Obligement - L'Amiga au maximum

Mercredi 26 avril 2017 - 08:02  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Soutien

N'hésitez pas à soutenir le projet Obligement



Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de PageStream 3.0 (alpha)
(Article écrit par Gilles Bihan et extrait d'Amiga News - octobre 1994)


Il aura joué avec nous les arlésiennes jusqu'au bout. Cela fait déjà plus d'un an qu'on annonce sa sortie imminente. Présenté comme le futur best-seller de l'édition sur Amiga, sa puissance ne nous était décrite qu'à travers quelques bréviaires succincts. Cela avait un avantage incontestable : nous donner l'eau à la bouche.

Puis, en cette rentrée difficile, un fax expédié par son éditeur à toutes les rédactions du monde semble mettre fin au suspense insoutenable. Il commence ainsi : "The await is over"... PageStream 3.0 is here!", ou plus gauloisement "Il arrive". Bien sûr, ce n'était pas vrai.

Ira-t-il sur le marché ?

C'est vrai que l'on a pas encore la version "définitive", celle qui va connaître les affres de la distribution. C'est vrai aussi que malgré un harcèlement continuel de l'importateur français, VEM, on a dû se contenter d'admirer une kyrielle de versions alpha, sans pouvoir admirer une version complète. C'est également vrai que c'est surtout sur le papier qu'on le connaît. Mais malgré tout ce mystère, entretenu par les uns, et surtout par les autres, on est sérieusement interpellé par l'importance et les capacités du produit.

Par ailleurs, le fax de SoftLogik soulage. Ces retards à répétition, l'absence de présentation de version bêta, la situation ubuesque de Commodore, laissaient présager le pire au sujet de la parution effective de ce produit. On a déjà vu cela : des produits dont le développement était presque arrivé à terme, et qui n'allèrent pas à l'assaut du marché, l'éditeur estimant qu'il valait mieux se lancer à la conquête d'autres domaines en faisant l'économie des frais d'une diffusion.

Dans le domaine particulier de la PAO, plusieurs ont déjà jeté l'éponge, Gold Disk a arrêté le développement de Professional Page 4.1 en nous laissant une version horriblement boguée. The Publisher, ex-Saxon Publisher, a été stoppé dès les premières diffusions, et enfin les maisons d'édition en ce domaine se font de plus en plus rare. A ce titre, SoftLogik reste à notre connaissance la seule et unique encore présente sur le marché Amiga. Cette société a le grand mérite de vouloir promotionner à fond la publication assistée par Amiga.

Une gamme complète de produits dédiée à cet effet a été créée, et toujours des logiciels haut de gamme. Regardons TypeSmith (dont la version 2.5 ne sera pas diffusée avant deux ou trois mois en France), qui non content d'être seul dans ce domaine sur Amiga, est un puissant instrument de productivité pas seulement dans le domaine de la PAO. D'autres produits, à l'image d'Art Expression (malheureusement encore inédit en France) complètent l'ouvrage d'outils de l'éditeur américain en offrant un éditeur vectoriel du plus bon goût.

VEM n'hésite d'ailleurs pas à faire un très gros effort sur la francisation et la diffusion de ces produits en France. L'adaptation à notre marché est d'ailleurs entièrement l'oeuvre du clan Druffin, qui reprend à son compte tout le côté diffusion sur notre marché. Pour PageStream, des efforts considérables sont réalisés, et cela bien avant d'avoir pu avoir la version définitive. Le paquetage est prêt. L'impressionnant manuel est en cours de finition, et les étiquettes de disquette sont au massicotage. On devrait avoir une version française du logiciel dans la foulée de la version américaine (et pas huit mois après).

De quoi rêver

Quant à ce que l'on a pu entre apercevoir, cela laisse rêveur. L'interface elle-même est un bijou de puissance et de convivialité. Intégration poussée de l'environnement Workbench. Les menus contextuels font une entrée fracassante. On les retrouve partout, même dans les barres d'outils. Une palette d'édition, à l'image de celle de Quark Xpress ou de Pagemaker 5 (sur Macintosh et PC), étonne par sa simplicité d'utilisation et la puissance des raccourcis de fonctions dans la réalisation de maquettes.

