Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 25 avril 2017 - 18:34  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de PSV Eindhoven Manager
(Article écrit par David Brunet - septembre 2000)


Les Bleus sont champions d'Europe et du monde mais les jeux de foot n'ont pas débarqué en masse comme on aurait pu s'attendre. Malgré tout, quelques amigaïstes passionnés ont concocté, pour nous, amoureux du ballon rond, un jeu fort intéressant...

PSV Eindhoven Manager

Un projet freeware

PSV Eindhoven Manager est plus ou moins la suite de Santa Monica FC, un autre jeu de gestion footballistique. Santa Monica FC est disponible sur Aminet et il avait été testé dans les DP d'un ancien numéro d'Obligement. Ces jeux ont été développés par une équipe polonaise du nom de Frey United Software. Pour l'instant, ils n'ont fait que des jeux de foot pour Amiga, le tout étant codé en AMOS. La configuration requise est modeste, un Amiga avec 6 Mo de mémoire fera l'affaire, il vous faudra aussi un lecteur de CD pour lire les quelque 342 Mo du CD. Un jeu Amiga freeware sur CD est, à ma connaissance, une première.

Les possibilités du jeu

PSV Manager, en tant que jeu de gestion footballistique, se devait de se démarquer de la féroce concurrence qu'il y a sur Amiga. Les développeurs ont tenté d'incorporer toutes les bonnes idées des autres jeux du même genre (Carton Rouge, The Manager, Tracksuit Manager 2, SWOS...).

PSV Eindhoven Manager

Au départ, on est amené à choisir son championnat parmi ceux proposés : Pologne, Angleterre, Pays-Bas, etc. le championnat français étant absent. Pas de panique pour les aficionados du PSG ou du... heu... FC Cherbourg (pourquoi pas ;-)), un éditeur a été conçu pour palier à nos attentes. Il est assez complet mais cela prendra du temps à remplir toutes les caractéristiques de tous les joueurs dans toutes les équipes.

L'intro sous forme de diaporama est top délire avec des bruitages et des images issues de diverses sources et mélangées pour l'occasion (le jeu est d'ailleurs parsemé de bruitages et d'images humoristiques telles que Benny Hill, Mr Bean...). Le jeu se joue seul. Il n'y a pas de mode multijoueur pourtant apprécié dans les jeux de foot. L'écran de jeu fait penser à Championship Manager et propose beaucoup de possibilités : le calendrier, les adversaires, l'équipe, les transferts, la liste des meilleurs buteurs, l'équipe nationale, le stade, l'actualité, les stats, etc. C'est très complet et les fans de foot apprécieront.

PSV Eindhoven Manager

Toutes les phases d'un bon jeu de management ont été travaillées :

L'équipe : votre équipe est composée d'un nombre de joueurs variable, les caractéristiques de vos joueurs sont notées sur 100 (rapidité, technique, vitesse...), chacun des joueurs dispose d'une note de match (comme dans France Football) et ils ont leur propre valeur financière qui fluctue en rapport à leurs capacités et leur note de match.

Les transferts : vous pouvez acheter, vendre, louer, donner et échanger. Il y a un marché des transferts, un système de scout (pour étudier un joueur d'une équipe), un système de recherche (par compétences, par poste...), un marché de joueurs amateurs, et plein d'autres innovations. On doit même négocier les prix du transfert en direct et négocier les termes du contrat avec le joueur (durée, salaire...). Et comme dans la réalité, les transferts sont possibles seulement durant une certaine période.

Les stats : il y a beaucoup de statistiques dans PSV Manager. On peut citer en vrac les listes des meilleurs buteurs de D1 et D2, des meilleurs joueurs, des meilleurs gardiens de but, des meilleurs entraîneurs, des statistiques sur le club, sur les joueurs (buts, cartons, suspensions, nombre de matchs...), sur le fair-play, etc. Il y a même un historique et une galerie des records pour les plus tenaces (avec les plus gros scores, les plus gros transferts...).

