Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 23 mai 2017 - 18:52  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


En pratique : Utilisation du Retr0Bright
(Article écrit par David Massot - mars 2011, mis à jour en septembre 2014)


Généralement, nos vieilles machines informatiques (ordinateurs ou consoles) subissent plus ou moins bien l'attaque du temps. Si certaines sont encore immaculées (rares), d'autres ont le plus souvent jauni quels que soient les traitements infligés par leurs propriétaires. ;)

Nos Amiga n'échappent malheureusement pas à la règle quel que soit leur modèle et voient leur coque, touches de clavier et alimentations jaunir avec le temps. Le plastique de ces machines (de type ABS) a été traité chimiquement pour retarder l'inflammation en cas d'incendie et ce traitement est à l'origine du jaunissement ou pire, du brunissement de toutes les parties plastiques de la machine après un certain temps.

Ce jaunissement était soi-disant irréversible. La seule solution proposée alors était de repeindre les plastiques avec la couleur initiale. En 2008, le Musée CBM à Wuppertal en Allemagne a découvert que l'immersion des plastiques jaunis dans une solution d'eau oxygénée (peroxyde d'hydrogène H2O2) durant quelques jours inversait partiellement le processus de jaunissement.

Le Retr0Bright (s'écrivant avec un zéro) est une recette exploitant cette découverte mais améliorant considérablement l'ergonomie, la simplicité de préparation et le rendement :
  • Le Retr0Bright est un gel, il permet d'éviter l'utilisation de quantité astronomique d'eau oxygénée pour blanchir une coque (pas de bain).
  • La préparation est assez simple et peu chère, les ingrédients étant facilement disponibles et assez bon marché.
  • Des résultats significatifs sont obtenus au bout de deux jours de traitement et d'exposition aux UV.
Le résultat sur cet Amiga 600 (traité au mois de novembre 2010) :

Retr0Bright

Seule la coque supérieure et les touches blanches ont été traitées (attention lors du démontage des touches, leur réceptacle noir peut facilement se casser). Le résultat est impressionnant pour la coque. Pour les touches, il faut persévérer un peu plus car l'exposition aux UV est plus difficile. Notons au passage que le traitement n'efface pas le caractère de la touche.

Les touches grises n'ont pas été traitées dans ce cas, j'ai pour ma part choisi de les laisser jaunies car le traitement semble leur donner une couleur très délavée (indiqué sur les forums).

A titre de comparaison, le côté du port PCMCIA n'a pas été traité, montrant l'aspect initial de l'Amiga 600 :

Retr0Bright

Avertissements

Avant toute chose, il convient de rappeler ces consignes essentielles :
  • La substance active du Retr0Bright, le peroxyde d'hydrogène (ou H2O2 ou eau oxygénée), est hautement corrosive à la concentration utilisée et ne doit en aucun cas être utilisée à des fins personnelles (désinfection des plaies par exemple).
  • Il faut impérativement manipuler ces substances et le Retr0Bright lui-même avec des gants et des lunettes de protection (de la fabrication du gel jusqu'au nettoyage du matériel et du plan de travail).
  • Éteindre la lampe à UV avant toute intervention.
  • Méfiez-vous des préparations "toutes prêtes" pouvant être disponibles sur eBay étant donné que leur fabricants n'indiquent pas clairement les composants utilisés et ne respectent sans doute pas la législation en vigueur pour le transport de produits dangereux.
  • Cette solution étant assez récente, il n'y a pas suffisamment de recul pour savoir comment évolueront les plastiques ainsi traités.
Obligement et l'auteur de l'article ne sauraient être responsables des dommages éventuels causés à la machine ou au préparateur du Retr0Bright en cas de mauvaise utilisation ou non-respect des règles de sécurité.

Les composants du Retr0Bright

Retr0Bright

Les composants du Retr0Bright sont les suivants :

Eau oxygenée (peroxyde d'hydrogène) 130 volume, disponible dans les magasins de bricolage (Castorama...).

C'est le composant actif de la préparation.

Retr0Bright

Vanish OxiAction Crystal Blanc, disponible en grande surface.

