Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 24 mars 2017 - 05:08  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Streamer 2.08 - présentation et configuration
(Article écrit par Vincent Loubry - août 2004)


Présentation

Streamer 2.08 (disponible sur Aminet : www.aminet.net/comm/www/streamer.lha) est un logiciel permettant la restitution de flux audio MP3 et RealAudio depuis Internet. Plus concrètement, Streamer vous permet d'écouter la "radio" sur votre Amiga. Pas seulement la FM locale ou les grandes ondes, mais bel et bien toutes les radios émettant un flux MP3 ou RA sur Internet. Cela représente donc bien plus de radios que votre pauvre récepteur radiophonique ne pourra jamais recevoir. Les plus grincheux regretteront peut-être de ne pas recevoir les grandes radios nationales, mais il y a fort à parier que vous trouverez votre bonheur.

En fonction de votre connexion et de votre configuration matérielle, vous pourrez écouter ces flux en qualité CD (128 kbps). Pour cela, une connexion haut débit et une carte son seront impératifs. Mais il est possible de trouver des radios émettant à un débit plus faible (24 ou 32 kbps), ce qui sera à la portée de notre chère Paula.

Petit plus non négligeable, Streamer vous permet d'enregistrer le flux audio sur votre disque dur grâce à une fonction "record".

Installation et utilisation

Dans le meilleur des cas, vous disposez d'AWeb et l'installation se fait automatiquement avec l'installeur. Streamer se retrouve donc interfacé avec votre navigateur favori. Dans le cas où vous utiliseriez IBrowse ou Voyager, pas de panique, toutes les instructions nécessaires sont dans la documentation au format HTML. Mais bon, comme chez Obligement, nous sommes grands, nous vous les redonnons. Les instructions suivantes sont à installer dans les types MIME de votre navigateur :

Type MIME
Extensions
Action
Program/Arguments
AUDIO/X-SCPLS pls m3u mpu External program streamer2 FILE=%f
AUDIO/X-MPEGURL pls m3u mpu External program streamer2 FILE=%f
AUDIO/X-PN-REALAUDIO ra rm External program streamer2 FILE=%f

Quoi qu'il arrive, vous n'êtes pas obligé d'interfacer Streamer avec un navigateur pour le faire fonctionner, c'est juste plus confortable. Une fois Streamer installé, il ne vous reste plus qu'à le configurer et à charger des musiques. La configuration ne pose pas de problème particulier, faites un clic droit et allez dans Project/Preference et vous voici dans le menu de configuration. Dans l'onglet "Program", à vous d'indiquer le répertoire de vos fichiers PLS (nous reviendrons plus tard sur ces fichiers), le mode d'utilisation de Streamer au démarrage (lecture, lecture et enregistrement, enregistrement seul et demande d'action), le port de votre serveur proxy (si vous êtes derrière un proxy) et enfin votre type de connexion.

Streamer

Dans l'onglet MPEG, vous trouverez tous les réglages permettant de lire le flux MP3 (décodeur, unité AHI, fréquence, répertoire de sauvegarde des MP3...) et de même pour l'onglet Real Audio avec les flux RA. Mais revenons à l'onglet MPEG. En première position vous constaterez que vous pouvez utiliser le device MHI (disponible sur Aminet, chargez la version qui correspond le mieux à votre matériel).

Streamer

Et c'est là que Streamer devient vraiment intéressant pour les possesseurs de matériel de décompression MP3 matérielle (MasPlayer, Delfina, MPEGit). En effet, la décompression du flux ne sollicitera que très peu votre processeur et le laissera donc entièrement disponible pour d'autres tâches (comme taper cet article et faire les captures d'écran adéquates ;-)) sans aucun ralentissement. Mais où trouver toutes ces radios promises plus haut me direz-vous. Eh bien à cela plusieurs solutions. La première, et la moins simple, est d'essayer de récupérer le flux sur le site de votre radio préférée. La seconde, et la plus simple, est de se rendre sur le site www.shoutcast.com, et de faire votre sélection par genre, artiste, chanson et station puis de cliquer sur le bouton "Tune In". Et c'est tout ! A partir de ce moment, soit Streamer se lancera tout seul et se connectera à la radio de votre choix : si la radio vous plaît, il vous sera possible de la sauvegarder en faisant un clic droit et allez dans Project/Save. Ou soit votre navigateur vous proposera de charger un fichier PLS sur votre disque dur (à l'exception d'AWeb qui rend inaccessible ces fichiers puisque qu'il les met dans le cache directement).

Les fichiers PLS contiennent tout ce qui est nécessaire à Streamer pour se connecter à la station de radio. Si vous êtes curieux, ces fichiers sont éditables avec un simple éditeur de texte. Une fois le PLS chargé, il ne vous reste plus qu'à l'ouvrir (clic droit sur "Open") avec Streamer. C'est tout, vous pouvez écouter la radio. Pour écouter une autre radio, n'oubliez pas de cliquer sur "Stop" avant d'ouvrir un autre PLS, faute de quoi cela ne fonctionnera pas.

