Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 30 mai 2017 - 09:18  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Turbo Jam
(Article écrit par Human Ktulu et extrait d'EmuNova - octobre 2007)


Introduction

A mi-chemin entre Pac Man et Micro Machines, Turbo Jam est un titre qui détonne comme l'explosion d'une grosse cylindrée. Développé à partir de 1993 par deux fans de l'A1200, ce jeu a fait l'objet d'un soin particulier à tous les niveaux de réalisation. Et cerise sur le gâteau, en plus de graphismes lissés aux petits oignons et de musiques envoûtantes, Phélios Development est composé de deux gars bien de chez nous !

Turbo Jam

Une réadaptation de Taxi avant l'heure

Ah Marseille, le soleil, les plages, les nanas, etc. mais non "con", n'oublie pas les belles bagnoles ! Justement un nouveau circuit vient d'ouvrir, et il est énorme "comme ça" ! Mais attention, ce ne sont pas des courses conventionnelles, mais un contre-la-montre où il faut franchir plusieurs points de passage, facile hein ? Alors ne fais pas ta gonzesse, et annonce la couleur ! Je te parie ma caisse que tu ne peux pas me battre à ce petit jeu, c'est honnête alors ?

Turbo Jam

D'entrée de jeu, on est mis dans l'ambiance : superbe image d'intro (un peu à la manière d'une cracktro), puis nous voilà directement propulsé sur le menu principal, simple mais efficace. Et la musique tonique qui donne déjà le rythme.

Turbo Jam est un jeu d'arcade, on ne se prend pas la tête avec des sous-menus, on attaque directement le vif du sujet ! A la première partie, j'ai tout de même été un peu déconcerté par le concept, c'est comme jouer à Micro Machines dans un niveau de Bomberman. Pour rappel, à l'instar de Micro Machines, la mode des jeux de voiture de cette époque, en vue de dessus, c'est un pilotage "pseudo-subjectif". Tirer la manette à droite fait tourner la voiture à droite, mais cela ne la fait pas aller forcement vers la droite du niveau. Vous me suivez ? A droite !

Turbo Jam

Alors évidemment la prise en main du véhicule est un peu délicate. De plus, on est toujours en mouvement, comme si votre Bomberman avait avalé un champignon anti-immobilisme de travers. Heureusement, il est possible de reculer doucement pour sortir d'un éventuel cul-de-sac.

Du pur arcade

Qui dit arcade, dit faire du score. Et pour faire du score il y a au moins deux solutions : terminer le niveau le plus vite possible pour éviter de perdre une vie, ou au contraire s'attarder en se jouant des risques et en capturant tous les bonus. Et pour joindre l'utile à l'agréable, la plupart des bonus sont représentés par un petit clin d'oeil sympa que l'on rencontre dans plein de jeux mythiques, comme Mario, Bubble et autres hits des années 1980.

Turbo Jam

Mais ce n'est pas si simple. Histoire de donner un peu de piment au jeu, le programmeur a développé une IA particulièrement sournoise. Car cette course, on n'est pas tout seul à la faire ; tandis que l'on se concentre sur les points de passage, des voitures kamikazes sont lancées à nos trousses avec pour seul objectif de nous rentrer dedans... et elles y parviennent avec une facilité énervante !

Et ce n'est pas tout, même la météo s'y met ! Essayez de traverser une tornade... ah ! vous pourrez aller loin avec une Twingo, privée des puissantes accélérations. Il faut donc très vite s'adapter à chaque situation, le chemin le plus court n'est pas forcément le meilleur, mais il est heureusement possible de s'ouvrir un passage en envoyant une boule d'énergie à un de vos poursuivants pour le mettre hors-jeu... quelques secondes. Un bonus qu'il vous faudra préalablement trouver ! Alors je vous le dis de suite, casser le clavier ou la manette ne sera pas d'une grande aide... Quoique, ça fait quand même du bien aux nerfs !

Et pas moins de 24 niveaux sont ainsi proposés. Évidemment, plusieurs thèmes graphiques sont là pour casser le moindre début de lassitude. Mis à part le très énervant malus de la "twingo", les véhicules sont tous de même forme. Ils se distinguent tous par des couleurs et des motifs qui leur sont propres. On regrettera cependant que le joueur ne puisse pas choisir entre différents types de véhicules avec leurs caractéristiques propres, ni même personnaliser la couleur de sa voiture. Au fil du jeu, on découvre peu à peu toute la richesse de Turbo Jam... enfin, pour ceux qui commencent à sérieusement maîtriser tout de même !

Turbo Jam

Une bien belle mécanique

Sur Amiga, c'est toujours mieux qu'en émulation dit-on. Il faut tout de même l'avouer, bien qu'il tourne sans problèmes via WinUAE, Turbo Jam nécessite certains réflexes pour une qualité de jeu optimale. Une qualité que l'on a du mal à obtenir avec un émulateur et ses temps de latence... Mais on a d'autres avantages en retour ; ah, dès que l'on peut tricher un peu !

D'un point de vue plus technique, pour lancer le jeu sur Amiga 1200, il est nécessaire de désactiver le cache. Cette fonction est disponible dans le menu de démarrage que l'on fait apparaître en appuyant sur les deux boutons de la souris au démarrage de la machine.

Un truc qui m'a étonné sur A1200, c'est la résolution affichée. Alors que tous les autres jeux produisent un contour, dans le cas de Turbo Jam, ma TV LCD (qui peut afficher une résolution maximale de 1024x768) affiche le jeu sans aucun contour ! Encore une petite surprise du programmeur ?

Conclusion

Si je n'avais pas découvert ce jeu par son auteur marseillais, j'aurais mis ma main au feu que c'était encore un coup des Polonais : souci du détail et qualité de réalisation sont au rendez-vous. Je regrette simplement une prise en main délicate doublée d'une difficulté ahurissante. Malgré ces petits défauts, Turbo Jam est largement à la hauteur de ses confrères commerciaux.

Nom : Turbo Jam.
Auteurs : Patrice Krysztofiak et Éric Puig.
Genre : jeu de labyrinthe.
Date : 1995.
Configuration minimale : Tout Amiga AGA avec 2 Mo de mémoire Chip.
Licence : freeware.
Téléchargement : Obligement.

NOTE : 7/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]