Obligement - L'Amiga au maximum

Jeudi 23 novembre 2017 - 11:58  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Serial Solution
(Article écrit par Nicolas Fournel et extrait d'Amiga News - mai 1991)


Avec le printemps qui arrive, ce sont les cartes multiports qui bourgeonnent à l'arrière de nos Amiga : carte Commodore, carte ASDG, MultiFace Card de BSC et enfin la carte Serial Solution de Checkpoint Technologies, que nous testons ici.

Serial Solution Spécifications

La carte Serial Solution de Checkpoint Technologies permet d'ajouter deux ports série à un Amiga. Elle est bâtie autour d'un DUART 68681 de Motorola -le contraire eut été étonnant- et chaque port série dispose d'un tampon de 4 octets. Elle autorise des vitesses de transmission classiques de 300 bauds à 38,4 kbauds (300, 1200, 2400, etc.) ainsi que toutes les vitesses personnalisées de 4 bauds (zzzz...) à 125 kbauds (maman... je veux descendre !) utilisées dans le cadre d'applications spécialisées, par exemple le MIDI (31250 bauds). A des vitesses telles que 125 kbauds, il vous faudra toutefois dire adieu au multitâche...

Pour de meilleures performances, deux oscillateurs distincts s'occupent, sur la carte, l'un des vitesses standards, l'autre des vitesses personnalisées. Par conséquent, il vous sera possible d'utiliser une vitesse standard sur un port et une vitesse personnalisée sur l'autre. Vous pourrez également utiliser deux vitesses standards différentes, une sur chacun des ports, mais pas deux vitesses personnalisées différentes. La carte en elle-même est assez loin d'être un modèle de réalisation électronique, mais bon, puisque ça marche...

Installation matérielle

La carte Serial Solution vient s'enficher simplement dans l'un des ports Zorro de votre 2000 (aucun cavalier à configurer) et vous vous retrouvez avec deux ports supplémentaires à l'arrière de votre machine : le premier est un port 25 broches identique au port série d'origine de votre Amiga, le second n'a que 9 broches comme sur un AT. Un adaptateur (non fourni d'origine) permet de transformer ce dernier en un second port à 25 broches. La carte est compatible AmigaOS 2.0 et fonctionne parfaitement sur un A3000.

Installation logicielle

Pour que la carte Serial Solution fonctionne correctement, le ckptss.device doit être présent dans votre répertoire "Expansion". De même, vous devrez mettre le TSS-Handler dans votre répertoire "L", ajouter deux entrées dans votre liste de montage pour SER2: et SER3:, puis les monter dans votre startup-sequence. La documentation (en anglais) explique fort bien tout cela et indique lors de chaque manipulation la marche à suivre en passant par le Workbench et par le CLI.

Un programme présent sur la disquette d'accompagnement se charge d'ailleurs de toutes ces opérations si votre environnement n'est pas trop personnalisé et un second, copie conforme de Preferences de votre Workbench, permet de régler les paramètres de la carte Serial Solution, comme vous le feriez pour la prise série standard.

Utilisation

Une fois les installations matérielle et logicielle effectuées, le mystère reste complet : comment, en effet, faire reconnaître la carte par nos logiciels favoris ? A cette question, Checkpoint Technologies apporte trois réponses :

1. Première possibilité, que l'on aimerait rencontrer plus souvent, les développeurs de votre application ont anticipé l'arrivée de cartes multiports et permettent à l'utilisateur de spécifier SER2: et SER3:. Généralement, on vous demandera d'entrer le nom du device à utiliser à la place du serial.device (ici le ckptss.device) et le numéro de l'unité que vous comptez utiliser (les programmeurs savent qu'il s'agit là de deux informations indispensables à l'ouverture d'un device par Exec). Le programme JRCOMM livré avec la carte en est un parfait exemple. Autre cas typique, l'utilisation de Serial Solution avec Bars&Pipes, ce qui permet d'accéder à des configurations MIDI de plus de 16 canaux. Il suffit dans ce cas de choisir les outils Checkpoint MIDI In et Checkpoint MIDI Out plutôt que MIDI In et MIDI Out.

2. Deuxième possibilité, utiliser le programme ZapPort, fourni avec la carte. Admettons que la prise série d'origine de votre Amiga soit déjà occupée et que vous vouliez utiliser Flammitel 2. ZapPort vous permet de prendre l'exécutable de Flammitel 2 et d'en faire une copie où toutes les occurrences de "serial.device" auront été remplacées par "ckptss.device", permettant ainsi d'avoir deux versions de ce logiciel, l'une pour le port série standard, l'autre pour la carte Serial Solution. Petite remarque au passage, ZapPort change uniquement le nom du device mais ne peut pas changer le numéro de l'unité utilisée, qui reste donc à 0 comme celle de tout programme utilisant le serial.device. Conséquence directe : les programmes modifiés de cette façon ne peuvent être utilisés qu'avec le premier port série de la carte (qui correspond au connecteur 25 broches).

3. Enfin, troisième et dernière possibilité, utiliser le programme NewPort également fourni avec la carte. Cette méthode, moins "sauvage" que la précédente, est préférable. Elle permet de ne garder qu'une version d'un programme, qu'il soit destiné à être utilisé avec le serial.device ou avec le ckptss.device. Le programme NewPort crée en effet un petit exécutable (500 octets) qui va charger le programme à exécuter en mémoire, le modifier de la même façon que l'aurait fait ZapPort, et l'exécuter. Il vous suffit donc de lancer votre application normalement si vous désirez utiliser le port standard ou par l'intermédiaire du petit exécutable créé par NewPort pour utiliser la carte Serial Solution. Là encore, seul le premier port série de la carte sera donc utilisable.

Verdict

J'utilise régulièrement le couple Bars&Pipes/Serial Solution et j'en suis entièrement satisfait. En ce qui concerne les autres applications, seule l'impossibilité d'utiliser le deuxième port série de la carte avec n'importe quel logiciel vient noircir le tableau, mais l'acheteur potentiel qui souhaiterait accéder simultanément aux deux ports supplémentaires compterait sûrement utiliser la carte avec un logiciel prévoyant une configuration multiports, ou développer une application spécifique, et là rien ne s'y oppose. Pour environ 1700 FF, Serial Solution représente donc un bon investissement.

Note : les gens de Checkpoint Technologies ont repéré un bogue lors de l'installation de cette carte sur les A2500 : elle n'est pas reconnue lorsqu'elle est placée derrière le contrôleur 2090A (il faut donc la mettre en premier, plus prés de l'alimentation). Fort bizarrement, j'ai eu le même problème lors de l'installation derrière un contrôleur Overdrive de Microbotics sur un A2000. Là aussi, le simple fait de mettre la carte Serial Solution avant la carte contrôleur a résolu le problème...

Nom : Serial Solution.
Constructeur : Checkpoint Technologies.
Genre : interface série.
Date : 1989.
Prix : 1700 FF.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]