Obligement - L'Amiga au maximum

Mardi 22 août 2017 - 11:08  

Translate

En De Nl Nl
Es Pt It Nl


Rubriques

 · Accueil
 · A Propos
 · Articles
 · Galeries
 · Glossaire
 · Hit Parade
 · Liens
 · Liste jeux Amiga
 · Quizz
 · Téléchargements
 · Trucs et astuces


Articles

 · Actualité (récente)
 · Actualité (archive)
 · Comparatifs
 · Dossiers
 · Entrevues
 · Matériel (tests)
 · Matériel (bidouilles)
 · Points de vue
 · En pratique
 · Programmation
 · Reportages
 · Tests de jeux
 · Tests de logiciels
 · Tests de compilations
 · Articles divers

 · Articles in english
 · Articles in other languages


Twitter

Suivez-nous sur Twitter




Liens

 · Sites de téléchargements
 · Associations
 · Pages Personnelles
 · Moteurs de recherche
 · Pages de liens
 · Constructeurs matériels
 · Matériel
 · Autres sites de matériel
 · Réparateurs
 · Revendeurs
 · Presse et médias
 · Programmation
 · Développeurs logiciels
 · Logiciels
 · Développeurs de jeux
 · Jeux
 · Autres sites de jeux
 · Scène démo
 · Divers
 · Informatique générale


Jeux Amiga

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Trucs et astuces

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Glossaire

0, A, B, C, D, E, F,
G, H, I, J, K, L, M,
N, O, P, Q, R, S, T,
U, V, W, X, Y, Z


Partenaires

Annuaire Amiga

Amedia Computer

Relec

Hit Parade


Contact

David Brunet

Courriel

 


Test de Pac-Mania
(Article écrit par Alain Huyghues-Lacour et extrait de Tilt - février 1989)


Très réussi sur Amiga - moins sur Atari ST -, Pac-Mania reprend le principe du célèbre glouton amateur de pastilles gardées par des fantômes eux-mêmes friands de Pac Man... Animations, nouveaux bonus ou dangers, tout a été amélioré sur cette nouvelle version. Indispensable.

Pac-Mania

Un nouveau Pac-Man

La nouvelle se répand comme une traînée de poudre : Pac Man est de retour. La pacmania va de nouveau sévir. Les nostalgiques essuient une larme d'émotion. Pac Man est indiscutablement le plus célèbre héros du jeu vidéo de tous les temps et son succès reste encore inégalé. Il y a bien des années qu'il a fait une apparition triomphale et aujourd'hui encore, alors que les jeux ont une durée de vie de plus en plus brève, bon nombre de salles d'arcade en possèdent toujours un et nombreux sont ceux qui y jouent encore.

Pac-Mania

Depuis, il y a eu de nombreuses réadaptations : Mrs Pacman, Pacman JR (moins célèbre) et plus récemment, Pacland, un agréable jeu de plates-formes dans lequel il lui était poussé des jambes. Cette fois, avec cette superbe conversion du jeu d'arcade de Namco/Atari Games, on revient a un Pac Man très traditionnel mais complètement rajeuni.

La force de cette nouvelle version est de reprendre le principe de base du programme original, qui a fait ses preuves depuis longtemps, et d'y incorporer quelques innovations qui en relancent l'intérêt sans le dénaturer. La nouveauté qui saute aux yeux immédiatement, c'est la perspective en 3D. C'est très réussi sur un plan esthétique mais ce n'est pas un simple gadget. Cela modifie le jeu de manière importante dans la mesure où on ne voit plus la totalité du labyrinthe mais seulement une petite partie. On ignore donc la position de certains fantômes et souvent on découvre au dernier moment qu'ils arrivent en face. Pas question d'anticiper mais il faut des réflexes à toute épreuve pour s'en tirer.

Pac-Mania

Et puis il arrive fréquemment de ramasser une pastille en pensant que c'est la dernière et, surprise, rien ne se passe. On en a oublié une, mais où ? Il faut reprendre l'exploration systématique du labyrinthe pour la découvrir. Tant pis pour les distraits !

