Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 17 novembre 2017 - 18:22  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Matériel : Repulse
(Article écrit par Brent Santin - septembre 2001)


Note : traduction par Lionel Ménou.

Je suis un utilisateur de la carte Repulse depuis maintenant deux mois et je pense qu'il est temps de faire un test de ce produit, ce qui va certainement mériter votre attention.

Introduction

La Repulse est une carte son Zorro II d'Alien Design qui s'utilise sur tous les Amiga avec ports Zorro. La carte peut jouer et enregistrer de la musique en mode 16 bits et 24 bits. La carte est compatible AHI et il est aussi marqué qu'elle possède une émulation Toccata. Les entrées et les sorties sont toutes les deux analogiques - via une prise style casque de walkman - et optique - via des connecteurs en fibre optique TOSlink (qui peuvent se trouver sur les lecteurs de minidisc, les machines DAT, les lecteurs DVD, les lecteurs CD et les composants audio haut de gamme).

Pourquoi j'ai acheté une Repulse

Je suis un musicien possédant à la maison un studio d'enregistrement et MIDI. J'ai un bon nombre d'enregistrements de mes propres musiques et de celles de mes amis. J'ai aussi une large collection de vieilles musiques d'autres artistes en vinyle et en cassettes audio (qui se dégradent lentement). J'ai donc voulu archiver (graver) mes propres musiques et celles de ma collection sur des CD pour un stockage plus sûr et pour une utilisation personnelle. J'ai aussi voulu fabriquer mes propres CD de musiques que je créerais à l'avenir. Mon Amiga avait déjà un graveur de CD, mais j'avais besoin de quelque chose qui pourrait faire de l'audio 16 et 24 bits de bonne qualité sur mon Amiga, que je puisse les manipuler avec des logiciels et ensuite les graver sur CD (un échantillonneur 8 bits sur le port parallèle ne peut faire ce boulot !).

La carte Repulse me permet de faire cela de façon optique (avec des transferts parfaits depuis des sources numériques), et avec les entrées analogiques. Mon principal critère était la qualité du son. Mon but était de prendre n'importe quel son depuis mon DAT, mon lecteur de cassettes, mon phonographe, etc. et de le mettre sur l'Amiga, puis de l'éditer avec des logiciels et de le graver sur CD. La Repulse me permet donc d'avoir le son dans l'Amiga. SoundFX, Samplitude et MakeCD font le reste.

J'utilise aussi l'excellent séquenceur MIDI Bars&Pipes dans mon studio. Grâce à la Repulse, je peux intégrer des instruments 16 bits de haute qualité dans mes musiques, le tout gérer par Bars&Pipes.

A l'avenir, je pense améliorer mon Amiga pour que je puisse faire de l'enregistrement multipiste comme avec ProStation Audio ou Audio Evolution. Pour cela, une carte son 16 bits est nécessaire.

Mon Amiga
  • A2000 Rev 4.4, ECS, AmigaOS 3.9.
  • 68040 + MMU + FPU avec 32 Mo de mémoire.
  • Contrôleur SCSI A2091 avec Guru-ROM + 2 Mo de mémoire.
  • SupraRAM avec 4 Mo de mémoire.
  • Picasso II+.
  • Désentrelaceur Commodore 2320.
  • Repulse maintenant !
  • Lecteur CD NEC interne 4x.
  • Lecteur de disquette haute densité.
  • Disque dur Sony interne 1 Go.
  • Disque dur Barracuda externe 2 Go (pour fichiers audio).
  • Graveur Yamaha 6416 externe.
  • Scanner SCSI Flatbed externe de Microtek.
  • Imprimante Canon BJC-4300.
  • TurboGraphix 6.0 qui tourne en tâche de fond.
Christoffer Aronzon reportait que la Repulse fonctionnait également bien sur sa configuration :
  • A4000 avec AmigaOS 3.9.
  • CyberStormPPC 604e à 233 MHz et 68060, 96 Mo de mémoire.
  • SunRize AD516.
  • Picasso IV.
  • Carte A2065 Ethernet.
  • Repulse.
  • HP ShureStore 2060, 2x CD-R (SCSI-2).
  • Disque dur 9,1 Go Fujitsu (U2WSCSI).
Description détaillée du produit

Repulse La carte Repulse m'est arrivée dans une petite boîte ordinaire. Une fois la boîte ouverte, on trouve le manuel en anglais et allemand, un CD qui contient les logiciels, une disquette pour ceux qui n'ont pas de lecteur de CD, et la carte Repulse elle-même. La carte est un circuit d'environ 9 cm sur 12.5 cm, et elle possède une nappe à son extrémité. Au bout de cette nappe de 20 cm, il y a un petit circuit avec toutes les prises E/S de la carte. Les E/S externes sont :

1. Entrée (IN) micro analogique.
2. Entrée (IN) ligne analogique.
3. Entrée (IN) optique TOSLink.
4. Sortie (OUT) optique TOSLink.
5. Sortie (OUT) ligne analogique.
6. Sortie (OUT) casque.

