Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 19 août 2018 - 01:43  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Dossier : Les 10 ans de Virus Help Denmark
(Article écrit par Lars P. Kristensen - janvier 2004)


Note : traduction par David Brunet.

Le 2 janvier 2004, Virus Help Denmark a célébré son 10e anniversaire.

Voilà, Virus Help Denmark célèbre son 10e anniversaire ces jours-ci. On leur souhaite un joyeux anniversaire. Mars P. Kristensen, qui travaille pour Virus Help Denmark a rassemblé quelques informations sur l'histoire de cette honorable organisation.

Les premiers virus

Beaucoup de personnes nous ont demandé pourquoi avoir monté Virus Help Denmark et dans quel but ? En fait, nous n'avons pas vraiment été en mesure de répondre à ces questions autrement que par "c'est un passe-temps". D'autres personnes disent que cela doit nous coûter beaucoup d'argent. En fait non, car, de toute façon, je ne pense pas que nos vies auraient été vécues sans un ordinateur. Nos familles ont en quelque sorte accepté notre passe-temps. Alors, que gagnons-nous de tout cela ? Beaucoup d'amis et de nombreux contacts. Je pense que c'est aussi le cas pour la plupart des autres membres de Virus Help Denmark.

Peu de temps après l'apparition de l'Amiga, le "virus du mal" a montré son horrible visage. La plupart des membres de Virus Help Denmark est passé de l'ancien Commodore 64 à l'Amiga, découvrant ainsi ses superbes graphismes et sons, mais sans penser aux risques de virus. Il s'agissait alors d'un "phénomène" qu'on lisait dans la presse et qui était arrivé à quelqu'un d'autre. Ce phénomène se fit connaître avec des noms comme "Byte Bandit" et "BSG9, qui faisaient partie des premiers virus de bloc d'amorce. Ces virus s'installaient directement dans le bloc d'amorce et pouvaient facilement être supprimés en réinstallant un bloc d'amorce standard.

Cependant, comme il fallait contrer le piratage, de nombreux éditeurs de logiciels ont essayé de protéger leur travail en changeant la valeur de synchronisation du lecteur ou en trouvant d'autres astuces pour empêcher les échanges/copies de disquettes. Pour ce faire, il fallait installer un bloc d'amorce spécial : quand le virus infectait ce bloc d'amorce, la disquette entière était hors-service. Ainsi, cela fait longtemps que nous n'avons pas vu de virus de bloc d'amorce car ils sont facilement détectés par les antivirus actuels. Plus tard, les virus de fichiers et de liens apparurent.

Les programmes que Virus Help Denmark distribue ne sont que des freewares et des sharewares. Virus Help Denmark est une organisation à but non lucratif. En fait, toutes les tentatives pour faire un antivirus commercial sur Amiga ont échoué. Ils furent dépassés par des personnes qui s'étaient attelées à la tâche de façon bénévole et qui ont mis du coeur à l'ouvrage. Sans compter que la programmation d'un tel logiciel n'est pas un travail d'une journée : il faut un véritable dévouement.

Qui se cache derrière Virus Help Denmark ? Et que font-ils ?

Voici une petite présentation.
  • Jan Anderson : c'est le webmestre, il garde la trace de tout ce qui se passe, il assure l'assistance pour les utilisateurs Amiga.
  • Torben Danø : le gars du PC.
  • Jan Nielsen : également PCiste, il travaille avec Torben Danø et assure l'assistance pour les utilisateurs de PC et pour PC-Disk.
  • Henrik Lauriden : assistance sur Internet.
  • Lars P. Kristensen : assistance pour les utilisateurs Amiga, traducteur et relation presse.
  • Jan Erik Olausen : programmeur de Virus Executor et assistance pour l'Amiga.
La plupart d'entre nous possédons encore un Amiga, mais le temps entre deux utilisations de notre Amiga devient de plus en plus long, car nous avons tous des emplois à plein temps et une vie de famille.

L'histoire de VHT Denmark

Je pourrais remplir des pages avec ce que nous avons produit depuis le début des années 1990. Mais je préfère raconter l'histoire derrière Virus Help Denmark. Cela a commencé pour moi à l'été 1991. Cet été-là, j'ai été infecté par un virus simple nommé Byte Bandit. J'ai trouvé une disquette qui contenait quelques programmes sharewares, issue de la bibliothèque Fish (tout le monde devrait connaître Fred Fish et son énorme travail pour rapprocher les développeurs et les utilisateurs Amiga). J'ai donc trouvé cette disquette et découvert un programme du nom de ZeroVirus. J'ai lu sa documentation et je suis tombé sur un nom danois : Erik Løvendal Sørensen. Il avait une situation similaire à la mienne. Il a commencé à collecter les virus et les a transmis aux auteurs d'antivirus qui ne les géraient pas encore. Ensuite, il conçut The New Superkiller. Et au moment où j'ai pu mettre la main sur cette compilation, elle était remplie d'antivirus.

Le jour de Pâques 1992, j'étais chez Erik Løvendal Sørensen. J'y ai rencontré Jan Andersen et Torben Danø. J'ai vu Jan (il ne s'en souvient pas, il vieillit) qui parlait à Erik sur le fait qu'il avait montré The New Superkiller à des élèves lors d'un cours du soir et leur a appris à l'utiliser. Un mois plus tard, les deux personnes qui formait RVC-DK souhaitaient quitter ce groupe afin de se concentrer sur leurs études. J'avais envie de rejoindre RVC depuis le jour où j'avais commencé SHI, un autre groupe. Erik Løvendal Sørensen pensa cependant qu'il était mieux que je reste à "mon poste"... mais il ne s'est pas plaint quand Jan Andersen a été désigné comme nouveau chef de RVC. Je n'ai pas trop compris.

