Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 24 mai 2017 - 11:56  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Point de vue : La scission de la communauté Amiga
(Article écrit par David Brunet - février 2004)


Pendant longtemps, la communauté Amiga était "une et indivisible". A la base, la communauté a la même origine, celle de l'héritage de Commodore avec les Amiga dits "Classics" (de l'A1000 à l'A4000) et son AmigaOS codé en 68k. Mais avec l'absence de vision claire et sérieuse de la part de ses dirigeants successifs, plusieurs chemins se sont tracés depuis ses dernières années. La scission de la communauté va-t-elle devenir réalité ?

Les différents chemins

Le projet MorphOS vient de la période 1995 où Amiga Technologies (géré par Petro Tyschtschenko) cherchait à migrer l'Amiga vers le PowerPC avec l'appui de la société Phase 5. Cette dernière comptait dans ses rangs des personnes comme Ralph Schmidt et Gerald Carda qui, malgré la faillite d'Amiga Technologies puis de Phase 5, ont continué de travailler sur une machine et un système d'exploitation 100% PowerPC. En 2000, MorphOS 0.1 tournait sur les cartes PowerUP et en 2002, MorphOS 1.0 tournait sur Pegasos. La machine n'a plus rien à voir avec les Amiga d'antan et le système, basé sur le noyau Quark, est fondamentalement différent même s'il peut faire tourner un grand nombre de programmes AmigaOS.

AmigaOS 4 a failli ne jamais voir le jour. En 2000, Bill McEwen rachète l'Amiga (précédemment détenu par Gateway) et propose une vision qui aura peu d'écho au sein de la communauté Amiga : l'Amiga Digital Environment. Ce dernier doit, selon Bill McEwen, pouvoir tourner sur n'importe quel support numérique (téléphone, ordinateur, PDA...) et il le substitue donc à AmigaOS jugé obsolète. Après quelques mois de réflexion et des pressions de la part d'utilisateurs, Amiga Inc. relance le développement d'AmigaOS. Ce sera donc la version 4.0, codée pour processeur PowerPC. Ce travail est donné à Hyperion Entertainment en 2001, alors que la société anglaise Eyetech s'occupera de fabriquer les AmigaOne, les nouveaux Amiga officiels, même si, comme pour les Pegasos, ils n'ont rien de commun avec les Amiga Classic.

Outre ces deux projets ci-dessus, d'autres chemins ont été frayés. Amithlon, créé par Bernd Meyer, est un émulateur Amiga pour PC x86. Les atouts d'Amithlon sont sa facilité d'installation (disponible sur CD amorçable) et sa vitesse exceptionnelle. De plus, le fait qu'il soit créé pour les machines x86 lui offre une possibilité d'expansion très intéressante. Il y a aussi AROS (Amiga Research Operating System) créé par Aaron Digulla qui a pour but de porter AmigaOS 3.1 sur différentes machines et processeurs. Le projet est né en 1995 mais il n'est toujours pas terminé.

C'est grave docteur ?

La cohabitation de toutes ces voies possibles est-elle nuisible pour la survie de l'Amiga ?

D'un côté, on s'accordera à dire oui. La scission de la communauté entre plusieurs groupes engendrera des mini-communautés encore plus petites et des mini-marchés encore plus difficiles à faire émerger. C'est aussi navrant de voir que chaque groupe travaille dans son coin et qu'ils développent, à 90%, les mêmes choses : quel dommage que l'ensemble de ces programmeurs n'aille pas dans la même direction ! Enfin, que disent/diront les éventuels nouveaux arrivants sur Amiga : que vais-je choisir ? Où est le vrai Amiga dans tout ça ? On comprendra que l'individu lambda, qui ne connaît pas la situation, soit complètement perdu...

