Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 30 mai 2020 - 04:47  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Point de vue : Alain Giresse teste des jeux de football sur Amiga
(Article écrit par Jean-Marc Demoly et extrait de Joystick - avril 1990)


Jeudi 1er mars 1990, Alain Giresse nous fait l'amitié de nous rendre visite dans nos locaux. Ce n'est pas désintéressé : nous l'avons convié à venir se mesurer à nos meilleurs joueurs de foot... Comme il est de toute évidence difficile à battre sur le gazon, nous lui avons donné un handicap de taille : c'est à la manette qu'il devra se distinguer. Et nous donner l'avis d'un vrai pro sur les jeux de foot sur micro-ordinateurs.

- Alain Giresse contre Manchester United

Joy : Alors voici Manchester United... L'aspect primordial du jeu, c'est la gestion de l'équipe. Ici, on a la liste des blessés, les cartons rouges et jaunes, puis l'achat et la vente des joueurs, avec la liste des joueurs et leur prix...

Alain Giresse

AG : Mais ce n'est pas la liste de Manchester ! Regarde, le gardien d'Everton !

Joy : Non, ce sont tous les joueurs anglais. Il est cher, le gardien d'Everton : deux millions et demi de livres sterling.

AG : C'est un gallois.

Joy : Et en plus, il refuse d'être acheté.

AG : Autrement dit, à partir de la base de Manchester, tu peux refaire toute l'équipe. Mais Manchester a donné l'autorisation de faire ce jeu ?

Joy : Oui, ils l'ont même parrainé. Ici, on peut entraîner les joueurs dans un domaine ou un autre. C'est donc la gestion complète de l'équipe avant le match. Et puis on peut lire ce que dit la presse spécialisée de l'équipe.

Manchester United

AG : Ah, ici on choisit la tactique... 2-3-5, 1-3-3, 4-2-4, 4-4-2, 4-3-3...

Joy : Tu préfères quoi ? AG : Eh bien on va jouer 4-4-2, quatre défenseurs, quatre milieux et deux attaquants, technique anglaise classique. C'est amusant parce qu'il y a un type de Bordeaux qui jouait à Manchester l'année dernière. Attention, tu es en train de prendre un défenseur comme gardien de but, tu n'iras pas loin.

Joy : Le match commence : Manchester contre Everton (bruits de manettes pendant quelques instants).

AG : Tiens ? Le gardien dégage tout seul. Il est rapide, comme jeu. Et le gardien est bon, en plus. Mais dis donc, l'ordinateur ne marquera jamais, avec un gardien comme ça !

Joy : Tu crois ?

AG : Attends... (il lâche la manette et attend. Effectivement, l'équipe gérée par l'ordinateur s'approche des buts, envoie la balle et le gardien l'intercepte, deux fois de suite). Voilà. Tu vois ? Tu lâches tout et tu fais un match nul. C'est bizarre. Mais ce que j'aime bien, dans ce jeu, ce sont les à-côtés du jeu : l'achat des joueurs, l'entraînement...

Joy : C'est réaliste ?

AG : Très réaliste. Tu donnes ça à mes gosses, ils vont constituer l'équipe en faisant des transferts, parce qu'à force d'en entendre parler, ils connaissent. Aujourd'hui, je fais jouer celui-là, et pas celui-ci parce qu'il est blessé, et ainsi de suite. Ça dépasse le cadre du simple match. C'est pour ça que c'est bien. Mais le match en lui-même, pour l'instant, il n'arrive pas à me séduire. Mais le reste est original. Et ça ne m'étonne pas des Anglais, parce qu'ils ont une autre approche du football professionnel que nous. Eux, ils bougent beaucoup entre clubs ; par exemple, ils peuvent louer un joueur pendant un mois, alors que nous, on est assez rigides là-dessus. Avant, il y avait des dérogations mais elles ont été supprimées.

Les Anglais ont des clubs privés, ce qui est quand même très différents. Le club de Tottenham, par exemple, est côté en bourse, avec des actionnaires et tout. Ici, même l'OM par exemple est régi par la loi de 1901 (association à but non lucratif, NDLR). C'est un peu dur pour le football professionnel. Tu remarques qu'on n'a pas marqué de buts depuis le début ?

Joy : C'est vrai. Et en fonction du résultat du match et des performances de chaque joueur, leur prix de transfert va être modifié.

AG : C'est réaliste aussi, ça.

Joy : Est-ce que la cote d'un joueur, dans la réalité, peut être modifiée sur un seul match ?

AG : Oui, par exemple si tu fais un match international à tout casser, ton prix monte. Tu prends de la valeur. Par exemple, si tu te distingues pendant une coupe du monde, tout d'un coup tu es reconnu hors de tes frontières et tu prends une autre dimension.

Joy : Voilà, fin du match. Résultat : 0 à 0. Il n'y a pas eu de blessés.

AG : Tant mieux, au moins c'est un match correct...

- Alain Giresse contre Kick Off

Joy : Kick Off est moins réaliste au niveau de la gestion, en revanche la maniabilité du jeu est parfaite.

