Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 30 mai 2017 - 13:05  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Quake 2
(Article écrit par David Brunet - février 2003)


Quake2 A la fin de l'année 2001, id Software mettait à disposition du public le code source de Quake 2 (licence GPL). AmigaOS était l'une des seules plates-formes à ne pas encore avoir une version de ce jeu, et c'est maintenant chose faite grâce à Hyperion Entertainment.

Un an de travail

Quelques semaines après que les sources aient été rendues publiques, une version très avancée de Quake 2 pour AmigaOS tournait déjà. Mais divers problèmes ont fait que cette version n'est sortie que bien plus tard, en fin d'année 2002. D'abord, le jeu était loin d'être aussi rapide que souhaité, il a fallu optimiser le code et surtout revoir MiniGL, le système de bibliothèques 3D d'AmigaOS. Ce travail a été réalisé par Christian Michael qui a ajouté de nouvelles fonctions et un paquet d'optimisations. Autre problème, il a fallu bien évidemment trouver des CD originaux de Quake 2 en quantité suffisante, mine de rien, cela a pris un temps précieux. Mais ce qui a repoussé le plus la sortie commerciale, c'est que Hyperion a voulu offrir aux amigaïstes plus qu'une simple "version GPL" de Quake 2. Cette version Amiga sera donc fournie avec un CD rempli de Mods (des extensions en tout genre), afin d'accroître la durée de vie du jeu.

La distribution Amiga est ainsi livrée avec trois CD : le Quake 2 original, l'exécutable Amiga et le CD de Mods. L'installation du jeu vous prendra plus de 370 Mo et, couplée avec celle des Mods, on monte rapidement à plus de 1,5 Go ! Pensez aussi à boire une bonne dose de café car l'installation est tout simplement la plus longue jamais vue sur Amiga. Pour être tout à fait complet, n'oubliez pas d'aller faire un petit tour sur le site d'Hyperion pour récupérer les mises à jour. Ces dernières améliorent un peu la fluidité de l'animation, corrigent quelques problèmes de stabilité et offrent une version 68k.

Le lancement du jeu ouvre une petite interface de configuration. Simple et complète, elle permettra de régler sa configuration (rendu, résolution, son, etc.) mais aussi de lancer facilement les Mods et de réaliser tout un tas d'optimisations.

La qualité du jeu dépend grandement de votre matériel, Quake 2 aura besoin d'un PowerPC sous WarpOS ou d'un 68060 pour fonctionner, mais avec ce dernier, l'animation ne sera pas d'une grande fluidité. La carte 3D est optionnelle mais vivement conseillée pour avoir un meilleur rendu visuel et un gain de performance.

Quake2

100% bourrin ?

Quake premier du nom n'avait pas réellement de scénario. Les choses ont un peu changé puisque Quake 2 met en scène un personnage au sein d'une histoire bien définie. Cela se passe sur la planète Stroggos, au coeur de la civilization des Stroggs, ennemis de toujours des Terriens. Après un survol de la planète, votre vaisseau s'écrase sur une de leur base ; vous vous retrouvez donc seul, chez l'ennemi, avec comme unique arme, un simple pistolet laser.

Le jeu se compose de huit secteurs divisés en plusieurs niveaux. Chaque secteur propose une mission générale qui sera scindée en plusieurs petits objectifs. D'ailleurs, on vous demandera d'appuyer sur F1 à chaque fois qu'un objectif est à réaliser. Même si vos missions sont assez variées en théorie (localiser un endroit, déclencher un mécanisme, trouver un objet, etc.), il faudra quasiment toujours jouer les gros bourrins pour y arriver car les ennemis sont partout. Les niveaux sont parfois difficiles (même avec le mode Easy) et certains font office de véritables labyrinthes tellement il est ardu de s'y retrouver. Pour les spécialistes de l'orientation, des passages secrets sont aussi de la partie avec, à la clé, quelques bonus bien sympathiques.