Il y a aussi des connecteurs sur le circuit de la Repulse elle-même donc l'audio des périphériques Amiga comme le CD ou la carte TV peut être mixé avec la sortie de la carte Repulse. Il y a aussi des connecteurs pour de futures expansions mais aucune n'a encore été prévues.

Installation du matériel

La carte est très simple à installer. J'ai juste ouvert mon Amiga et mis la carte dans un emplacement vide. Le manuel suggère de mettre la Repulse le plus loin possible des autres cartes, pour éviter les interférences. Ma Repulse est à seulement un emplacement vide de ma carte SupraRAM, mais je n'ai pas rencontré de problèmes. La Repulse est branchée sur le port Zorro qui est le plus loin de l'arrière de l'Amiga, et la nappe est juste assez longue pour atteindre l'arrière de l'Amiga. Ici, pas de problèmes, mais si elle avait été plus courte, cela n'aurait pas été possible du tout.

Le manuel est assez bref sur de nombreux points, mais c'est bien écrit et la description de l'installation est de bonne qualité.

J'ai aussi branché d'autres connecteurs :
  • Un mini écouteur stéréo branché à un câble RCA relie la sortie de la Repulse à une entrée de mon ampli, et de cette façon, je peux écouter le son de ma Repulse par-dessus les haut-parleurs du studio (coût approximatif 15 euros).
  • Un câble optique de 2 m acheté dans une grande surface spécialisée (coût environ 45 euros) relie la sortie optique de mon DAT à l'entrée optique de la Repulse. De cette façon, je peux transférer du son dans mon Amiga sans la moindre perte de qualité.
  • Un connecteur (coût approximatif 15 euros) relie la sortie audio du lecteur CD à l'entrée interne de la Repulse. De cette manière, je peux jouer des CD audio qui seront diffusés via la sortie audio de la Repulse.
  • Un casque audio est branché sur la prise casque jack de la Repulse.
Installation du logiciel

Le logiciel de base nécessaire pour utiliser la carte Repulse (bibliothèques, préférences, et pilote AHI) sont contenus à la fois sur le CD et dans la disquette 3 pouces 1/2 fournie avec la carte. Le CD contient aussi d'autres petits programmes dont je parlerai plus loin.

L'installation du logiciel d'Alien Design se fait au moyen de l'Installer standard classique. Elle est très simple et le script d'installation est concis et très pro. Les bibliothèques, préférences et pilotes AHI sont installés en moins de temps qu'il ne faut pour le dire.

J'ai ensuite configuré AHI pour utiliser la Repulse. Il n'y a aucune indication sur la façon de faire cela dans le manuel fourni, mais après avoir lu attentivement la documentation AmigaGuide d'AHI, j'ai été capable de m'en sortir, alors que c'était la toute première fois que je l'utilisais.

Le programme de réglage des préférences de la Repulse est facile à utiliser et très intuitif. Il permet le réglage de la balance et du volume pour toutes les entrées/sorties de la carte, ainsi que le réglage de quelque chose appelé 3D-audio, qui n'est pas décrit dans la doc, mais qui semble pouvoir permettre d'avoir un son avec un effet 3D. Il y a aussi beaucoup de réglages S/P-DIF, comprenant l'ajout d'attributs de protection contre la copie, ainsi qu'une préamplification du signal audio sortant de la carte, etc. Le programme de réglage des préférences a donc l'air assez bien conçu.