C'est d'ailleurs sur ce dernier point que le premier bogue fait son apparition. En effet, au cas où vous auriez combiné Streamer avec IBrowse (que j'utilise à la maison), il devient ardu de changer de station directement à partir de Shoutcast. Lorsque vous cliquez sur "Tune In", il apparaît que Streamer vous jouera d'office la dernière station écoutée et non celle sur laquelle vous venez de cliquer. Un moyen pas simple du tout de contourner ce problème consiste à stopper la lecture de la station, ouvrir les préférences et les sauvegarder, puis de cliquer de nouveau sur "Tune In". Normalement un nouveau Streamer devrait s'ouvrir et jouer enfin la station desirée. Si la station vous plaît, n'oubliez pas de sauvegarder pour éviter d'avoir à répéter ce type d'opération souvent. Autre bogue constaté sur ma configuration, Streamer ne permet plus le déplacement d'icônes tant qu'il fonctionne. DOpus 4 ou Magellan viendront alors à votre secours. ;-)

Streamer face à la concurrence

Streamer n'est pas le seul dans le petit monde Amiga à pouvoir lire les flux audio en provenance d'Internet. Le maintenant célèbre AmiNetRadio et AmigaAMP (à partir de la version 2.9) peuvent aussi le faire. AmigaAMP peut également utiliser le MHI lui permettant donc de soulager le processeur, et AmiNetRadio intègre une fonction de recherche qui lui autorise de se passer d'un navigateur pour accéder aux radios disponibles sur Shoutcast. De plus, ils sont tous les deux "skinnables" et beaucoup plus jolis que le vilain petit Streamer. Alors, vous me direz "que reste-t-il à Streamer ?". Eh bien il lui reste ce qui font les défauts et les qualités des autres. En effet, si Streamer se fait remarquer par la relative laideur de son interface, la légèreté de celle-ci diminue autant les ressources nécessaires à son utilisation. Streamer devient donc tout léger, et peut être exploité sur de petites configurations (68060 ou décompression matérielle recommandées tout de même pour une qualité correcte). Malgré tous mes efforts, je n'ai jamais réussi à combiner AmigaAMP avec un navigateur. De plus, ce dernier, et même avec l'utilisation de ma Delfina utilise tout de même beaucoup de temps processeur. Sans parler de sa fâcheuse tendance à planter au bout de quelques heures d'utilisation (le problème vient peut-être de la combinaison AmigaAMP/Delfina).

AmiNetRadio, quant à lui, serait le candidat parfait, car il est beau, ergonomique et pratique grâce à sa gestion facilité des radios et sa fonction de recherche. Mais voilà, il ne gère pas la décompression matérielle des MP3. La conséquence étant que même avec un 68060, votre processeur aura tendance à être complètement utilisé et des ruptures de flux se feront entendre régulièrement. Ce problème trouve sa solution dans le sacrifice de la qualité sonore.

Les captures d'écran suivantes sont réalisées avec Top (logiciel de mesure du système), SGrab (capture d'écran) et les logiciels cités (AmigaAMP, AmiNetRadio et Streamer). Par soucis d'équité, chaque test s'est fait avec la même radio. Vous pourrez voir dans Top les temps d'utilisation du processeur. Les tests ne sont peut-être pas très justes, mais ils vous donneront une bonne idée de la légèreté de Streamer face à la concurrence. ANR se voit grandement désavantagé car il n'utilise pas de décompression matériel.

Radio sur AmigaAMP
AmigaAMP en train de restituer la radio.

Radio sur ANR
ANR en train de restituer la radio.

Radio sur Streamer
Streamer en train de restituer la radio.

Streamer : pour qui ?

Les heureux possesseurs de très grosses configurations (Pegasos et AmigaOne) se tourneront sûrement vers AmiNetRadio, car la consommation processeur de ce dernier ne devrait pas trop les gêner. Les possesseurs de CyberStormPPC et BlizzardPPC se tourneront sûrement vers AmigaAMP puisqu'il gère bien ce type de carte. Pour les possesseurs de "petites" configurations à base de 68k, et bien Streamer sera votre ami. Et il le sera d'autant si vous possédez une carte son et/ou un moyen matériel de décompresser le MP3. Mais encore une fois, cela n'a rien d'obligatoire. Bien sûr, pour tout le monde l'ADSL ou le câble apporteront beaucoup au confort d'écoute. J'utilise Streamer de manière quasi quotidienne et des heures durant sans jamais aucun plantage de la machine. En fonction de mon humeur, je passe d'une radio classique à de l'électro jazz, en faisant souvent un détour par de la pop, électro-rock et souvent sur FG, la radio des DJ. Les fans de la musique des années 1980/1990 trouveront leur bonheur avec Club977.

Machine de test : A2000, Blizzard 060 (2 Mo de mémoire Chip + 112 Mo de mémoire Fast), Picasso IV + Paloma, Algor, VlabMotion, DelfinaLite, X-Surf, disque dur SCSI 9 Go, disque dur IDE2SCSI 40 Go, lecteur de CD, graveur, scanner SCSI, AmigaOS 3.9 BB2I, ADSL 1024 ko derrière un modem routeur sur la X-Surf.

Annexe : les listes de lecture

Pour terminer, voici un exemple de listes de lecture (playlists) pour la radio FG.

Les listes de lecture que nous proposons sont disponibles ici : classique.pls, club977.pls, fg.pls, houseambient.pls, psylone.pls.

[playlist]
numberofentries=6
File1=http://212.14.10.137:8000
Title1=(#1 - 26/40) Radio FG - Live Techno from Paris - 128 kbps
Length1=-1
File2=http://213.186.41.34:8000
Title2=(#2 - 51/70) Radio FG - Live Techno from Paris - 128 kbps
Length2=-1
File3=http://213.161.200.21:8200
Title3=(#3 - 116/128) Radio FG - Live Techno from Paris - 128 kbps
Length3=-1
File4=http://217.71.208.18:8000
Title4=(#4 - 15/16) Radio FG - Live Techno from Paris - 128 kbps
Length4=-1
File5=http://217.71.208.18:8006
Title5=(#5 - 16/16) Radio FG - Live Techno from Paris - 128 kbps
Length5=-1
File6=http://213.61.7.231:8580
Title6=(#6 - 20/20) Radio FG - Live Techno from Paris - 128 kbps
Length6=-1
Version=2


[Retour en haut] / [Retour aux articles]