Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 30 avril 2017 - 18:39  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Advanced Destroyer Simulator
(Article écrit par Luc Gibert et extrait d'Amiga News - avril 1991)


Un nouveau label est né chez Loriciel : Futura. Advanced Destroyer Simulator (ADS) est un des premiers produits issus de ce label. Comme vous pouvez vous en douter, dans ce "simulateur" vous êtes aux commandes d'un destroyer et votre but est de garder votre ligne de flottaison à un niveau raisonnable, si possible, dans une époque aussi peu sûre pour la navigation qu'est la Deuxième Guerre Mondiale. J'ai mis simulateur entre guillemets car ce jeu se rapproche beaucoup plus de l'arcade que de la simulation ou du wargame.

Advanced Destroyer Simulator

La boîte

Le paquetage est très réussi, ce qui donne de l'espoir pour la suite de l'examen. La doc est entièrement en français (cocorico !). De plus, elle est jolie, bien illustrée et, surtout, claire ! Après l'avoir parcourue, aucune ombre ne subsiste sur la manière dont se déroule une partie, les options...

La technique

Le graphisme : c'est de la 3D vectorielle forme pleine, soit, mais les développeurs auraient tout de même pu s'appliquer un peu plus. Loin de moi l'idée de trouver ça raté, mais j'ai le sentiment de rester sur ma faim après avoir vu ce jeu. Dommage, une fois de plus, de ne pas avoir utilisé les capacités de l'Amiga.

Advanced Destroyer Simulator

Le même reproche, je le ferai concernant l'animation. Elle a plutôt tendance à me faire penser à un film de 1930 plutôt qu'à la qualité incontestable des défilements du style Shadow Of The Beast. Quant à ceux qui pensent qu'un processeur plus évolué pourrait rendre plus acceptable cette 3D vectorielle, alors là je dis stop ! En effet, ce jeu refuse catégoriquement de fonctionner avec un 68010, 68020 et 68030... Cela ne serait-il pas la marque du ST ?

Les sons accompagnant le jeu sont moyens, mis à part le coup de canon dans l'eau que je trouve fort réussi. Rien d'autre n'est remarquable dans ce domaine, ni musique ni bruitage.

Advanced Destroyer Simulator

La prise en main de votre destroyer est très aisée mise à part la mémorisation de huit touches de fonction, les autres touches ayant une finalité évidente. Cette simplicité fait que l'on rentre rapidement dans l'ambiance des combats et du stress.

Mais cette facilité d'utilisation ne va pas sans contrepartie : une simplicité presque poussée à l'extrême qui fait que le mot simulateur est, à mon avis, nettement trop fort. La ressemblance de ce jeu avec Sherman M4 est frappante et ce dernier est loin d'être un simulateur de char.

Advanced Destroyer Simulator

Scénarios

Les scénarios sont de deux types : soit d'entraînement, soit de mission de surveillance (style "petrol" dans Silents Service). Il y a trois champs de bataille au choix (Méditerranée, Manche, Mer du Nord) et dans chacun de ces lieux vous avez le choix entre cinq missions d'entraînement et une mission de surveillance.

Vous aurez à combattre des cargos, des croiseurs, des sous-marins et des Stuckas. Pour vous aider, au début de la partie vous pouvez modifier le degré de réalisme. Dans le jeu-même, vous avez la possibilité d'être au poste de chef de quart (avec ou sans jumelles), servant canonnier (deux canons en proue, une en poupe), servant torpilleur (une station bâbord et une à tribord), inspecteur des dégâts (qui se réparent furieusement lentement) et enfin navigateur. Il est à noter que concernant les canons et les torpilles, c'est un exercice de pur tir au "feeling", c'est-à-dire que c'est à vous d'estimer l'éloignement, la vitesse et la direction de votre cible...

Advanced Destroyer Simulator

Lors de longs trajets sans ennemi visible (hé hé hé...), vous avez la possibilité d'accélérer le temps, histoire de ne pas s'endormir au gouvernail.

Conclusion

En résumé, c'est là un bon jeu pour se détendre, sans gros défauts si ce n'est qu'il n'exploite pas au mieux les capacités de l'Amiga. Pourquoi, mais pourquoi les programmeurs n'utilisent-ils donc pas ce que notre merveilleuse bécane a dans le ventre ? Un jeu donc sympathique, à posséder si l'on aime les simulateurs peu évolués, mais qui est loin de faire pâlir d'envie un vrai simulateur tel que Flight Simulator, dans un autre domaine.

Nom : Advanced Destroyer Simulator.
Développeur : Didier Arnaud.
Éditeur : Futura (Loriciels).
Genre : simulation marine.
Date : 1991.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]