Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 25 novembre 2017 - 03:13  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : A2088XT
(Article écrit par Marc Mendez et extrait d'Amiga News - mars 1991)


"Mais ils radotent...". Non, non, Amiga News (et encore moins moi, du moins je l'espère....) n'est pas atteint de sénilité. Vous avez très bien lu : la carte A2088XT. Je sais, ce n'est pas tout neuf, mais en fait, que sait-on à son sujet ? Faites le test en allant chez votre revendeur en lui demandant : "Et la carte XT ?"

Dans le meilleur des cas, on vous donnera ses caractéristiques de base : microprocesseur 8088 à 4,77 MHz et lecteur de disquette 5,25". Mais ensuite ? Pour savoir comment vous pourrez l'utiliser, quelles sont ses limites et ses qualités, il faudrait pour cela que certains revendeurs se soient penchés dessus ou même que vous puissiez la voir fonctionner. Mais là, c'est malheureusement assez souvent la galère ! Alors comme dans ces bons vieux westerns, la cavalerie arrive pour vous sauver...

D'abord, si certains d'entre vous souhaitent avant ou après la lecture de ces lignes en savoir plus sur le fonctionnement matériel de la carte, je leur conseille d'aller fouiller dans un de leurs tiroirs pour y retrouver l'article de Stéphane Mayère dans l'A-News n°19. Mais la connaissance des rouages de la carte n'est pas nécessaire pour ce que je vais vous dire.

A2088XT

Le paquetage

La carte A2088XT est livrée dans une boîte dont la forme pourrait nous faire penser à celle d'un emballage d'une grosse pizza (le "chicken" collé sur le dessus peut encore plus porter à confusion...). Mais un rapide coup d'oeil à l'intérieur vous rassurera (je l'espère).

Elle est accompagnée d'un lecteur de disquette 5,25", d'un manuel MS-DOS 3.3 (Guide de l'Utilisateur et Manuel de Référence en français SVP), d'une brochure sur la carte passerelle, de la documentation du GW-Basic et de quatre disquettes (MS-DOS, Janus, GW-Basic en 5,25" et la disquette PC BridgeBoard en 3,5" pour l'Amiga).

A2088XT

Le livre sur MS-DOS est clair (parfois trop) et guide bien ceux qui n'ont jamais touché un PC ou même un ordinateur (là, ils exagèrent). La brochure sur la carte passerelle est de loin la plus intéressante (et la plus utile) : elle explique comment installer la carte (XT ou AT car la doc est commune) en s'appuyant sur des photos en noir et blanc.

Petite précision pour certains : le lecteur 5,25" est un lecteur 5,25" 360 ko PC qui n'est donc pas reconnu par l'Amiga et inversement pour les lecteurs de l'Amiga (mais la carte XT admet un connecteur pour brancher un lecteur externe 3,5" de type A1010 qui pourra lire des disques 360 ko ou 720 ko).

Installation matérielle

Grâce aux illustrations (quoique certaines m'aient paru énigmatiques), vous pourrez avec un peu d'agilité installer en une petite quinzaine de minutes la carte, son lecteur et les câbles qui relient le tout. La seule difficulté peut venir du format de la carte (grand format) qui ne facilite pas son introduction dans le connecteur : vous appuyez sur un côté, elle se lève de l'autre... Le mieux est un bon coup de poing au milieu... m'enfin !

En plus de la configuration logique, vous pourrez à même la carte configurer votre PC. Pour la carte XT, vous pourrez configurer en mode monochrome ou couleurs (40x25 ou 80x25) ou aucun. La carte PC ne possédant pas de haut-parleur, deux broches sont prévues sur la carte pour y brancher une sortie son. Un coprocesseur 8087 peut être également ajouté. Quand vous aurez eu raison de ce truc machin chose, reprenez votre calme, et passons à la suite.

