Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 26 septembre 2018 - 07:08  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles en d'autres langues


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Logiciels
 · Jeux
 · Scène démo
 · Divers


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Explication de la startup-sequence d'AmigaOS 1.3
(Article écrit par Cécil B. de Mil et extrait d'Amiga News Tech - avril 1989)


Voici le contenu de ce fichier mystérieux startup-sequence, faisant partie du répertoire "S" de votre Workbench 1.3. Les commentaires, entre parenthèses, ont été ajoutés pour une meilleure compréhension.

Addbuffers df0: 10

Ajoute 10 tampons mémoire ("buffers") de 512 octets pour la gestion du premier lecteur de disquette (en règle générale, on ne dépasse pas les 22 tampons mémoire, car ils consomment de la mémoire vidéo).

C:SetPatch >NIL:

Corrige des erreurs dans les routines de la mémoire morte, de plus, la redirection vers NIL: fait disparaître les messages du programme.

CD C:

Le répertoire des commandes devient le répertoire courant, ce qui permet de gagner du temps en raccourcissant le parcours du chemin de recherche.

Echo "A500/A2000 F Workbench disk. Release 1.3 version 34.20*N"

Affiche la chaîne de caractères contenue entre les guillemets (elle peut contenir des caractères de contrôle, comme la combinaison "*N" qui insère une ligne supplémentaire).

Sys:System/FastMemFirst

Réordonne la liste des espaces disponibles, afin de rendre prioritaires les extensions réellement rapides (peut se réveler très importants pour la gestion des disques durs). C'est la mémoire en 000000 qui, ni vidéo ("chip"), ni rapide ("fast") est concernée.

BindDrivers

Informe le système de la configuration matérielle, en faisant le lien entre les cartes d'extensions et les bibliothèques contenues dans le tiroir "Expansion" (par exemple, entre les cartes contrôleurs A2090/A2090A et le gestionnaire HdDisk, ou entre les cartes passerelles A2088XT/A2286AT et la bibliothèque janus.library).

SetClock load

Met le système à l'heure à partir de l'horloge sauvegardée par batterie.

FF >NIL: -0

Accelère l'affichage des polices de caractères non proportionnelles.

Resident CLI L:Shell-Seg SYSTEM pure add

Charge le super-interpréteur de commande Shell en résident, c'est-à-dire qu'il n'en existera qu'un seul exemplaire, quel que soit le nombre de processus qui y font appel et qu'il ne sera pas nécessaire de le charger depuis une disquette, puisqu'il est présent en mémoire.

Resident c:Execute pure

La comande "Execute" (déclarée pure car réentrante et réexécutable), est elle aussi installée dans la liste des programmes résidents pour rendre l'exécution des fichiers scripts plus rapide et plus facile (grâce à la commande "Protect", on peut indiquer qu'un fichier de séquence de commandes est à exécuter lorsqu'on tape son nom).

Mount newcon:

Charge le gestionnaire de fenêtre avec éditeur de ligne incorporé, il permet entre autres le rappel des lignes précédentes et leur modification (très pratique pour corriger les erreurs de frappe).

;

Une ligne de commentaire pour aérer le listing.

Failat 11

Modifie le niveau d'erreur qui provoque l'arrêt de l'exécution de ce fichier, en d'autres termes, si des commandes renvoient des codes d'erreurs non fatales (inférieurs à 11), l'exécution se poursuivra.

Run execute s:StartupII

On lance un second processus CLI pour exécuter le fichier S:StartupII, mais comme on a remplacé le CLI par le Shell avec la commande "Resident", les commandes contenues dans ce fichier pourront profiter des avantages du Shell (en fait, elles pourront être rendues résidentes de manière à être extrêmement rapides).

Wait >NIL: 5 mins

Déclenche une attente de 5 minutes pour laisser les autres processus mener à bien la suite du démarrage avec en particulier la configuration logicielle du système au goût de l'utilisateur. Heureusement, cette attente va être interrompue par un signal envoyé à la fin de la configuration par le fichier S:StartupII, en conséquence, Wait va retourner un code d'erreur 10 qui ne sera pas pris en compte en raison de la commande "Failat 11" (il ne sera pas non plus affiché en raison de la redirection vers le périphérique nul NIL:) et l'exécution reprendra avec la commande suivante.

