Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 23 mai 2017 - 10:44  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Workbench 2.0 - formatage et copie
(Article écrit par Patrick Conconi et extrait d'Amiga News - juin 1992)


Au début de l'existence de ce journal, l'éditeur m'avait demandé de faire une série de petits articles pour initier les lecteurs aux commandes en ligne, soit, le CLI. Maintenant que naît une nouvelle ère avec l'avènement d'une interface homme/machine à l'aspect 3D, Amiga News se devait de vous aider à sa compréhension et à son utilisation.

Pour faire ce genre de choses, seul les "vieux", ployant déjà sous de trop nombreuses charges, sont compétents. Ceci n'a pas échappé à notre rédacteur en chef, qui a fait appel à moi. J'ai donc retroussé mes manches et vous ai concocté un comparatif entre deux manières de faire pour les mêmes actions. D'un côté, le Shell qui a remplacé avantageusement le CLI ; de l'autre côté, la nouvelle mouture du Workbench, j'ai nommé le 2.0...

Le formatage des disquettes ou des disques durs

Pour formater ou reformater une disquette, sous Workbench, aucune option n'est possible ! Lorsque vous sélectionnez une icône de disquette et que vous faites "Format", vous avez droit à une fenêtre de requête "OK to Format disk in drive df1:" qui ne vous donne pas de choix.

Workbench 2.0

Alors que si l'on passe par le Shell, l'on peut préciser si l'on veut ou non une poubelle (trashcan), si c'est une vieille disquette que l'on veut effacer, que cela peut se faire en 10 secondes et si l'on applique "Format" a un disque dur, on peut le formater en FFS. Eh oui, vous ratez tout ça.

Sous Shell, cela s'écrit "Format Drive DFx: Name toto opt" où "Name" correspond au nom que vous désirez donner à la disquette, et "opt" à "NoIcons" pour "No Icones" ou/et "Quick" pour rapide (seulement avec des disquettes qui ont été déjà formatées une fois) et/ou "FFS" pour Fast File System.

Si je veux reformater une vieille cartouche de disque dur, en utilisant le Shell je vais pouvoir le faire en quelques secondes en tapant "Format Drive MH0: Name Utils NoIcons FFS Quick".

On voit déjà avec cette commande un des avantages de passer par le Shell. Pour ceux que les commandes en ligne rebutent, j'ai une bonne nouvelle. La version 2.1 du Workbench devrait contenir un programme Format plus élaboré offrant toutes ces possibilités en deux ou trois clics de souris, et en français (mais chut, c'est secret !).

Les copies

Supposons, un disque dur monté FH0: dans lequel se trouvent les tiroirs Libs et Devs. Nous voulons copier le fichier "Exemple-toto" qui se trouve dans Libs dans le tiroir Devs. Le fichier Exemple-toto n'a pas d'icône. Avec le Workbench, sous 1.3 ce serait impossible, car le simple fait de ne pas avoir d'icône ne permettrait pas d'avoir le fichier à l'écran, et cette opération devrait se faire impérativement par Shell. Une des nouveautés du Workbench 2.0 c'est justement de permettre l'affichage à l'écran de fichier et/ou tiroir sans icônes.

Ouvrons le tiroir Libs par un double-clic. Rien n'apparaît, car le fichier n'a pas d'icône. En gardant la fenêtre sélectionnée et en allant dans le menu "Window" sélectionner "Show -> All Files" nous verrons apparaître le fichier dans la fenêtre avec une icône outils et son nom "Exemple-toto" dessous.

Workbench 2.0

Si nous la prenons, et que nous la placions dans le tiroir Devs, le fichier va disparaître ! Il a effectivement été déplacé, mais comme il se retrouve dans un tiroir où vous n'avez pas précisé "Show -> All Files", du fait de son absence d'icône, il n'apparaît pas. Refaites "Show -> All Files" pour ce tiroir, et il apparaîtra à nouveau.

Workbench 2.0

Une autre option existe par rapport à l'affichage de tous les types de fichiers, c'est l'affichage par nom (en anglais "By name"). Les fichiers se manipulent de la même manière, mais ils apparaissent sous forme de liste, ce que je trouve plus pratique et lisible.

Workbench 2.0

Workbench 2.0

Revenons à cette copie et utilisons un Shell. La séquence serait "Copy Sys:Libs/Exemple-toto to Sys:Devs". C'est bien plus compliqué et si l'on ne respecte pas la syntaxe et le cheminement, il faudra recommencer... Et il n'y a rien de plus facile que de placer un doigt sur deux touches simultanément ! Pour des opérations aussi simples, je préconise l'emploi du Workbench.

Copier tout un tiroir d'une disquette à une autre

Sous Workbench, on prend le tiroir avec la souris dans la fenêtre d'une des deux disquettes, pour la relâcher sur l'icône du disque de la deuxième. Oui, j'ai bien dit l'icône du disque. Il n'est pas nécessaire d'ouvrir l'icône de la deuxième disquette, le tiroir ira se placer sur le disque de toute manière. Juste en passant, je regrette que lors d'opérations comme celle-ci, aucune information n'apparaisse à l'écran, hormis le curseur qui se transforme, et surtout qu'il ne soit pas possible d'arrêter une copie d'une manière logicielle en cas de fausse manoeuvre.

Fermons la parenthèse et faisons la même opération sous Shell : "Copy df0:Tiroir to df1: all". Que fait le "all" ? Il indique au système que tout le contenu du tiroir doit être copié. De nouveau, pour ces opérations, le Workbench est plus performant. Et c'est ce qu'a voulu Commodore : rendre des opérations courantes, les plus simples possible.

Par contre, lorsque vous désirez faire du "spécial" le Workbench ne suffira plus. Très vite, vous atteindrez les limites de ce que peut faire la souris, car malgré tout, le système de développement d'un logiciel est encore influencé par les sacro-saintes commandes en ligne. Toute opération faite d'un clic, essayera d'imiter une commande Shell. Et pour pouvoir aller aussi loin avec une interface du type Workbench, il faut passer bien du temps à peaufiner une interface graphique pour le curseur de la souris. Ce qui veut dire, temps de développement accru et mise à jour fastidieuse. C'est une des raisons pour lesquelles les interfaces restent si pauvres.

Souhaitons que le virage amorcé par Commodore avec le Workbench 2.0 se poursuivent, et retrouvons-nous le mois prochain pour de nouvelles aventures.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]