L'entraînement : il est naturellement réalisé avec un entraîneur (plus ou moins performant) et on y attribut une intensité (cela a des répercussions sur la fatigue des joueurs). Il y a aussi un système d'entraînement par discipline (course, duel, passe...).

Les compétitions : le championnat national est bien entendu présent. Il est complété par la coupe nationale et la coupe d'Europe. Notons que la nouvelle formule de la ligue des champions n'est pas encore implémentée. Tous les deux ans, on a droit à la Coupe du monde ou à l'Euro mais on ne peut y participer.

Les trêves d'hiver et d'été : c'est une des innovations. Les changements de saison et les trêves d'hiver sont très importantes dans la réalité et ici, la gestion de ces périodes est présente : repos, transferts, organisation de tournois amicaux (certains joueurs, exténués ou fainéants, c'est au choix ;-)), en profitent même pour vous demander un congés car il ne veulent pas faire de matchs durant la trêve).

Le stade : on peut l'agrandir et l'améliorer de différentes façons (ajout de parking, bars/restaurants, magasin pour les supporters...). Il faut aussi penser à entretenir le gazon sous peine d'amende de la fédération !

Des petits plus : quelques entrevues viennent égayer la partie. Elles se font généralement avant les gros matchs. C'est toujours amusant de répondre à des questions mais cela devient vite lassant car on nous pose toujours les deux ou trois mêmes questions à chaque fois. Enfin, à la fin de chaque journée, on a droit à une page d'actualité (avec les derniers transferts en date, les blessés, les suspendus, les offres de transferts...).

PSV Eindhoven Manager

Quelques points à revoir

Les résultats des matchs se font... avant le match ! Eh oui, on voit la feuille du match (avec le score, les buteurs...) avant de le jouer ! :-(. L'auteur nous dit que c'est pour ceux qui n'aiment pas attendre 10 minutes avant chaque résultat (comme dans TrackSuit Manager 2 par exemple). En fait, le résultat arrive et ensuite on est libre de regarder ou non le match, mais tout le suspense a disparu...

Un autre point à revoir sont les graphismes. Le jeu est codé en AMOS et les fonds d'écran ne dépassent pas les 16 couleurs, mais tout ceci devrait s'améliorer dans les prochaines versions. On regrette aussi que le jeu ne puisse pas être exécutable à partir du CD car installer 342 Mo sur le disque dur, ça fait beaucoup et la seule astuce pour réduire cette place est d'effacer purement et simplement les bruitages et les images du jeu (soit 300 Mo de gagner).

Enfin, je suis un peu déçu par le manque de réalisme des résultats. Des scores de 6-0 ou 8-2 ne sont pas rares et le classement du championnat est souvent irréel avec des équipes qui ont gagné 80% de leur matchs et qui ont des différences de but de +100.

En progression...

Adam Barczynski et son équipe nous ont agréablement surpris avec cette version de PSV Eindhoven Manager. Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils ont beaucoup travaillé à faire un jeu complet. C'est sans doute le jeu de management le plus complet qu'il soit, les spécialistes du genre apprécieront. Mais pour qu'un tel jeu soit vraiment génial, il faut une difficulté bien dosée et ce n'est pas encore le cas. Le meilleur atout de ce jeu est bel et bien son développement en continu, ce qui nous promet des futures versions encore meilleures.

Nom : PSV Eindhoven Manager.
Développeurs : Frey United Software.
Genre : gestion footballistique.
Date : 2000.
Configuration minimale : 6 Mo de mémoire, lecteur de CD.
Configuration souhaitée : 68030, 10 Mo de mémoire, lecteur de CD.
Licence : freeware.

NOTE : 7,5/10.

Les points forts :

- Gestion très complète.
- Bruitages et ambiance marrantes.
- Éditeur.

Les points faibles :

- Un seul joueur.
- Graphismes pauvres.
- Résultats parfois non réalistes.
- Pas d'utilisation à partir du CD.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]