Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 24 novembre 2017 - 21:14  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Advanced Amiga Analyzer
(Article écrit par Pascal Janin et extrait d'Amiga News - mai 1997)


Un détecteur de pannes bon marché "made in Australia"

Notre cher rédac' chef Bruce, piqué au vif par une publicité américaine, a commandé cette boîte magique, qui pour une somme très modique (59,95 US$) se targue d'être "un analyseur de diagnostics bon marché qui fonctionne sur tout Amiga" (traduction littérale). Votre serviteur a eu ensuite la bête entre les mains pour un test, car on se demandait tous quel outil de dépannage on pouvait obtenir pour ce prix (note de l'auteur : pour qui aura déjà eu la bête entre les mains, ma description ressemblera fort à une traduction littérale du manuel : je m'en excuse !).

Advanced Amiga Analyzer

Prise en main

Dans une petite boîte en carton blanche trônent une disquette, un manuel (en anglais) de 12 pages fort succinct mais suffisant. Anecdote amusante, sous l'étiquette du logiciel on distingue encore que la disquette utilisée contenait un vénérable Workbench 1.2, avec le logo Amiga ! Belle époque.

L'analyseur lui-même est composé d'un boîtier plastique noir (de la taille d'un jeu de Tarot) d'où partent quatre câbles gris disgracieux terminés par des connecteurs Sub-D variés :
  • Une DB-23 femelle pour le port vidéo.
  • Une DB-9 femelle pour le port souris ou manette, avec un connecteur "pass-thru" (passerelle) sur le couvercle pour pouvoir continuer à se servir de la souris (ou de la manette).
  • Une DB-25 femelle pour le port série.
  • Une DB-25 mâle pour le port parallèle.
Les deux prises DB-25 sont du genre adapté aux Amiga "récents", c'est-à-dire tous les Amiga sauf notre vénérable ancêtre l'A1000, pour lequel il faudra vous procurer des changeurs de genre femelle <-> mâle et vice-versa. Enfin, la face avant comporte, en plus du connecteur passerelle de la souris, divers témoins lumineux (LED) rouges, jaunes et verts, donnant l'état des tensions d'alimentation (-12v, +5v, +12v) disponibles sur les connecteurs mentionnés ci-avant.

Une fois les quatre vis de la face avant enlevées, les entrailles de la bête révèlent son extrême indigence : point de carte électronique complexe. A part le connecteur passerelle de la souris seuls les témoins lumineux sont reliés aux connecteurs par des résistances. Le testeur ne semble donc être qu'un bête voltmètre à LED ! Nous avions dit bizarre ?...

Utilisation pratique

La connexion de l'analyseur est fort simple :
  • Éteindre l'Amiga comme de bien entendu (est-il utile de le rappeler encore ?).
  • Débrancher tous les câbles existants, des prises série, parallèle, vidéo et manette (port 1).
  • Y rebrancher les câbles de l'analyseur.
  • Remettre l'Amiga en route pendant quelques secondes : toutes les LED doivent s'allumer.
  • Réteindre l'Amiga.
  • Rebrancher le cordon vidéo d'origine vers le moniteur.
  • Déplacer le connecteur de l'analyseur du port manette vers le port souris (port 0).
  • Rebrancher la souris sur le boîtier dans le connecteur passerelle.
  • Remettre l'Amiga en route : toutes les LED sauf "vidéo" (débranchées) doivent s'allumer de nouveau.
  • Démarrer l'Amiga sur disquette ou disque dur comme d'habitude.
Le connecteur passerelle permet de toujours pouvoir utiliser la souris, en laissant l'analyseur branché en permanence. C'est terminé pour la partie matérielle !

Conclusion à mi-chemin

Payer près de 60 $ pour une boîte plastique, des câbles, des connecteurs et des LED estimés à 100 FF maxi au total relève de la douce folie, mais pas si folle que ça en fait : les LED donnent l'état de toutes les tensions à la fois, de manière simple mais très pratique et efficace. Pas besoin d'avoir suivi des cours d'électronique pour "voir" littéralement s'il y a un problème possible sur l'un des connecteurs. En plus, câbler tout ça à la main prendrait un "certain temps" qui rentabilise largement les 60 $ à mon humble avis !

Pas encore convaincu ? Le logiciel qui vient avec complète très bien l'ensemble.

