Obligement - L'Amiga au maximum

Vendredi 26 mai 2017 - 14:58  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Actualité : Phase 5 dévoile les bases du système de son A\Box
(Article écrit par Bruce Lepper et extrait d'Amiga News - avril 1997)


Dans un communiqué au sujet de son stratège en matière de système d'exploitation pour son futur ordinateur A\Box, la société allemande Phase 5 a révélé que le système sera bâti autour d'un noyau Unix.

Voici en résumé les points principaux du communiqué

"Une question fréquemment posée est : Que va devenir l'OS Amiga ? Beaucoup de gens pensent que l'OS est l'essence de l'Amiga, et souvent ils parlent de systèmes qui sont "indépendants du matériel". Nous sommes d'accord sur le fait qu'AmigaOS est une partie importante de l'Amiga, mais nous pensons que le matériel est important aussi. Si un contrôleur graphique peut afficher n'importe quelle image dans la mémoire principale à n'importe quelle position sur l'écran simplement en modifiant un pointeur, ceci est bien plus rapide que si les données de l'image doivent être copiées dans une autre partie de la mémoire graphique, et économisera davantage de ressources que l'OS le plus léger du monde."

"Il est évident qu'aujourd'hui, un OS doit proposer de multiples fonctions avancées, de la rapidité, de la stabilité et de la sécurité. Naturellement, l'utilisateur s'attend également à une interface conviviale et moderne, avec le confort requis pour bien travailler. L'utilisateur Amiga, surtout, est exigeant en ce qui concerne un système multitâche rapide et efficace. Cependant, la majorité de ces attentes ne sont pas tributaires de comment marche l'OS, l'important c'est que les fonctions soient puissantes et efficaces."

Les trois niveaux de l'OS

Nous pouvons identifier -très approximativement- trois niveaux d'intérêt à l'intérieur d'un OS :
  • Le noyau, comme Exec de l'Amiga, fournissant les fonctions de base de l'OS.
  • Le niveau de services et devices du système (SCSI, réseau, système de fichiers, pilotes audio et graphiques...).
  • Le niveau élevé et la GUI (l'interface graphique qui "présente" l'ordinateur à l'utilisateur).
"Après une longue période d'évaluation, Phase 5 a finalement décidé d'utiliser un noyau Unix moderne comme coeur du système d'exploitation de l'A\Box. Nous pensons que c'est le meilleur choix disponible, permettant la création d'un OS puissant et sûr, ressemblant à AmigaOS mais en plus moderne. En fait, Exec de l'Amiga a toujours ressemblé à Unix dans quelques-unes de ses fonctions de base, bien que manquant de caractéristiques majeures comme la protection de la mémoire et la mémoire virtuelle. D'un autre côté, les noyaux Unix anciens ne comportaient pas de fonctions telles les bibliothèques partagées et les devices rechargeables, avec comme résultat une grande taille et une certaine lenteur."

En combinant le meilleur des deux mondes et en utilisant les dernières techniques de développement, comme des "extensions" orientées objet, Phase 5 compte créer un OS puissant, remplissant tous les besoins de l'informatique de l'avenir."

Les fonctions du noyau

Quelles seront les conséquences pour l'A\Box et sa relation avec l'Amiga ? D'abord, un noyau de système d'exploitation avec les caractéristiques suivantes :
  • Multitâche rapide et préemptif.
  • Multiprocesseur.
  • Multi-utilisateur.
  • Protection mémoire.
  • Mémoire virtuelle.
  • Devices changeables.
  • Bibliothèques partagées.
Autour de ce noyau efficace et rapide, on trouvera en grande quantité des logiciels système du monde Unix comme par exemple :
  • Pilotes SCSI et Ethernet.
  • Protocoles TCP/IP et réseau.
  • Pilotes et services ISDN.
  • Pilotes pour des devices graphiques et audio.
  • De nombreux pilotes d'entrée/sortie de types variés.
"A ce niveau, la façon dont travaille le logiciel n'a pas d'importance pour l'utilisateur ni pour le développeur, à condition qu'une fonctionnalité similaire et robuste soit fournie."

Le "look and feel" de l'Amiga

Pour les couches supérieures du logiciel système, Phase 5 travaille sur un système qui sera similaire à l'Amiga en facilité d'utilisation et en "look and feel". On y trouvera un système de fichiers avec le concept de devices et des "composants logiciels" ressemblant aux commodités, aux datatypes et à Rexx. Un CLI (ou Shell) style Amiga sera disponible. Le développement logiciel sera facile et confortable, avec une gamme d'utilitaires et de fonctionnalités. Les logiciels qui tournent sur les cartes PowerUP et qui gèrent CyberGraphX v3 s'exécuteront sur ce système à haute vitesse. Une "machine virtuelle Amiga" sera capable d'exécuter rapidement des binaires originaux Amiga 68k."

Une carte graphique à la Caipirinha

Vers la fin de l'été 1997, Phase 5 prévoit la livraison (pour un petit prix) de versions alpha et bêta de l'A\Box OS, sur CD, aux développeurs, pour l'utilisation avec des cartes PowerUP. Ceci permettra aux développeurs de préparer leurs logiciels existants pour l'A\Box. En parallèle, Phase 5 sortira une carte graphique pour les cartes CyberStormPPC, avec certaines caractéristiques matérielles de la puce propriétaire Caipirinha de l'A\Box. Cette carte comportera une version du DLRP (Display List Risc Processor), capable de lire des données aléatoires de la mémoire centrale via DMA et d'écrire vers une mémoire tampon à base de WRAM. Avec cette carte, les développeurs peuvent commencer à expérimenter la fonctionnalité avancée de cette conception, bien que les performances seront limitées en comparaison de celles de l'A\Box (mais tout de même très compétitives par rapport aux cartes graphiques existantes du marché PC).


[Retour en haut] / [Retour aux articles]