PageStream 3.0

PageStream 3.0

Cette interface est tellement riche, les menus et boîtes de dialogue tellement nombreux, que c'en est peut-être même trop. Un module complet de dessin vectoriel est intégré. Les bitmaps n'ont pas été oubliés : des fonctions de retouche et de tramage ont été implémentées. Une boîte de texte classique peut comporter une ou plusieurs colonnes avec une gouttière définissable à volonté, le tout pouvant être traité comme un objet vectoriel à part entière.

Les styles de textes sont d'une puissance sans commune mesure. L'inclinaison d'un texte en italique est soit standard, soit paramétrable en degré. Les caractères ombrés peuvent être dans tous les sens avec possibilité de donner une perspective. Une orientation vers la gestion de gros documents a été mise au point. Chaque page, chaque groupe d'élément ou objet simple peut recevoir un nom, un descriptif ou encore des attributs spécifiques (blocage de l'impression, linéature et angle de trame spécifique).

Le gestionnaire de macro transforme vos actions en commande ARexx directement éditable dans PageStream et modifiable à souhait. Un jeu de modules d'importation et d'exportation recouvre tous les besoins, en prenant bien garde de reconnaître les principaux formats issus du monde Mac et PC. Les pages créées avec Professional Page pourront être réutilisées, comme celles des anciennes versions de PageStream. Il est même prévu à cet effet l'importation des documents Quark Xpress.

Le module d'impression va enfin permettre une séparation automatique des couleurs et l'exportation des pages au format EPS. Tous les nouveaux modes de l'Amiga sont gérés pour, entre autres, une meilleure gestion de l'affichage des images.

Enfin, il est difficile de décrire toutes les fonctions sans soi même tomber dans la rédaction du tome 2 de la Bible. Surtout qu'il ne nous a pas été donné encore de les voir toutes en oeuvre. Certaines ne nous ont été présentées qu'à l'état d'item dans un menu, ou de bouton dans une boîte. On nous assure que tout sera là dans la configuration annoncée, dans un paquetage regroupant, entre autres, Pageliner 2.0 (éditeur de texte), BME 2.0 (éditeur de bitmap et tracé vectoriel), et quelques kilos de polices et de cliparts.

Une synthèse idéale ?

Ces quelques exemples démontrent à quel point cette nouvelle mouture va apporter un plus dans un domaine logiciel qui semblait stagner sur l'Amiga. Les programmeurs veulent visiblement "casser la baraque", et démontrer une fois encore que l'Amiga n'est pas simplement une console de jeux, mais un outil de productivité haut de gamme.

Programmé en assembleur, ce gros bébé fascine par le foisonnement d'idées qu'il recouvre. Richesses fonctionnelles et ergonomiques sont au rendez-vous. Ils ont regardé ce qu'on fait les autres, et semble-t-il réussi la synthèse idéale, innovant même dans certains domaines. Cela explique, entre autres choses, les retards, chaque semaine apportant des nouveaux défis pour les concepteurs.

La mort du concurrent a aussi permis de prendre un peu plus de temps pour élaborer, affiner et compléter le produit. Le but recherché sans aucun doute est d'offrir l'outil le plus complet possible pour réaliser des travaux de mises en page. A cet effet, il est prévu, entre autres, d'intégrer un module d'acquisition à partir d'un scanner ou d'un appareil photo numérique type Canon Ion. Un système de liens dynamiques permettra aussi d'utiliser des logiciels externes. PageStream se veut apparemment comme une gigantesque plate-forme, intégrant tous les outils nécessaires à un environnement d'édition.

Certains pensent déjà à vendre des solutions PAO à base d'Amiga. Près de 120 personnes avaient acquis légalement les versions ultérieures. VEM table sur le double d'utilisateurs d'ici à la fin de l'année. Si un nombre suffisant de personnes se fait connaître au sujet de l'achat d'un paquetage complet PAO sur CD, la distribution de cet ensemble sera assurée.

Nom : PageStream 3.0 (alpha).
Développeur : SoftLogik.
Genre : publication assistée par ordinateur.
Date : 1994.
Configuration minimale : AmigaOS 2.04, 68000, 3 Mo de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : NC.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]