Cet ingrédient sert de catalyseur (il accélère la réaction en favorisant le contact entre les molécules).

Retr0Bright

Gallia Gumilk, disponible en pharmacie.

Cet ingrédient est un épaississant permettant la création du gel.

Retr0Bright

Lampe UV, disponible en animalerie (10 UVB).

La lampe à UV fournit l'énergie pour la réaction. A défaut, si l'on vit dans une région ensoleillée, on peut utiliser le soleil mais attention, des déformations du plastique peuvent apparaître si l'exposition est prolongée.

Retr0Bright

Et enfin, on ne le répétera jamais assez, le matériel de protection (lunettes et gants) est indispensable !

Retr0Bright

La préparation et l'utilisation du Retr0Bright

Verser un peu d'eau oxygénée dans un récipient. Inutile d'en mettre trop car le mélange final va énormément mousser.

Retr0Bright

Rajouter progressivement deux petites cuillerées de Gallia Gumilk pour créer un mélange épais. Le mélange est correct quand il s'écoule vraiment doucement.

Retr0Bright

Rajouter une demi-cuillerée de Vanish et mélanger jusqu'à ce que les petits grains de Vanish se dissolvent et laissent place à un gel blanc.

Retr0Bright

Voilà, le gel est maintenant utilisable, et peut être étalé avec un pinceau sur les éléments à blanchir. Avant d'appliquer le gel, bien nettoyer au savon, rincer et sécher les éléments qui vont être traités. Il faut ensuite les placer sous la lampe à UV, surveiller l'évolution et ne pas hésiter à remettre du produit car il aura tendance à mousser et se reliquéfier. Après un certain temps (entre 48 et 72 heures suivant le niveau de jaunissement), l'élément traité retrouvera sa couleur comme au premier jour ;). Il suffit alors de bien le rincer.

Quelques astuces :
  • Pour les touches, il est aussi possible de les faire tremper directement dans un récipient transparent avec un mélange un peu plus liquide. Le souci est que les touches ne seront pas bien exposées aux UV ensuite. Pour ma part, j'ai démonté les touches et appliqué le Retr0Bright sur chacune.
  • Placer les éléments sur du papier aluminium pour optimiser la réflexion des UV. Après deux jours de traitement, vous pourrez d'ailleurs bien constater le caractère corrosif du mélange car une partie du papier aluminium aura été dissoute.
  • Attention s'il vous reste du mélange, même en petite quantité, il aura tendance à mousser et déborder du récipient.
Sur le long terme (mise à jour de septembre 2014)

Trois ans et demi après l'écriture de cet article, il est temps de faire le bilan de l'opération. Alors, le Retr0Bright est-il une solution miracle ? Eh bien non puisque mon Amiga 600 a repris progressivement une petite teinte jaune sans revenir pour l'instant à la couleur jaune "tabac" initiale, comme le montrent les images suivantes :

Retr0Bright

Retr0Bright

On ne peut pas incriminer les UV car je l'ai presque tout le temps stocké bien emballé à l'abri dans un placard. En fait, une explication sur le forum d'Amibay a été proposée : les composants plastiques ne sont pas des vrais solides, ils ont une structure en maille et ont des trous de moins d'un micron. Mais même si ces trous étaient encore plus petits, cela n'empêcherait pas les molécules bromées de pénétrer le plastique d'interagir avec des molécules d'oxygène. Les UV ne font qu'accélérer ce processus en faisant vibrer le brome.

La solution est donc soit de refaire une session de Retr0Bright, soit de vernir/peindre vos plastiques après l'application du Retr0Bright.

Conclusion

Le Retr0Bright est un moyen simple et rapide pour redonner une seconde jeunesse à vos Amiga classiques. Ce procédé est à la portée de tous compte tenu de la facilité d'accès aux produits le constituant et de la simplicité de préparation. Sa préparation nécessite par contre de respecter les règles élémentaires de sécurité. Le seul véritable problème du Retr0Bright vient de sa longévité, le jaunissement finit par revenir et il faut refaire l'opération ou vernir le plastique.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]