Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 26 mai 2017 - 21:04  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Reportage : AGA The Blues 2000
(Article écrit par Alexandre Rey - janvier 2001)


Arrivée habituelle...

A l'instar d'Amiga Folies, c'est trois personnages de Triple A qui firent le déplacement : Benoît Boisset, Cédric Dumas et moi-même. Contrairement à la fois précédente, l'arrivée dans Toulon ne fut pas aussi simple : hop, on suit le panneau "déviation", et hop on se retrouve dans un parking souterrain :-). Le local étant le même que d'habitude, on a rapidement trouvé le repère en question. Les premiers participants étaient là, et nous avec. Après une petite gigue avec Yannick Bochet (qui avait 800 bornes dans les pattes ;-)), on s'installe...

Découvertes

AGA The Blues est l'Amiga-bouffe où l'on découvre les Amiga les plus puissants et les mieux équipés de l'hexagone. Même s'il est dommage que l'impasse soit inconsciemment faite sur les petites bécanes, on ne peut que se réjouir de la qualité des Amiga présents. Ainsi, grâce à Stéphane Drapéri (de l'ASOA d'Antibes), j'ai pu découvrir le fameux DraCo, un micro-ordinateur dans une tour qui n'en est pas une puisqu'il s'agit d'un véritable cube ; le DraCo est en effet bel et bien un Amiga équipé d'origine d'un 68060 qui carbure, et qui est tout bonnement dédié à la vidéo, un peu à l'image du Casablanca l'accès sécurisé en moins.

AGA The Blues

Notre ami Yannick Bochet avait fort à faire avec la mise au point de son prochain CD, début d'une nouvelle série qui saura remplacer, sans nul doute, la trilogie des Orgasmiga. A titre informatif (et pour suivre le conseil d'Adam Carrano), Yannick effectue son travail sur un moniteur qui affiche en entrelacé : pour pallier ce manque de confort visuel, Yannick s'est donc judicieusement équipé d'un micro-désentrelaceur qui se fixe aisément sur toute paire de lunettes... Notez que c'est, mise à part l'esthétique assez "Cyber", un moyen très sympa de prévenir d'éventuels futurs troubles oculaires...

La présence de Walid Moghrabi est toujours très appréciée, car elle rime avec découverte de matériels et de logiciels. Ainsi, après la Feri@, j'ai pu redécouvrir FxPaint, l'excellent logiciel de retouche photo. De même, j'ai pu voir avec stupeur la capacité de Candy Factory Pro, logiciel au rendu très impressionnant. Ressemblant à s'y méprendre au très connu Gimp pour Linux, Candy Factory vous permet de créer des effets graphiques très sympas sur du texte (ombrages, reflets...) et de les animer en temps réel ! Un processeur 68060 est de rigueur, vu que ça rame quelque peu sur 68040 et que le PowerPC n'est semble-t-il toujours pas géré (NDLR : si si, on peut utiliser le PowerPC dans la version actuelle de Candy, c'est du temps réel dans toute sa démesure :-)). Si vous aviez été sur les lieux, Walid aurait aussi pu vous parler de l'extension Zorro IV pour A1200.

AGA The Blues

Un grand merci

Comme je le répète à chaque fois, une Amiga-bouffe est l'occasion pour quiconque de régler une bonne fois pour toutes les problèmes qu'il rencontre avec son Amiga. C'était mon cas cette fois-ci : grâce à Walid, Yannick et j'en oublie, la quasi totalité de mes problèmes d'affichage mettant en cause ma BVision (qui était en fait défectueuse) et CyberGraphX 4 ont été réglés, et c'est avec un Amiga 2L2 dTi que je suis reparti :-). Grand merci à eux !

Comme d'habitude

Il y a des choses qui n'ont pas changé depuis la dernière fois : la qualité du repas, la qualité du service, la disposition des locaux et la venue d'Adam Carrano qui, comme auparavant, avait apporté avec lui tout un tas de matériel à vendre sur place (quatre cartons au lieu d'un : record battu !). Là aussi, c'était l'occasion de faire quelques emplettes très sympathiques et de repartir avec quelques logiciels.

AGA The Blues

AGA The Blues n'était pas seulement une Amiga-bouffe, c'était aussi la date choisie (pour des raisons de commodité) pour organiser l'Assemblée Générale de l'AFLE : cette réunion se veut un tant soit peu solennelle, mais termine toujours sur de nombreuses remarques très pertinentes, et très instructives pour l'ensemble des présents, adhérents à l'AFLE. Mêlez à cela tous les ingrédients qui sont désormais monnaie courante lors des diverses Amiga-bouffes : concours de MP3 (qui passera le générique de dessins animés le plus pourri ?), les désherbés de la nuit (qui tiendra toute la nuit sans dormir, quitte à se tenir éveillé par le biais de blagues inclassables ?) ou encore le tuning Informatique (qui arrivera avec la tour la plus trash ou la plus kitsch ?)...

Clôture

Malgré une fréquentation en sensible baisse (une trentaine de présents contre une cinquantaine en avril), l'ambiance était au rendez-vous. Peut-être cela est-il dû à une certaine lassitude de l'amigaïste français pour des manifestations jugées parfois trop répétitives. Mais il faut bien reconnaître qu'à défaut de salon Amiga en France, ce sont les Amiga-bouffes qui mobilisent le plus de monde ! C'est d'ailleurs étonnant (et là, peut-être soulève-je un point existentiel de la situation de l'Amiga en France) qu'il n'y ait rien d'envergure dans le pays : même en Italie et au Portugal ils ont des salons dédiés à l'Amiga !

AGA The Blues 2000 avait quelques points négatifs... Pour le dodo : on a dû dormir dans la pièce habituelle... après avoir éloigné tables et chaises, peu pratiques pour s'allonger. Mais à part ça, c'est un sans faute ! On espère y retourner l'an prochain, chose plus que probable. Amigazette, AGA The Blues... On commence à bien l'apprécier cette ville de Toulon. :-)


[Retour en haut] / [Retour aux articles]