Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 30 septembre 2020 - 06:14  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Quizz
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Trucs et astuces
 · Articles divers

 · Articles in english


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liste des jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z,
ALL


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Galeries

 · Menu des galeries

 · BD d'Amiga Spécial
 · Caricatures Dudai
 · Caricatures Jet d'ail
 · Diagrammes de Jay Miner
 · Images insolites
 · Fin de jeux (de A à E)
 · Fin de Jeux (de F à O)
 · Fin de jeux (de P à Z)
 · Galerie de Mike Dafunk
 · Logos d'Obligement
 · Pubs pour matériels
 · Systèmes d'exploitation
 · Trombinoscope Alchimie 7
 · Vidéos


Téléchargement

 · Documents
 · Jeux
 · Logiciels
 · Magazines
 · Divers


Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


A Propos

A propos d'Obligement

A Propos


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Voodoo Nightmare
(Article écrit par Cyrille Baron et extrait de Joystick - novembre 1990)


Grâce Palace Software, explorez la jungle sans quitter votre fauteuil. Sans le quitter pendant des mois même.

Voodoo Nightmare

Eh oui, n'est pas explorateur qui veut. C'est à peu près ce que pense Boots Barker, le héros de ce cauchemar vaudou, planté au milieu de la jungle de Drondombongo, de sinistre mémoire (rien qu'auprès de ceux qui ont du mal à écrire un nom pareil !). Il faut dire que le milieu est pour le moins hostile : des animaux décidés à faire un carton, des plantes et des buissons comme s'il en pleuvait. La jungle, quoi. A ceci près qu'en prime, il faut déjouer les plans du tyran local, un certain Docteur Sorcier. A ceci près également qu'à propos de plans à déjouer, l'exploration de cette jungle labyrinthesque va vous demander d'en faire un, de plan, si vous ne voulez pas finir vos jours au grand air.

Voodoo Nightmare

Bref, aussi vrai que le veau d'or est toujours debout, le vaudou est toujours dehors. Par malchance - pour le héros, parce que pour le joueur c'est un véritable régal - cette jungle est truffée de pièges. Le pire, ce sont les passages secrets. On passe sur une case, on appuie sur feu et chtock ! Le héros, semblable à une perceuse gigantesque, se met à tourner sur lui-même et s'enfonce dans le sol. Suspense, où se retrouve-t-il ? Ben c'est variable je sais, la réponse sonne sec comme une sagaie plantée dans un palétuvier mais c'est comme ça : des fois, c'est tout bon, des fois... c'est tout mauvais. Quand c'est tout mauvais, on se retrouve dans des endroits impossibles. En général, ce sont des cavernes bourrées de passages secrets, de pièges, et de zanimos désagréables comme la pluie.

En revanche, quand c'est tout bon, c'est très différent : on se retrouve dans des endroits impossibles. En général, ce sont des cavernes bourrées de passages secrets (d'autres), de pièges (d'autres), et de zanimos désagréables comme la pluie. Heureusement, le coin est rempli de gemmes et de pierres précieuses à l'éclat rutilant comme le sang de l'antilope fraîchement dépecée (gemmes rouges) ou à l'éclat azuré comme le sang du Schtroumpf fraîchement dépecé (gemmes bleues). Tenez, on peut même récupérer des points de vie sous forme de bananes (jaunes).

On rigole, comme ça, mais la présence de cette joncaille change tout du tout au tout pour notre Toto amateur de totems congos. Assez curieusement en effet, la jungle est équipée de magasins dans lesquels on peut se procurer divers gadgets. Ça va des chaussures à ressorts, simili Doc Marteen's trafiqué par le zébulon local, utile pour se sortir d'un mauvais pas, en passant par les sagaies et autres engins de mort. Mieux encore, le magasin est régulièrement approvisionné en dynamite. Ceci dit, je trouve que le vendeur à une sale tête. On dirait un peu une sorte de zombi, mais plus maigre.

Voodoo Nightmare

Comme si tout cela ne suffisait pas à rendre le nightmare totalement cauchemardesque, il existe dans cette jungle cinq temples souterrains. Sans vouloir donner dans le conseil abusif ni vous jouer de sales tours (operator), m'est avis que la visite de ces sanctuaires a bien d'autres mérites que le tourisme à tout pris. Voilà, le décor étant maintenant aussi sûrement planté qu'un micro qui aurait pris l'eau, passons à la description des monstres de rencontre. Ben oui, quoi, vous ne pensiez pas qu'il s'agissait seulement de retrouver son chemin, j'espère ? C'est un cauchemar, je vous l'ai dit. Les méchants, donc. Alors là, c'est l'horreur. Des serpents, des vers géants qui rampouillent en bavant, de vénéneuses monstruosités arachnéennes : comme on dit, les atachnées sont appelées à régner. Le seul moyen que j'ai trouvé pour m'en débarrasser, c'est de sauter dessus à pieds joints. A ce moment, les bébêtes se mettent à clignoter, puis elles explosent, Paf ! Ailleurs, dans les temples souterrains, on rencontre de grosses araignées bleutées. N'essayez pas de sauter de.us, ça ne sert à rien (rien).

Continuons dans la joie et la négresse. Le coin manque de nanas. C'est d'autant plus dommage que les fruits défendus ne manquent pas : y a de drôles de pommes qui tombent des arbres et se transforment en crabes. Ça, c'était la description de la première partie. Il en existe paraît-il une seconde. Mythe ou réalité ? A vous de le découvrir mais je pense qu'il s'agit d'une réalité.

Voodoo Nightmare

Décidément, le coin n'est pas de tout repos. Tiens, à propos de repos, ce jeu se passe de jour comme de nuit. En bas de l'écran, juste à côté de la fenêtre comportant des informations cruciales genre nombre de vies restantes, nombre de bananes ou de gemmes, un soleil (ou une lune) se promène. C'est le temps qui passe mon petit gars. Du coup, l'écran de jeu prend parfois une couleur bleutée. C'est la nuit mon petit gars. Dans les deux cas, c'est un super jeu.

Le graphisme sur Amiga est un peu sombre mais bien sympathique tout de même. Grâce à la finesse des détails, cette 3D isométrique est tout de même jouable. Isométrique ? Oui, vous savez la "fausse" 3D. La musique, entraînante, n'est pas indispensable et les bruitages, peu indispensables, ne sont pas très entraînants. Ou alors avec une oreille qui traîne. Bon, le son n'est pas le point fort, quoi.

Nom : Voodoo Nightmare.
Développeurs : Zippo Games.
Éditeur : Palace Software.
Genre : jeu d'action/aventure.
Date : 1990.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 249 FF.

NOTE : 7/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]