J'ai appelé Jan Andersen et, par chance, il habitait seulement à 25 km de chez moi. Le mois suivant, Jan et moi avons refait l'ensemble des disquettes. Elles nécessitaient un Kickstart 2.0 et nous avons d'abord essayé différentes versions de Softkick (Jan possédait un disque dur, le chanceux). Nous avons donc équipé l'A500 de Jan avec une ROM Kickstart 2.0 et cela nous a offert de nouvelles possibilités, l'une d'elles étant l'utilisation de 880 ko sur une disquette. Peu de temps après, Jan et moi avons fait équipe. Jan Nielsen, Torben Danø et Henrik Lauridsen se sont ensuite joints à nous.

Jan Andersen a rapidement mis sur pied le babillard électronique SHI. Il l'avait monté d'abord avec MAX BBS, mais a par la suite changé de système et prit Starnet BBS (le système antérieur à MEBBS) qui a fonctionné jusqu'à la fin. Ce système BBS a failli tuer Jan, il voulait que le système soit sécurisé à 100% et il prit un pari avec un autre gars de SHI qui prétendait pouvoir le pirater. Autant que je sache, Jan attend toujours de recevoir son argent...

Jan Andersen a aussi fait un sacré boulot pour garder le babillard électronique à jour, il traqua sans relâche chaque recoin des principaux sites de BBS pour chercher des mises à jour. Une autre chose, Jan est aussi l'auteur du VirusWarning.guide, une documentation à propos des virus, des archives qui ont été diffusées et où les trouver - il est encore aujourd'hui en train de le mettre à jour.

Cependant, à la fin de l'année 1993, les cinq membres de SHI actifs au sein de RVC (nous étions connus sous le nom "SHI Team Denmark") découvrirent que ce groupe prenait un chemin différent. Nous avons donc décidé de nous retirer de SHI et de poursuivre le chemin que nous désirions. Il y avait beaucoup de raisons qui nous ont amenés à cette conclusion, et ce ne fut pas facile pour nous de partir. Je crois que SHI n'existe plus, mais beaucoup d'amis se sont rencontrés dans SHI et de nombreuses idées géniales sont nées des séances de remue-méninges sans fin que nous organisions.

Virus Help Team Denmark commença à décoller à partir du début de l'année 1994. Son nom a légèrement changé car "Team Denmark" est un nom sous droits d'auteur. Aujourd'hui, nous nous appelons Virus Help Denmark.

A cette époque, Internet n'était pas devenu ce phénomène de communication qu'il est aujourd'hui. Il y avait des réseaux comme Fidonet (un réseau local au Danemark) ainsi que AmigaNet (un réseau mondial pour la communauté Amiga). Cela prenait parfois jusqu'à 15 jours pour obtenir une réponse de son correspondant en Australie ou en Amérique du Sud. Et il n'était pas correct d'envoyer des virus sur ces réseaux car les fichiers exécutables dans des archives, joints à des messages personnels, pouvaient être ouverts et exécutés par accident. La sécurité sur Internet a considérablement été améliorée et, aujourd'hui, les virus peuvent être envoyés par Internet, ce qui est plus rapide que sur des disquettes expédiées via un courrier par un service postal.

Lorsque Internet a commencé à se répandre, Jan Andersen pouvait voir, à partir du fichier journal, que les utilisateurs qui se connectaient régulièrement sur notre babillard électronique étaient de plus en plus rares. De mon point de vue, Jan a fermé le babillard électronique au bon moment car toutes les personnes disposant d'un modem pouvaient se connecter à Internet et récupérer les mises à jour de nos programmes sur notre page d'accueil (www.vht-dk.dk).

Si vous étiez un visiteur régulier de l'ancien babillard électronique, visitez notre site Internet, vous verrez que tout est de retour. Cette page Internet était en fait disponible et fonctionnelle avant la fermeture du babillard électronique. Je sais que Jan garde toujours l'ancien système Starnet, juste au cas où.

En 1994, des équipes "Virus Help" ont été créées en Norvège, aux Pays-Bas et au Canada. Certaines personnes de ces groupes étaient d'ailleurs des membres de SHI. Au Canada, Charlene a beaucoup apporté aux groupes Virus Help partout dans le monde (merci pour tout Charlene !).

Remerciements

Dernière chose, mais peut-être la plus importante : nous voulons dire un grand "merci" aux programmeurs d'antivirus qui nous ont soutenus durant ces 10 années. Nous espérons qu'ils nous soutiendront encore longtemps :
  • Georg Hoermann - auteur de VirusZ et coauteur de la xvs.library.
  • Jan Erik Olausen - auteur de VirusExecutor et coauteur de la xvs.library.
  • Markus Schmall - auteur de VirusWorkshop.
  • Heiner Schneegold - auteur de VT-Schutz.
  • John Veldthuis - coauteur de VirusChecker.
  • Alex Van Niel - coauteur de VirusChecker et membre de VHT Holland.
  • Zbigniew Trzcionkowski - auteur de Safe et de Mill.
  • Soenke Freitag - merci pour son grand soutien.
  • Charlene - membre de VHT Canada.
  • Virus Test Center Hamburg - merci pour votre grand soutien et votre aide.
  • Dirk Stoecker - auteur de xfdaster.library et de CheckX.
  • Et tous les autres que nous aurions pu oublier...


[Retour en haut] / [Retour aux articles]