Quake 2

Votre personnage peut tout faire ou presque (nager, s'accroupir, sauter...) et trouvera, tout au long de votre périple, des objets et armes à utiliser. Côté arsenal, c'est du classique avec le fusil, le lance-grenades, les armes laser, etc. Il y a même le BFG10K de Doom qui fait son grand retour. Les objets sont repris de Quake 1 comme le Quad Damage qui décuple la puissance de vos armes, ou le Environment Suit qui permet de nager dans des bassins remplis d'acide. On notera l'ajout de quelques autres objets aux fonctions plus spéciales : le Silencer qui attenu le bruit des armes et l'Energy Armor qui vous protège aux dépens de vos armes à énergie. D'une manière générale, la gestion des objets est plus aboutie que chez son prédécesseur, on affiche l'inventaire et on choisit l'objet à utiliser.

Les améliorations par rapport à Quake 1 concernent aussi les ennemis. Leur intelligence artificielle a été revue à la hausse, ils sont à présent plus difficiles à viser (ils zigzagent, ils se baissent...) et dès que l'un d'eux vous voit, il gueule un bon coup pour ameuter le reste de la troupe. Au total, on comptera 18 sortes d'ennemis, ce qui est peu pour un scénario étalé sur quarante niveaux, mais les concepteurs ont tenté d'en créer avec des caractéristiques plus ou moins innovantes comme ceux équipés de deux ou trois armes différentes ou ceux qui utilisent des machines d'artilleries pour vous dégommer.

Nombreux tableaux

Un défaut qui aurait pu ternir la qualité de Quake 2 est sa faible durée de vie. Mais en fait, on s'aperçoit que le jeu dispose d'atouts non négligeables de ce côté. D'abord, le jeu en solo est long et varié, la difficulté est bien respectée selon les degrés Easy, Medium ou Hard. Plusieurs heures de jeu seront nécessaires pour le terminer et, si vous êtes fouineur, vous pourrez même prolonger le plaisir en découvrant des niveaux secrets.

Quake 2

Pour les fanas du réseau, Quake 2 offre un mode multijoueur très complet. On peut jouer en coopératif ou en combat à mort (deathmatch). Huit niveaux spéciaux deathmatch sont inclus au jeu et de nombreux autres sont fournis avec les Mods convertis par Hyperion. Une trentaine se trouvent sur le CD de Mods et de nouveaux arrivent régulièrement sur la page d'assistance d'Amiga Quake 2 : www.knight-industries.de/q2. La qualité varie beaucoup d'un Mod à l'autre, certains n'apportent que de petites modifications comme ProRocket (le lance-rocket est un peu différent) alors que d'autres changent complètement l'aspect du jeu pour en faire un clone de Micro Machine (Quake 2 Racing) ou une simulation sportive (Quake 2 Basketball).

Verdict

Quake 2 n'a pas vraiment de points faibles. On peut juste lui reprocher d'être classique dans son genre et d'arriver un peu tard sur Amiga. Pour le reste, c'est un succès total avec de l'action à plein tube, de nombreuses heures de jeu en perspective et tout cela tournant parfaitement bien sûr les Amiga PowerPC actuels.

Nom : Quake 2.
Développeurs : id Software.
Adaptation Amiga : Hyperion.
Genre : jeu de tir subjectif.
Date : 2002 (version originale : 1997).
Configuration minimale : AmigaOS 3.0, 68060/50 MHz, carte graphique, 64 Mo de mémoire.
Configuration souhaitée : AmigaOS 3.x, 603e/200 MHz, carte graphique 3D, 96 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 50 euros.

NOTE : 8,5/10.

Les points forts :

- Excellente jouabilité.
- Jeu en réseau complet.
- Fourni avec un CD de Mods.
- Animation fluide.

Les points faibles :

- Arrive un peu tard sur Amiga.
- Genre classique.
- Payant.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]