Obligement - L'Amiga au maximum

Dimanche 26 septembre 2021 - 14:22  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Zod Engine
(Article écrit par Lionel Muller et extrait d'Amiga Power - mai 2016)


Le magazine Amiga Dream en parlait déjà dans son premier numéro de novembre 1993 et en fit même une avant-première en novembre 1995 pour le numéro 23 en écrivant que ce jeu des Bitmap Brothers était terminé à 95% ! S'agissait-il bien de la version Amiga ? Finalement, Z sortit sur PC et d'autres plates-formes (sauf Amiga) en 1996.

Z, le jeu

Z est un jeu de stratégie en temps réel à la fois similaire mais pas tout à fait comme Command & Conquer, sorti l'année précédente. En tant que commandant sous les ordres du général Zod, vous devez éradiquer la vermine bleue présente sur cinq planètes tout au long des 20 missions de la campagne solo, tout en gardant le sourire face aux injures du général. Si vous êtes vainqueur, Zod sera promu Supreme Space Colonel et la fête pourra commencer, ne le décevez pas !

Z

Les Bitmap Brothers ont fait le choix de privilégier l'aspect tactique des combats et surtout celui de la vitesse. Concrètement, chaque carte est divisée en territoires avec en son centre un drapeau. Prendre possession du drapeau équivaut à s'octroyer les bâtiments adjacents, ce qui offre le contrôle de leur production. L'équation est alors simple : plus on s'octroie un grand nombre de bâtiments, plus les temps de productions sont accélérés. Le but ultime de chaque partie est d'investir le fort ennemi.

Le jeu dispose de six types d'unités : Grunt, Psycho, Tough, Sniper, Pyros et Laser. De la même façon, il y a trois types de bâtiments : usines (véhicules et robots), radars et centres de réparations permettant de fabriquer onze sortes de véhicules.

Ce qui différencia Z de ces concurrents à l'heure de sa sortie fut les éléments suivants : action incessante donnant l'impression de jouer en réseau, intelligence artificielle exemplaire, foultitude de détails tordants, scènes cinématiques hilarantes, gain d'expérience des unités façon jeu de rôle, mode multijoueurs en réseau. L'avis de la presse francophone fût très positive avec un Gen d'Or décerné par le magazine Génération 4 et une note de 90% obtenue par le magazine Joystick.

Zod, le moteur

Zod Engine est une version Open Source de Z développée par NighSoft et utilisant la bibliothèque SDL. Le portage sur AmigaOS 4 est l'oeuvre de Juha Niemimaki. Contrairement à Z, toutes les cartes d'origine sont jouables d'entrée de jeu, sans compter les cartes additionnelles créées par les fans. Autre différence essentielle, le jeu est orienté multijoueurs ; si vous jouez seul, ce ne sera que contre l'ordinateur (les bots) et sans la trame scénaristique du jeu originel.

Zod Engine

Néanmoins, le principe reste le même : la capture des territoires afin de s'assurer d'une vitesse de production suffisante pour détruire tous vos ennemis.

L'installation du jeu se déroule de la manière suivante : récupérer l'archive "zodengine.lha" sur OS4Depot et les 40 Mo de données sur Source Forge puis décompresser les données deux fois (archive .tar.gz oblige !). Dans ce dossier intitulé "zod-engine", copier le binaire "zod" extrait de l'archive AmigaOS 4 et lancer une invite de commande. Taper "cd Jeux:zod_engine" puis "zod -w" pour lancer le jeu en mode fenêtré mais vous pouvez aussi adapter le script IconX "startZOD" présent dans l'archive AmigaOS 4. Le lancement peut prendre une dizaine de secondes suivant votre configuration ceci en raison du préchargement des données, l'avantage étant qu'ensuite, il n'y a presque plus de temps de chargement.

Déroulement d'une partie

Pour lancer une partie, il faut attribuer une couleur de drapeau à votre armée : cliquer sur "Menu -> Change Teams -> JOIN" en face de votre choix. Ensuite, il faut ajouter un opposant : toujours dans Menu, cliquer sur "Manage Bots -> ON" pour ajouter une armée.

Zod Engine
Début de la partie

Vous pouvez ensuite charger une carte ou utiliser la carte chargée au démarrage (p02_bb_orig01.map, a priori la première carte issue du jeu original) et l'étudier en détail, le jeu étant sur pause par défaut. Du côté des options, on peut régler le volume sonore global et la vitesse du jeu, mettre le jeu en pause, redistribuer les équipes et relancer la partie à partir du début.