Installation logique

Là, intervient le disque 3,5". En autodémarrage, il vous permettra dans un premier temps de vérifier que votre installation est correcte. Ensuite, vous pourrez installer les fichiers nécessaires sur votre disque de Workbench pour éviter d'être dépendant de cette disquette. Ceci est possible grâce à plusieurs programmes en fonction du matériel que vous avez et vous permet une installation sur A1000, Amiga avec 512 ko, normale ou mini. Le passage par ce programme est nécessaire car il est impossible (du moins par mes tests qui peuvent valoir ce qu'ils valent) de faire un disque de Workbench en recopiant tous les fichiers nécessaires ou même en faisant la copie du BridgeBoard et en virant les fichiers que vous jugez inutiles (bizarre...). Bref, de toute manière, pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple !

Il est à préciser que l'installation du PC sur votre disque Workbench n'empêche pas d'utiliser ce disque par la suite sur d'autres Amiga qui ne possèdent pas de carte XT. Une fois l'installation de votre Workbench terminée, vous pourrez redémarrer avec. Si tout va bien, le lecteur 5,25" doit s'allumer quelques secondes après le redémarrage (en effet, si une disquette auto-amorçable MS-DOS est présente dans le lecteur 5,25", le système gagne du temps en chargeant tout le système PC dans la mémoire du PC au lieu de le charger quand vous l'appelez uniquement.

Le mini miracle

Je modère déjà le phénomène car il y a bien sûr quelques limites que j'expliquerai plus tard. Tout bon système qui se respecte doit avoir les fichiers PCMono, PCPrefs, PCDisk (pour les échanges Amiga-PC), LPT1 (pour utiliser l'imprimante depuis le PC) sur son Workbench. J'ai volontairement éclipsé le PCColor car bien qu'il donne un PC en 16 couleurs, celui-ci est d'une lenteur abominable (déjà que le PCMono n'est pas rapide...).

En lançant le PCMono, vous obtenez sur l'écran du Workbench une fenêtre intitulée PCWindow et qui contient (si vous aviez mis un disque système PC dans le lecteur 5,25" quand vous avez démarré l'Amiga) deux copyrights et un gentil curseur.

Comme vous devez vous en douter, le PC marche en multitâche avec l'Amiga. Ceci vous permet de lancer une tâche sous PC sans mobiliser l'Amiga. Mais n'allez pas imaginer que vous pourrez avoir plusieurs tâches PC ! Ne surestimons pas la carte !

Cette fenêtre admet trois menus :

1. Project
  • Save settings : permet de sauvegarder la configuration de la fenêtre PC (couleur, position).
  • Restore Settings : recharge la configuration.
  • Help : tout une série d'aide sur certaines fonctions du menu.
  • Adjust Key Timing : permet de préciser l'intervalle de temps entre chaque entrée de caractère.
  • About : l'incontournable nom de l'auteur et la version.
  • Close : pour fermer la fenêtre PC.
2. Display
  • Full size Window : la fenêtre prend alors sa taille maximale (25 lignes / 80 caractères). A noter que cette fonction n'est pas sauvegardée dans les paramètres du PC.
  • Small size Window : la fenêtre devient plus petite.
  • Show Border : permet de voir les ascenseurs de la fenêtre. Quand la taille de la fenêtre n'est pas maximale. vous pouvez voir son contenu grâce aux ascenseurs horizontaux et verticaux.
  • Hide Border : devinez ! (cacher les bords).
  • Window Freeze : gèle le contenu d'une fenêtre (très pratique).
  • This Window Screen : permet de créer ou non un écran pour la fenêtre PC uniquement. Vous pourrez ainsi lui attribuer ses propres couleurs. A noter que si vous lancez PCColor, un écran est automatiquement créé car il possède 16 couleurs.
  • Color : permet de définir les couleurs de la fenêtre PC quand elle est dans son propre écran, ou celle du WB quand l'écran est partagé entre les deux.
  • Set Cursor Blink Rate : fixe la vitesse de clignotement du curseur.
  • Open Another Window : permet d'ouvrir une autre fenêtre. Attention toutes les fenêtres contiendront les mêmes messages. Cette fonction doit être utilisée conjointement avec "Window Freeze" : vous ouvrez une autre fenêtre et vous gelez son contenu que vous pourrez consulter tout en travaillant sur une autre fenêtre active.
  • Refresh Window : rafraîchit l'affichage.
  • Number Of Text Colors : 2 ou 4 couleurs pour le "Mono", et 2, 4, 8 ou 16 en "Color". Bien sûr moins il y a de couleurs, plus il va vite (enfin...).
  • Set Display Task Priority : fixe la priorité pour l'affichage (+10, +5, 0, -5, -10).
  • Interlace : garde la même résolution (celle du Workbench) et passe en entrelacé.
3. Edit
  • Copy : permet, en sélectionnant avec la souris du texte dans n'importe quelle fenêtre PC, de le recopier dans le presse-papiers de l'Amiga. Une façon rapide de communiquer entre les deux machines. L'instruction se charge de la conversion des codes de caractères.
  • Paste : le contraire.
Une imprimante compatible PC connectée à l'Amiga via le port parallèle peut être utilisée par le PC. Ceci est rendu possible par le programme LPT1. Mais il est impossible d'utiliser l'imprimante pour le deux "ordinateurs" à la fois : ou le PC utilise l'imprimante, ou c'est l'Amiga. A noter que le port série de l'Amiga ne peut pas être utilisé par le PC. Il faut dans ce cas installer une carte série PC qui bien sûr à son tour ne pourra être utilisée par l'Amiga (faut pas rêver !).

