Obligement - L'Amiga au maximum

Samedi 24 juin 2017 - 17:47  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de The Speris Legacy
(Article écrit par Antekrist et extrait d'EmuNova - septembre 2008)


Vous avez adoré A Link To The Past, le Zelda de la Super NES, pas vrai ? Mais vous êtes un indécrottable joueur micro, et refusez de vendre votre âme au diable nippon pour y rejouer. Eh bien Team 17 a pensé à vous, et édita en 1996 un énorme plagiat baptisé Speris Legacy.

The Speris Legacy

A Cho to the past

Vous incarnez Cho, un pov' paysan qui se voit confier une sacrée mission par son roi : le machiavélique prince Gallus a fait assassiner le prince héritier du royaume de Sharma, et il vous incombe de trouver où il se cache, de le mater et de le ramener au château pour qu'il y subisse son châtiment. Si vous réussissez, le roi vous offre ni plus ni moins que son trône et sa couronne.

Cho à l'américaine

Pour ceux qui ne connaissent pas le modèle d'origine, petit rappel des faits : A Link To The Past est un jeu d'aventure assimilé au genre action/RPG. Vous incarnez un personnage vu de dessus qui se déplace sur un vaste monde en massacrant les ennemis visibles à l'écran, avec pour but de visiter huit donjons labyrinthiques. The Speris Legacy, pour sa part, est un jeu d'aventure assimilé au genre action/RPG. Vous incarnez un personnage vu de dessus qui se déplace sur un vaste monde en massacrant les ennemis visibles à l'écran, avec pour but de visiter huit donjons labyrinthiques.

The Speris Legacy

Non, il n'y a pas de coquilles, simplement le jeu Amiga est un émule du jeu Super NES. Malgré tout, de subtiles différences persistent :
  • Tout d'abord, dans Zelda, vous explorez à loisir la carte du monde, les donjons y étant dissimulés. Dans Speris Legacy, vous passez directement d'un donjon à l'autre au moyen d'un atlas rudimentaire et sans ennemis où les huit locations sont très clairement identifiées. En ce sens, Speris Legacy se rapproche plus du genre Dungeon/RPG.
  • Ensuite, dans Zelda, c'est en trouvant des cours à droite et à gauche que vous augmentez votre vie. Dans Speris Legacy, tuer des ennemis vous rapporte de l'expérience, et une fois la jauge d'expérience remplie vous faîtes augmenter celle représentant votre énergie. Pour le coup, Speris Legacy se rapproche plus d'un Hack'n Slash, ou, encore une fois, d'un dungeon/RPG.
  • Autre différence, dans Zelda l'inventaire tient une place prépondérante puisque c'est en obtenant de nouveaux objets que vous progresserez. Dans Speris Legacy, les objets ne servent que ponctuellement. D'ailleurs, on en achète très peu, les pièces étant rares.
  • Enfin, dans ALttP en particulier, la magie est importante, de nombreux objets consommant de vos ressources en la matière. Dans Speris Legacy, il n'y a tout simplement aucune notion de ce genre.
Du coup, Speris Legacy se joue de la sorte : on entre dans un donjon, on massacre tout ce qui bouge en discutant avec tous les PNJ (personnages non jouables), chacun vous demandant d'accomplir une quête. Après avoir résolu tous les problèmes de nos cas sociaux - de petites énigmes à déjouer pour progresser, rien qui ne nécessite d'y passer un temps fou comme dans Zelda -, vous obtiendrez le moyen de quitter le donjon, aussi vous vous dirigerez vers le suivant et rebelote. Avec un boss de temps en temps, histoire de varier les plaisirs.

The Speris Legacy

Un mot sur les environnements rencontrés : vous commencez dans les jardins d'un château, puis explorez une vaste ville, une caverne magmatique, une île, des souterrains high-tech, un parc floral, un désert et la forteresse du méchant.

Cho et froid

The Speris Legacy aurait pu être un bon clone. Son scénario a beau être illogique, il n'est pas plus con que celui de Zelda, voire il est légèrement supérieur. Visuellement, c'est une copie conforme. On retrouve le même genre d'environnements en jolie 2D, avec des couleurs qui pètent et un graphisme simpliste. On retrouve les mêmes animations, les ennemis qui vous foncent dessus quand ils vous voient, les effets de téléportation abusement identiques (ça aurait presque mérité un procès tellement c'est flagrant), le même effet du vent sur les fleurs ou encore les mêmes va-et-vient des vagues. On retrouve aussi la même jouabilité du héros, exactement les mêmes mouvements, la même imprécision des coups lorsqu'on frappe depuis le haut un ennemi situé plus bas.

The Speris Legacy

Et pourtant en l'état, Speris Legacy est juste un clone à peine passable. Si les musiques de l'incontournable de Nintendo sont, il faut bien l'avouer, légèrement soûlantes à la longue, celles de Speris Legacy sont imbuvables dès le début. Et ceci pour une seule et unique raison : Speris Legacy est un dungeon/RPG. Ce qui implique plusieurs points gênants face à son modèle. D'abord, l'extrême longueur des niveaux, et donc des boucles musicales infinies et insupportables malgré leur qualité intrinsèque.

Ensuite, l'affolante répétitivité des actions : comme dans tout D-RPG, on fait sans arrêt la même chose, à savoir "slasher" (et gagner du niveau par la même occasion) jusqu'à trouver un moyen de passer au niveau suivant. Il n'y a aucun changement durant tout le jeu. Ça n'aurait pas été problématique si Speris Legacy avait joué franc-jeu dès le départ. Mais en se présentant comme une copie conforme de Zelda, on s'attend à un vrai jeu d'aventure, et ce n'est pas à la même frange de joueurs que cela s'adresse.

Donc malgré une ressemblance frappante, Speris Legacy est trop bourrin et ne fait pas le poids face à l'inventivité et à la magie de son modèle. Il trouvera par contre une oreille attentive auprès des amateurs de Wizardry et consorts, peut-être.

Nom : Speris Legacy.
Développeurs : Binary Emotions.
Éditeurs : Team 17, Ocean.
Genre : jeu de rôle.
Date : 1996.
Configuration minimale : Amiga AGA avec 2 Mo de mémoire, ou CD32.
Licence : commercial.

NOTE : 6/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]