Le logiciel de test

La disquette fournie avec l'analyseur est amorçable. On peut donc démarrer l'Amiga avec mais ce n'est pas indispensable (sauf pour le test mémoire, voir plus loin). Une fois sous Workbench, un double-clic sur l'icône du programme le lancera tout aussi bien. Le logiciel est composé d'une batterie de tests permettant de s'assurer du bon fonctionnement des fonctions majeures de l'Amiga : ports souris et manette, port parallèle, port série, mémoire, disquettes, vidéo (voir plus loin), configuration générale et son. Ces tests sont tous regroupés en bas de l'écran, et peuvent être activés d'un simple clic sur le gadget correspondant. Ensuite, "Run Test" lancera le test ad vitam eternam jusqu'à cliquer sur "Stop Test", ce qui permet par exemple de faire tourner des tests nuit et jour sans aucune intervention.

Un gadget "Help" donne une aide en ligne contextuelle, "About" retourne le numéro de version du programme, "More To Come..." vous informe des développements futurs (et nous apprend que l'auteur attend toute suggestion et/ou critique pour améliorer son logiciel !) et il y a le classique gadget de fermeture en haut à gauche pour quitter.

Une fonction très pratique est que chaque connecteur est dessiné à l'écran, avec tous ses signaux, leur fonction et le numéro physique de la broche sur le connecteur. Chaque signal dans son état "actif" apparaît en rouge, et il m'est possible de cliquer sur les broches : cela fait apparaître quelques explications sur la fonction de cette broche, et à quoi elle est connectée physiquement à l'intérieur de notre Amiga. Plus besoin de fouiller dans les schémas !

Advanced Amiga Analyzer

Enfin, pour chaque écran de test, les gadgets dont les fonctions sont non disponibles, apparaissent grisés.

Test souris et manette

Lorsque le logiciel démarre, c'est cet écran de test qui s'ouvre par défaut. Le port souris (port 0) et le port manette (port 1) y sont représentés ensemble. Il est donc possible de tester les deux ports à la fois, en faisant bouger la souris et en manipulant la manette dans toutes les directions (voir écran précédent). La position de la souris en X et Y est également affichée, et on peut cliquer sur les compteurs X et Y pour en savoir plus sur le matériel en cause s'ils ne fonctionnent pas correctement.

Le manuel recommande de faire ce test avec successivement la souris puis la manette dans chacun des deux ports (en éteignant bien sûr l'Amiga entre chaque !), pour vérifier que les deux modes possibles "souris" et "manette" fonctionnement bien. Personnellement, je pense que si les signaux s'affichent correctement en rouge dans une position, le port est jugé bon, mais on peut effectivement essayer les deux configurations.

Test parallèle et série

Chaque test possède son propre écran, et ils ont en commun la possibilité de tester vraiment (et ce n'est pas un pléonasme !) leurs signaux grâce à une particularité de câblage des connecteurs de l'analyseur (si tant est que celui-ci est toujours relié à l'Amiga à ce stade !). En effet, certaines broches fonctionnant en sortie sont rebouclées sur d'autres fonctionnant en entrée, et de fait le programme lui-même peut envoyer des signaux sur certaines broches (les sorties) et les relire sur d'autres (les entrées), comme dessiné à l'écran :

Advanced Amiga Analyzer

Advanced Amiga Analyzer

Un clic sur "Run Test" envoie ensuite une série de signaux sur les sorties, qui sont donc récupérés sur les entrées, et si tout se passe bien ça clignote littéralement à l'écran ! Bien sûr, comme à une sortie correspond une entrée, on ne peut les distinguer car toute erreur met en cause les deux signaux à priori, mais le problème est déjà bien cerné.

A ma souvenance, un programme similaire "Check It" existait pour PC sous DOS. qui nécessitait aussi ses propres connecteurs rebouclés (mais sans doute pas de la même manière).

Test mémoire

Ce test essaye d'allouer toute la mémoire disponible, et effectue ensuite des tests d'écriture/lecture sur des blocs de 256 ko selon des motifs (données écrites puis lues) différents. L'adresse et la zone de 256 ko en cours de test, ainsi que le nombre de cycles d'écriture/lecture trouvés bons ("Pass") sont affichés. La demi-fenêtre du haut affiche les blocs testés, celle du bas ceux éventuellement trouvés défectueux et à quelle adresse.

Il fonctionne de manière similaire à l'utilitaire "GvpMemTest" qui tourne sous Shell et que tous les possesseurs de cartes mémoire GVP ont sur leurs disquettes d'origine, seul l'affichage est plus fourni. "Run Test" permet de laisser tourner ce test toute une nuit au besoin, par exemple pour tester une barrette mémoire capricieuse (expérience récente conduite pour un de nos lecteurs !).

