Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 20 août 2017 - 07:55  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de ZShell 2.0
(Article écrit par Gilles Soulet et extrait d'Amiga News - janvier 1995)


Nous terminerons, une fois n'est pas coutume, avec la merveille des merveilles de ce mois-ci, celui que tout le monde attendait et n'espérait plus voir venir : ZShell. ZShell peut être utilisé en remplacement du Shell Amiga standard. Il est simple à utiliser, facile à installer, très compact et compatible avec tous les Amiga. La première particularité de ZShell, c'est son aide en ligne. En tapant sur la touche "Help", vous obtenez des informations sur ZShell, avec en particulier la liste des commandes internes.

ZShell

En tapant "help <commande>", vous obtenez une documentation sur la commande, accompagnée le plus souvent d'un exemple d'utilisation. Vous pouvez aussi utiliser "help <lettre>" pour obtenir une aide sur les commandes qui commencent par <lettre>. ZShell 2.0 possède 63 commandes internes très efficaces, qui vous éviteront un accès disque à chaque utilisation. Ces commandes sont toutes très efficaces, et leur syntaxe ressemble parfois aux commandes standard AmigaDOS. Mais la plupart du temps, les commandes internes de ZShell sont incompatibles (du point de vue syntaxe) avec les commandes AmigaDOS, et ceci dans un but d'efficacité. Ainsi, la commande "dir" n'admet qu'une seule option, utilisée pour afficher le contenu du répertoire sans trier les noms de fichiers. Ceci pourra être un problème pour vous si vous avez beaucoup de scripts, outre les commandes classiques (dir, list, prompt, rename, copy, etc.).

ZShell possède quelques commandes internes inédites assez intéressantes. Certaines sont d'un usage assez général, comme la commande "m" qui permet d'afficher le contenu d'une zone mémoire en hexadécimal ou "htype" qui permet d'afficher le contenu d'un fichier en hexadécimal (ceci correspond à l'option "h" de la commande type AmigaDOS). La commande "reset" permet d'effectuer un "ColdReset" (démarrage à froid) de votre Amiga. "vec" permet d'afficher les vecteurs du système. "memclk" permet d'afficher l'heure et le contenu de la mémoire dans la fenêtre de ZShell (ou dans une autre fenêtre).

ZShell

L'auteur de ZShell a aussi pensé aux programmeurs et aux bidouilleurs, et a incorporé dans ZShell quelques commandes dont l'usage est plutôt réservé aux utilisateurs avertis. Ainsi, la commande "putmsg" permet d'envoyer directement un message à un port message en attente. C'est parfois utile pour tester le bon fonctionnement d'une tâche ou pour tenter de réveiller une tâche endormie. On peut aussi utiliser "putmsg" sur le port ARexx d'un programme. "putmsg" possède son équivalent dans l'autre sens : "getmsg, qui permet d'attendre l'arrivée d'un message sur le port interne de ZShell ! La commande "locate" permet de fixer ou d'enlever un verrou (lock) en lecture ou en écriture sur un chemin d'accès. Ces verrous sont utilisés lorsque un fichier est ouvert, et certains programmes ne les ferment pas toujours, ce qui provoque quelques bogues (icônes qui refusent de disparaître, message du style "Please insert Volume "MachinTruc" in Any Drive", etc.).

Enfin, la commande "show" permet d'afficher le contenu des listes internes d'Exec qui sont au coeur du fonctionnement de l'Amiga. Show possède plusieurs options.
  • L'option "t" permet d'afficher la liste des tâches avec toutes les informations utiles : priorité, état, adresse, etc.
  • L'option "l" permet d'afficher la liste des bibliothèques utilisées dans le système.
  • L'option "i" permet d'afficher la liste des interruptions.
  • L'option "p" la liste des ports messages.
  • L'option "r" la liste des ressources, etc.
C'est vraiment une commande très utile et très facile à utiliser. ZShell possède des fonctions d'édition de ligne très puissantes, inspirées du GMC Shell. Une ligne peut être éditée avec les flèches droite et gauche, l'insertion des caractères étant automatique. L'historique est géré avec les flèches haut et bas. On peut retrouver une ligne de commande déjà tapée en entrant les premiers caractères de la ligne suivis de "Shift + Haut". Enfin, ZShell permet la complétion automatique des noms de fichiers et de répertoires, avec possibilité de choisir la touche utilisée pour la complétion et possibilité de fixer un masque et de ne pas étendre les noms qui correspondent à ce masque (utile pour éviter la complétion sur les fichiers *.info, *.bak, *.tmp, etc.).

Bref, ZShell est vraiment une réussite, tout particulièrement pour les pauvres amigaïstes en panne de disque dur. Il fourmille de petits trucs sympathiques, comme la gestion des jockers façon DOS (* et ?) ou le point (".") qui permet de remonter automatiquement au répertoire précédent, ou encore sa mini calculette qui fonctionne en notation polonaise inverse. Il sait gérer les scripts et les alias, son aide en ligne est parfaite et les commandes internes sont d'une simplicité et d'une efficacité exemplaires. Quand je vous aurais dit que ZShell a été écrit entièrement en assembleur (le source est inclus) et qu'il ne prend que 25 ko sur votre disque, je suis sûr que vous commencerez sérieusement à songer à l'éventualité d'une probable possibilité d'envisager de prendre la décision de changer votre Shell... Et vous aurez bien raison !

Nom : ZShell.
Développeur : Paul Hayter, Martin Gierich.
Genre : shell.
Date : 1994.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, AmigaOS 1.x.
Licence : freeware.
Téléchargement : Aminet.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]