvert qu'il y a un conflit avec les contrôleurs GVP. Il espère résoudre le problème rapidement.

Sur la deuxième disquette, au format A-Max II Plus/Mac, vous trouverez les utilitaires Mac de transfert de fichiers et de disquettes. Le principe des mini-transfer-disks (fastidieux) est toujours géré par A-Max II 2.5 pour ceux qui utilisent la cartouche, mais n'est plus d'aucune utilité pour les possesseurs de la carte Plus.

Le programme de transfert de fichiers (Filetransfer 2.5) a été considérablement amélioré puisqu'il gère maintenant les partitions disque dur de l'Amiga, en plus de la disquette 880 ko au format Amiga. Vous pouvez donc, pendant l'émulation Mac, accéder à une partition de votre système Amiga, que vous aurez prédéfinie à l'avance dans les menus de configuration d'A-Max II Plus.

Le clavier Mac étendu est émulé, ce qui vous donne accès aux touches du pavé numérique Amiga. Les fonctions Home, PgUp, etc. sont également gérées en combinaison avec la touche "Shift". Comme vous pouvez le constater sur les captures d'écran, les préférences d'A-Max II Plus ont été remodelées pour la version 2.5 dans un style bas-relief du plus bel effet.

Les fonctionnalités ont été autant améliorées. Plus nombreuses, elles sont désormais réparties en cinq tableaux différents.

Les préférences générales

On règle ici l'utilisation du RAM Disk et des lecteurs de disquette. Les disquettes 1,44 Mo Mac sont gérées si vous avez un lecteur Commodore haute densité 1,76 Mo (seulement avec la carte Plus).

Vous pouvez également démarrer le système Mac avec le RAM Disk qui survit à un redémarrage (comme la RAD: sur l'Amiga). A-Max II Plus gère maintenant correctement les réglages du tableau de bord du Mac en sauvegardant ceux-ci sur le disque système. Vos préférences son, clavier et souris du côté Mac peuvent être sauvegardées une fois pour toutes et survivent à une réinitialisation de l'Amiga.

Les préférences disque dur

C'est ici que vous configurez l'utilisation des partitions Amiga côté Mac. Une seule partition de ce type peut être utilisée. Il suffit d'entrer son nom dans le champ "file transfer partition". On y accède pendant l'émulation Mac en utilisant le programme File Transfer 2.5.

A-Max II Plus

Les préférences mémoire

A-Max II Plus 2.5 permet une gestion de la mémoire d'émulation beaucoup plus souple que l'ancienne version. On peut par exemple exclure la mémoire vidéo de la mémoire d'émulation pour qu'A-Max II Plus n'utilise que la mémoire étendue, plus rapide. Pour les possesseurs de cartes accélératrices munies de mémoire 32 bits, il est recommandé de n'utiliser que celle-ci pour l'émulation et d'exclure la mémoire 16 bits.

A-Max II Plus autorise désormais jusqu'à 10 Mo de mémoire d'émulation à condition que soit utilisée la version 7.0 ou 7.1 du système Mac. En dessous de 7.0, la mémoire maximum est de 8 Mo, le reste doit être réservé au disque virtuel. L'utilisation de la MMU est toujours gérée et recommandée pour une meilleure compatibilité.

Pour les Amiga équipés d'un 68030 ou 68040, A-Max II Plus gère le cache de données de ces processeurs, ce qui augmente encore la rapidité de l'émulation. Même le cache "copyback" du 68040 est géré, permettant à celui-ci de tourner à pleine puissance. Pour l'utilisation du mode "copyback" du 68040, il est indispensable de trouver avec la toute dernière version du système Mac (7.1) ainsi que les versions les plus récentes des logiciels Mac.

Les préférences parallèle/série

Les modes d'impression n'ont pas changé pour la version 2.5, il y a toujours la gestion de l'imprimante ImageWriter et les émulations Epson 9 et 24 aiguilles. Pour les utilisateurs d'imprimantes PostScript, sans la carte Plus, il faut toujours créer un fichier qu'on envoie ensuite à l'imprimante avec l'utilitaire "Filedump".

A-Max II Plus

Avec la carte Plus, on dispose désormais d'un port AppleTalk pour l'imprimante et d'un port Modem/MIDI pour les communications. L'émulation des ports MIDI et AppleTalk se fait par matériel sur la carte, grâce à l'utilisation de composants Mac originaux. De ce fait, la compatibilité est excellente.