D'autres programmes sont fournis avec le CD de la Repulse :
  • Un programme de diagnostic de la Repulse.
  • Une démo d'Audio Evolution (multitracker avec gestion du disque dur, éditeur de son).
  • Une version de SoundFX 4.1 spéciale Repulse.
  • AHIRecord (permettant la sauvegarde sur disque dur).
  • Des programmes permettant de téléphoner via Internet.
  • Plusieurs autres logiciels permettant de faire ou d'écouter du son, pour la plupart disponibles sur Aminet (Frogger, MPEGA, AMP, etc.).
C'est bien d'avoir ajouté des programmes issus de développements externes, mais j'ai eu des problèmes lors de leur installation. D'abord, l'installation directe à partir du CD ne marche pratiquement jamais. J'ai trouvé pourquoi. Presque tous les fichiers du CD ont l'attribut de protection contre l'écriture activé. Certains des scripts d'installation copient ces fichiers protégés sur votre disque dur, puis essaient de les modifier, et s'arrêtent puisqu'ils n'y parviennent pas. La solution est de copier les archives sur votre disque dur, de les déprotéger avec la commande "Protect" (utilisez le CLI) puis de tenter l'installation de ces programmes à partir de votre disque dur.

Christopher rajoute : tous les fichiers sur le CD sont protégés contre l'écriture et l'effacement, ce qui inclut les pilotes et les logiciels AHI. Ce qui peut causer des problèmes lors de la configuration des pilotes ou d'AHI, par la suite. J'ai envoyé un courriel à Alien Design concernant ce problème, et ils ont répondu que les fichiers seront correctement déprotégés dans la prochaine série de CD. Ainsi le problème concernera uniquement la première série.

L'autre problème que j'ai rencontré concernait la version de SoundFX 4.1 incluse sur le CD. J'ai pu l'installer après avoir déprotégé les fichiers, comme indiqué. Le manuel indiquait qu'il s'agissait d'une version spéciale enregistrée pour les utilisateurs de la Repulse, ce qui, je suppose, voulait dire qu'elle détectait la présence de la Repulse et désactivait alors les limitations de la version shareware. Mais quand j'utilise le programme, il détecte effectivement la présence de la Repulse dans l'Amiga, mais il ne me permet toujours pas de sauver, en me disant qu'il ne peut pas faire cela dans une version non enregistrée. Alors, où est l'intérêt de la version spéciale ? Christopher indique qu'il a été capable d'installer cette version spéciale sur son Amiga, et suggère que cela puisse encore être en rapport avec la protection contre l'écriture dont nous avons déjà parlé.

Ce problème ne m'a pas ennuyé, car je suis déjà un utilisateur enregistré de SoundFX. J'ai juste utilisé ma version de SoundFX 4.1 et il marche impeccablement avec la Repulse. Je recommande chaudement ce programme pour tout musicien passionné sur Amiga. Il est très puissant.

Le seule autre programme que je connaisse qui utilise la mémoire virtuelle (indispensable pour manipuler des gros fichiers audio sur des Amiga avec pas beaucoup de mémoire) est Samplitude. Alors si vous voulez manipuler des musiques 16 bits de taille normale (3 minutes et plus), et que vous avez moins de 50 Mo de mémoire, je vous suggère d'utiliser l'un de ces deux programmes.

Petit désagrément

La Repulse fonctionne chez moi sans problèmes depuis deux mois. J'ai juste rencontré un petit problème pas très fâcheux. Au démarrage de mon Amiga, la Repulse n'est pas reconnue. Je dois redémarrer (Ctrl-A-A) et alors la Repulse est correctement reconnue par l'Amiga et par les logiciels. Je ne suis pas sûr de la cause de ce problème, mais ça a l'air d'être facile à régler. La Repulse fonctionne toujours aussi impeccablement après le premier redémarrage, ainsi qu'après tous ceux qui pourraient avoir lieu après, d'ailleurs. Il y a un petit programme sur le site Web de Alien Design qui est censé activé la bibliothèque de la Repulse plus tôt lors du démarrage de la startup-sequence. Je l'ai installé, mais il ne semble pas changer grand-chose. Mais franchement, je dois avouer que je ne me suis pas encore trop creusé la tête pour résoudre ce problème.

Christoffer rajoute : pour plus d'informations sur le sujet, consultez la FAQ sur le site d'Alien Design. Elle a été mise à jour au sujet de l'initialisation de la carte au démarrage et décrit également l'utilisation de l'utilitaire "RepulseInit".

La Repulse en action

Jusqu'à présent, j'ai utilisé la Repulse pour la sortie sonore d'AHI, des lecteurs MP3, des échantillonneurs, des lecteurs multimédias, et j'ai écouté mes CD audio dans mon lecteur grâce à ma Repulse. Cela a toujours été un son superbe, sans sifflement ou bruit de fond notable.