A partir du moment où vous enlevez la pause, il va falloir faire très vite pour capturer les drapeaux logiquement les plus proches de votre poste de commandement. Après le déploiement de vos unités, il suffit de cliquer avec le bouton gauche de la souris pour en sélectionner une puis de cliquer sur le bouton droit de la souris pour lui indiquer sa destination. Que la destination soit un drapeau, une usine, une unité ennemie, votre unité s'adapte à la situation et effectue l'action adéquate (capture ou tir). Sur chaque bâtiment de production se trouve un compte à rebours qui indique le temps restant pour produire une unité (par défaut l'unité de base est une escouade de Grunt).

On peut changer de type d'unité en cliquant sur le bâtiment, puis le signe "+" et sur l'image de l'unité actuelle, ce qui ouvrira une nouvelle fenêtre avec le type d'unité disponible. Il suffit de cliquer sur "Add" pour l'ajouter à la liste de production. Attention tout de même : plus l'unité est puissante, plus le temps de production est rallongé et comme celui-ci dépend du nombre de bases sous votre contrôle, il va falloir faire des choix en fonction de la situation. Une fois la base ennemie détruite, vous passez automatiquement à la carte suivante.

Zod Engine
La base ennemie détruite

Le jeu est ponctué de musiques et de bruitages plutôt agréables et on pourra aussi voir et entendre vos troupes suivant le déroulement de la partie, par exemple avec un "We are under attack!". Le regroupement d'unités est aussi possible avec la touche "Ctrl" + un chiffre ainsi qu'un trajet prédéfini via la touche "Shift". Les raccourcis clavier n'ont pas été oublié :
  • "h" active/désactive l'historique de la fenêtre de bavardage.
  • "p" affiche la liste des joueurs en ligne.
  • "m" active/désactive le pointeur de la souris en mode fenêtré.
  • "r" fait défiler vos unités de robots.
  • "g" fait défiler vos unités Grunt.
  • "v" fait défiler vos unités motorisées.
  • "b" affiche vos usines.
Debriefing

Le système de capture de drapeaux permettant de diminuer le temps de production des unités est bien pensé, sauf à partir du moment où vous avez moins de territoires que l'adversaire : dans ce cas, vous êtes presque assuré de perdre la partie.

Le jeu est agréable à jouer et assez facile à prendre en main. Les musiques tout comme les graphismes sont caractéristiques des jeux des Bitmap Brothers et fourmillent de détails, les environnements sont également destructibles, on ne s'en lasse pas. Les cartes sont au nombre de 35 sans compter les 22 cartes supplémentaires ce qui vous assurera de nombreuses heures de stratégie et de tactique (et de fin de partie !).

Néanmoins, plusieurs problèmes viennent tempérer cette bonne impression :
  • La version AmigaOS 4 est amputée de la partie réseau (un comble pour un jeu dédié au multijoueurs) et même si les bots vous donnerons du fil à retordre, ils ne peuvent rivaliser avec un joueur humain.
  • Le mode plein écran est plus lent que le mode fenêtré, lui-même déjà un peu lent. Sur mon AmigaOne G4 à 1266 MHz en mode fenêtré et en 800x600, la jauge processeur monte à 80% contre 90% en 1024x768. Si votre Workbench est en 1920x1080, vous aurez une fenêtre de jeu réduite. Une des solutions consiste à recadrer temporairement son Workbench dans une résolution plus faible.
  • L'absence de sauvegarde ; ceci dit ce n'est pas trop un souci, les parties étant en général rapides (5-15 minutes pour les premières cartes).
  • Des plantages peuvent survenir en quittant le jeu ou s'il ne trouve pas les fichiers de données.
L'auteur du portage, Juha Niemimaki, estime que cette première version pour AmigaOS 4 est à prendre comme une version alpha et des optimisations sont possibles (gestion de l'OpenGL et MySQL) tout comme l'adjonction du mode réseau (nécessite de corriger les erreurs de petit/gros boutiste).

En l'état actuel, cette version ne dépasse pas la note de 7/10, ce qui est finalement une bonne note pour une version estampillée alpha !

Liens
Nom : Zod Engine.
Développeurs : Nighsoft.
Genre : jeu de stratégie.
Date : 2013.
Configuration minimale : Toute machine sur AmigaOS 4.1 ou AROS x86 avec 32 Mo de mémoire.
Licence : GPL3.

NOTE : 7/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]


Soutenez le travail d'Obligement