Manger des pac-gommes

Le principe du jeu est resté le même. Le célèbre glouton doit manger toutes les pastilles en évitant les fantômes et lorsqu'il mange une pilule, il dispose de quelques secondes pour les détruire. Dans cette nouvelle version, Pac Man saute au-dessus de ses poursuivants, ce qui lui permet fréquemment de se tirer d'un mauvais pas. Mais certains fantômes en profitent et changent alors de direction, ce qui peut se révéler fatal.

Pac-Mania

Dans les niveaux supérieurs, l'un d'eux a également la possibilité de sauter, ce qui complique encore les choses. D'autre part, on retrouve les fruits qui rapportent des bonus lorsque Pac Man les dévore, mais certains d'entre eux ont des propriétés particulières : la pilule rouge permet de détruire les fantômes pendant quelques secondes, tandis que la verte augmente sa vitesse de déplacement pendant quelque temps. Pac Man bénéficie alors d'une accélération foudroyante dont il faut profiter pour ramasser le plus possible de pastilles. Attention à ne pas se laisser emporter, il faut garder la tête froide et réagir très vite lorsqu'on arrive sur un fantôme à toute allure.

En compensation de ces avantages, les spectres sont plus nombreux que dans le programme original et l'un d'eux est beaucoup plus rapide que notre héros qui ne peut alors s'échapper que grâce à un brusque changement de direction.

Bonne conversion

On a vraiment l'impression d'avoir le jeu d'arcade chez soi tant la réalisation est superbe. C'est la conversion la plus fidèle que l'on ait pu voir à ce jour. Il est vrai que la conversion de Pac-Mania ne pose pas les mêmes problèmes que celles de Thunder Blade ou d'Out Run, mais Teque a quand même réalisé un exploit. L'image est plein écran, le graphisme excellent et les couleurs sont parfaitement utilisées. On remarquera tout particulièrement un défilement multidirectionnel qui est un modèle du genre. La bande sonore est également réussie, avec des thèmes musicaux agréables et des effets convaincants.

Pac-Mania

Sans oublier que la gestion du personnage est parfaite, il est vraiment très maniable et on peut même le faire changer de direction en plein milieu d'un saut. Autre avantage : la progression du niveau de difficulté est savamment dosée. Dans les premiers labyrinthes, l'action est assez lente, mais elle s'accélère insensiblement par la suite. Quelques niveaux plus tard, tout se passe à une allure folle. L'action devient alors frénétique, d'autant plus que les fantômes gagnent en agressivité. Il faut vraiment s'accrocher, mais grâce à l'extrême maniabilité du personnage, on peut tenir le coup assez longtemps pour peu que l'on ait de bons réflexes.

D'autres avis

La version Amiga est tout simplement splendide. Le plateau de jeu occupe tout l'écran. Le rendu du relief est exceptionnel et le défilement multidirectionnel parfait. La musique d'accompagnement est très bonne ainsi que les bruitages. On ne peut pas en dire autant de la version ST qui a été réalisée à l'économie. Certes, l'intérêt du jeu demeure mais on ne joue plus désormais que sur la moitié de l'écran, le relief est plus classique et aucun bruitage ne complète la musique d'accompagnement. On pouvait faire nettement mieux sur cette machine [Jacques Harbonn].

Que l'on soit déjà fana de la version arcade ou que l'on découvre Pac-Mania pour la première fois, l'effet est saisissant. Au début, c'est l'originalité de ce Pac Man 3D qui poussera le joueur à vaincre le labyrinthe. La difficulté très progressive des divers tableaux fera le reste ! [Olivier Hautefeuille].

Paradoxalement, la version ST, moins spectaculaire que celle de l'Amiga est plus fidèle à la borne d'arcade. En effet, le mode d'affichage réduit de la version ST est très proche de celui du jeu de café, qui utilise un moniteur en position verticale. En bref, cela revient à dire que dans son non-conformisme, l'adaptation sur Amiga a surpassé même la borne d'arcade grâce à un champ de vision beaucoup plus vaste [Éric Caberia].

Nom : Pac-Mania.
Développeurs : Teque.
Éditeur : Grandslam.
Genre : jeu de labyrinthe.
Date : 1988.
Configuration minimale : Amiga OCS, 68000, 512 ko de mémoire.
Licence : commercial.
Prix : 195 FF.

NOTE : 8,5/10.


[Retour en haut] / [Retour aux articles]