J'ai aussi transféré des musiques provenant de nombreux DAT et cassettes audio analogiques dans mon Amiga avec la Repulse, et je les ai par la suite gravées sur CD. J'ai principalement utilisé le logiciel "AHIRecord" pour faire cela (il est fourni avec la Repulse) et là encore, les résultats ont été fantastiques. Excellente qualité audio. La Repulse a vraiment fait ce que j'attendais d'elle.

Christoffer et d'autres possesseurs de Repulse avec lesquels j'ai correspondu via courriel décrivent deux méthodes faciles pour mixer le son de Paula avec la sortie audio de la Repulse. Ainsi, tous les sons produits par l'Amiga (AHI et natifs) seront restitués via la Repulse :

(Christoffer) "Une astuce consiste à connecter la sortie sonore de votre Amiga via un mini câble stéréo RCA 2x --> 1x à l'entrée analogique de votre Repulse. Ensuite ajuster les paramètres du mixage de façon à ce que le signal LINE IN (entrée ligne) soit à un volume acceptable, les sauver, et lancer la commande RepulseInit avec pour option de rester résidente dans votre user-startup, ce qui vous permettra (après que la commande RepulseInit aie été activée) de jouer à vos jeux préférés tout en redirigeant les sons de l'Amiga vers la Repulse. Très sympa :-)".

L'autre façon qui m'a été suggérée implique la même approche, avec un bidouillage interne. Au lieu d'aller de la sortie RCA vers l'entrée analogique de la Repulse (sur l'arrière de la Repulse), le câble devrait aller à l'une des entrées internes de la Repulse (c'est-à-dire l'entrée CD audio, ou celle de la carte Tuner TV, sur la carte elle-même). De cette façon, toutes les entrées externes de la Repulse restent libres. Cela nécessite un câble CD audio interne (9 euros) et deux jacks RCA mâles (7,5 euros). Coupez simplement une extrémité du câble et soudez les jacks RCA (connectez l'un sur le câble de la sortie gauche, l'autre sur la droite, et reliez les deux au câble de la masse). Vous aurez besoin de retirer l'un des caches de protection à l'arrière de votre Amiga, ou bien de carrément y percer un trou, afin de faire passer le câble de la sortie RCA de votre Amiga au connecteur interne de la Repulse.

Christoffer suggère aussi en cas d'utilisation de la Repulse : "Une autre astuce permettant de rendre le son de la carte aussi bon que possible, est de désactiver toutes les entrées que vous n'utilisez pas, en particulier l'entrée Micro. En effet, elles augmentent toutes du bruit de fond à celui de la carte lorsqu'elle ne sont pas désactivées. J'ajouterais que les entrées analogiques n'augmentent pas le bruit de fond de l'entrée optique, pour la bonne raison qu'elle ne sont pas mixées ensemble.

Coût de la Repulse

Bon... C'est le moment de parler d'argent. Le matériel Amiga n'est jamais aussi bon marché que le matériel PC ou Mac, n'est-ce pas ? Et vu qu'il n'y avait pas vraiment de produit concurrent au moment où la Repulse est sortie, je n'ai pas vraiment pu faire jouer la concurrence, alors j'ai dû faire avec le prix. J'ai commandé la Repulse chez Software Hut, aux États-Unis (www.softhut.com). Le prix était de 299,00 $. Plus les frais de port. J'ai aussi dû payer des frais de douane pour la rentrée au Canada, ainsi que la TVA canadienne.

Le coût total, en incluant ces taxes ridicules, frais de douane et port, a probablement monté la facture à 600 $ canadiens (410 euros). Un tout petit peu cher pour une carte son, non ? Et ben... oui et non. Considérons les faits suivants :

Question : pourquoi ne pas acheter une extension PCI pour Amiga, comme la Mediator, et ainsi avoir accès à l'immense parc de cartes son pour compatible PC, au lieu d'une carte son pour Amiga ?

Réponse : il y a des doutes quant à la faisabilité technique de cette approche (j'ai demandé aux concepteurs travaillant chez Alien Design à ce sujet). Je voulais être sûr que le matériel que j'acheterai pourrait faire le travail que je lui demanderais, alors j'ai pris du matériel conçu pour l'Amiga. De plus, un Mediator est un coût supplémentaire, et ne fonctionne pas sur les A2000. Où sont les pilotes pour les cartes son branchées sur un Mediator ? Enfin, référez-vous à mon commentaire sur les cartes son "bon marché" sur PC ci-dessous.

