Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 29 mars 2017 - 13:00  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test d'Ultima 3: Exodus
(Article écrit par Jérôme Tesseyre et extrait de Tilt - avril 1988)


Exodus, le troisième volet de la saga Ultima, a été transposé de l'Apple II à l'Amiga en 1986. On doit cette série à Richard Garriott, fondateur d'Origin Systems.

Ultima 3

La présentation est luxueuse avec des notices style parchemin et une carte en tissu splendide. La paix a régné pendant plus de vingt ans sur le vaste pays de Solaria, après la défaite du magicien Mondain et de sa cruelle conseillère Minax. Mais depuis qu'est apparu en plein milieu de l'océan le château maléfique, tout va mal. Votre mission n'est rien moins que de défaire les forces de l'enfer.

Votre équipe est constituée de quatre personnages que vous devez créer. Vous choisissez entre cinq races différentes (humain, elfe, nain, hobbit et "fuzzy"), et onze professions (guerrier, clerc, magicien, voleur, paladin, barde, illusionniste, druide, alchimiste et ranger). Il ne vous reste plus après qu'à répartir au mieux les cinquante points alloués entre les différentes caractéristiques : force, dextérité, intelligence et sagesse.

Ultima 3

L'aventure prend place dans un vaste monde vu du dessus, où chaque terrain est représenté par un graphisme différent. L'aspect final est un peu rudimentaire mais très clair. Bien entendu les monstres, assez divers, sont légion et les combats fréquents. C'est grâce à ces derniers que vos personnages gagneront or et points d'expérience, indispensables pour devenir plus puissants.

Les options de combat sont un peu trop limitées : corps-à-corps avec l'arme disponible, sorts (ils sont assez variés) ou fuite. Chaque sort consomme son quota de puissance magique et celle-ci ne se renouvelle que lentement, en fonction du terrain et de la profession.

Ultima 3

Outre les campagnes, vous serez amené à explorer les villes, les châteaux et surtout les donjons. Dans les premiers, vous complétez votre équipement, faites soigner votre équipe ou acquérez des renseignements utiles à votre mission. Les donjons sont nombreux, étendus et remplis de dangers multiples : monstres redoutables, pièges et autres. L'affichage classique en 2D cède ici la place à des graphismes 3D pour visualiser les couloirs et les issues. Ne vous y aventurez que lorsque votre groupe est doté d'une puissance de combat suffisante car la mort vous guette à chaque tournant.

Par rapport à la version Apple II, celle sur Amiga dispose de graphismes améliorés, tout en restant encore très en deçà des capacités de la machine. De jolies mélodies vous accompagneront tout au long de votre quête. La souris apporte un plus non négligeable en facilitant les choix. Ultima est au final un excellent jeu de rôle, complet et varié.

Nom : Ultima 3.
Développeurs : Origin Systems.
Éditeur : Origin Systems.
Genre : jeu de rôle.
Date : 1986.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]