Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 24 novembre 2020 - 13:59  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de White Death
(Article écrit par Cyrille Baron et extrait de Joystick - février 1991)


La glace, le feu et une bonne dose de poudre. Command Simulations propose un jeu de guerre de circonstance puisqu'hivernal. White Death fut publié en 1989 aux États-Unis et il arrive maintenant sur le vieux continent grâce à Internecine et CDS.

White Death

L'action se déroule sur le front russe pendant l'hiver 1942 (bien en dessous des normes saisonnières). Tandis que la sixième armée allemande occupe un Stalingrad aussi dévasté que l'équipe de Joystick après un premier de l'an, les Soviétiques lancent un nouvel assaut contre la Wermacht, un peu surprise par la neige. L'objectif des Russes est simple : il s'agit de reprendre le contrôle de Velikiye Luki, zone stratégique s'il en est puisque de nombreuses lignes de chemin de fer y convergent.

White Death

Pour cette opération assez proche de la tenaille, les Russes ont fait appel au troisième bataillon de choc commandé par le lieutenant général Perkayev, appuyé pour l'occasion par trois autres corps d'armée. Comme le nom du logiciel le laisse supposer (mort blanche), les Allemands auront un ennemi supplémentaire à vaincre : le froid.

En ce qui concerne le jeu proprement dit, rien de bien notable. A chaque tour, le joueur dispose d'un certain capital de points de déplacement utilisable ou non. Seule particularité, la possibilité de déplacer les unités par chemin de fer, si toutefois celui-ci n'est pas contrôlé par l'adversaire, ce qui arrive en général assez rapidement. Bien entendu, on retrouve les options habituelles permettant de visualiser tout ou partie d'un terrain ainsi qu'un mode "Find", très pratique pour retrouver ses unités paumées dans la neige.

White Death

Autre commande utile bien qu'un peu trop puissante à mon goût (à vaincre sans péril...), "Isolation" permet, non pas d'éviter les déperditions de chaleur, mais de savoir immédiatement si une unité est isolée. Côté combat, après avoir choisi les unités devant se défendre et celles devant attaquer, un simple appui sur "OK" déclenche les hostilités. De plus, il est également envisageable de passer à l'assaut après les tirs défensifs, de passer son tour ou encore de commencer directement une autre action stratégique sans avoir tiré.

Par chance, la véritable bataille fût gagnée par les Russes qui portèrent ainsi un coup fatal aux Nazis. Je n'arriverai jamais à me faire à ces reconstitutions dont toute ressemblance avec des personnages ou des faits ayant existé, loin d'être fortuite, me laisse toujours un arrière-goût bizarre mais ne vous inquiétez pas, cette aversion ne se retrouve pas dans les notes. Des faits, rien que des faits, coco.

White Death

Adapté d'un jeu de guerre de table, White Death, s'il propose un problème stratégique intéressant, est cependant un peu lourd à jouer. Ni entièrement à la souris, ni entièrement au clavier, les commandes appartiennent à la catégorie compromis et en stratégie, le compromis n'est jamais une bonne chose à long terme. En revanche, bonne surprise côté graphisme grâce à l'emploi de cartes numérisées. De même, la séquence de présentation, numérisée elle aussi, est plutôt réussie. Vous me direz, un jeu ne se résume pas à sa présentation et comme je le pense aussi, je n'ai pas tenu compte de cette particularité.

Que dire d'autre ? Qu'il s'agit d'un honnête jeu de guerre pouvant être joué à deux (y compris par modem) ou seul contre l'ordinateur, apparemment d'un bon niveau, et que le mode d'emploi, en anglais, est bien conçu. Bravo aussi pour le faux vrai numéro du Daily Express qui titre sur la victoire russe, fourni avec ce logiciel. Les anglophiles émérites pourront y trouver de précieux renseignements leur permettant de mener à bien cette bataille, les autres auront de quoi emballer leurs poireaux.

Nom : White Death.
Développeurs : Command Simulations.
Éditeurs : Command Simulations, Internecine, CDS.
Genre : jeu de stratégie.
Date : 1989.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 300 FF.

NOTE : 6/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]