Les préférences vidéo

Une nouvelle capacité a été ajoutée permettant l'utilisation d'écrans virtuels ayant une taille maximale de 2048x2048 pixels. Les puces ECS sont toujours gérés, autorisant un affichage royal en Productivity 640x542 et 60 Hz. La couleur n'est malheureusement toujours pas gérée.

A-Max II Plus

Une semaine avec A-Max II Plus...

La compatibilité s'est avérée excellente avec tous les logiciels testés, je n'ai rencontré aucun problème. La gestion des disquettes Mac dans les lecteurs Amiga fonctionne correctement, mais j'ai eu quelques problèmes à lire des disquettes formatées en 800 ko sur un Classic avec un lecteur 1,44 Mo. Je n'ai pas pu déterminer d'où provenait l'erreur, car d'autres disquettes Mac n'ont posé aucun problème.

L'émulation des lecteurs Macintosh s'ajoute à la gestion du format A-Max II Plus. Si une disquette A-Max II Plus est insérée, le système essaie d'abord de la lire comme une disquette Mac et n'y arrive pas. Ensuite, seulement, est essayée la lecture du format A-Max II Plus. Cette procédure peut être longue mais il y a un moyen de la raccourcir en appuyant sur la touche "Shift" au moment de l'insertion de la disquette A-Max II Plus. Dans ce cas, le format Mac est ignoré et l'émulateur lira directement le bon format.

Les performances

Sur l'Amiga 3000, les performances sont remarquables, comparables à celles d'un Mac IIci. J'ai fait quelques tests avec Speedometer 2.5 (sur un A3000/25, disque dur Quantum 120 Mo, 2 Mo de mémoire Chip, 4 Mo de mémoire Fast static column 70 ns, cache de données activé) pour les amateurs de chiffres :
  • Kwhetstones/sec : 937,500.
  • Dhrystones/sec : 5444,646.
  • Sieve (sec, 100 times) : 3,567.
  • Savage cum. error : 7,98815 E-10.
  • Savage time (sec) : 7,717.
  • Savage iterations : 25000.
  • Processeur : 6,92 (A3000), 5,15 (Mac IIci), 1,00 (Mac SE).
  • Disk : 2,56 (A3000), 3,42 (Max IIci), 1,00 (Mac SE).
  • Performance moyenne : 5,53 (A3000), 5,73 (Mac IIci), 1,00 (Mac SE).
Le port série de la carte Plus (au format Mini-DIN Mac) a correctement fonctionné en 9600 Bauds. Le port imprimante AppleTalk a été testé avec l'imprimante Nec Silentwriter 2 mod. 90, qui dispose de ce type d'interface ainsi que d'une émulation AppleTalk. Tout a parfaitement fonctionné, l'impression, la communication du système avec l'imprimante, ainsi que le téléchargement de polices PostScript. Je n'ai pas eu l'opportunité de tester l'interface MIDI présente sur la carte.

Conclusion

Je dirais qu'A-Max II Plus vaut l'investissement. C'est la meilleure émulation Mac présente actuellement sur le marché à ce jour, toutes machines confondues. Avec la carte Plus, on dispose d'un authentique clone Macintosh avec plus de fonctionnalités matérielles et logicielles que l'original et des performances sensiblement supérieures.

La version 2.5 du logiciel apporte un grand nombre d'améliorations qui en font une mise à niveau absolument indispensable à tout possesseur d'un A2000/A3000 et de la cartouche A-Max. J'ai cependant regretté de ne plus pouvoir utiliser le lecteur Mac externe que j'avais acheté avec la cartouche A-Max II. En effet, la carte Plus ne dispose pas d'un connecteur pour lecteur externe Mac. Il faut soit conserver la cartouche, soit bricoler une interface soi-même. C'est bien dommage...

De la même façon, uniquement les lecteurs Amiga internes directement branchés sur la carte Plus peuvent lire les disquettes Mac ; les lecteurs externes doivent se limiter au format A-Max Plus. La gestion du système 7.0 et 7.1 est une bonne chose car il permet d'utiliser les processeurs 68040 (système 7.1 requis). Dommage que les fonctionnalités de la carte Plus ne soient réservées qu'aux A2000 et plus...

Nom : A-Max II Plus.
Constructeur : ReadySoft.
Genre : émulateur Macintosh.
Date : 1992.
Prix : 4590 FF (avec ROM Mac).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]