Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 29 mars 2017 - 13:05  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Starflight
(Article écrit par Dany Boolauck et extrait de Tilt - mars 1990)


Starflight est un mélange réussi d'exploration spatiale, de combats, de commerce. Un jeu très riche pour amateurs de stratégie.

Starflight

Opération Starflight

Le scénario : nous sommes en l'an 4620, sur la planète Arth, plus précisément sur la station orbitale. Le briefing que tient le vice-président Phexipotex résume la situation. Les Arthiens découvrent, grâce à des fouilles archéologiques, qu'ils sont les descendants des Terriens. Ces derniers, maîtres d'un grand empire, ont été balayés par une guerre interstellaire les opposant aux Uhleks, Phlegmaks et les Gazurtoids. Les derniers survivants sont les humains Arthiens qui cohabitent avec quelques alliés extraterrestres tels que les Elowans, les Thrynns et les Velox.

En outre, un danger plane sur la planète : le soleil du système va se transformer en nova, détruisant toutes les planètes du secteur. Votre mission consiste à trouver des planètes colonisables avant que le cataclysme se déclenche. Cette quête va, en fait, vous faire découvrir une série d'explorations secondaires étroitement imbriquées les unes aux autres. C'est ce qui constitue la richesse et l'étonnante profondeur du scénario.

Plus fort encore, la façon dont le joueur est amené à découvrir ses missions secondaires installe une atmosphère intrigante. Sans trop vous dévoiler le sujet, sachez que Arth n'est pas la seule planète dont le soleil va se transformer en nova. La cause d'un tel désastre ne peut être neutralisée qu'en entrant en contact avec les extraterrestres.

L'équipage, les voyages

Mais avant d'en arriver à ce stade, il vous faut obtenir les moyens d'entreprendre des voyages interstellaires. Interstel, l'autorité de Arth, ne vous donne qu'un vaisseau équipé d'éléments de classe 1 (classe la plus basse) donc peu performants et peu fiables. Vous ne disposez que de 12 000 crédits, ce qui est maigre pour un début.

Starflight

Premier obstacle, il faut un équipage le plus performant possible. L'enrôlement ne pose pas de problème, vous avez le choix entre les Humains, les Velox, les Elowans, les Thrynns et les Andritjes. Faites votre choix en fonction de la résistance physique de chaque race ainsi que de ses aptitudes. Un conseil, consacrez vos 12 000 crédits à la formation de l'équipage. Il vaut mieux privilégier la formation du navigateur et du scientifique dans un premier temps. Un bon scientifique vous donne des renseignements précis sur une planète ou sur un vaisseau extraterrestre. Un bon navigateur effectue un pilotage sans erreur et possède une excellente précision dans ses tirs.

Pour un équipage efficace, je vous recommande la combinaison suivante : deux Humains (capitaine et scientifique), deux Vetos (navigation et ingénierie), deux Elowans (communication et médecine), un Thrynn (communication). Les Elowans sont les ennemis jurés des Thrynns, c'est la raison pour laquelle je préfère un Thrynn pour la communication, en prévision des explorations du territoire des Thrynns !

Starflight

Une fois l'équipe constituée, vous devez immédiatement entreprendre des voyages (à travers 800 planètes !) dont le seul but doit être de gagner de l'argent. Élucider les mystères ne sera possible et intéressant qu'avec un vaisseau puissant, très autonome et une équipe bien formée. Il existe plusieurs possibilités de gagner de l'argent, la moins dangereuse étant la collecte de minerais sur les planètes, ainsi que la récupération d'objets antiques ou de technologie inconnue. La recherche de planètes colonisables est également une activité juteuse mais cela demande du temps. Certains préfèreront jouer les pirates en détruisant les vaisseaux extraterrestres mais sachez qu'un contact réussi avec les extraterrestres vous en apprendra plus que cent combats.

Oui, ces rencontres du troisième type sont vitales pour la progression du jeu. Pour ma part, j'ai mis un certain temps pour qu'ils daignent me répondre et me communiquer des renseignements (certains attaquent sans autre forme de procès). Le tout est de trouver l'attitude et les actes qui conviennent. Les Elowans vous répondent facilement si vous adoptez une attitude amicale. Les Spemins ne sont devenus plus coopératifs qu'au stade où mon vaisseau était lourdement armé. Les Spemins ne voulaient rien me dire d'intéressant jusqu'au moment où, sachant que trois tirs de laser classe 5 pouvaient les détruire, j'ai tiré deux fois sur un vaisseau isolé. Après un tel acte effectué sans sommations, le capitaine du vaisseau Spemin m'a contacté pour implorer ma pitié et fini par me donner le renseignement que je cherchais !

Starflight

Hormis cet aspect du jeu, vous serez confronté aux dangers d'un voyage interstellaire (nébuleuse, hyperespace, gravité, etc.).

Une réalisation modeste

Entièrement gérable à la souris. Starflight séduit par la qualité de son scénario et la grande liberté d'action dont jouit l'explorateur. En outre, c'est un produit à longue durée de vie. On regrette la pauvreté des graphismes et de l'animation sans que cela ne ternisse, toutefois, l'intérêt du jeu.

Starflight

Autre aspect plus irritant, on ne peut sauvegarder une partie que dans la station orbitale de Arth. Les séquences de combats offrent un intérêt stratégique limité et ne feront pas le bonheur des amateurs de "pan-pan boum-boum". Mais ce n'est pas le but de ce jeu, qui plaira certainement aux amateurs de jeux de rôle, d'aventures et de stratégie. Moi, j'adore.

Nom : Starflight.
Développeurs : MicroMagic (version Amiga).
Éditeur : Electronic Arts.
Genre : jeu d'aventure/stratégie.
Date : 1989.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.

NOTE : 7,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]