Question : les cartes son PC peuvent coûter à peine 50 euros ! La carte Repulse paraît tellement chère en comparaison de celles-là !

Réponse : beaucoup de cartes PC standards sont conçues pour les jeux. Elles ont des décodeurs MPEG et des gadgets comme des options de son 3D, mais pour une simple utilisation professionnelle, elles ne valent rien. Si vous ne me croyez pas, faites une recherche sur Yahoo ou Usenet avec comme mots-clés "Sound Blaster Noise Problem", et comptez le nombre de réponses que vous obtenez...

Ce genre de dégradation du signal et de bruits ne sont, en général, pas perceptibles pour un joueur, mais elles sont inacceptables pour quelqu'un faisant de l'audio de niveau professionnel. L'autre point est que ces cartes n'ont en général pas d'entrées optiques, et si elles ont, il n'y a qu'une seule sortie optique. Ce n'est pas satisfaisant pour l'usage que je veux en faire. Il existe une page Web ayant pour objet de montrer l'importance du bruit de fond générée par la présence d'une entrée numérique optique sur le plus haut de gamme des cartes Sound Blaster. Je pense que vous verrez que les gens sur PC Wintel, qui utilisent leur machine pour un usage audio pro, dépense facilement 380 euros ou plus pour une bonne carte son (je ne parle pas des machins que vous pouvez trouver dans les grandes surfaces informatiques). Enfin, peu des cartes coûtant moins de 300 $ canadiens (200 euros) sur n'importe quel type d'ordinateurs, offrent une compatibilité audio 24 bits, qui devient de plus en plus le standard dans le cercle fermé de l'audio professionnelle.

Question : si vous voulez graver vos propres CD pourquoi ne pas acheter un graveur de CD de salon ?

Réponse : eh bien, ces appareils coûtent le même prix, sinon plus cher qu'une Repulse plus un graveur CD-RW. Et avec ces appareils, je ne peux pas éditer ou ajuster l'audio auparavant, comme je peux le faire sur un ordinateur. De plus, les graveurs de CD de salon nécessitent l'utilisation de CD-R audio spécifiques qui coûtent trois fois le prix des CD-R normaux, et sont beaucoup plus durs à trouver. Je suppose que je pourrais trouver du matériel professionnel dans un magasin spécialisé, mais cela coûtent plus de 685 euros ici au Canada, et, de surcroît, ces appareils ont des possibilités d'édition très limitées.

Question : Ok. Alors, pourquoi pas un lecteur/enregistreur de Minidiscs ?

Réponse : j'adore le format Minidisc, mais je désire avoir la compatibilité et les bénéfices de l'absence de compression audio des CD pour stocker mes masters. Il est possible que je prenne un lecteur/enregistreur de Minidiscs dans le futur, mais pour une utilisation en portable.

Alors, oui, c'est cher. Mais 200 euros pour un équipement de studio professionnel est un prix tout à fait normal. Alors pour toute personne utilisant son Amiga pour un usage audio professionnel, c'est un prix raisonnable. Et puis, après avoir entendu pour la première fois le son d'une de mes compositions transférées à partir d'une cassette analogique sur un CD, je n'ai plus eu aucun regret. La tranquillité d'esprit que cela apporte vaut largement le prix de la carte (en référence à la stabilité et à la longévité du CD en temps que support d'archivage).

Quelques mots de plus

J'ai encore quelques mots à ajouter au sujet de la Repulse. En premier lieu, lorsque la Repulse fut commercialisée, l'Allemand KDH-Datatechnik émit de surprenants commentaires, concernant de soi-disant problèmes de contrôle-qualité chez Alien Design. Pour une quelconque raison, KDH ne put recevoir leur première commande de carte Repulse, et était en conflit avec Alien Design à cause de cela (ils proposent à présent la carte Flipper à la place (NDT : ils proposent de nouveau la carte Repulse depuis plusieurs semaines). Après une recherche sur Internet, je n'ai pu trouver aucune preuve de problèmes de contrôle qualité chez Alien Design, pour peu qu'il n'y en ait eu un jour. Aucune carte défectueuse ne semble avoir été commercialisée. En fait, des utilisateurs européens de la carte Repulse postèrent même des messages sur le site de KDH, afin de témoigner de la satisfaction qu'ils tiraient de leur carte Repulse.