Qualités

Ce n'est pas parce que la phrase, que l'on retrouve le plus souvent dans la bouche des gens quand on leur demande des renseignements sur la carte XT, est "elle rame" que ce "léger défaut" doit occulter ses qualités. L'avantage de ce système est que vous possédez véritablement deux ordinateurs en un. Pour les inconditionnels de l'Amiga, cela vous permet de jongler entre les deux systèmes : vous tapez vos fichiers sources avec votre éditeur préféré en mode Amiga puis vous les testez sous PC.

La communication entre les deux machines requiert le fichier PCDisk puis deux fichiers exécutables sous PC : AWrite et ARead. Le premier permettant d'envoyer un fichier vers l'Amiga et l'autre le contraire. Les autres fonctions disponibles sont, entre autres, l'utilisation de la souris sous PC (faute d'avoir un programme fonctionnant avec, je n'ai pas pu la tester).

Sur les différentes disquettes 5,25" vous trouverez toute une série d'instructions MS-DOS ainsi que des commandes de communication avec l'Amiga. Un autre avantage déjà évoqué par Stéphane Mayère dans son article est l'utilisation du disque dur Amiga en créant une partition PC (en fait, ce n'est qu'un gros fichier incompréhensible pour l'Amiga).

La doc affirme que la carte XT est totalement compatible avec les futures versions de MS-DOS (à partir de la 3.3).

Un autre point est très légèrement évoqué : les systèmes hybrides. Sous ce nom barbare se cache la possibilité par exemple d'utiliser : "la passerelle en tant que processeur parallèle pour exécuter des opérations d'arrière-plan, la carte passerelle s'utilisant alors en tant que périphérique d'entrée/sortie pour la saisie des données, la réduction de données, l'émulation de terminal vidéotexte ou la mise en oeuvre d'application AmigaDOS pour exploiter des adaptateurs d'affichage très haute résolution compatibles PC...".

Comme vous le voyez, je me suis contenté de recopier le paragraphe qui n'en dit pas plus long. Mystère ?

Inconvénients et défauts

Toujours le meilleur pour la fin ! D'abord, le système est d'une certaine lenteur pour ne pas dire d'une lenteur certaine. C'est pour cela que l'utilisation du PCColor est à proscrire car c'est pire. Inutile d'essayer de jouer avec un simulateur de vol sous PC ! En ce qui concerne la fiabilité, tous les programmes que j'ai pu tester tournent très bien.

Les touches fléchées de l'Amiga ne sont plus reconnues comme telles, par moment, il faut avoir recours au pavé numérique pour se déplacer.

Le PC a son propre indicateur pour l'activation des touches minuscule/majuscule. Par exemple vous êtes en minuscules sous PC et vous passez sous Amiga. Là, vous passez en majuscule et vous revenez sous PC : vous aurez alors la surprise de voir apparaître des minuscules alors que le voyant "Caps Lock" est allumé !