Advanced Amiga Analyzer

Noter que seule la mémoire restante est allouée et testée : de fait, en démarrant sous Workbench. une partie notable de la précieuse mémoire est déjà utilisée, que l'analyseur ne peut ni allouer ni tester. La meilleure solution reste alors de démarrer sur la disquette fournie. Par ce biais, seul le minimum de mémoire "vitale" est déjà alloué lorsque l'analyseur tourne.

Test disquettes

Les quatre lecteurs de disquette sont gérés, sauf les lecteurs haute densité (l'auteur travaille dessus d'après le manuel) : ceux non connectés apparaîtront en grisé. Le gadget en haut à gauche permet de choisir entre le test lecture seule ("Read Only") et lecture/écriture ("Read/Write"). Dans les deux cas, une disquette vierge et formatée doit être insérée dans chaque lecteur à tester.

Ensuite, "Run Test" démarre le test, et toute erreur est affichée dans la case correspondant à la piste fautive, dans la grille sous le numéro du lecteur. Chaque erreur est repérée par un code, la liste des codes étant disponible en cliquant sur "ERRS" en bas à droite.

Advanced Amiga Analyzer

Advanced Amiga Analyzer

Le manuel suggère une méthode pour traquer les erreurs d'alignement, la vérole des lecteurs après quelques années : lancer "Read/Write" sur un lecteur et une disquette sains (neufs) puis un "Read Only" sur le lecteur suspecté. Si le deuxième test donne des erreurs, c'est sans doute parce que le deuxième lecteur s'est désaligné avec le temps, les têtes de lecture/écriture ne se positionnent plus en regard des pistes telles qu'écrites par le premier lecteur "sain".

Test vidéo

Seul l'état des tensions d'alimentations est testable sur le port vidéo avec le connecteur de l'analyseur, le reste des signaux étant géré en interne par l'Amiga sans rien pouvoir en changer : un affichage stable atteste de leur bon fonctionnement !

Là encore, cliquer sur une des broches du connecteur dessiné à l'écran retourne à quoi (quels circuits) elle est reliée en interne.

Advanced Amiga Analyzer

Configuration

Comparable au très célèbre "SysInfo" mais en beaucoup plus dépouillé, cet écran affiche les principales informations de l'Amiga. Dans une fenêtre en haut à gauche, la version de ROM Kickstart, le type d'Agnus et Denise, le microprocesseur (CPU) et son acolyte arithmétique (FPU) si présent, et enfin le type d'affichage. La fenêtre en haut à droite retourne la liste de toutes les cartes AutoConfig présentes. Plus besoin donc d'ouvrir l'ordinateur pour savoir ce qu'il y a dedans. A noter que les cartes présentes dans le port vidéo ainsi que dans les ports PC des A2000, A3000 et A4000 ne retournent pas d'informations au système, contrairement aux autres cartes du bus Zorro ; elles ne seront donc pas affichées. Certaines cartes ne retournent pas non plus toutes les informations pour les identifier clairement. En ce cas, elles seront détectées mais seuls des numéros en hexadécimal seront affichés en lieu et place des noms de fabricants et de cartes, comme c'est le cas de ma Picasso II par exemple.

Enfin, la fenêtre en bas à droite affichera l'adresse de base, la taille et le type de mémoire que le système a trouvés au démarrage.

Test audio

Très très simple, simpliste même, une montée chromatique de 12 notes est jouée successivement sur chacun des quatre canaux sonores de l'Amiga. Des petits haut-parleurs pour baladeur feront l'affaire tant que les câbles seront bons ! (dixit le manuel). Le test est ce qu'il est : une façon simple et sûre de s'assurer que le son (et les câbles !) marche bien.

Advanced Amiga Analyzer

Conclusion

Bon marché, facile à installer et à utiliser, "l'Advanced Amiga Analyzer" remplit parfaitement son rôle. Les fonctions majeures de l'Amiga, ainsi que la quasi-totalité des connexions vers le monde "extérieur" sont testées, avec en prime les détails des connexions internes en cliquant simplement sur la broche suspectée. Malgré la pauvreté du matériel (quelques LED, des fils et des connecteurs), la preuve est encore faite que point n'est nécessaire de faire compliqué pour rendre de grands services !

Note : Merci à Sébastien Ligez pour les captures d'écran.

Nom : Advanced Amiga Analyzer.
Constructeur : Wilcorn Australia.
Genre : analyseur de diagnotic.
Distributeur : Paxtron, 28 grove street, Spring Valley, NY 10977. Tel : 914 578 6522, Fax : 914 624 3239.
Date : 1994/1995.
Prix : 59,95 $.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]