AG : D'après ce que j'en ai entendu dire, c'est le meilleur pour l'instant. Mais j'espère qu'ils n'ont pas poussé le réalisme jusqu'à mettre des hooligans. Ah, il est en en français. C'est déjà un bon point.

Kick Off

Joy : On peut donc choisir l'option entraînement pour apprendre à diriger les joueurs, à faire des passes et à marquer des buts. On peut aussi s'entraîner aux penalties...

AG : Pas mal ! Je peux diriger le gardien ? Dis donc, je le connais, cette manette ! Elle est un peu fragile, mes enfants en ont déjà cassé plusieurs (la QuickShot II, NDLR) (Jean-Marc marque un but contre Alain Giresse. Puis les rôles changent et Alain Giresse marque un but aussi. Égalité...).

Joy : Passons au match. Ici, on n'a pas la possibilité de modifier l'équipe, mais on peut choisir le niveau de l'équipe.

Alain Giresse

AG : Prenons "Joueur du Dimanche", pour commencer.

Joy : D'accord. Là aussi, on peut choisir sa formation. Le terrain est vu du dessus, contrairement à Manchester United, qui est vu de côté.

AG : Bon... (ils jouent quelques instants). Ce n'est pas un jeu à garder la balle. Tant mieux, c'est la meilleure progression. Quel jeu collectif !

Joy : Pour piquer la balle à l'adversaire, il suffit de se jeter dessus, et c'est au premier qui la récupère...

AG : Eh, il a pas sifflé la faute ! Mais j'avoue que le jeu est pas mal. Si on parle par rapport au jeu sur le terrain, c'est vrai qu'il s'en rapproche, puisque la progression du ballon se fait plus facilement en faisant des passes, ce qui colle à la réalité. Il vaut mieux ça que partir avec le ballon collé à un joueur et foncer au milieu de l'équipe adverse qui est plantée là comme des piquets. Et puis grâce au scanner qui représente l'ensemble du terrain, on peut repérer tous les autres joueurs et leur faire des passes.

Joy : Tu préfères la visualisation du dessus, comme Kick Off, ou de côté, comme Manchester United ?

AG : Plutôt du dessus, parce qu'on repère mieux ses positions.

Joy : Essayons maintenant l'option "Première Division". Bien sûr, les joueurs seront plus rapides.

AG : Par contre, les gardiens sont toujours gérés par l'ordinateur et ils dégagent tout seuls. C'est vraiment bien, la vue de dessus. Ce qui est bien aussi, c'est la fluidité de l'enchaînement : contrairement à d'autres jeux où il faut prendre la balle, s'arrêter, viser, et tirer, ici on peut tout enchaîner en une fois.

Joy : Corner !

AG : Oh, très bien, le corner. Je trouve très réaliste de pouvoir choisir précisément la trajectoire de la balle : corner rentrant, sortant... Mais il y avait la même chose sur Manchester. C'est parfait puisque le frappeur de corner, sur un vrai terrain, choisit lui aussi la trajectoire de la balle.

Joy : Fin de partie : 1 à 1...

- Alain Giresse contre Kick Off Extra Time

Joy : En fait, c'est une extension à Kick Off qui permet d'avoir des options du type vitesse du vent, qualité du terrain, il y a des positions tactiques supplémentaires... On va prendre un vent violent.

AG : Aïe... Tiens, prends un sol détrempé, aussi. Allons-y. Zut, je suis contre le vent et je n'avance pas. Regarde, la balle ne va pas très loin... Et elle revient, même ! C'est assez délicat, de tourner en gardant le ballon. Si on va trop vite, il fait un lob.

Joy : On peut aussi faire des têtes, si la balle est montée assez haut.

AG : Comme le sol est détrempé, il n'y a pas de rebonds... On a pris des conditions de jeu difficiles.

Joy : Et dans la réalité, le vent joue un grand rôle ?

AG : Le vent ? C'est pire que tout. A choisir, il vaut mieux la pluie.

Joy : Fin de partie: 0 à 0.

- Alain Giresse contre Gazza's Super Soccer

Joy : Voilà. Comme on a choisi la langue française, on joue avec des équipes françaises.

AG : Bordeaux, PSG... Effectivement. A côté de Kick Off, ça fait un peu fade, remarque. On dirait du foot en salle ! (quelques minutes de jeu...)

Gazza's Super Soccer

Bon, je dirai qu'il est quand même un peu simple, comme jeu. L'autre est plus complet, et complexe, qui demande des joueurs d'un certain niveau. Au côté présentation, c'est sûr que Kick Off est meilleur : on voit le terrain, la position des joueurs, avec en plus toutes les variantes de vitesse, de terrain. Celui-ci, il est vraiment simple. Pour faire son apprentissage, c'est probablement très bien. Est-ce qu'on peut dribbler l'adversaire ?

Joy : Non, parce qu'on se fait prendre la balle tout de suite.

AG : Bon... Je suis moins convaincu...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]