Addendum : la FAQ Repulse disponible sur le site Web d'Alien Design traite de cette rumeur. Il semble que l'usine produisant les cartes Repulse ait livré à Alien Design des lots de cartes avec des taux de rebuts beaucoup plus élevés que prévu (un petit nombre de cartes défectueuses est toujours présent dans n'importe quelles séries de cartes manufacturées). Alien Design teste chaque carte Repulse dans un Amiga, et de cette façon aucune carte défectueuse ne peut être commercialisée. Seule des cartes en parfait état de marche sont mise en circulation. Ce fort taux de rebuts initial mit Alien Design dans l'impossibilité d'honorer tous ses engagements auprès de ses fournisseurs...

Cette rupture de stock fut signalée sur le site Web de KDH, et interprétée de façon erronée par certains, comme étant le signe d'une faible fiabilité de la Repulse. Je pense que mon expérience personnelle ainsi que celle des autres utilisateurs de la Repulse montre que cette carte est un produit totalement fiable.

En second lieu, un message pour Alien Design : je souhaiterais que vous fassiez mieux connaître ce produit fabuleux que vous proposez. Il comble vraiment un trou béant dans le matériel Amiga. Je suis surpris de voir presqu'aucune publicité sur la Repulse ! Je suis sûr que beaucoup d'amigaïstes ne savent même pas qu'elle existe, alors, s'il vous plait un petit peu de pub !

Notes sur la concurrence

Il ne semble pas qu'il y ait beaucoup de cartes audio encore en production. Les seules options encore envisageable pour un amigaïste sont : soit de trouver des cartes d'occasion (très difficiles à trouver), soit les cartes Delfina Flipper qui devraient être disponibles en août 2001.

Bon, les Flipper semblent être de bons produits. C'est une version améliorée d'un produit plus ancien. Mais que valent-elles face aux Repulse ? Eh bien, il semble qu'elles seront vendues pour à peu près le même montant. Seront-elles Zorro II ou Zorro III ? Eh bien, si elles sont Zorro III, alors les utilisateurs d'A3000, A4000 et A1200 bénéficieront de l'avantage de l'architecture Zorro III, mais les possesseurs d'A2000 ne pourront pas l'utiliser. La Repulse est utilisable sur tous les Amiga. Aussi, pour ce que j'ai pu en voir, la Delfina n'a pas de capacité 24 bits, et n'a pas d'entrées/sorties optiques, ce qui est pourtant un minimum pour les gens faisant de l'audio professionnel.

La Flipper a un DSP (Digital Signal Processor), qui peut être utile pour ajouter des effets spéciaux dans les musiques de jeux, décoder des MP3 ou faire du son surround. Le DSP de la Flipper peut aussi être bon pour ajouter des "effets temps réels" en multivoie avec ProStation Audio ou Audio Evolution. Mais pour mixer et masteriser de façon professionnelle, avoir un DSP n'est pas aussi important que la qualité du son offerte par les jacks optiques et l'audio 24 bits de la Repulse.

De plus, la FAQ d'Alien Design mentionne qu'un DSP et un décodeur MP3 sont envisageables comme futurs modules d'extensions, et ainsi les possesseurs de Repulse pourraient ainsi disposer de ce qui se fait de mieux, un jour prochain. La Flipper semble être une bonne carte audio généraliste, mais si je me base sur les spécifications que j'ai vu, les personnes orientées audio pro (comme les possesseurs d'un studio musical chez eux, ou les passionnés) pourraient trouver la Repulse plus utile, en raison des capacités exceptionnelles que j'ai mentionnées. Chose amusante : la Flipper fait l'objet d'une publicité beaucoup plus importante que la Repulse. Je n'ai pas vu une seule pub pour la Repulse.

Conclusion

J'espère que cet article répond à vos questions à propos de la Repulse. C'est un grand produit qui offre une excellente qualité de son pour l'Amiga. La puissance de votre Amiga et la quantité de mémoire détermineront à quelle vitesse vous pourrez traiter le son une fois qu'il sera sur votre disque dur. Je recommande ce produit.

Matériel : 5/5 (pas de problème, beaucoup de fonctions)
Logiciel : 3/5 (les logiciels en bonus doivent être corrigés)
Documentation : 3/5 (bien mais pourrait être plus précise)

Nom : Repulse.
Constructeur : Alien Design.
Genre : carte son.
Date : 2001.
Prix : 299,99 $.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]