L'utilisation du programme PCDisk qui permet, entre autres, l'échange entre Amiga et PC fait apparaître sur la fenêtre PC deux messages d'erreurs si vous redémarrez le PC. Ce programme sert aussi pour l'utilisation d'une partition PC sur le disque dur Amiga. Ainsi, si vous n'avez pas installé de partition PC, le programme PCDisk ne peut pas trouver certains fichiers qu'il vous signale par ces deux messages d'erreurs.

L'ouverture d'autres fenêtres peut être très pratique. Mais si votre fenêtre PC est sur son propre écran, les autres fenêtres PC seront ouvertes dans l'écran du Workbench !

L'option "Interlace" s'étend non seulement à l'écran PC mais aussi à l'écran Workbench et à tous les écran ouverts ! Très agréable...

L'ouverture de PCColor est impossible si le fichier qui contient les caractéristiques du PC est présent sur le disque ! Le nom du fichier est "SidecarSettings.Table" situé dans le répertoire "Sys:PC/System".

Il peut arriver que la combinaison "Ctrl-Alt-Delete" qui permet de redémarrer le PC (et uniquement le PC, mais "Ctrl-Amiga-Amiga" redémarre Amiga et PC) n'ait aucun effet. Il faut alors utiliser un petit programme fourni sur la disquette 3,5" depuis l'Amiga nommé PCHard et qui relance dans 90% des cas le PC. Mais dans ces cas, rien ne vaut un bon vieux "Ctrl-Amiga-Amiga".

Cette carte ne fonctionne pas si votre Amiga dispose de 7 Mo de mémoire (donc si vous disposez d'une carte mémoire type A2058). Celle-ci n'accepte que des configurations de 2, 4 ou 8 Mo. Il faut donc sacrifier 4 Mo en reliant un cavalier à un interrupteur extérieur à l'Amiga qui permet lors du démarrage de choisir entre 8 ou 4 Mo.

Les commandes Paste et Copy, qui permettent d'échanger rapidement du texte entre les deux machines via le presse-papiers, se comportent bizarrement : le transfert semble souffrir de quelques erreurs et peut même aller jusqu'à faire planter le PC quand ce n'est pas l'Amiga.

Une petite critique au sujet des commandes PC permettant le transfert entre Amiga et PC : si leur syntaxe autorise les jokers du type ou "?" pour les noms des fichiers PC à transférer vers l'Amiga, il n'est malheureusement pas possible d'en faire autant pour le transfert inverse. On est alors obligé soit de prendre son mal en patience, ou bien, si le transfert est trop long, de créer un fichier "batch" sous PC. Attention, la commande ne vérifie pas la place restant sur le disque ! Il n'est pas rare alors de trouver des fichiers dont la taille est largement inférieure à celle qu'elle devrait être voire nulle. Un bon point : ces commandes convertissent par défaut les codes des caractères qui sont différents entre les deux machines. Mais cette option peut être supprimée.

Je vous conseille vivement de vous procurer le programme du DP MessyDOS ou MSH (ou bien équivalent) car il vous permettra de travailler avec des disques PC 3,5". En supprimant la conversion des caractères, vous pourrez transférer grâce aux commandes ARead et AWrite des fichiers textes ou même des exécutables d'un disque 3,5" vers un 5,25" et vice-versa. De plus, la dernière version de ce programme permet à des programmes tels que SID de reconnaître le disque PC et d'y travailler directement. Le lecteur Amiga émule en lecteur PC pourra être indifféremment utilisé comme un lecteur Amiga banal par toutes sortes de programmes.

Conclusion

Le bilan est mitigé : à mon humble avis (soyons modeste...), une telle carte ne vaut pas son prix même si elle peut rendre de grands services et si elle admet des fonctions étonnantes qui peuvent la rendre intéressante. Si votre passe-temps ne se limite pas qu'aux jeux, cette carte, malgré sa vitesse (pardon, lenteur...) peut vous être utile pour la programmation et la mise au point de programme. Les compilations (sous Turbo Pascal 5.5 par exemple) sont un peu lentes, mais tout marche bien. Tout est une question de caractère...

Nom : A2088XT.
Constructeur : Commodore.
Genre : carte d'émulation PC.
Date : 1987.
Prix : 699 $.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]