;

Un peu d'esthétique.

Sys:System/SetMap F

Charge le clavier français (le chemin complet d'accès au fichier est donné pour gagner du temps et parce que le répertoire courant est toujours C:).

Path Ram: C: Sys:Utilities: Sys:System S: Sys:Prefs add

Ajoute de nombreux répertoires (presque trop) au chemin de recherche, ce chemin étant indiqué dans le premier processus CLI, il sera pris par défaut pour tous les suivants.

LoadWB delay

Charge le bureau Workbench avec menus déroulants et icônes, l'option "delay" force une attente de 3 secondes pour permettre la fin des accès au lecteur (les performances sont dégradées lorsque plusieurs programmes tentent d'accéder au lecteur simultanément).

endcli >NIL:

Termine le processus qui exécutait ce fichier de commandes, la fenêtre CLI disparaît.

De manière identique, voici le contenu de son compagnon, le fichier startupII, qui est l'endroit idéal pour effectuer des modifications (d'une manière générale, il n'est pas conseillé de modifier le premier fichier S:Startup-sequence.

Resident C:Resident pure

Même la commande "Resident" est rendue résidente. En conséquence, elle aussi sera exécutée depuis la mémoire.

Resident C:List pure

Les commandes List, CD, Mount, Assign, Makedir sont rendues résidentes.

Resident C:CD pure
Resident C:Mount pure
Resident C:Assign pure
Resident C:Makedir pure
;Resident... IF, ENDIF, ELSE, SKIP, ENDSKIP, ECHO


Optionnellement, si on a beaucoup de mémoire, on peut rendre ces commandes (surtout utilisées dans les séquences) résidentes.

Makedir Ram:t

Le répertoire "t" est créé dans le disque virtuel, ce qui a aussi comme conséquence de charger le gestionnaire correspondant, et provoquera l'apparition de l'icône associée.

Assign T: Ram:t

Ce répertoire nouvellement créé devient le répertoire des fichiers temporaires (par exemple ceux créés lors de l'exécution de séquences contenant des paramètres).

Makedir Ram:env

Création d'un répertoire pour stocker les variables d'environnement (méthode fort peu gracieuse, vivement la version suivante du Shell).

Assign ENV: Ram:env

Ce répertoire reçoit le nom ENV:.

Makedir Ram:clipboards

Création d'un répertoire pour permettre les échanges de données entre applications.

Assign CLIPS: Ram:clipboards

Il reçoit en conséquence un nom logique CLIPS: pour devenir une sorte de périphérique virtuel (les applications qui souhaitent échanger leurs données, mettent les données issues d'un Couper/Coller dans un fichier sur ce vrai-faux périphérique accessible à tous).

Mount speak:

Informe le système que le périphérique SPEAK: (qui vocalise le contenu des fichiers qu'on lui expédie) existe, les paramètres sont contenus dans le fichier DEVS:MountList.

Mount aux:

De manière identique, c'est le périphérique AUX: (port série sans tampon mémoire) qui sera désormais reconnu (à noter que les gestionnaires décrits dans MountList ne seront chargés que lorsqu'on accédera aux périphériques).

Mount pipe:

Ici, il s'agit de l'installation des tubes qui permettent les communications entre processus.

Resident Mount remove
Resident Assign remove
Resident Makedir remove


Les commandes Mount, Assign, Makedir sont retirées de la liste des programmes résidents car elles ne seront plus à priori utilisées intensivement.

;

Ligne vierge censée améliorer la lisibilité.

Break 1 C

Envoie un signal d'interruption complet (C) au premier processus CLI (celui du fichier S:Startup-sequence), a pour résultat d'arrêter la commande Wait et de permettre la poursuite de l'exécution du fichier. Pas d'autre commande, la commande Execute s'arrête donc là et le processus qui avait été créé par la commande Run disparaît.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]