D'un autre côté, on peut trouver quelques avantages sympathiques. Qui dit plusieurs systèmes sur le même marché, dit forcément concurrence, et on peut commencer à voir cette concurrence entre AmigaOS 4 et MorphOS, chacun affichant une liste de caractéristiques toujours plus grande, et essayant de faire mieux que l'autre. Tout ceci étant bien entendu bénéfique pour l'utilisateur final. Intéressant aussi, le fait que ces solutions "Amiga" soient différentes, elles pourront donc mieux s'adapter aux besoins de chacun : vous avez un PC et désirez utiliser AmigaOS ? Prenez Amithlon ou WinUAE. Vous êtes un puriste et n'achetez que ce qui est officiel ? Prenez AmigaOS 4. Vous voulez une solution nouvelle et disponible de suite ? Prenez MorphOS. En fait, on adapte le "feeling" d'AmigaOS à différents supports, chacun a donc un clone AmigaOS avec ses préférences personnelles.

Et à plus long terme

Des solutions quasi identiques ne peuvent pas vivre côte à côte indéfiniment sans que l'une d'entre elles ne meurt, il faudra donc qu'elles se différencient sur tels ou tels points pour perdurer.

Du côté des émulateurs, on a très vite fait le tour : la possibilité d'évolution est inexistante, on est cloîtré dans des limitations issues du système émulé. Et si le système émulé évolue considérablement, on n'est pas certain que le développeur de l'émulateur veuille faire une mise à jour de son logiciel. WinUAE arrive à émuler l'ECS, l'AGA, Picasso96, le 68k, Paula, etc. autrement dit les vieilleries des Amiga Classic. Mais à quand un WinUAE avec gestion du PowerPC ? Le cas d'Amithlon est un peu différent, son auteur avait réussi à faire quelque chose de palpitant, mais a dû arrêter son travail pour des raisons légales.

Pour AROS, le public ne s'est pas encore posé la question car son développement n'est pas terminé. Et comme AROS ne reprend qu'AmigaOS 3.1, il n'intéressera pas les utilisateurs exigeants, à moins que de nouvelles fonctionnalités fassent leur apparition... mais il faudrait d'abord qu'AROS sorte. :-)

Il ne reste donc que deux projets sérieux pour les fans d'Amiga : MorphOS et AmigaOS 4. Et là, la scission a déjà débuté avec deux maisons mères distinctes, deux machines en vente et des utilisateurs de part et d'autre qui ont la certitude d'avoir fait le bon choix. C'est aussi possible, hélas, que la confrontation se transforme en une véritable guerre quand AmigaOS 4 sera disponible et qu'il pourra ainsi être comparé à MorphOS (guerre commerciale entre deux produits visant le même public mais aussi guerre entre les utilisateurs sur le forums...).

Cela est triste pour l'amigaïste qui voit sa communauté scindée en deux blocs, mais des solutions de rapprochement ou de fusion existent-il ?

1) La fusion

La fusion des projets AmigaOS 4 et MorphOS est impossible à l'heure actuelle. Ces deux solutions sont allées trop loin dans leurs développements pour qu'il soit envisageable de les réunir en un seul système.

2) La portabilité des OS

Faire tourner AmigaOS 4 sur Pegasos et MorphOS sur AmigaOne. Ce n'est pas utopique et c'est même prévu par les deux camps. Mais cela restera peu confortable de passer d'un système à l'autre sur une même machine : tiens, je vais utiliser tel logiciel... mince, il est sur l'autre OS, je dois donc redémarrer pour lancer ce système...

3) La compatibilité des OS

MorphOS fera-t-il tourner des applications codées pour AmigaOS 4 (et inversement) ? C'est déjà moins évident. Mais comme MorphOS est conçu sur un système de boîte, il est peut-être possible qu'AmigaOS 4 soit mis en boîte comme AmigaOS 3.x l'a été. On se retrouverait avec un seul OS faisant tourner les applications de différents systèmes. Par contre, je ne sais pas du tout si l'inverse est possible (programmes MorphOS exécutables sous AmigaOS 4).

4) L'échec de l'un des deux projets

Et si l'un des deux projets échouait ? Nous aurions alors plus qu'un système pour la communauté. Une partie des utilisateurs du premier système migrerait vers le second. Cette solution semble radicale mais elle est bel et bien réaliste, surtout quand on connaît la précarité commerciale qui règne sur l'Amiga depuis quelques années.

Alors ?

Pour que le fossé ne se creuse pas trop, on peut espérer que les utilisateurs des différentes parties fassent preuve de maturité et de respect mutuel mais à la vue de certains individus passant leur journée sur les forums, on se demande si ce souhait sera un jour réalisable.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]